ad ad

Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO 71040 The Disney Castle

Le moment est venu de reparler rapidement d'un set qui a fait sensation lors de son annonce : La référence 71040 The Disney Castle. D'un côté une création originale de 4080 pièces et ses 5 minifigs qui sentent bon la nostalgie et l'escapade à Disneyland, de l'autre, un prix public fixé à 349.99 € qui en décourage plus d'un. Les avis sur cette boite sont forcément très partagés.

Lors de son annonce, tout le monde ou presque criait au génie et hurlait son envie de vouloir acheter ce set : "Day one pour moi !... Mon porte-monnaie va encore subir d'atroces souffrances !... Take my money !...".

Depuis, beaucoup de ces enthousiastes de la première heure semblent s'être ravisés car un de mes contacts chez LEGO m'indique que si ce produit d'exception a rencontré un joli succès d'estime, le volume de ventes n'est pas exceptionnel malgré les multiples récompenses obtenues par cette boite. Mais ce n'est a priori pas si grave : "...le coup de pub a été réussi et le bénéfice en terme d'image pour la marque est énorme...". Ce n'est pas moi qui le dit.

LEGO 71040 The Disney Castle

Comme d'habitude, je ne vais pas vous refaire ici ce que LEGO fait mieux que moi : Si vous voulez découvrir le set sous toutes les coutures, il y a une galerie de visuels officiels sur la fiche du produit et une vidéo de promotion/présentation  de ce château par son créateur, Marcos Bessa :

La plupart des "reviews" que j'ai pu lire jusqu'ici sont globalement toutes à la gloire de cette boite et de son designer. Peu nombreux sont ceux qui ont vraiment insisté sur les quelques gros défauts de ce set, préférant les occulter pour rallier l'engouement général et se contenter du fait que LEGO sorte enfin un château Disney de plus de 4000 pièces.

Vous me direz que c'est toujours plus facile d'arriver après la bataille. Mais ça permet aussi de regarder les choses avec un peu plus de recul.

Ceci étant dit, je pense moi aussi que ce set est une réussite sur le plan visuel, aucun doute là-dessus. C'est un château Disney intelligemment passé à la moulinette LEGO et que tout le monde ou presque identifiera au premier coup d'œil. C'est aussi et surtout un superbe produit d'exposition (si vous avez la place) et dire le contraire serait mentir.

Quelques remarques cependant concernant les choix esthétiques qui ont été faits par LEGO pour tenter de reproduire le château de Cendrillon situé dans le parc Walt Disney World en Floride : Il y a à mon goût trop de méta-pièces pour la muraille extérieure et le rendu de cette dernière est quand même très approximatif si on compare la version LEGO avec le château dont elle s'inspire.

Je ne retrouve pas non plus sur le château du parc ce "gonflement" des murs des tourelles présent sur la version LEGO via les méta-pièces utilisées. Que viennent faire ces Wedge 16 x 4 Triple Curved ici ? Les tours de l'enceinte du château sont droites et elles ne s'élargissent qu'au niveau des douves, non représentées dans ce set.

LEGO 71040 The Disney Castle

Même approximation concernant la texture des murs extérieurs : Ce ne sont pas les quelques stickers fournis qui suffisent à créer l'illusion, alors que les murs du château du parc sont constitué de nombreuses briques aux teintes différentes.

Quand on est un fabricant de briques en plastique, remplacer un mur qui donne l'illusion de "vraies" briques par quelques grosses pièces lisses sur lesquelles il faut coller des stickers au design grossier, c'est pour le moins décevant, surtout dans une boite vendue 350 €.

Et même en se faisant une raison quant à la présence de stickers sur cette partie du set, quelques autocollants permettant de représenter les meurtrières présentes sur chacune des tours auraient été les bienvenus.

Toutes les autres pièces à motifs non représentés sur la planche de stickers ci-dessus sont évidemment tampographiées.

LEGO 71040 The Disney Castle

Il manque aussi quelques tours du modèle réel sur cette version LEGO (à droite et au second plan à l'arrière). En considérant que le château est "coupé en deux", la disparition de ces tours est logique, mais l'absence de celle normalement présente à droite entre la chambre de Raiponce et la petite tourelle déséquilibre un peu l'ensemble.

On pourra également discuter du choix de la couleur pour les murs de la partie supérieure du château. Le Tan était il le meilleur choix ? En ce qui me concerne, un rose pâle comme le Light Salmon de la gamme Scala aurait été de bon aloi. Mais c'était peut-être trop girly pour LEGO...

C'est d'ailleurs tout le paradoxe de ce set : D'un côté, on a des étapes de construction vraiment créatives, ce qui au passage rajoute au plaisir et génère un peu de difficulté, et de l'autre on a des raccourcis hasardeux et grossiers qui défigurent un peu l'ensemble. Aussi génial soit-il, Marcos Bessa a du croiser dans les couloirs du siège de Billund un comptable qui lui a probablement demandé de calmer ses ardeurs artistiques...

LEGO 71040 The Disney Castle

Du côté de l'assemblage, le plaisir est là. Marcos Bessa s'est manifestement amusé à "compliquer" volontairement le design de certains éléments. On y découvre des techniques intéressantes que la majorité des acquéreurs de cette boite ne reproduira sans doute jamais, mais c'est suffisamment original pour être divertissant. La mosaïque du rez de chaussée et l'intérieur de la partie supérieure des tours du mur d'enceinte sont de jolis casse-têtes intéressants à assembler.

Quelques étapes un peu répétitives au niveau des différentes tours, c'est logique, mais l'émerveillement de voir ce château LEGO s'élever progressivement pour atteindre sa hauteur finale prend le dessus.

La partie supérieure du château est très réussie. On y retrouve tout la finesse et l'élégance des tours supérieures du château du parc d'Orlando.

Si vous avez des enfants et qu'ils ont le droit de toucher à VOS LEGO, c'est l'occasion de partager avec eux un bon moment et de leur faire découvrir au passage quelques techniques de construction qui nécessitent concentration et attention.

LEGO 71040 The Disney Castle

En retournant la construction pour accéder à ce qui se passe derrière, on comprend vite que c'est conçu sur le principe d'une maison de poupée, avec des espaces bien distincts, des meubles et des accessoires pour habiller chaque pièce. Seul détail qui gâche un peu le rendu visuel de l'intérieur du château : Les quelques pins Technic bleus visibles ça et là.

Si le hall d'entrée et le rez-de-chaussée sont spacieux, les différentes pièces sont logiquement de plus en plus exiguës lorsqu'on monte dans les étages. Pour une fois, le principe de la demi-construction que je trouve souvent mesquin chez LEGO se justifie presque dans ce cas précis : On exposera ce château au choix d'un côté ou de l'autre en fonction de ses goûts et de son humeur du moment.

LEGO 71040 The Disney Castle

Le fan service est en effet efficacement assuré par de multiples références plus ou moins évidentes aux différents univers Disney connus de presque tous : Aladdin avec son tapis et la lampe du génie, Rebelle et son stand de tir à l'arc, La Belle et la Bête avec la rose enchantée sous cloche et le chandelier Lumière, La Belle au Bois Dormant avec le rouet, Fantasia avec un balai et le chapeau de l'apprenti sorcier, La Princesse et la Grenouille avec deux grenouilles et une couronne au pied des murs extérieurs, etc... C'est parfois minimaliste, mais la plupart des références font le job (Les fans de Raiponce seront un peu déçus par la couleur de la mèche de cheveux...).
Si vous n'avez pas trouvé toutes les références, ne vous inquiétez pas, le livret d'instructions les détaille sur deux pages.

LEGO 71040 The Disney Castle

Si l'envie vous prend de laisser vos enfants s'amuser avec votre château fraîchement assemblé, attendez-vous à devoir passer quelque heures à reconstruire ce qui ne manquera pas de s'écrouler, s'effondrer, tomber ou se décrocher. Ce n'est pas vraiment un playset.

La base du château est par contre relativement résistante aux manipulations et aux déplacements, grâce notamment à un socle bien conçu à base de pièces Technic, mais bouger cette construction de 75 cm de haut lorsque la partie supérieure est en place est beaucoup plus risqué : ça tangue, ça bouge, ça tombe parfois.

Du coté des minifigs, faites vous une raison : Ce set n'est pas une boite avec une grosse poignée de minifigs enrobées de quelques pièces pour faire passer la pilule. C'est le contraire. Et ça fait du bien de temps en temps. J'aurais presque préféré avoir de vrais murs extérieurs à base de briques et pas de représentation des employés du parc en costume du tout...

LEGO 71040 The Disney Castle

Malgré les défauts de l'ensemble, ce n'est pourtant franchement pas la peine d'argumenter sur le prix demandé par LEGO. 349.99 €, 299.99 €, 259.99 € : Il y aura toujours quelqu'un qui, à l'aune de ses finances personnelles et de ce qu'il est prêt à dépenser pour une boite de LEGO, estimera que le prix public de cette boite aurait peu être plus contenu.

Le reste n'est qu'une pirouette pour se trouver de bonnes raisons de ne pas dépenser les 349.99 € demandés : Pas assez de minifigs, manque de fidélité au modèle de référence sur certains points, fragilité manifeste (et logique) de certaines parties du bâtiment, etc...

Toutes les excuses sont bonnes à prendre mais ce set est de toute façon la seule représentation (et sans doute pour longtemps) d'un château Disney dans une version suffisamment étoffée pour être crédible.

Vous l'aurez compris, le but de tout ceci est aussi de vous offrir l'exemplaire de ce set que LEGO m'a envoyé.

Pour participer et avoir une chance de recevoir cette boite, il vous faut intervenir dans les commentaires. Vous avez jusqu'au 28 février 2017 à 23h59 pour contribuer à la discussion et un tirage au sort déterminera le gagnant. Le nom/pseudo du gagnant sera affiché ici-même dans les 24/48 heures suivant la date de clôture du concours.

Précision très importante : Ne pas être d'accord avec moi ne vous empêchera pas de gagner ce set si vous êtes tiré au sort. Je le dis juste au cas où certains penseraient le contraire...

LEGO 71040 The Disney Castle


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO BrickHeadz 41595 Belle et 41596 Beast

Parce qu'il n'y a pas que les super héros dans la vie, LEGO a ouvert sa  nouvelle gamme de figurines à assembler, les BrickHeadz, à d'autres univers.

Les deux premières boites basées sur ces autres licences, qui ont été dévoilées pour l'instant, sont celles permettant d'assembler les deux protagonistes principaux du film d'animation culte La Belle et la Bête : 41595 Belle (139 pièces) et 41596 Beast (116 pièces).

LEGO a eu la bonne idée de me faire parvenir les 10 sets connus de la première vague et j'en profite donc pour regarder de plus près ce que valent ces figurines d'une centaine de pièces vendues 9.99 €. Toutes les pièces portant des motifs ou des inscriptions sont d'ailleurs tampographiées, et LEGO fournit un œil supplémentaire dans chaque boite.

Si vous êtes observateur, vous aurez noté que la boite 41596 porte le numéro 12. Cette première série se compose bien de 12 figurines, et les deux sets portant les références 41593 et 41594 seront dévoilés officiellement avant la fin du mois de février.  ils apparaissent au dos des deux boites ci-dessus, mais je ne peux rien dire pour l'instant...

Ceux qui connaissent les produits Pop! auront évidemment fait le rapprochement entre ces BrickHeadz et les personnages en vinyl commercialisés par Funko.

Même look Chibi, même tête disproportionnée, taille quasiment équivalente à un demi-centimètre près. visage à l'aspect simplifié sans bouche et avec une paire d'yeux exagérément écartés, emballage individuel numéroté, tout y est. Les produits Funko sont collectionnés par de nombreux fans et LEGO espère probablement générer le même engouement pour les BrickHeadz.

Chaque figurine de la gamme fait appel à une structure interne quasiment identique  pour la tête : On y trouve 14 exemplaires de la pièce 6123809 (Brick, Modified 1 x 2 x 1 2/3 with Studs on 1 Side) sur lesquels viennent se fixer les Plates qui habillent la tête du personnage et au centre quelques pièces de couleurs dont un "cerveau" rose.

Pour le reste, c'est en fonction des attributs physiques et vestimentaires du personnage reproduit.

LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast
LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast
LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast LEGO BrickHeadz LEGO BrickHeadz 41595 Belle & 41596 Beast

Pour finir, On fixe le personnage de 7 cm de haut sur la plaque qui lui sert de support. Une Plate nous rappelle qu'il s'agit bien d'un produit de la première série de douze personnages de la gamme BrickHeadz via le logo et le chiffre tampographiés.

Même si chaque boite indique que ce produit s'adresse à un public âgé d'au moins dix ans, il n'y a ici rien de bien compliqué pour un enfant attentif. Mais ces produits étant destinés à être alignés sur une étagère, les plus jeunes n'y trouveront probablement pas leur compte.

Il va falloir s'y faire, c'est le concept qui décide et il ne s'agit pas ici de proposer une reproduction fidèle du personnage concerné mais plutôt de l'adapter à la sauce BrickHeadz en essayant de conserver les attributs qui le rendent reconnaissable.

Concernant Belle, le pari est à mon avis à peu près réussi. La robe est là, la chevelure flotte au vent et le chignon est stylisé mais bien présent. C'est mignon.

La Bête nous montre en revanche les limites du concept. Le costume est là mais tout le reste me fait plus penser, comme je l'ai déjà dit, à un hamster en tenue de soirée qu'à la créature du film d'animation. C'est raté.

Comme je le disais sur Brick Heroes en parlant du set 41589 Captain America, je ne suis pas convaincu par cette nouvelle gamme, mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas et ces produits trouveront probablement leur public.

Note : Les sets présentés ici sont mis en jeu sous la forme d'un seul lot. Pour participer, il vous faut intervenir dans les commentaires. Vous avez jusqu'au 11 février 2017 à 23h59 pour contribuer à la discussion et un tirage au sort déterminera le gagnant. Le nom/pseudo du gagnant sera affiché ici-même dans les 24/48 heures suivant la date de clôture du concours.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort, son pseudo est indiqué ci-dessous.

philippe - Commentaire posté le 06/02/2017 à 08h45

LEGO BrickHeadz 41595 Belle et 41596 Beast


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO Creator - 31054 Blue Express + 31055 Red Racer + 31060 Airshow Aces

Bien que collectionneur dans l'âme, je me considère souvent comme un fervent défenseur de la jouabilité et de la modularité, des valeurs qui en théorie sont au coeur du concept LEGO mais qui pour de nombreuses gammes se perdent quelque part entre les notions de produit dérivé à exposer et de paquet de minifigs accompagné de quelques pièces.

LEGO a mis en ligne un petite séquence vidéo sans prétention qui a en tout cas vivement intéressé mon plus jeune fils de 7 ans : le fabricant y promeut la possibilité de combiner plusieurs sets de la gamme Creator 2017, les références 31054 Blue Express (4.99 €), 31055 Red Racer (4.99 €) et 31060 Airshow Aces (19.99 €).

Ces boites sont déjà à titre individuel des produits 3 en 1, qui permettent donc d'assembler trois modèles différents avec le même inventaire. En combinant les  éléments qui composent les modèles en question, les possibilités sont décuplées.

Vous me direz qu'il n'y a pas ici de quoi fouetter un chat. Et pourtant, je pense que toute initiative visant à permettre d'augmenter encore la jouabilité d'un produit mérite d'être soulignée, surtout à une époque ou le contenu des produits LEGO ne permet pas souvent d'assembler autre chose que ce qui est prévu et devient un simple prétexte pour raconter ou reproduire des histoires.

Tout le monde n'a pas le talent d'un MOCeur adulte expérimenté et bien souvent les limites de la créativité s'arrêtent aux portes du coffre ou du tiroir qui contient le "vrac" issu des différentes boites accumulées au fil du temps. Proposer des solutions et permettre aux plus jeunes ou au moins créatifs d'entre nous d'aller un peu plus loin en étant un peu guidé, c'est aussi le rôle du fabricant.

Voilà, c'était mon quart d'heure "Je pense que la gamme LEGO Creator, aux côté de la gamme Technic et ses modèles secondaires, est l'une des dernières à défendre encore vraiment les valeurs et le concept d'origine du produit LEGO".

Will| 01/01/2017 - 00:35| A mon avis..., News

Comparez avant d'acheter vos LEGO

Encore un an ! Encore une année d'écoulée et vous n'avez jamais été aussi nombreux à venir partager votre passion des LEGO sur le blog. Six ans, 3300 billets divers et variés, plus de 100.000 commentaires postés, quatre changements successifs de serveur pour absorber la fréquentation, quelques courriers d'avocats, de belles rencontres, que le temps passe vite...

Merci aux habitués qui partagent ici leur culture LEGO de manière régulière, aux visiteurs de passage qui à l'occasion d'un concours ont commencé à poster dans les commentaires et qui ont compris qu'il était possible d'avoir un avis différent et de l'exprimer sans craindre les foudres de quelques intégristes, aux mamans et aux papas qui sont venus chercher ici une idée de cadeau, un bon plan ou un conseil et qui sont restés pour échanger avec d'autres fans et aux plus jeunes qui viennent ici régulièrement découvrir quelques nouveaux visuels de leurs gammes préférées pour dépenser judicieusement leur argent de poche.

La passion du LEGO n'est pas l'exclusivité de quelques-uns, persuadés à tort de représenter l'élite de ce hobby et chaque fan a donc sa place sur Hoth Bricks : collectionneur de boites en cartons, de minifigs, créateur ou acheteur occasionnel de produits dérivés d'un univers qu'il apprécie, etc... N'oubliez pas au passage qu'avant d'être des fans nous sommes avant tout des consommateurs et qu'il faut savoir garder un regard critique. Nous aimons un produit qui ne pousse pas sur les arbres, commercialisé par une marque qui cherche à satisfaire ses clients mais aussi à faire du profit, et il faut donc passer à la caisse pour alimenter cette passion qui nous rassemble ici.

Je le redis, sans toutes vos interventions, ce blog n'aurait pas de raison d'être. Je ne suis que l'humble animateur d'une communauté en constante évolution et je remercie sincèrement tous ceux qui la font vivre et évoluer, activement ou plus discrètement.

Je le redis aussi, la passion des LEGO ne doit pas vous empêcher d'aller au bout de vos projets : ne sacrifiez jamais votre vie sociale ou votre budget vacances pour une boite de LEGO. Le plastique ne se mange pas et lorsqu'il faut faire des choix, il faut aussi savoir rester lucide.

2017 s'annonce comme une année excitante pour les fans que nous sommes tous ici.  J'ai la chance de pouvoir consacrer du temps à ma passion et Hoth Bricks, Brick Heroes et consorts continueront à vivre, évoluer et grandir. J'espère que cette nouvelle année sera tout aussi réussie pour chacun d'entre vous sur un plan personnel, familial ou professionnel. Dans les moments plus difficiles, cette passion qui nous unit sera aussi là pour vous rappeler la chance que nous avons de pouvoir nous offrir ce luxe d'avoir d'autres préoccupations que remplir notre frigo ou payer nos impôts.

Je vous souhaite à tous et à toutes une excellente année 2017.

Note : Pour l'occasion, je mets en jeu cinq exemplaires de la minifig "exclusive" Hoth Bricks. Pour participer, il vous suffit de poster un commentaire (vous devriez trouver quoi dire sans trop de problème...) et vous avez jusqu'au 4 janvier à 23h59 pour agir.

Mise à jour : Les cinq gagnants ont été tirés au sort, leurs pseudos s'affichent ci-dessous et ils ont été contactés par email :

  • Tezlat - Commentaire posté le 04/01/2017 à 19h09
  • Intox - Commentaire posté le 03/01/2017 à 21h38
  • laurent3364 - Commentaire posté le 03/01/2017 à 10h37
  • Crouton - Commentaire posté le 01/01/2017 à 3h17
  • Bubu - Commentaire posté le 01/01/2017 à 9h34

Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO Architecture Skyline 21028 New York City

Histoire de faire une pause dans le montage des sets de la gamme The LEGO Batman Movie, je me suis attaqué aujourd'hui à une des références de la gamme LEGO Architecture commercialisée depuis début 2016 : le set "Skyline" 21028 New York.

Bien m'en a pris, j'ai passé un agréable moment. Le changement d'échelle et l'utilisation différente des pièces que nous assemblons habituellement dans les gammes System offrent une expérience de courte durée mais très intéressante. Sauf qu'il est encore plus facile de passer avec mauvaise foi en mode "LEGO a oublié une pièce dans mon set!" avec cet assortiment de très petites briques à empiler, avant de mettre enfin la main sur la tile 1x1 qui nous manque...

Petit regret avec ce paysage new-yorkais, la nanofig utilisée pour incarner la statue de la liberté aurait à mon avis mérité un moule spécial pour une représentation un peu plus fidèle du monument. Vu d'une certaine distance, ça fonctionne. De plus près, c'et quand même moins convaincant.

Autre détail qui saute aux yeux à cette échelle : les quelques marques d'injection visibles sur certaines pièces gâchent un peu l'aspect général quand on se penche pour admirer le résultat d'un peu plus près.

LEGO Architecture Skyline 21028 New York City

Du côté du processus d'assemblage, on passe rapidement de techniques très simples où on empile des plates sur des plates pour le Chrylser Building et le Flatiron Building,  à quelques séquences plus complexes qui permettent d'obtenir un rendu en SNOT très réussi de l'Empire State Building et du One World Trade Center. Malgré la simplicité apparente de l'ensemble, il convient donc d'être minutieux et patient.

À noter que LEGO fournit une seconde nanofig parmi les quelques pièces supplémentaires, histoire de ne pas vous retrouver sans Lady Liberty si vous perdez la première.

LEGO Architecture Skyline 21028 New York City

Du côté du prix, il vous faudra débourser 49.99 € sur le [email protected] ou dans un LEGO Store pour vous offrir cette boite. Au prix du kilo de plastique, c'est mal servi. Mais avec 598 petites pièces, une tile tampographiée du nom de la ville, une belle boite et un manuel d'instruction luxueux agrémenté de quelques infos (en anglais) sur le designer du set et les bâtiments reproduits, ce set est un joli cadeau pour un amateur de décorations discrètes, un fan inconditionnel du rêve américain ou un ami voyageur de retour de New-York... Et c'est toujours mieux qu'une cravate bariolée ou une boite de mauvais chocolat.

Depuis le lancement des premiers sets de cette série de Skylines (21026 Venice, 21027 Berlin et 21028 New York City) , LEGO a annoncé trois nouvelles références basées sur les villes de Londres, Chicago et Sydney à découvrir à cette adresse.

Note : Je mets comme d'habitude la boite en jeu et j'y ajoute un porte-clés exclusif sur le même thème ramené du LEGO Store du Rockfeller Center. Vous avez jusqu'au 13 décembre 2016 à 23h59 pour vous manifester dans les commentaires. Le nom/pseudo du gagnant sera affiché ici-même dans les 24/48 heures suivant la date de clôture du concours.

Mise à jour (avec beaucoup de retard) : Le tirage au sort a eu lieu et le pseudo du gagnant s'affiche ci-dessous.

woozoom - Commentaire posté le 07/12/2016 à 14h37

LEGO Architecture Skyline 21028 New York City


Comparez avant d'acheter vos LEGO

76052 Classic TV Series Batcave

Jetons un coup d'œil en arrière pour un petit bilan de l'année 2016 avec une sélection des sets qui m'auront convaincu que je suis un fan de LEGO qui trouve encore parmi les centaines de références commercialisées chaque année de quoi s'émerveiller et un set qui m'aura confirmé que même l'un des leaders du jouet peut parfois se fourvoyer et décevoir.

Le set 76052 Classic TV Series Batcave est définitivement celui pour lequel je me suis enthousiasmé plus que d'habitude cette année.

Quitte à être de mauvaise foi, je pardonne volontiers à LEGO le côté un peu rachitique de l'ensemble et le prix public excessif. Je retiens simplement un bel hommage à une série télévisée culte dont je garde un excellent souvenir pour son côté décalé, ses onomatopées, ses trucages un peu foireux et ses scènes d'action improbables.

J'ai longtemps attendu cette version de la Batmobile. Celle du set exclusif vendu durant le Comic Con 2014 était un bon début mais l'interprétation très "Chibi" du véhicule ne suffisait alors pas à combler mes attentes.

Si on ajoute le polybag 30603 Batman Classic TV Series - Mr Freeze, le casting de la série est rassemblé avec des versions dans l'ensemble très réussies des différents personnages.

Une Batmobile, un Batcopter, Adam West et Burt Ward en "civil" et en costume : Je suis comblé.

LEGO Creator 31052 Vacation Getaway

Dans la gamme Creator, que je considère volontiers comme la seule gamme System qui respecte à la lettre le principe de créativité cher à LEGO parce qu'elle permet avec le même inventaire d'assembler trois modèles tous très convaincants, le set 31052 Vacation Getaways est venu rejoindre ma collection.

Le fan de LEGO pas vraiment créatif que je suis a redécouvert le plaisir d'ouvrir un boite qui promet de longues heures d'assemblage, de démontage et de réutilisation de l'inventaire pour créer autre chose.

Ce concept qui paraît finalement tellement évident est depuis de nombreuses années largement occulté par toutes ces boites dont l'inventaire ne permet généralement pas d'assembler autre chose de convaincant que ce qui est prévu au départ.

Depuis ce set, je regarde de plus près ce que la gamme Creator propose et je sais déjà que le set 31062 Robo Explorer prévu pour 2017 rejoindra ma collection...

76057 Spider-Man : Web Warriors Ultimate Bridge Battle

M'étant habitué, contraint et forcé, à ce que les sets de la gamme LEGO Super Heroes soient généralement composés de minifigs intéressantes accompagnées pour la forme de quelques pièces permettant de construire un truc qui sert de prétexte à LEGO pour ne pas trop s'éloigner de son concept de base, le set 76057 Spider-Man : Web Warriors Ultimate Bridge Battle a été une excellente surprise.

Oui, il s'agit au final d'un demi-pont, et il faut le contenu de deux boites pour en faire quelque chose de plus complet, mais c'est tout de même un pont qui est à la fois un présentoir de luxe pour mettre en scène une belle bataille de minifigs et un excellent début de diorama urbain pour tous ceux qui comme moi ne savent généralement pas par où commencer.

LEGO Star Wars 75098 Assault on Hoth

Du côté des flops, et sans vouloir en remettre une couche sur un set qui a déjà subi de nombreuses critiques et qu'il vaut mieux oublier,  la boite 75098 Assault on Hoth l'emporte largement à mes yeux.

Qu'il s'agisse en fait d'une simple compilation de tout ce que LEGO a pu commercialiser jusqu'ici sur le sujet, ce n'est pas si grave. Que cette boite de 2144 pièces ne contienne que deux Snowtroopers alors que LEGO utilise ici le mot "Assault" l'est un peu plus.

Il doit y avoir une malédiction autour de Hoth chez LEGO : jamais le fabricant n'a été capable de proposer une version définitive de cette bataille mythique, se contentant chaque année de proposer un set pas vraiment inspiré ni représentatif du potentiel de cette bataille. Le set 75098 Assault on Hoth est probablement ce que nous aurons de mieux sur le sujet et je reste sur ma faim.

À ranger dans ma catégorie demi-flops, le set 71040 Disney Castle. Ce n'est pas un ratage total, loin de là, mais il y a de nombreux détails qui viennent gâcher mon émerveillement initial à propos de ce set. Nous en reparlerons prochainement à l'occasion d'un article dédié à cette boite.

Cette petite sélection non exhaustive ne reflète évidemment qu'un avis très personnel et je sais qu'il y aura probablement autant d'avis que de boites. J'attends avec impatience de savoir quels ont été vos sets 2016 préférés et ceux que vous considérez comme décevants...


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine

Ne nous mentons pas : le set LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine est un produit de niche qui s'adresse avant tout aux fans des Beatles, et peut-être éventuellement ensuite aux fans de LEGO.

Les collectionneurs de la gamme LEGO Ideas n'auront quant à eux pas le choix. Il leur faudra passer à la caisse et dépenser les 59.99 € demandés par LEGO pour cette boite de 553 pièces à la gloire du groupe, ou plutôt du film d'animation sorti en 1968 qui met en scène les alter egos animés des membres du groupe.

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine

Comme d'habitude avec la gamme Ideas, LEGO a travaillé l'emballage du produit qui reprend sur toutes ses faces et même sur les rabats intérieurs de nombreux éléments visuels du film d'animation dans lequel apparaît ce sous-marin jaune. C'est raccord, même si à mon goût, on frôle presque l'overdose visuelle. Chez LEGO, la boite étant un vecteur important de promotion du produit qu'elle contient (un vrac de bouts de plastique répartis dans des sacs), j'apprécie l'effort. En revanche, du côté du livret d'instructions, les quelques textes de présentation du set et les interviews du concepteur du projet LEGO Ideas et du designer LEGO qui a adapté la chose sont uniquement en anglais. Au risque de me répéter, c'est dommage.

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine

Les minifigs livrées dans la boite sont basées sur les personnages du film d'animation.  Ce sont donc des versions de John, Ringo, Paul et George inspirées des versions animées largement caricaturales de John, Ringo, Paul et George elles-mêmes inspirées des "vrais" John Lennon, Ringo Starr, Paul Mc Cartney et George Harrison. Même si ces minifigs sont très soignées, on obtient donc un groupe de quatre personnages qui ressemblent à mon sens vaguement aux Beatles. Pour incarner Jeremy Hillary Boob, LEGO a recyclé un Messager de la gamme Nexo Knights. C'est un choix paresseux mais opportun.

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine

Au risque de froisser le fan inconditionnel du groupe qui est aussi fan de LEGO et qui trouvera ici la combinaison parfaite entre deux de ses passions, il s'agit plus ici d'un produit dérivé à assembler que d'un véritable set LEGO. Le sous-marin sera monté en quelques minutes et ce ne sont pas les quelques saucisses utilisées pour la rambarde du massif (tourelle) qui sauvent les meubles.

Le travail du designer LEGO n'est pas à remettre en cause sur ce dossier. Ce sous-marin est une version tout à fait acceptable du projet original même si sa conception a été revue sur certains points pour répondre aux critères du fabricant. C'est solide, on peut retirer la partie haute pour installer (au forceps) les quatre minifigs à l'intérieur, et l'ensemble très compact s'exposera où bon vous semble sans envahir votre espace vital.

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine

La bonne surprise vient de l'inventaire de cette boite : même si le sous-marin est évidement à dominante jaune et orange, LEGO a eu la bonne idée de fournir des pièces dans des coloris très variés (rose, lime green, violet, aqua blue, etc...) pour les parties qui ne sont plus visibles une fois le set assemblé. Comme d'habitude, pas de stickers, uniquement des pièces tampographiées. Il sera difficile pour la plupart d'entre elles de leur trouver un autre usage, mais les MOCeurs sont créatifs...

En résumé, et ce n'est que mon humble avis de fan de LEGO pas fan des Beatles : Vous aimez les Beatles et les LEGO ? Ce set est fait pour vous. Vous collectionnez les sets de la gamme LEGO Ideas ? La question ne se pose pas, vous devez acquérir cette boite. Vous répondez non aux deux questions précédentes ? Achetez vous autre chose.

Cette boite est disponible sur le [email protected] au prix public de 59.99 € avec en prime le set 40222 Christmas Build Up offert jusqu'au 20 novembre prochain.

Elle est également disponible au même prix chez Toys R Us où vous pouvez en profiter pour vous payer au passage un pack collector de minifigs pour 5 € au lieu de 14.99 €.

Note : On fait comme d'habitude, vous avez jusqu'au 15 novembre 2016 à 23h59 pour vous manifester.

LEGO Ideas 21306 The Beatles Yellow Submarine


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO MINIFIGURES DISPLAY

Depuis le lancement des séries de minifigs à collectionner, l'offre de présentoirs permettant d'exposer les différents personnages explose. Et c'est sans compter sur le savoir-faire de nombreux fans qui conçoivent leurs propres présentoirs à partir de cadres divers et variés achetés chez IKEA et consorts.

Minifigures Display est une enseigne spécialisée dans la conception et la commercialisation de ce type de présentoirs et j'ai reçu un exemplaire de l'un de leurs dernières créations, histoire de pouvoir vous en parler ici en connaissance de cause.

Ce présentoir, qui peut accueillir 16 ou 20 minifigs selon le modèle, ne verse pas dans la surenchère : Il s'agit d'un produit minimaliste sans vitrine, et qui est a priori suffisamment résistant pour finir dans la chambre d'un enfant fan de LEGO.

Le socle est en bois d'érable et le plateau de 28 cm de côté pour les minifigs est en PVC expansé. 16 plates 2x3 blanches sont fournies, elles viennent se loger dans les trous prévus pour servir de base aux minifigs exposées. La découpe du plateau en PVC est correcte, même si les angles arrondis auraient pu bénéficier d'un peu plus de soin : l'arrondi n'est pas parfait.

LEGO MINIFIGURES DISPLAY

L'ensemble est sobre, et l'absence de vitre permet un accès immédiat au personnages. J'y vois d'ailleurs plus un objet permettant de ranger ses minifigs jusqu'à la prochaine aventure qu'un écrin pour collectionneur soucieux de protéger ses personnages favoris de la poussière et des ravages du temps.

Parlons du prix : 32.00 €. C'est le prix à payer pour s'offrir ce produit imaginé par le designer Lars Winkler. On pourra disserter sur l'intérêt de dépenser une telle somme dans un présentoir aussi minimaliste. Chacun aura un avis sur le sujet et les plus bricoleurs préféreront sortir leur Dremel pour fabriquer un présentoir sur mesure.

Si le prix n'est pas un critère primordial à vos yeux, ce présentoir est un joli cadeau à offrir à un jeune fan de LEGO qui laisse habituellement négligemment traîner ses personnages favoris et vient ensuite vous voir les larmes aux yeux en se plaignant de ne pas retrouver son homme-banane ou son homme-requin préféré...

LEGO MINIFIGURES DISPLAY

En parlant de l'homme avec un costume de requin, certaines minifigs auront du mal à trouver leur place sur les support prévus. Il faudra ajuster ces derniers pour que les accessoires qui dépassent au dos de la minifig ne gênent pas la mise en place. Rien ne vous empêche d'ailleurs de remplacer les plates 2x3 par des plates 2x4 pour une rangée de studs supplémentaire d'écart entre la minifig et le plateau.

LEGO MINIFIGURES DISPLAY

Pour finir, sachez que ces produits sont fabriqués et expédiés depuis l'Espagne. De ce que j'ai pu en juger, un soin particulier est apporté à l'emballage.

Ce modèle n'est qu'une référence parmi d'autres. Une large de gamme de présentoirs, dont certains sont aux couleurs des différentes gammes LEGO (Star Wars, The Simpsons, Monster Fighters, Super Heroes, etc...)  est disponible chez Minifigures Display à cette adresse.

Note : On fait comme d'habitude, vous avez jusqu'au 12 novembre 2016 à 23h59 pour vous manifester.


Comparez avant d'acheter vos LEGO

BrickBox.me

On peut dire que ça bouchonne actuellement dans le secteur des Box par abonnement... Et pourtant, certains tentent encore leur chance sur ce créneau à la mode et manifestement très rentable pour ceux qui survivent au delà de quelques mois. Le principe est simple, vous payez un abonnement mensuel, et l'éditeur de la Box en question vous livre tous les mois un petit carton contenant quelques goodies plus ou moins intéressantes.

Tout repose simplement sur l'effet de surprise, la montée d'adrénaline durant la découverte du contenu de la boite remise par votre facteur, la promesse d'une expérience ludique inédite et sans cesse (mensuellement) renouvelée... Bref, c'est l'effet pochette surprise de boulangerie. Rien de plus.

N'espérez jamais en avoir pour votre argent, les éditeurs ne font pas ça par plaisir : Il faut être naïf pour croire qu'ils ne dégagent pas de marge sur le prix de l'abonnement. Cumuler les prix publics théoriques des produits livrés pour juger de la rentabilité de la chose ne sert donc à rien : Vous serez toujours perdant, surtout lorsqu'on vous livre des autocollants sans intérêt, des échantillons obtenus gratuitement ou un t-shirt de mauvaise qualité avec un motif quelconque...

Le petit monde du LEGO, et plus largement de la brique de construction, n'échappe pas à cette tendance : BrickLoot, BrickSwag ou encore BrickPak tentent déjà de convaincre les fans de LEGO de s'abonner. À l'arrivée, ces boites sont surtout pleines de produits dérivés parfois vaguement associés à la marque LEGO. Peu de vraies briques LEGO, quelques polybags, beaucoup de papier (autocollants, flyers, etc...) et beaucoup de trucs inutiles qui ne méritent honnêtement que de finir à la poubelle.

Un petit nouveau vient d'arriver sur ce créneau : BrickBox.me. Pour 34.98 € par mois dont 9.99 € de frais d'envoi, on nous promet comme d'habitude une "expérience fantastique", de vraies briques LEGO, et forcément quelques briques compatibles LEGO (beaucoup moins chères à l'achat).

L'éditeur de cette nouvelle Box, qui livre dans de nombreux pays européens dont la France, m'a fait parvenir celle du mois d'octobre 2016 pour décortiquer son contenu. J'ai donc décidé de mettre mes idées reçues de côté et d'essayer de jouer le jeu.

BrickBox.me

Première bonne surprise, il n'y a que de vrais produits LEGO. Pas de clones, pas de fausses pièces, pas de contrefaçons dans cette Box d'octobre dont le thème principal est Star Wars.

Exit les bonbons douteux en forme de briques LEGO vus dans les envois des mois précédents. Leur provenance et les procédés de fabrication utilisés n'étaient pas indiqués sur l'emballage. Tant mieux.

Ici, que du LEGO : Un set Microfighters 75125 Resistance X-Wing Fighter, le polybag 30240 Z-95 Headhunter sorti en 2013, le polybag 30272 A-Wing Stargfighter sorti en 2015, une minifig (originale) de l'Amiral Ackbar vue dans les sets 7754 Home One Mon Calamari Star Cruiser (2009)  et 75003 A-Wing Starfighter (2013), un séparateur de briques et une Mini Box 4 noire.

C'est plutôt très bien surtout lorsqu'on compare avec ce que proposent d'autres éditeurs positionnés sur le même créneau. Le simple fait de n'intégrer que des produits officiels LEGO fait dans tous les cas la différence.

Ceci étant dit, si vous cherchez à faire absolument "une bonne affaire" en vous abonnant à ces Box, laissez tomber, ce n'est pas le propos comme je l'ai écrit plus haut.

Côté tarifs, c'est plus compliqué : Le coût de l'abonnement est dégressif selon que vous souscriviez au mois (24.99 €), au trimestre (23.50 € par mois), au semestre (22.99 € par mois) ou à l'année (21.50 € par mois), mais il faudra ajouter 9.99 € de frais de livraison par Box. La facture est donc salée à l'arrivée.

Et n'oubliez pas que rien ne vous garantit que le contenu de chaque Box mensuelle sera du même tonneau que celui de celle "testée" ici. Vous vous exposez donc à quelques potentielles déceptions payées au prix fort.

Si vous avez 35 € à dépenser tous les mois pour surprendre vos enfants, vous pouvez aussi leur acheter un set LEGO (De nombreuses références sont disponibles à moins de 30 €) et leur payer une glace avec ce qui reste.

Si vous souhaitez tout de même tenter l'aventure avec BrickBox.me, vous pouvez utiliser le code 10%HOTHBRICKS pour obtenir une remise de 10% sur votre abonnement. Je ne suis pas rémunéré/indemnisé/corrompu pour vous inciter à souscrire. Si vous sautez le pas, n'hésitez pas à venir nous parler du contenu des Box à venir...

Note : On fait comme d'habitude. Vous avez jusqu'au 31 octobre 2016 à 23h59.


Comparez avant d'acheter vos LEGO

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons

Pour patienter en cette période un peu calme, voici encore un livre autour de la thématique LEGO dont le titre est plein de promesses.

Édité par Glénat dans la collection Over the Pop, qui rassemble de nombreux ouvrages initialement proposés par Muttpop, L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons est la version française de l'ouvrage de Jordan Schwartz The Art of LEGO Design. Autant vous le dire tout de suite, ce n'est pas un livre d'illustrations ni un pavé contemplatif qui compile les meilleures créations vues sur flickr et consorts comme on en voit souvent en ce moment. C'est un livre...à lire, accessoirement bien illustré.

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons

Ici, l'auteur propose de vous initier aux techniques de construction, des plus simples aux plus originales. N'étant pas MOCeur, je dois avouer que j'ai abordé la chose avec un peu de réticence. La curiosité a tout de même rapidement pris le dessus et même si je ne mettrai pas les conseils proposés en pratique dans un proche avenir, j'ai quand même l'impression d'avoir acquis un peu de culture LEGO supplémentaire.

Idées, astuces, erreurs courantes à éviter, le tout réparti par thèmes et suffisamment illustré pour comprendre le propos de l'auteur, avec en prime plusieurs interviews d'artistes confirmés et quelques rappels historiques pour comprendre l'évolution du produit LEGO et les possibilités créatives qui en découlent : Tout y est.

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons

Ce guide, ou manuel du parfait petit MOCeur, est à mon avis accessible aux plus jeunes, pour autant qu'ils sachent (et aiment) lire. Ils y trouveront de quoi construire autre chose que le tas de briques de base qu'ils vous présentent ensuite fièrement comme étant un avion, un camion ou un bâteau.

Les adultes y trouveront quelques rappels utiles ainsi que des techniques intemporelles qui permettent de ne plus "bloquer" sur l'étape qui fera de votre création un truc qui ressemble vraiment à ce qu'elle est censée représenter.

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons

Comme tout guide ou manuel qui se respecte, l'ouvrage est doté de l'indispensable index qui permet de retrouver rapidement un thème ou une technique de construction.

Ce livre est incontestablement un bon point de départ pour espérer exploiter un jour tout le potentiel des briques et pièces LEGO dans vos créations. Ne pas hésiter à le mettre entre les mains des plus jeunes fans de LEGO, ce serait dommage de les priver de cette synthèse intéressante de conseils et de techniques de construction.

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons

Disponibilité annoncée pour le 16 novembre prochain. 25 € chez amazon. Au même prix sur FNAC.com.

Je vous fais gagner l'exemplaire que j'ai reçu, je rajoute quelques briques pour passer tout de suite à la pratique (Set LEGO Classic 10692 Creative Bricks). Tirage au sort parmi les commentaires postés ci-dessous (Date limite de participation : le 20 octobre 2016 à 23h59).

L'art du design LEGO : Comment devenir créatif en 13 leçons