On fait aujourd'hui rapidement le tour du set 43242 Snow White and the Seven Dwarfs' Cottage, une boite de 2228 pièces qui sera disponible en avant-première Insiders dès le 1er mars 2024 au prix public de 219.99 €. Le produit avait fait sensation lors de son annonce, et il s'agit d'y revenir à tête reposée pour vérifier s'il est finalement à la hauteur de mes attentes et du tarif demandé.

L'assemblage des trois constructions livrées dans cette boite est relativement divertissant, avec deux petits modèles secondaires plutôt bien mis en scène incarnant le puits à souhaits vu à l'écran et le cercueil de verre et le plat de résistance : la maison aux toits jaunes. On constate rapidement qu'il va falloir s'accommoder de la façade des lieux, la construction n'étant pas fermée sur toutes ses faces. Si la façade est prometteuse, l'autre face de la maison l'est un peu moins avec de larges ouvertures qui en dévoilent les aménagements. On est une fois de plus dans le décor de cinéma plus que dans la représentation aboutie du sujet traité mais c'est le lot de nombreux produits LEGO qui privilégient la jouabilité à l'aspect maquette. Difficile d'en vouloir au fabricant de proposer à ses clients de s'amuser avec leurs jouets.

On peut se consoler en se disant que l'autre face offre une belle vue sur l'aménagement des lieux qui est d'un niveau très correct avec de nombreux meubles et autres accessoires divers et variés, mais je sais que nous sommes nombreux à regretter de ne pas pouvoir obtenir dans un produit clairement estampillé "18+" une maison "complète" destinée à l'exposition au lieu d'un ersatz de playset avec lequel personne ne s'amusera vraiment sachant qu'il n'y a en prime pas d'escaliers pour accéder aux étages et que les différents espaces sont difficilement accessibles sauf à y aller du bout des doigts.

Le joli toit est évidemment la section la plus laborieuse à assembler, il conviendra d'être vigilant et de ne pas mélanger les pièces pour lui conserver l'apparence voulue par le designer. Je ne vous spoile pas le processus, vous le découvrirez si vous investissez votre argent dans cette boite, mais c'est convaincant à l'arrivée avec une texture très réaliste et la possibilité de retirer une section du toit pour profiter pleinement des espaces qu'elle recouvre.

La charnière centrale qui relie les deux sections de la chaumière permet d'améliorer un peu l'accessibilité des lieux mais elle n'amène rien sur le plan esthétique car elle change de manière significative la disposition de la bâtisse et la maison n'est par ricochet alors plus réellement fidèle à celle vue à l'écran. Cette fonctionnalité reste cependant intéressante pour tous ceux qui voudraient vraiment profiter du mobilier entassé dans les différentes pièces et éventuellement installer les nains autour de la table de la pièce principale ou dans leurs lits respectifs identifiés par des stickers.


N'espérez d'ailleurs pas trop pouvoir installer les sept nains de manière réaliste autour de la grande table de la pièce principale, les jambes courtes ne se plient pas et ils seront donc au mieux installés debout sur leurs chaises. Il rentrent en revanche dans leurs lits respectifs même si la chambre n'est pas une suite spacieuse et que tout le mobilier y est entassé au forceps.

La façade de la maison est également à mon avis très réussie avec des textures et des détails qui lui donnent l'aspect très rustique de la chaumière vue à l'écran, le travail fourni sur ce point précis est appréciable avec un rendu vraiment satisfaisant.  On prendra du plaisir à rentrer dans le détail des différents éléments de décoration ou d'aménagement avec à l'arrivée quelques bonnes idées au service de tous ceux qui se passionnent par exemple pour les créations de type médiéval.

Vous le savez déjà, la cheminée du rez-de-chaussée est équipée d'une brique lumineuse qui contribue sans doute plus à faire flamber le prix du produit plus qu'à chauffer la pitance des nains et dont l'utilisation nécessitera comme d'habitude de tenir le doit appuyé sur le bouton qui dépasse du pied de la façade. C'est un système d'un autre âge sans grand intérêt et je me serais volontiers passé de cet élément précis contre un prix public passant sous les 200 €, mais ce n'est pas une option.

La végétation entourant la maison est bienvenue, ce n'est pas la forêt touffue vue dans le film d'animation mais c'est un bon début pour recréer un peu de contexte. Tout ici est d'ailleurs plus symbolique que totalement respectueux du film de référence, il faut aussi se contenter d'une petite poignée de petits animaux alors que Blanche-Neige est accompagnée d'une ménagerie beaucoup plus conséquente à l'écran. Même à 220 €, on sent que LEGO lutte pour conserver sa marge et rogne sur les détails qui pourraient faire du produit quelque chose de plus abouti et de plus complet que la représentation un peu à l'économie proposée.

On n'échappe évidemment pas à une grosse planche de stickers mais il y a tout de même quelques pièces tampographiées dans cette boite comme par exemple les deux Tiles flanquées de l'inscription "Snow White" qui prennent place sur les flancs du cercueil de verre et qui disparaissent rapidement sous la végétation présente autour de l'objet. Les francophones sont rarement à la fête chez LEGO et il faut ici comme souvent se contenter des noms en anglais des différents personnages.

La dotation en figurines est correcte avec Blanche-Neige, sa belle-mère La Reine, le Prince Florian et évidemment les sept nains. Rien à dire concernant Blanche-Neige et le Prince, deux figurines déjà livrées à l'identique depuis l'année dernière dans le set 43222 Disney Castle, les deux personnages sont réussis et conformes à ceux vus à l'écran avec leurs défauts habituels au niveau des superpositions de tampographies de couleur claire sur un fond plus foncé.

Le reste du casting me parait largement moins convaincant avec d'un côté une Reine aux faux airs de Palpatine, déjà vue dans le set 43227 Villain Icons et qui me semble toujours aussi bâclée graphiquement et techniquement et de l'autre les sept nains avec leurs visages dont certains me paraissent graphiquement un peu décevants. Les torses des différents nains sont très à-propos, les bonnets et les barbes sont raccords, mais certaines des expressions faciales me semblent ratées.

C'est très personnel, mais peut-être qu'on atteint tout simplement ici une fois de plus les limites lorsqu'il s'agit de donner un air bouffi ou gonflé à un visage sur une tête de minifig classique et je trouve certains de ces nains sans nez et artificiellement joufflus un peu ridicules.

Je sais que certains d'entre vous ne manqueront pas de comparer ce produit avec les deux idées plutôt intéressantes sur le même sujet proposées et rejetées en leur temps sur la plateforme LEGO Ideas, le débat n'aura de toute façon pas lieu et c'est LEGO qui décide de quand et comment sont commercialisés certains produits qui sont dans les cartons depuis de longs mois. Rien ne servira donc de crier au plagiat, à la récupération de l'idée ou à la nécessité d'une pétition, c'est le fabricant qui a la main et lui seul.

À l'arrivée et en mettant de côté le tarif un peu excessif de cette jolie boite, je pense qu'il y a ici de quoi faire plaisir aux fans de l'univers Disney qui sauront être indulgents avec les économies réalisées et les quelques approximations techniques et esthétiques constatées. La maison a vraiment du cachet, elle trouvera facilement sa place dans une décoration intérieure agrémentée des personnages principaux et d'une file de nains rentrant du boulot, c'est l'essentiel. Construire ce que contient cette boite en visionnant au passage pour la centième fois le film d'animation de 1937 promet une belle soirée que les fans les plus nostalgiques sauront forcément apprécier.

Note : Le produit présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 4 mars 2024 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer. Votre participation est prise en compte quel que soit votre avis. Évitez les "Je participe" ou les "Je tente ma chance", on se doute bien que c'est le cas.

Il faut croire que le concept de "Maisons du Monde" (Houses of the World) a trouvé son public chez LEGO via la série de quatre produits promotionnels offerts dernièrement avec une nouvelle référence qui prendra le relais en mars et intitulée 40680 Flower Store. Ce nouveau produit promotionnel de 337 pièces reprend le principe de la petite construction thématique en édition limitée avec pour cette nouvelle déclinaison une thématique à la manière des Modulars.

On ne connait pas encore les dates et modalités de l'offre associée mais on peut parier sur un lancement en mars avec comme pour les offres précédentes du même tonneau un montant minimum d'achat de 250 € d'achat. À confirmer.

(Visuels via LEGO Malaisie)

 

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au contenu du set LEGO ICONS 10330 McLaren MP4/4 & Ayrton Senna, une boite de 693 pièces qui sera disponible dès le 1er mars 2024 au prix public de 79.99 €. Ceux qui étaient devant leur téléviseur le dimanche après-midi dans les années 80 savent déjà qui est Ayrton Senna, les autres auront vite fait de lancer une recherche pour découvrir ce pilote hors du commun au destin tragique qui a enthousiasmé toute une génération de fans de Formule 1.

LEGO rend donc ici un hommage appuyé au pilote en l'associant à une monoplace longtemps considérée comme la plus rapide du circuit, la McLaren MP4/4, et qui lui a permis de devenir champion du monde en 1988.

On peut s'étonner de l'inventaire réduit de cette boite, sachant qu'il permet d'assembler la monoplace mais également un podium pour mettre en scène la minifig fournie ainsi qu'un support pour présenter le véhicule sous un angle plutôt flatteur favorisant l'exploration des détails mécaniques intégrés.

La construction principale du produit reste cependant très détaillée et à une échelle acceptable pour profiter des différents raffinements esthétiques proposés par LEGO qui font de ce véhicule de 3é cm de long sur 17 cm de large un vrai modèle d'exposition et pas un simple produit dans l'esprit Speed Champions vaguement surdimensionné pour l'occasion.

LEGO fait d'ailleurs l'effort de mettre ici en scène quelques nouveaux éléments utilisés à bon escient avec quatre roues injectées en deux matières dont les jantes et les pneus ne sont pas dissociables ainsi que des triangles de suspensions inédits. Le tout est vraiment au service de la construction en permettant de maintenir le véhicule très proche du sol comme la vraie monoplace et contribue à lui donner du cachet en peaufinant l'aspect maquette et ces quatre nouvelles roues sont enfin parfaitement adaptées au sujet traité même si elles sont toutes de la même taille et que les roues arrières auraient profité d'un diamètre et d'une épaisseur supérieurs.

On retrouve également dans la boite plusieurs éléments tampographiés mais il faudra aussi s'accommoder d'une grosse planche de stickers. Malheureusement, la tampographie de la teinte blanche sur fond rouge de quelques pièces de carrosserie est ratée avec un blanc "trop blanc" qui vire au rose ainsi que plusieurs stickers dont le fond blanc est loin d'être raccord avec la couleur des pièces sur lesquelles ils prennent place.

Tout ce que vous ne voyez pas sur la planche de stickers que je vous ai scanné est donc tampographié, comme par exemple le logo Tag Heuer sur la verrière du poste de pilotage. Le logo Marlboro passe logiquement à la trappe et LEGO n'a même pas conservé le design en pointe du motif blanc et rouge. C'est compréhensible, mais la fidélité au véhicule de référence en prend un coup.

Je ne vous détaille pas la totalité du processus d'assemblage, les photos parlent d'elles-mêmes sans trop en dévoiler, ceux qui passeront à la caisse doivent à mon avis conserver le privilège de découvrir ls différentes techniques utilisées ici.

Le prix public du produit me semble d'ailleurs suffisamment raisonnable pour le mettre à la portée de tous, on ne parle pas ici d'une boite inaccessible pour les fans au budget limité même si elle offre tout de même près de deux heures de plaisir de montage en prenant son temps.

Retenez simplement que le véhicule est bien équipé de suspensions mais qu'elles ne reposent que sur la flexibilité très limitée des triangles inédits utilisés, que la direction est fonctionnelle via le volant du poste de pilotage et que le moteur V6 Honda reste accessible en enlevant l'élément de carrosserie placé juste derrière la tête du pilote.

Ces différentes fonctionnalités restent sans doute un peu anecdotiques sur un modèle d'exposition mais elles ajoutent un peu de piment à l'assemblage en le rendant un peu plus complexe et surtout plus intéressant pour le public adulte visé. La monoplace n'est pas évidemment à l'échelle de la minifig fournie mais cette dernière peut tout de même être installée aux commandes pour s'amuser un peu.

LEGO se contente d'ailleurs de nous fournir l'un des deux pilotes de la monoplace en question, occultant Alain Prost pour appuyer l'hommage au brésilien dont la nationalité est d'ailleurs soulignée à plusieurs reprises durant le processus d'assemblage via l'association de pièces aux couleurs du drapeau national du Brésil.

Ajouter le pilote français aurait été de bon ton et n'aurait à mon avis pas pour autant détourné ce produit de sa vocation, de nombreux fans auraient apprécié d'obtenir ces deux pilotes légendaires qui ont conduit cette monoplace sur les mêmes circuits. 0n se contentera de la jolie minifig inédite livrée avec sa chevelure et son casque très fidèle à l'accessoire de référence qui permettent de varier les mises en scènes.

La tampographie de la figurine souffre évidemment du même défaut que les pièces rouges de la voiture flanquées d'un motif blanc et le petit podium semble presque un peu bâclé mais il sert de support au sticker qui met en valeur une phrase prononcée par le pilote associée à un visuel et une signature. Pourquoi pas.

Le présentoir de la monoplace est de son côté flanqué d'un gros sticker gris listant quelques données techniques, c'est de bon ton et ça donne du cachet à la maquette. Dommage pour le nom de la marque McLaren tampographié sur le nez de la monoplace avec un espace entre le "Mc" et le "Laren", LEGO aurait pu faire attention à ce type de détail.

Le nez de la monoplace semblera d'ailleurs un peu trop plat pour être totalement fidèle au véhicule de référence mais le reste de la carrosserie est plutôt bien exécuté et on oublie à mon avis rapidement ce point de détail. J'ai plus de mal à pardonner les errements en matière de tampographie qui gâchent l'aspect de cette maquette au tarif contenu mais tout de même présentée comme un produit haut de gamme. Les visuels officiels sont comme souvent très optimistes et on a un peu l'impression de se faire avoir au déballage.

Vous l'avez remarqué sur les photos, je vous présente ce produit dans une jolie vitrine sur mesure qui m'a gracieusement été fournie pour l'occasion par la société muséhome, une structure basée à Troyes et spécialisée dans la production d'écrins sur mesure pour tous types de produits de valeur ou de collection.

Cette vitrine en PMMA ou verre acrylique est assemblée et collée à la main en France, il n'y a ni visserie ni crochets apparents. L'écrin est donc livré déjà assemblé et il s'efface au profit de l'objet qu'il met en valeur. Ce produit me semblait donc tout à fait adapté à cette combinaison avec un set d'exposition qui nécessite ce type de mise en situation.

N'hésitez pas à les contacter si vous cherchez de quoi mettre en valeur vos sets les plus précieux, le créateur de la marque est lui-même un grand fan de LEGO et vous trouverez une oreille attentive à vos demandes.

Ce produit mérite à mon avis définitivement votre attention si vous êtes fan de Formule 1, même s'il s'agit d'une monoplace d'une autre époque. Il offre un bon compromis entre l'échelle choisie et le niveau de détail proposé, même si je sais que certains n'y verront qu'une référence Speed Champions survitaminée qui ne mérite pas forcément d'y dépenser 80 €.

Je ferai l'effort, Ayrton Senna fait partie de mes souvenirs de jeunesse et j'ai passé de longues heures à somnoler devant des courses où j'attendais le dépassement qui me sortirait de ma torpeur et qui alimenterait les discussions de cours d'école la semaine suivante. Rien que pour ça, cet hommage à Ayrton Senna et à sa monoplace de 1988 fera mon bonheur.

On ne va d'ailleurs pas se plaindre d'avoir droit de temps en temps à des produits accessibles dans la gamme LEGO ICONS, la cible adulte doit aussi pouvoir se faire plaisir pour un budget raisonnable.

Note : Le produit présenté ici, fourni par LEGO, ainsi que la vitrine gracieusement fournie par la société muséhome sont comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 1er mars 2024 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer. Votre participation est prise en compte quel que soit votre avis. Évitez les "Je participe" ou les "Je tente ma chance", on se doute bien que c'est le cas.

LEGO y va aujourd'hui d'un peu de teasing pour une nouveauté de la gamme LEGO Ideas sans doute très attendue par les fans de LEGO et de jeux de rôle : le set officiel basé sur la création gagnante du concours organisé par LEGO et Wizards of the Coast à l'occasion du 50ème anniversaire de la licence Dungeons & Dragons.

Le court teaser ci-dessous ne dévoile pas grand chose du produit final, mais on y aperçoit tout de même quelques pages, un anneau, un bouclier dans les mains d'un squelette, une clé ou encore une épée. pPas de quoi se faire une opinion précise sur ce produit, il faudra attendre une annonce officielle pour ça.

Plus bas, la création gagnante du concours, on sait d'ailleurs qu'un visuel présenté comme le produit définitif remanié par les designers de Billund circule sur les réseaux sociaux, à voir si ce modèle est officiellement confirmé dans les jours qui viennent.

Mise à jour : l'offre était bien disponible jusqu'ici mais il semble qu'elle soit actuellement retirée. À vérifier s'il s'agit d'un problème technique temporaire ou d'un stock épuisé.

Comme prévu, après une offre réservée aux membres du programme LEGO Insiders, le set LEGO 40712 Micro Rocket Launchpad est maintenant offert à tous les clients de la boutique officielle en ligne même s'il ne sont pas inscrits au programme de fidélité de la marque.

Les conditions de ce prolongement restent identiques à celles de l'offre précédente : 200 € minimum d'achat sans restriction de gamme. Cette nouvelle offre est en principe valable jusqu'au 25 février 2024, s'il reste du stock d'ici là.

Le produit est automatiquement ajouté au panier dès que le montant minimum requis est atteint et si vous avez récupéré un code à usage unique exclusif via la popup qui s'affiche au moins une fois par visiteur sur ce site (si vous avez évidemment désactivé le blocage des popups...), vous pouvez en profiter pour faire ajouter un exemplaire du set 40580 Blacktron Cruiser offert actuellement dès 190 € d'achat.

ACCÈS DIRECT AUX OFFRES EN COURS SUR LE SHOP LEGO >>

(Le lien vers le shop redirige vers la version de la boutique officielle de votre pays de connexion)