Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

C'est aujourd'hui au tour du nouveau livre LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure de faire l'objet d'un test rapide, histoire de voir si le livre d'idées et le petit lot de briques fournis méritent de dépenser une vingtaine d'euros.

La bonne nouvelle : Il n'y a pas de stickers dans le sachet de 101 pièces (réf. 11923) qui permet d'assembler les deux modèles proposés. Attention, il n'est pas possible de construire les deux modèles en même temps, il faudra en démonter un pour assembler l'autre. Les instructions de montage fournies sont du niveau de celles habituellement présentes dans les livrets insérés dans les boites officielles.

Le modèle principal est aussi le plus attractif. C'est celui qui reproduit la cérémonie du Choixpeau (Sorting Hat), un rituel qui permet de déterminer la maison d'appartenance de tous les nouveaux élèves de Poudlard. L'interactivité de la chose vient de la roue mobile placée au pied de la construction qu'il est possible de faire tourner pour choisir la maison attribuée au personnage en place sur le présentoir.

Le second modèle à construire avec l'inventaire fourni fait bon usage de l'ensemble des pièces.  Il permet de simuler l'utilisation du réseau de cheminées par Harry Potter avec la possibilité de faire disparaître le personnage par rotation du support central.

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

Cet ensemble permet aussi d'obtenir quatre pièces tampographiées portant l'emblème des différentes maisons de Poudlard. Ceux qui ont investi dans le (gros) set 71043 Hogwarts Castle pourront remplacer les infâmes stickers à coller sur le présentoir qui sert à mettre en valeur les minifigs de Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Salazar Serpentard et Rowena Serdaigle par ces jolies pièces.

Le Choixpeau fourni n'était jusqu'ici disponible que dans le set 75954 Hogwarts Great Hall, c'est donc l'occasion d'ajouter également cette pièce très réussie à votre collection à moindres frais.

La minifig livrée avec cet ouvrage n'est pas inédite et encore moins exclusive, c'est celle d'Harry Potter déjà vue dans le set 75954 Hogwarts Great Hall et dans le polybag 30407 Harry's Journey to Hogwarts, offert récemment par LEGO.

Le livre d'idées de construction ne contient que des photos des modèles assemblés. Il n'y a donc pas d'instructions à proprement parler dans ces pages et il va falloir faire appel à vos capacités de déduction pour déterminer  certaines des techniques utilisées. Ceux qui voudront reproduire plusieurs des modèles présentés devront disposer d'un vrac de pièces varié et conséquent.

Comme d'habitude dans cette collection, une petite histoire sert de fil rouge pour connecter les différentes scènes entre elles.

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

La plupart de ces modèles sont relativement simples mais originaux et inédits. Ils ont été spécialement créés par les designers officiels LEGO qui travaillent actuellement sur la gamme Harry Potter, parmi lesquels Marcos Bessa et Mark Stafford, et respectent donc les standards habituels de la marque. Certaines de ces créations auraient d'ailleurs pu trouver sans problème leur public dans de petites boites.

Avec un ouvrage présentant des modèles de qualité et un ensemble de pièces qui permet d'assembler deux constructions plutôt originales, ce coffret mérite à mon avis les 20 € demandés par Amazon. Ce sera un joli cadeau à offrir à un jeune fan qui possède déjà tous les sets de la gamme.

La version anglaise est disponible immédiatement chez Amazon, la version française vendue 28.95 € est attendue pour le 25 octobre 2019.

Note : Le coffret présenté ici, fourni par l'éditeur Dorling Kindersley, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 29 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

bricodino - Commentaire posté le 19/07/2019 à 17h39

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Harry Potter 75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue (496 pièces - 64.99 €), une boite qui permet de reproduire un scène vue dans le film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban. Pour s'amuser à sauver l'hippogriffe avant qu'il ne tombe entre les mains du bourreau, on dispose ici de l'essentiel : Une poignée de personnages, la cabane de Rubeus Hagrid, le tas de citrouilles et le pilier auquel Buck est attaché.

Le set est plutôt complet et LEGO fait même l'effort de nous proposer une cabane bien aménagée avec quelques clins d'œil aux fans qui se souviennent encore du film. De l'extérieur, la version LEGO est une reproduction simple mais suffisamment crédible de la construction vue à l'écran, même s'il ne s'agit en fait que d'une demi-cabane. Les toits sont un peu décevants avec quelques espaces vides entre les différents pans et une finition un peu légère et l'intérieur est comme d'habitude chez LEGO très compact avec quelques meubles qui prennent beaucoup de place, une cheminée et les indispensables accessoires et références qui plaisent aux fans.

Il y a cinq stickers à coller sur les murs et les portes de la cabane de Rubeus Hagrid et les deux autocollants qui prennent place sur les portes sont trop petits pour recouvrir parfaitement les pièces concernées. LEGO a été très prudent sur le dimensionnement de ces deux stickers avec une découpe trop large autour des poignées qui gâche un peu l'effet "bois". Les deux stickers à coller sur les murs de la cabane s'en sortent un peu mieux. Ils sont dans le ton des pièces sur lesquelles il faut les appliquer et le rendu est correct.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Le designer a laissé deux pièces Technic apparentes sur les murs extérieurs de la cabane, je me demande encore dans quel but sachant que la construction n'a pas vraiment vocation à être connectée à autre chose. Peut-être s'agissait-il de respecter la symétrie avec les points de connexion entre les deux modules de la cabane ou de laisser aux fans le soin de changer la disposition des deux "modules" de la cabane.

À l'intérieur de la cabane, on retrouve une référence au film Harry Potter à l’école des sorciers avec l'œuf de dragon (Norbert) que Hagrid garde dans sa cheminée et la brique lumineuse fournie activable en appuyant sur la cheminée extérieure de la construction permet de mettre en valeur la chose. L'effet est très sympa dans le noir (voir photo ci-dessous) mais reste anecdotique car les briques lumineuses LEGO ne peuvent pas être mises en marche de manière permanente.

LEGO n'a pas oublié de nous fournir le parapluie rose de Hagrid, il est logiquement rangé près de la cheminée qu'il sert à allumer.  L'exemplaire du Daily Prophet livré dans cette boite est identique à celui déjà vu dans les sets 75955 Hogwarts Express, 75953 Hogwarts Whomping Willow et 75957 The Knight Bus.

Buck (ou Buckbeak) est ici représenté sous la forme d'une figurine moulée un peu statique. Même si les ailes à clipser sur le moule principal sont mobiles et la tête peut être orientée en fonction de vos envies, les pattes de la créature sont fixes. La figurine manque à mon avis de finition alors que le travail a été à moitié fait. La tête est en effet joliment tampographiée mais le corps reste d'un gris lisse un peu triste, sans référence particulière au pelage de la créature. Même si la figurine de cette année est globalement plus aboutie, la version du set 4750 Draco's Encounter with Buckbeak commercialisé en 2004 avait au moins le mérite de proposer un peu de relief sur l'avant du corps de la créature.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Le tas de grosses citrouilles vu à l'écran est ici symbolisé par quelques têtes oranges et quatre exemplaires de la nouvelle citrouille, une pièce aussi présente dans le coffre du véhicule du shérif Jim Hopper livré dans le set Stranger Things 75810 The Upside Down. Les citrouilles livrées ici peinent un peu à reproduire le tas de très gros légumes du film, mais c'est toujours mieux que rien.

Pour remplir parfaitement sa modeste mission qui est de reproduire une courte scène tirée du film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, ce set aurait pu intégrer l'épouvantail placé au milieu du tas de citrouilles et quelques corbeaux. La pièce vue sur la tête de l'épouvantail de la série 11 de minifigs à collectionner et sur celle de Tonto dans la gamme de sets basés sur le film The Lone Ranger aurait fait l'affaire.

Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, certains regretteront que LEGO ne fournisse ici qu'une demi-cabane alors que d'autres apprécieront que la construction dispose d'un intérieur accessible facilement même avec de gros doigts de fan adulte. En ce qui me concerne, la solution proposée par LEGO me convient et la cabane fera illusion placée de face sur le coin d'une étagère.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Du côté des minifigs, il manque Albus Dumbledore et la sélection n'est donc pas totalement représentative du casting à l'œuvre dans la scène concernée. Dumbledore est dans le set 75948 Hogwarts Clock Tower, vous pourrez l'utiliser pour compléter la scène si vous investissez dans l'extension de Poudlard. Comme pour les autres sets de la gamme, c'est encore une fois très approximatif au niveau de la finition et du choix des tenues.

Hagrid n'est définitivement pas dans la bonne tenue, il ne porte pas son manteau dans la scène concernée et LEGO se contente paresseusement de nous livrer ici la minifig déjà vue dans le set 75954 Hogwarts Great Hall. C'est dommage, le set présenté ici ne faisant directement référence qu'à la scène du sauvetage de Buck, Hagrid méritait d'être habillé de son pull un peu terne et de son gilet sombre.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Concernant Harry Potter, même remarque que pour les trois autres sets dans lesquels il apparaît dans cette tenue : Il manque les bandes blanches sur les manches de son gilet et le pantalon n'est toujours pas de la bonne couleur.

La minifig d'Hermione Granger est correcte, on reconnait bien la tenue vue dans la scène en question et l'intégration du Retourneur de Temps sur le torse du personnage est un détail qui plaira au fans. Même constat pour Ron dont la minifig est simple mais conforme.

Le set permet aussi d'obtenir deux personnages supplémentaires qui vient étoffer les collections de tous ceux qui ne jurent que par les minifigs et qui délaissent un peu le jouet de construction en lui-même : le ministre de la Magie Cornelius Oswald Fudge et le Mangemort / bourreau Walden Macnair.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

La minifig de Fudge est globalement acceptable mais il manque une valise noire dans les mains du ministre et les rayures sur le costume du personnage sont absentes. Le col de la chemise est un peu terne alors qu'il est présenté comme d'un blanc immaculé sur les visuels officiels. La tête de cette minifig n'est pas inédite : c'est celle de Ken Weathley, un personnage qui apparaît dans deux sets de la gamme Jurassic World commercialisés en 2018. Les jambes sont celles du Général Hux et de Cédric Diggory. L'alignement entre les motifs du torse et ceux des hanches est vraiment très approximatif...

La minifig de Walden Macnair est elle aussi à peu près acceptable même si le visage du personnage à l'expression pourtant très réussie souffre de la pâleur habituelle des figurines dont le ton chair est tampographié sur un fond noir. Le torse profite de quelques détails assez fidèles à la tenue du personnage à l'écran mais LEGO a oublié d'utiliser des bras en deux couleurs pour reproduire les manches de la tunique.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

En conclusion, le set est correct mais il est vendu 64.99 € par LEGO et c'est à mon avis beaucoup trop cher surtout si vous voulez bricoler une cabane fermée en achetant deux exemplaires de cette boite.  Je serais plus indulgent sur le prix si l'épouvantail, les corbeaux, la brouette et Crockdur étaient fournis... En l'état, c'est un peu minimaliste au niveau de l'environnement extérieur même si l'intérieur de la cabane est riche en meubles et autres accessoires. À acheter en promo aux alentours de 50 €.

LE SET 75947 HAGRID'S HUT BUCKBEAK'S RESCUE SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 23 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

lolojango - Commentaire posté le 16/07/2019 à 22h35

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Sans transition, je vous livre mon avis sur le set LEGO Creator Expert 10269 Harley-Davidson Fat Boy (1023 pièces - 94.99 €), une boite qui, comme indiqué lors de l'annonce officielle, sera disponible en avant-première pour les membres du programme VIP dès le 17 juillet prochain avant une disponibilité globale prévue pour le 1er août 2019.

Au premier regard, cette reproduction du modèle Fat Boy emblématique de la marque Harley-Davidson livré ici en version 2018 avec le moteur Big-Twin Milwaukee-Eight en version 107 (1745 cc) semble plutôt convaincante.

La moto en version LEGO reproduit presque à la perfection le côté massif et agressif de l'engin avec son cadre compact qui englobe tous les éléments du moteur sans laisser d'espace vide. On retrouve bien la fourche massive à l'avant et la courbe qui glisse vers le siège du pilote pour se terminer par le très imposant garde-boue arrière qui surmonte un énorme pneu Michelin de 240.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Le processus d'assemblage est très agréable. On commence logiquement par le moteur Big-Twin qui entrera en mouvement lors des déplacements de la moto. Comme souvent, lorsque le modèle est assemblé, on ne voit pas le fonctionnement du moteur, mais on sait que c'est là. Le seul intérêt de ce sous-assemblage réside donc dans le plaisir de le construire et d'en admirer le fonctionnement en agissant manuellement sur les engrenages. Après, il sera trop tard.

Le châssis de la moto est principalement constitué de pièces Technic et durant l'assemblage des premières pièces on en oublie presque qu'il s'agit ici d'un produit de la gamme LEGO Creator Expert. Le mélange de ces deux univers LEGO fonctionne ici à merveille, chaque catégorie de pièce étant utilisée à bon escient avec en point de mire la volonté de proposer un produit solide, fonctionnel et esthétiquement cohérent.

Les flancs du réservoir, les lignes d'échappement, le carter de distribution et les repose-pieds sont des sous-ensembles agréables à assembler séparément puis à fixer sur le châssis, comme on le ferait sur une maquette bien conçue.

En y regardant de plus près, voire de très près, on trouvera forcément à redire sur la finition de ce modèle qui se veut comme un produit dérivé haut de gamme d'une marque qui sait entretenir sa légende en revisitant (elle aussi) régulièrement ses modèles les plus emblématiques sans pour autant les dénaturer complètement.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les logos présents de chaque côté du réservoir sont les seuls éléments du set à être tampographiés. Tous les autres éléments sont recouverts de stickers et pour un produit dérivé d'une marque mythique, c'est quand même dommage. Trois jantes sont fournies, deux entre elles étant couplées pour intégrer le gros pneu arrière.

Vous l'aurez remarqué, quelques tenons restent visibles sur les flancs du réservoir. Certains apprécieront ce détail qui contribue à confirmer qu'il s'agit ici avant tout d'un produit LEGO. D'autres, comme moi, regretteront que ces tenons (trop) visibles gâchent un peu le rendu du modèle. Les quelques tenons visibles à l'avant sur la Ford Mustang conçue elle aussi par Mike Psiaki me semblaient suffisamment discrets pour ne pas nuire au rendu global, ceux laissés apparents ici sont à mon avis plus dérangeants.

Plus gênant : alors que Harley-Davidson fait généralement la part belle aux chromes sur ses différents modèles, LEGO se contente ici d'un gris clair qui peine un peu à mettre en valeur les différents éléments chromés présents sur le Fat Boy. Ce sont tous ces chromes qui donnent un peu de légèreté à ce modèle Fat Boy tassé et massif. Les jantes pleines en aluminium coulé Lakester en version LEGO sont parfaitement reproduites, mais il leur manque également ce petit reflet satiné qui leur donnerait un côté plus gracieux.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les deux lignes d'échappement sont elles aussi un peu ternes et la présence des tonneaux en bout de ligne nuit à mon avis à l'esthétique globale. Je suis bien conscient qu'on parle ici d'un produit LEGO et les adeptes du NPU (Nice Part Usage) seront sans doute plus tolérants que moi quant à l'utilisation de ces tonneaux. En ce qui me concerne, ces pièces sont avant tout des tonneaux et elles n'ont pas forcément vocation à servir de réacteur ou de pièce de carrosserie sur des modèles modernes ou futuristes.

Au niveau du phare avant, je trouve la finition un peu approximative avec des tenons apparents sous la coupole transparente. Une plaque lisse tampographiée ou, faute de mieux, avec un joli sticker dont on devinerait les détails sous la pièce transparente aurait été la bienvenue. En l'état, on ne retrouve pas la jolie finition du phare présente sur le modèle réel.
Au niveau de la selle, le designer a essayé de reproduire les courbes avec la zone proéminente au milieu de l'assise. Le résultat est à mon avis un peu moyen, voire disgracieux.

Même si je suis de ceux qui préfèrent généralement avoir peu ou pas de stickers à coller, je pense qu'il en manque quelques-uns pour reproduire les éléments réflecteurs placés sur le bas de la fourche avant et sur les deux éléments qui maintiennent le garde-boue arrière. Leur présence aurait contribué à donner un look plus "fini" au modèle, surtout en l'absence de pièces chromées.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les stickers utilisés pour le compteur et la jauge d'essence placés sur le réservoir font le job. On aurait aimé des pièces tampographiées mais on fera avec ces autocollants dont la découpe n'est d'ailleurs pas parfaitement centrée.

Si le garde-boue arrière est plutôt fidèle au modèle réel, celui placé à l'avant manque un peu d'inspiration. Sur le Fat Boy, cette pièce enveloppe vraiment la roue en suivant la courbe de cette dernière très loin vers l'avant, ici c'est loin d'être le cas et la version LEGO fait plus accessoire de motocross qu'autre chose.

On pourrait aussi discuter de la technique employée pour reproduire la fourche avant avec ses suspensions à cartouche devenues trop volumineuses sur la version LEGO et encore une fois habillées de tonneaux visuellement un peu trop hors sujet à mon goût. Même si le Fat Boy est équipé d'une fourche relativement épaisse, la version LEGO en fait visiblement un peu trop sur ce point.

Le guidon est à mon avis très réussi, il intègre tous les éléments du modèle réel avec un assemblage bien pensé pour les poignées de frein. Les rétroviseurs, que je n'ai pas correctement orienté sur les photos, sont recouverts de stickers avec effet miroir.

En y regardant d'encore plus près, on remarque qu'il reste un pin Technic bleu visible au niveau de la jonction entre le réservoir et le guidon de la moto. C'est un détail, mais même si certains fans considèrent que ces pins bleus apparents ont surtout vocation à rappeler que nous avons affaire à un produit LEGO, je trouve dommage de ne pas avoir remplacé celui-ci par une version grise, histoire d'obtenir une finition parfaite.

En revanche, difficile d'en vouloir à LEGO d'avoir laissé la chaîne visible alors qu'elle est recouverte d'un carter sur le modèle réel. La seule fonctionnalité du produit étant la mise en mouvement des deux pistons à l'intérieur des cylindres du moteur, il fallait bien laisser un indice visible de la présence de ce mécanisme.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Comme la vraie, la moto en version LEGO est équipée d'une béquille qui permet de la faire tenir en équilibre à l'arrêt. Si l'angle de présentation vous semble un peu trop prononcé, LEGO fournit un support à construire relativement discret qui fait office de béquille centrale et qui permet de maintenir l'engin à la verticale. En y réfléchissant bien, le designer aurait pu aller au bout du concept et faire en sorte que ce support soit rotatif.

En résumé, ce set est à mon avis plutôt réussi malgré ses défauts esthétiques et il se place plus près de la Ford Mustang du set 10265 que de l'Aston Martin DB5 du set 10262 au classement des plus aboutis des produits dérivés inspirés de véhicules existants et commercialisés sous le label Creator Expert.

La phase de construction est très agréable et le modèle peut trôner fièrement sur une étagère même s'il ne s'y fera pas spécialement remarquer grâce à ses chromes. Espérons que ce joli set ouvre la voie à d'autres modèles de motos dans la gamme Creator Expert. Je dis oui, surtout pour encourager LEGO à persister dans cette direction.

LE SET 10269 HARLEY-DAVIDSON FAT BOY SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 21 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Patoche66 - Commentaire posté le 09/07/2019 à 20h28

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Harry Potter 75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge (265 pièces - 34.99 €), une petite boite qui en théorie nous permet de reproduire quelques scènes de la première épreuve du Tournoi des Trois Sorciers vu dans le film Harry Potter et la Coupe de Feu.

Avec 265 pièces dans la boite, c'est évidemment service minimum avec une mini-tente, un Magyar à Pointes un peu rachitique et quatre personnages livrés dans leurs tenues de tournoi : Harry Potter, Fleur Delacour, Cedric Diggory et Viktor Krum.

En fait de pointes, le dragon en version LEGO n'en a pas beaucoup et pas vraiment aux endroits nécessaire pour proposer une figurine convaincante. Le Magyar proposé ici par LEGO relève d'ailleurs plus de la créature robotique avec une tête d'aigle et des ailes de chauve-souris qu'autre chose. Le choix des couleurs pour le Magyar à Pointes me semble aussi discutable : le dragon est à mon avis plus beige que marron foncé dans le film. Dans la gamme Legends of Chima, ça passe, ici dans un produit dérivé qui prétend reproduire une scène d'un film, c'est beaucoup moins convaincant.

Si on essaie de voir le bon côté des choses, ce petit dragon est plutôt bien articulé et peut prendre de nombreuses poses. Malheureusement, quelques cornes et le bout de la queue se détachent régulièrement de la construction, ce qui agacera vite ceux qui essaieront de s'amuser avec le contenu de cette boite.

Le terrain sur lequel se déroule la scène en question se résume ici à un mini-rocher avec l'œuf d'or placé sur la construction. Quelques flammèches pour égayer l'ensemble et c'est tout.

Même si ce n'est pas précisé sur la boite, vous pouvez clipser l'accessoire du balai de course utilisé par Harry sur le mini-rocher pour une mise en scène un peu plus dynamique. L'effet est sympa sur le coin d'une étagère.

75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge

Si vous cherchiez un œuf d'or pour le mettre dans la Salle de Bains des Préfets du set 75948 Hogwarts Clock Tower, il y en a donc un dans ce set. Je suis un peu déçu par la finition de cet accessoire, quelques motifs sur la coquille, sans forcément chercher à reproduire au détail près l'accessoire du film, auraient contribué à le mettre un peu plus en valeur.

La tente livrée dans cette boite est elle aussi une représentation très symbolique du barnum cossu vu à l'écran. Il sera difficile d'y reproduire les nombreuses scènes se déroulant à l'intérieur, LEGO ayant rempli la totalité de l'espace disponible avec un lit et quelques meubles. Les emblèmes des trois écoles en compétition sont évidemment des stickers, que je trouve d'ailleurs très réussis.

Je ne suis pas certain que cette tente aux allures de cabane de jardin soit indispensable dans cette boite. Les quelques pièces économisées ici auraient pu servir à étoffer un peu le dragon rachitique et à créer un piton rocheux beaucoup plus imposant derrière lequel Harry aurait pu se cacher.

75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge

Trève de plaisanterie, ce set est avant tout une boite avec quatre jolies minifigs et quelques pièces autour et on y retrouve donc les participants au Tournoi des Trois Sorciers dans leurs tenues de compétition.

Globalement, ces quatre figurines sont plutôt réussies. En y regardant de plus près, il manque comme d'habitude les quelques détails qui feraient de ces minifigs de parfaites interprétations des personnages vus dans le film.

LEGO ne sachant manifestement toujours pas tampographier des éléments sur toute la tranche des bras, les designers ont donc fait l'impasse sur les bandes jaunes présentes au niveau des manches et de la capuche d'Harry Potter.

Le nom du personnage apparait bien dans le dos de la minifig, mais dans un ton beaucoup plus sombre que sur la minifig de Cédric Diggory. Le designer aura sans doute voulu coordonner la teinte du nom et de l'étoile, qui n'a rien à faire là si la minifig ne porte pas encore la cape noire, avec celle des bras.

L'étoile dans le dos de Harry n'est en effet présente que sur la cape portée par le personnage lorsqu'il sort dans l'arène et dans le film, le mot POTTER est d'un rouge bien plus vif que celui des manche du sweat à capuche porté par le personnage dans les scènes sous la tente. Le torse de la minifig est donc ici a priori un mélange des deux tenues vues à l'écran.

75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge

La tenue de Fleur Delacour est presque conforme à celle du film. Le design du torse est très fidèle avec un magnifique emblème de l'école de Beauxbâtons dans le dos, mais la veste et le plastron me semble plus être de couleur blanche/grise à l'écran que beige. Ceci étant dit, la couleur bleue tampographiée sur le torse beige est parfaitement raccord avec les bras et les jambes teintés dans la masse.

Cédric Diggory est le seul ici à disposer d'un effet "tunique" via les jambes du Général Hux mais il lui manque aussi les bandes jaunes sur les manches. Le raccord entre le motif du torse et celui des jambes est correct mais il y a tout de même un petit quelque chose qui me chiffonne dans la continuité visuelle entre les deux éléments.

Viktor Krum est de son côté presque parfait avec son superbe torse même s'il a toujours sa chevelure trop garnie pour être convaincante. Dans le film, la tunique qu'il porte descend beaucoup plus bas au niveau des jambes mais on fera avec.

Les minifigs étant pour beaucoup de fans l'attrait majeur du set, la finition approximative de certaines d'entre elles est à mon avis toujours un peu décevante. Pour attirer les collectionneurs, LEGO décline de nombreuses tenues vues plus ou moins brièvement dans les différents films de la saga mais ne le fait pas toujours de manière totalement aboutie.

Je ne suis pas dupe, la grande majorité des collectionneurs de minifigs se contentera de ce que LEGO propose, l'important pour ces collectionneurs étant d'accumuler autant de versions différentes de chaque personnage que possible.

75946 Hungarian Horntail Triwizard Challenge

En résumé, ce petit set, dont le rôle est surtout d'occuper un slot intermédiaire dans une série de boites aux tarifs étalés pour les rendre accessibles à toutes les bourses, ne passera sans doute pas à la postérité.

C'est un peu comme pour la gamme LEGO Star Wars : à force de vouloir essorer la moindre scène de chaque film pour en faire un produit dérivé, politique commerciale oblige, certaines scènes finissent dans des boites dont le contenu est vraiment trop approximatif et symbolique pour les rendre indispensables. Il convient à mon avis d'attendre que le prix de celle-ci baisse aux alentours des 25 € avant d'investir.

LE SET 75946 HUNGARIAN HORNTAIL TRIWIZARD CHALLENGE SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 13 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Nicolas - Commentaire posté le 04/07/2019 à 11h01

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75957 The Knight Bus

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO Harry Potter 75957 The Knight Bus (403 pièces - 39.99 €), une boite basée sur les quatre minutes du film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban au cours desquelles ont voit Harry emprunter le Magicobus (Knight Bus).

Ce n'est pas la première fois que LEGO propose une reproduction du bus, le véhicule a déjà été décliné dans deux boites par le passé : 4755 Knight Bus (243 pièces - 2004) et 4866 The Knight Bus (257 pièces - 2011).  Je pense que nous serons tous d'accord au moins sur un point, la version 2019 est la plus aboutie des trois sur le plan esthétique, elle utilise aussi plus de pièces.

On commence par un reproche : les pièces violettes (Medium Lilac) ne sont pas toutes de la même teinte et je pense que ce défaut d'uniformité toujours gênant mérite d'être souligné car je ne suis pas du genre à m'auto-persuader que ça fait "vintage" ...

Concernant l'assemblage du Magicobus, rien de très compliqué : on construit du bas vers le haut, on aligne les nombreuses fenêtres, on pose l'étage supérieur, on colle quelques stickers et le tour est joué. La large porte latérale intégrée permet d'accéder à l'intérieur du véhicule qui est logiquement très étroit. Pour ceux qui croient encore au Père Noël : il n'y pas de direction, le bus roule tout droit.

75957 The Knight Bus

75957 The Knight Bus

Difficile de critiquer la réalisation, c'est largement mieux que les versions précédentes et à part l'étage supérieur aux courbes un peu hasardeuses, c'est plutôt bien fait. Ça se gâte en effet copieusement à l'avant et à l'arrière du dernier étage du bus avec d'un côté un espace vide laissé sous les arches violettes et de l'autres un module séparé à construire et à clipser qui peine un peu à convaincre pour former l'angle de l'avant du bus.

Comme il s'agit d'un modèle réduit du Magicobus, tout y est évidemment plus symbolique que vraiment représentatif. On obtient donc un lit au lieu de cinq ou six et LEGO a même prévu une glissière toute simple pour que le lit se déplace lorsque le bus est en mouvement. Pas de quoi crier au génie, mais le clin d'œil est là.

Le lustre qui pend depuis le plafond du bus est ici bien interprété et se balance sur son axe pour faire comme dans le film. Le volant standard LEGO tenu par Ernie Danlmur (Ernie Prang) aurait gagné à être remplacé par un modèle au diamètre plus grand, mais on fera avec.

La une du Daily Prophet livrée dans cette boite (voir photo plus bas) n'est malheureusement pas celle vue à l'écran lorsque Stan Rocade (Stan Shunpike) annonce à Harry que Sirius Black s'est évadé. Il faut se contenter de la une déjà livrée dans les sets 75953 Hogwarts Whomping Willow et 75955 Hogwarts Express. La scène méritait à mon avis une pièce spéciale.

75957 The Knight Bus

75957 The Knight Bus

Du côté des minifigs, on peut regretter que la minifig de Harry Potter soit un peu bâclée. La tenue de la figurine n'a en effet pas grand chose à voir avec celle du personnage dans la scène concernée, sauf peut-être pour le t-shirt bleu.

Il manque les bandes blanches sur les manches de la veste et la couleur des jambes n'est pas la bonne. De plus, Harry Potter est livré dans ce set avec sa malle qui est ici remplacée par un coffre classique dont la forme n'est pas vraiment adaptée.

La minifig d'Ernie Danlmur (Ernie Prang), le chauffeur du Magicobus, est plutôt approximative. On pourra discuter de l'intérêt de la pièce qui sert ici de coiffure / crâne chauve, le personnage n'étant pas totalement chauve mais juste passablement dégarni.

Petit détail technique, les manches de la chemise sont bien prévues pour être de la même couleur que la partie visible de ladite chemise sur le torse du personnage. Malheureusement, LEGO gâche la fête avec une tampographie trop terne et l'effet chemise ne fonctionne plus. Encore une fois, ne vous fiez pas aux visuels officiels qui présentent un Ernie Danlmur parfaitement habillé...

75957 The Knight Bus

Stan Rocade (Stan Shunpike) est le plus réussi des trois personnages livrés ici. Sa tenue est conforme à celle du film et le visage du personnage est cohérent. La tampographie détaillée du torse intègre même la machine à billets portée par le personnage.

Ici aussi, LEGO ne fait pas de miracle lorsqu'il s'agit d'imprimer une couleur claire sur un fond sombre. Sur les visuels officiels retouchés, la chemise est blanche. Dans la vraie vie, elle devient grise.

Il manque également le symbole présent sur la casquette du personnage et le bandeau rouge fait un peu vide sur la minifig. C'est un détail pour certains, mais avec ce type de set, je pense que tout est justement dans les détails.

La tête réduite blagueuse présente à l'avant du Magicobus (voir plus haut) est très correcte avec une expression du visage fidèle à celle vue dans le film et même quelques dreadlocks tampographiées sur la pièce.

Histoire de faire passer un peu mieux la pilule des 40 € demandés par LEGO pour cette boite et d'ajouter une possibilité ludique supplémentaire, une mamie avec son déambulateur aurait été la bienvenue...

75957 The Knight Bus

Bref, ce set est plutôt correct mais quand on fait du fan service, autant le faire jusque dans les moindres détails. Les fans de l'univers Harry Potter n'auront de toute façon pas attendu mon avis pour acheter ce set et beaucoup se contenteront de cette nouvelle version du bus violet qui fait référence à une scène très appréciée.

Dommage pour la finition un peu hasardeuse du dernier étage du bus et pour les quelques approximations au niveau des minifigs, mais vu de loin sur une étagère, ça passe.

LE SET 75957 THE KNIGHT BUS SUR LE SHOP LEGO >>

75957 The Knight Bus

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 10 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

smashcfr - Commentaire posté le 01/07/2019 à 20h10