ad ad

LEGO Shop@Home

The LEGO Movie

C'est désormais confirmé, The LEGO Movie cartonne aux USA, avec 69 millions de $ amassés pour le premier week-end d'exploitation outre-Atlantique. Les premiers retours de spectateurs et les reviews proposées par divers sites spécialisés confirment que le film est réussi, qu'il plaît aux fans, petits et grands, et que LEGO est en passe de réussir son pari : Assurer la promotion de ses produits en interne sans devoir s'appuyer sur une licence quelconque.

Le succès du film peut changer de manière significative la donne pour le fabricant : LEGO a réussi à créer un univers, le rendre populaire et accessible au plus grand nombre via une oeuvre cinématographique de qualité, et faire la promotion d'une gamme qui affiche à la fois le statut de produit dérivé et de support principal. La boucle est bouclée.

Si les ventes de sets The LEGO Movie sont à la hauteur du succès du film, LEGO pourra encore réduire sa dépendance vis-à-vis de Disney, devenu récemment l'ayant-droit principal des licences au long cours exploitées jusqu'ici (Marvel, Star Wars). Après Ninjago ou Legends of Chima, deux licences maison qui fonctionnent très bien dans les rayons des magasins et sur les différents supports sur lesquels elles sont déclinées (séries animées, jeux vidéo, etc...), The LEGO Movie devrait logiquement devenir une licence récurrente (on utilise le thème evergreen pour désigner ces licences exploitées sur le long terme) au catalogue du fabricant.

En attendant de pouvoir découvrir le film qui sort le 19 février prochain chez nous, faites attention en lisant les différentes reviews publiées sur les sites ou blogs US, elles pullulent de spoilers qui pourraient gâcher la surprise de tous ceux qui ne veulent rien savoir avant d'avoir vu le film.

Vous pouvez toutefois en savoir plus sur les techniques d'animations utilisées par la société Animal Logic qui est à l'origine du rendu très réaliste des briques et des minifigs à l'écran en vous rendant à cette adresse (article en anglais) : Brick-by-brick: how Animal Logic crafted The LEGO Movie.

Vous y apprendrez que Vesa Lehtimäki alias Avanaut, photographe de talent qui a déjà collaboré avec LEGO notamment sur les gammes Lord of the Rings et The Hobbit, a été consulté par Animal Logic, qu'il faudrait plus de 15.000.000 de briques pour reproduire en intégralité le contenu du film et que le logiciel maison LEGO Digital Designer a été utilisé pour modéliser les différents environnements du film.

Rejoignez la discussion !

avatar
Trier les commentaires :   Les plus récents en premier | Les plus anciens en premier
Paulus
Invité
Paulus

@depassage : +1 pour la promotion de la créativité en mélangeant tout pour *ses* propres histoires.

C'est le message qu'on ne peut que saluer (quasi autant que sortir des sets fait de n'importe quoi, sans même possibilité d'un deuxième modèle tout lisse si j'en crois le junger Pirate ou le Saloon qui vole).
Tous créateurs, même si ça va niveller le niveau pendant deux semaines vers le tout se vaut, est toujours mieux que tous copieurs.

(Le reste du débat tourne un peu sur dans quelle case ranger Lego ; un mal français c't'histoire de cases : TLG fait de la thune, c'est ça sa case, et ce n'est pas mal. La thune, faut que ça tourne).

Bugwar !

Bruce
Invité
Bruce

@wakwak: +1

wakwak
Invité
wakwak

LEGO exploite sa marque comme bon le lui semble. La stratégie de reconquête mené avec brio depuis le début des années 2000 leur permet de jouir d'une popularité sans égale auprès de enfants ET des adultes. LEGO aurait tord de se priver du soutien de réalisteurs talentueux afin de décliner sa marque au cinéma (et tous les dérivés classiques associés). Et si en plus c'est un bon film, apprécié par les spectateurs et la critique (regardez le meta-score sur Rotten Tomatoes), et bien tant mieux ! Et arrêtez d'êtres fustrés et jaloux parce que d'autres personnes que votre groupe de 3 AFOLs parlent LEGO 😉

SenseiFran
Invité
SenseiFran

@starkiller2000 : merci de me le rappeler. Je ne dis pas ne pas avoir été tenté tout de même ;)... mais je suis bien heureux de l'arrivé du film du coup. Et je remercie les AFOL qui ont soutenu les légo sous licence 🙂

Au passage, je vais voir le film en avant-première samedi prochain. Je vous dirais ce que j'en pense.

@depassage : +1 pour les analyses.

depassage
Invité
depassage

@Eric : il y a tout de même une nuance.... le film est-il une oeuvre ou un produit dérivé ? Et est-il créer comme une oeuvre indépendante (ou adaptation cinématographique d'une oeuvre) ou comme un outil de marketing pour vendre du produit connexe ?
SW était ainsi une œuvre à part entière à son origine. Tandis que tout les blockbuster récent concernant les héros de comics sont des produits dérivés eux-mêmes (et par externalité servent à continuer à promouvoir d'autres produits)....

depassage
Invité
depassage

Sans être complètement d'accord avec legosw35, ce n'est pas un simple film.... et c'est évidemment fait pour vendre du jouet sans pour autant être un simple pub.
En effet, tout comme will, j'ai l'impression que le but du fabriquant est de retrouver une certaine indépendance par rapport aux licences qu'il exploite (au moins en terme d'image). D'ailleurs leur souci principal pourrait être ceux qui achète ses produit dérivées comme si c'était des maquettes : sans les démonter et créer avec les pièces; du coup le côté "jouet créatif" se perd.
Donc cela ne m’étonnerait pas que le but du film soit de rappeler qu'avec ces briques ont peut faire ce que l'on veut et que c'est "cool" de créer ses propres histoires plutôt que juste en reproduire : " Même Batman peut venir squatter sans faire tâche..."
Donc cela me semblerait plus un "film pédagogique( ou de propagande)" qu'un simple divertissement.
Et autant depuis les années 80 les fabriquants de jouet ont de plus en plus recours à des séries pour promouvoir leur jouet/univers; de même pour maximiser les profit les studio de créations pensent "produits dérivés" tout en produisant des film/série... autant c'est tout de même la première fois qu'un fabricant de jouet sort un "film pédagogique". En effet TLG ne promeut pas une licence en particulier mais un patchwork créatif.
Reste donc à voir si leur message passera réellement
.

@Larrynautik : des sociologue ont démontré que part temps "difficiles" ce sont les films catastrophes qui fonctionnent le mieux; comme si ils servaient de catalyseur aux angoisses. Mais avec l'évolution des médias, cela aurait-il changé....?

Eric
Invité

Quand on sait que le merchandising estampillé "star wars" ou "marvel" rapporte plus que les films dont ils sont issus, ça me fait un peu marrer de voir des gens s'offusquer que le film LEGO mette en avant les produits qui vont se retrouver sur les étalages... Soit ils sont très naïfs en pensant que des films comme Star Wars ne font pas la même chose en faisant des figurines/comics du moindre figurant en arrière plan, soit ils sont cohérents et ne vont voir aucun blockbuster...

Starkiller2000
Invité
Starkiller2000

@SenseiFran:Oui,mais sans les licences(LEGO l'a même dit dans unes des enencyclopédies il me semble)que sans la licence LEGO Star Wars,ils ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui.

MaximeMcFly
Invité
MaximeMcFly

Pourquoi tant de haine contre ce film, ça me dépasse. C'est un film d'animation qui est visiblement fun et destinée à un large public comme peuvent l'être Moi Moche et Méchant ou Tempête de Boulettes Géantes (des mêmes réalisateurs d'ailleurs). Et quand on sort ensuite des dizaines de jouets de Minions, personne ne se plaint du fait que Moi Moche et Méchant soit une énorme pub.
Que dire alors de films comme Transformers dans ce cas. C'est exactement le même principe et les films (que perso j'aime pas) ont cartonné au box-office. Le film est inspiré de jouets et à inspirer d'autres jouets mais il fonctionne auprès du public en tant que film pas en tant que ''pub géante''.

SenseiFran
Invité
SenseiFran

votre discussion est intéressante.. surtout sur le blog Hoth brick qui parlent surtout de Lego de l'univers Starwars pour des AFOL ou non. Moi, person, ce qui me dérange le plus dans Lego, ce sont les produits à Licences, justement. Pour moi, mais c'est perso, c'est pas du Lego, c'est de la Licence.

Avec l'arrivé des "licences maison" de Lego, c'est ce qui m'a charmé... Lego créer son propre univers jusqu'à en faire des séries animés, (d'ailleurs j'attends la saison suivante de Ninjago en VF), puis un film. Ce sera un plaisir de voir ce film, surtout s'il est bien. Et ce sera un plaisir d'acheter des boites du film, surtout si ma fille en veut.

Au final, Lego va réussir a me faire aimer les séries à licences comme les chroniques de Yoda.

wpDiscuz