ad ad

Comparez avant d'acheter vos LEGO

Legends of Chima Action Figures

La gamme Legends of Chima n'est pas encore disponible que c'est déjà l'overdose : Vidéos, visuels, fuites, mini-site, teasers interminables, sets System, toupies, action figures (Visuel ci-dessus dévoilé par Bionifigs.com), etc... Cette nouvelle licence maison couvre l'éventail quasi-complet de l'offre du fabricant, il ne manque que quelques sets Technic et un ou deux UCS.

Une chose est sûre, LEGO met le paquet sur cette gamme qui en principe devrait lui laisser un peu plus de marge que les produits sous licences tierces pour lesquelles des royalties doivent être reversées aux ayant-droits. Il s'agit là sans doute de rétablir l'équilibre entre produits dérivés générateurs de visibilité garantie et de ventes prévisibles (Super Heroes, Lord of the Rings/The Hobbit, TMNT, etc...) et produits basés sur un concept original dont LEGO maîtrise toutes les étapes : Production, commercialisation, marketing... Ce contrôle total ajouté à la paternité intellectuelle sur l'univers développé garantit évidemment les meilleures marges.

Alors, succès commercial annoncé ou accident industriel majeur en prévision ?

LEGO Legends of Chima Cragger Teaser Video

L'avenir nous le dira, mais LEGO assurera début 2013 une transition en douceur avec la fin de la gamme Ninjago concrétisée par six sets frappés de la mention "The Final Battle" avant de lancer Legends of Chima qui vise évidemment les mêmes jeunes clients de la marque. 
Je met ici de côté les AFOLs et autres TFOLs intéressés par cette nouvelle gamme dont il ne sont pas une cible prioritaire. Leur engouement éventuel ne suffira pas à lui seul pour assurer le succès de cette gamme.

Soyons d'ailleurs réalistes au sujet des alibis ludiques de la gamme : Les Speedorz, espèce de toupies-véhicules hybrides n'animeront pas les récréations et ne détrôneront pas les toupies Beyblade. Et personne ne jouera jamais au pseudo-jeu de cartes Legends of Chima. Pokemon et Yu-Gi-Oh! ont encore de beaux jours devant eux.

LEGO Legends of Chima - 70103 Boulder Bowling

Ces dernières semaines, LEGO affiche clairement ses intentions et sa volonté d'imposer très rapidement tout un univers inédit peuplé de personnages étranges et d'histoires inédites qui devraient tourner autour de la sempiternelle lutte du bien contre le mal. Mais les enfants sont déjà extrêmement sollicités par les différents univers existants et il va falloir être très persuasif pour s'attirer les faveurs de jeunes consommateurs qui ont déjà leurs licences préférées à la télé, au cinéma ou dans leurs consoles de jeu préférées.

Bousculer ces repères n'est pas une mince affaire. Il faut convaincre les enfants, qui joueront avec ces minifigs et ces engins, mais également leurs parents, qui paieront pour ces sets et devront repasser régulièrement à la caisse pour compléter le bestiaire du gamin. Il faut les abreuver de dessins animées, publicités et autres mini-jeux en ligne, LEGO est d'ailleurs devenu spécialiste de ce type de plan marketing diversifié en externalisant ces prestations et en s'adossant sur des spécialistes reconnus dans leurs domaines respectifs.

LEGO Legends of Chima - 70006 Cragger's Croc-Boat Centre

Certains diront que si la gamme Ninjago a su convaincre, Legends of Chima ne devrait pas avoir de mal à faire de même.  Mais rien n'est gagné d'avance. Le rayon LEGO est cannibalisé par des licences attractives et Legends of Chima manquera forcément d'un peu de charisme pour lutter efficacement dans les premiers mois. LEGO adaptera sans doute sa politique de prix de manière à rendre les sets de la gamme financièrement intéressants.

LEGO se sent manifestement en position de force sur son marché, ce que les chiffres confirment,  mais le fabricant tient sans doute à conserver un juste équilibre entre produits dérivés et les créations originales. Comme si il fallait montrer une certaine capacité à créer et à innover plutôt que de surfer perpétuellement sur le succès des autres pour générer du profit. C'est aussi le prix à payer pour conserver la maîtrise de son propre développement sans s'en remettre aveuglément aux performances des autres acteurs du monde du divertissement télévisuel et cinématographique.

2013 nous dira si cette nouvelle gamme saura s'imposer rapidement comme l'a fait Ninjago en 2011 ou si LEGO devra remballer ses crocodiles motorisés et revenir aux licences mieux implantées auprès du jeune public.

Rejoignez la discussion !

avatar
Trier les commentaires :   Les plus récents en premier | Les plus anciens en premier
chima
Invité

moi j'aime chima;les lapins crétin;scooby doo ect... je que je veux dire c'est que si chima ferme il y a toujours autre chose est pourtant j'ai une partie des jouet chima et j'aime cette série

chima
Invité

chima saison 1 et 2 ainsi que 3 est génial et maintenant chima est fini il arrette tous quelle dommage .

Adam Carre
Invité

Lego est une de mes marques favorites, toujours a la hauteur de mes attentes! Construire et construire encore 🙂

melaniehanouche@live.fr
Invité
[email protected]

c'est trop bien le jeu lego chima

Jarod north
Invité
Jarod north

This is cool but they need to get knew ideas. It's just Glorified Bionicle or Herofactory

Simon De Beauvoir
Invité
Simon De Beauvoir

Enorme.
Pourquoi se préoccuper du business, de chercher a voir si c est commercial ou non...

Legends of Chima c est un super thème.
Les figurines sont magnifiques. Parmi les plus belles que Lego ait jamais produite.
Le jeu des Speedorz est sympa aussi

Que du fun pour es enfants en perspective.
Dans les années 80, nous avons eu la chance d' avoir "Les maitres de l'univers", nos enfants ont la chance d' avoir "Legends of Chima"

Longue vie a ce thème magnifique!

Exo-6
Invité
Bonjour, Merci pour la mention. LEGO nous a demandé de retirer l'image sur notre site, ce que nous avons fait même si c'était une doléance bien vaine de leur part étant donné les nombreuses pages dans toutes les langues qui s'en sont fait l'écho... Très bon article en tout cas. Le fleuron commercial qui redonnait de l'indépendance à LEGO vis à vis de ses gros ayant-droits qu'était surtout Lucasfilm dans les années 2000, grâce à univers poussé, popularisé chez les jeunes et dont la société avait le pleine paternité, c'était BIONICLE quoi qu'on en dise. LEGO avait déjà cette matrice dans les mains, qui pouvait bientôt se glorifier de 10 ans d'ancienneté et d'enrichissement lui ayant permis de toucher presque toute une génération de consommateurs. Et ça n'allait pas en se dépréciant puisqu'en 2009 le groupe a redonné un nouveau souffle de plus, très bien accueilli par les fans mais aussi commercialement, à sa marque en marge du reste de ses produits. Ce renouveau chez BIONICLE annonçait même une ère supplémentaire de progression pour cette proto-licence, avec notamment une seconde trilogie de films d'animations s'adressant à différentes tranches d'âges via différents degré de lecture, à la fois pour les jeunes adeptes qui découvrent et font consommer leurs parents, et pour les fans de la première heure au début des années 2000, devenu plus exigeants. On a même sorti le premier film de cette nouvelle trilogie en 2009, dont la fin introduit bien sûr une suite annoncée. Oui mais voilà, BIONICLE, ce succès commercial qui gardait LEGO la tête hors de l'eau en parallèle de sa grande dépendance des licences, ce n'était pas du LEGO classique, donc pas son cœur de métier, ça la foutait mal. Et patatras, LEGO décide de se tirer une balle dans le pied refusant de mettre… Lire la suite »
Aledesigner
Invité

J' ai trouvè on brikipedia, une nouvelle image de legends of chimacomment image

ClapClap
Invité
ClapClap

Moi je trouve les personnages jolis.

Ratchet
Invité
Ratchet

je comprends même pas ce que je regarde...comme Ninjago, ce sera sans moi...clairement...

wpDiscuz