Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75267 Mandalorian Battle Pack

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Star Wars 75267 Mandalorian Battle Pack (102 pièces - 14.99 €), une petite boite qui met en scène des personnages plus ou moins inspirés de la série The Mandalorian dont la première saison vient de s'achever sur la plateforme Disney +.

Les fans de l'univers Star Wars seront évidemment enchantés de pouvoir ajouter quelques Mandaloriens colorés à leurs collection, mais au-delà de cette possibilité je pense qu'en y regardant de plus près le set passe un peu à côté de son sujet.

Si vous n'avez pas vu la première saison de la série et que vous préférez attendre la disponibilité de la plateforme Disney + en France, prévue pour mars 2020, avant de vous lancer dans le visionnage des huit épisodes, ne lisez pas ce qui suit.

75267 Mandalorian Battle Pack

Cette boite fait a priori directement référence au troisième épisode de la série, avec une scène au court de laquelle celui qui s'appelle en fait Din Djarin s'échappe de la ville de Nevarro en emportant celui qu'on surnomme maintenant "Baby Yoda". Cerné par une petite armée de Bounty Hunters, le héros est soutenu par ses collègues qui débarquent en mode "Mandalorians Assemble !" pour lui permettre de mettre les voiles.

Là ou le set passe un peu à côté de ce qu'il essaie de reproduire, c'est par l'absence de jetpacks pour les minifigs livrées dans la boite. Les Mandaloriens qui arrivent en renfort débarquent par la voie des airs et on ne retrouve pas cet accessoire dans le set.

À la place, LEGO nous livre un Speeder-Bike quasiment identique à celui vu dans le set 7914 Mandalorian Battle Pack commercialisé en 2011 et qui n'a pas grand chose à faire là. L'engin sert uniquement de prétexte pour confirmer l'appellation "jouet de construction" du produit, comme c'est toujours le cas pour les Battle Packs.

Autre détail un peu gênant, la présence des blasters grossiers qui offrent une certaine jouabilité au produit mais qui peinent vraiment à reproduire l'armement des personnages vus à l'écran. Ceux du Speeder-Bike sont suffisants et LEGO aurait pu fournir des blasters classiques pour renforcer le "réalisme" du set. Après tout, personne ne vas organiser une bataille à coups de pièces rouges entre Mandaloriens qui sont en principe dans la même équipe.

75267 Mandalorian Battle Pack

Les quatre personnages fournis sont tous uniques par leurs tampographie, à la fois en matière de design et de couleurs.  Et c'est très bien réalisé avec un niveau de détail vraiment impressionnant. Même chose pour les casques qui sont eux aussi uniques et vraiment réussis. Comme il n'y a pas de petites économies, un des quatre personnages ne bénéficie pas d'une tampographie détaillée sur les jambes. On fera avec, ce n'est pas dramatique.

Sous les quatre casques, on obtient des têtes neutres, ce n'est de toute façon pas le propos ici de donner un visage à ces Mandaloriens. Deux des casques bénéficient d'un design avec une visière d'une forme identique à celle de Bo Katan (The Clone Wars, Rebels) et Sabine Wren (Rebels), on peut donc en déduire qu'il s'agit éventuellement de personnages féminins. L'équilibre est respecté, LEGO évite ainsi  les éventuelles critiques du type "et pourquoi les femmes peuvent pas être des mandos, etc..."

75267 Mandalorian Battle Pack

S'il y avait bien une version à reproduire dans ce set, c'était celle du Mando-Commando surarmé qui débarque en mode Iron Patriot pour arroser la troupe de Bounty Hunters avec sa mitrailleuse lourde. Pas de chance, LEGO n'avait peut-être pas l'information au moment de créer ce Battle Pack.

Bref, c'est un joli petit set plus ou moins "inspiré" de la série avec quatre minifigs officielles vraiment uniques de la tête aux pieds à aligner dans nos cadres Ribba ou à mettre en scène dans un diorama basé sur la scène de l'épisode 3. Dommage pour l'absence de jetpacks et de blasters classiques.

Ci-dessous, une autre possibilité de mise en scène...

75267 Mandalorian Battle Pack

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est mis en jeu avec plaisir. Date limite fixée au 4 janvier 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Mathieu - Commentaire posté le 02/01/2020 à 12h39

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

42109 App-Controlled Top Gear Rally Car

On parle aujourd'hui très rapidement du set LEGO 42109 App-Controlled Top Gear Rally Car, un jouet de la gamme Technic vendu 140 € qui n'a pas forcément pour vocation première de vous initier aux principes de la mécanique automobile en version LEGO et qui est surtout un véhicule pilotable à distance via les éléments et l'application issus de l'écosystème Control +.

En parlant de la licence Top Gear associée à ce produit, il n'y a d'ailleurs guère que la grosse planche de stickers et l'emballage du set à être concernés. Tout le reste relève d'un produit lambda qui aurait pu être vendu pour moins de 80 € sans problème.

On atteint d'ailleurs ici les limites du concept de licence associée à un produit LEGO. Top Gear est une émission automobile qui sort un peu des codes habituels avec de la casse, des voitures rapides, des modifications plus ou moins cocasses qui amènent des situations visuellement spectaculaires, etc... Lorsque les premières rumeurs d'un produit utilisant cette licence ont envahi le petit monde du LEGO, j'ai naïvement cru que nous aurions droit à un peu de cette folie vue à l'écran.

42109 App-Controlled Top Gear Rally Car

Avec 463 pièces dans la boite dont le Smart Hub et les deux moteurs (1 x L et 1 x XL), c'est assemblé en 20 minutes et on ne peut pas dire que le résultat soit esthétiquement très abouti. J'ai essayé de me convaincre que l'engin avait des airs de voiture bricolée pour faire du stock-car, mais le véhicule est plutôt informe, la carrosserie est sommaire et les stickers qui crient avec insistance la licence Top Gear (STIIIIIGGGGG !!!!....) dont bénéficie ce set n'arrangent pas vraiment les choses.

En y repensant, je ne vois décidément pas le rapport entre la licence et le produit, à part peut-être pour séduire les papas qui déambulent dans le rayon d'un magasin de jouets et les convaincre de dépenser 140 € dans cette boite.

Sur le plan technique, ce que je retiens, c'est qu'on ne peut pas dire que le nouveau différentiel livré ici soit au service des performances incroyables du véhicule. Et c'est le moins que l'on puisse dire.

Comme le laisse supposer le prétentieux visuel de l'emballage où l'engin est mis en scène sur un chemin de campagne bien poussiéreux, je m'attendais à ce que cette voiture de rallye débarrassée des éléments inutiles et bardée de sponsors soit une vraie baroudeuse. Il n'en est rien. C'est lent, poussif, et sans aucune sensation : sur une surface bien lisse, ça n'avance pas vraiment et sur une surface moins lisse, c'est encore pire.

L'application Control + qui a été mise à jour récemment pour intégrer ce nouveau produit fait de son mieux pour sauver les meubles, avec une interface joliment réalisée et la possibilité de basculer entre le mode automatique ou le pilotage "manuel" qui permet de "changer de vitesse". Cette relative accélération des moteurs en fonction du palier choisi n'amène absolument rien de convaincant.

On retiendra aussi le pilotage à une main via l'interface gyroscopique. Comme d'habitude, les plus patients pourront essayer les différents challenges proposés par l'application. Smartphone sous iOS ou Android indispensable comme pour les autre sets qui font usage de l'application dédiée.

42109 App-Controlled Top Gear Rally Car

42109 App-Controlled Top Gear Rally Car

Sur un plan purement ludique, la garde au sol du véhicule est beaucoup trop limitée pour en faire un vrai jouet d'extérieur et le boitier à piles, qui est facilement accessible, n'est pas vraiment protégé par le châssis. Vous risquez donc d'endommager ce dernier en insistant sur les revêtements les plus rugueux et il faudra se contenter du parquet du salon ou du lino du couloir. On s'ennuie vraiment, et c'est peu dire.

Et c'est sans parler des quelques pièces qui ne manqueront pas de se détacher lors de vos aventures  en extérieur : j'ai isolé celles qui ont tendance à rester sur le bitume, vous pouvez les retirer avant d'aller jouer dehors.

Bref, rangez votre smartphone et passez votre chemin. Cette voiture de rallye trop chère n'est pas celle qui offrira enfin un niveau de performance suffisant pour vraiment s'amuser, même pour un enfant de 9 ou 10 ans. Tout ou presque de ce qui est vanté sur la boite est exagéré et n'est pas au rendez-vous dans la réalité. Je n'irai pas jusqu'à parler de visuels trompeurs et de licence hors sujet, mais c'est tout comme.

À toutes fins utiles : La vidéo ci-dessous est évidemment non-contractuelle sur le plan sonore...

Note : Le set présenté ici, que j'ai acheté moi-même, est mis en jeu avec plaisir. Date limite fixée au 31 décembre 2019 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

gentaliage - Commentaire posté le 26/12/2019 à 18h50

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75270 Obi-Wan's Hut

On jette aujourd'hui un coup d'œil rapide au set LEGO Star Wars 75270 Obi-Wan's Hut (200 pièces - 29.99 €), une petite boite qui permet d'assembler la cabane d'Obi-Wan Kenobi perdue dans le désert de sable de Tatooine.

À 30 € la boite, il ne fallait pas s'attendre à une version Modular de la chose et c'est sans surprise une mini-cabane que LEGO nous propose ici. On est loin de la construction relativement spacieuse vue à l'écran, mais tout ou presque y est avec des possibilités ludiques assez étendues pour autant que vous aimiez "rejouer" des scènes plus ou moins mémorables.

Cette cabane peut aussi servir de point de départ pour un diorama plus étoffé de Mos Eisley. En achetant deux boites, vous pourrez éventuellement agrandir la hutte d'Obi-Wan Kenobi mais il manque quand même un vaporateur d'humidité aux abords de la construction pour vraiment avoir l'impression que LEGO a fait un effort.

Pour obtenir un mini-diorama suffisamment conséquent, il faudra aussi s'offrir également le set 75271 Luke Skywalker's Landspeeder (236 pièces 29.99 €) qui permet d'obtenir un personnage présent dans la cabane durant les scènes concernées : C-3PO.

75270 Obi-Wan's Hut

L'intérieur de la cabane n'est pas un modèle d'aménagement mais on y retrouve l'essentiel pour y installer les minifigs et permettre à Obi-Wan Kenobi de se rappeler qu'il a quelque chose qui traîne dans un coffre à donner à Luke. La petite table centrale sur laquelle R2-D2 affiche l'hologramme de Leia est là aussi.

Je ne suis pas certain qu'Obi-Wan disposait d'une cuisine ouverte sur l'extérieur, même si je saisis bien l'intention du designer qui était de se passer de toute la partie de la construction en surplomb qui mène à la cuisine et à la salle de bains. Prolonger les murs pour en faire une habitation rectangulaire aurait été intéressant, mais le prix public du set aurait alors été supérieur. L'objectif étant de nous faire acheter deux boites vendues à un tarif "raisonnable" pour en obtenir une plus complète, le service marketing aura jugé que les quelques dizaines de briques nécessaires à l'extension de la construction ne rentraient pas dans le budget.

Nous sommes en période de fêtes et j'ai quand même envie d'être positif : même si le set est ultra-minimaliste sur la forme, sur le fond, il regroupe beaucoup d'éléments de "jouabilité" qui en font un produit plutôt complet. Mon âme de collectionneur est bien entendu un peu déçue par cette demi micro-cabane.

75270 Obi-Wan's Hut

Du côté des minifigs, la dotation ne prend pas le risque d'innover vraiment et on nous ressort la version de Luke Skywalker dont la tenue était dans le calendrier de l'Avent LEGO Star Wars en 2014 et dans quelques autres boites depuis. La tête de Luke est elle aussi une version récurrente de la gamme depuis 2015.

Le torse d'Obi-Wan Kenobi est celui livré dans le set 75246 Death Star Cannon plus tôt cette année. La tête du personnage est loin d'être inédite, elle écume la gamme depuis 2014 et le set 75052 Mos Eisley Cantina.

Le Tusken Raider profite d'une tête portant une nouvelle référence mais vraiment similaire à celle déjà vue depuis 2015. Le torse est ici toujours habillé bandoulières mais plus de croisement de l'accessoire comme sur les torses précédents. Ce sera toujours utile pour varier les apparences dans un diorama thématique.

R2-D2 est ici équipé d'un dôme dont la tampographie a un peu évolué depuis les version précédentes, le corps du droïde reste celui habituellement livré dans les sets de la gamme depuis 2014. Plus de bulles dans les sabres laser, qui sont d'ailleurs maintenant plus opaques que les version précédentes. On ne peut pas tout avoir.

Le droïde d'entraînement (Marksman-H Training Remote) est inédit et il est très bien réalisé. La tampographie de l'accessoire ici livré avec un support transparent est vraiment aboutie.

75270 Obi-Wan's Hut

Enfin, l'hologramme monochrome de la Princesse Leia est bien entendu inédit, il est similaire à celui de Palpatine vu dans plusieurs sets depuis la référence 75055 Imperial Star Destroyer commercialisée en 2014.  Le moule est convaincant et on devine facilement l'apparence de Leia venue demander de l'aide à Obi-Wan. C'est sans doute de la faute de cette nouvelle pièce si la cabane a un barbecue en terrasse.

Bref, ce n'est pas le set de l'année, la boite n'est pas remplie de minifigs inédites ou exclusives et ce n'est que la moitié du contenu nécessaire à une mise en scène convaincante. Il n'en reste pas moins qu'il y a peut-être ici de quoi satisfaire un fan de Tatooine soucieux d'ajouter une construction et quelques personnages à son diorama. Je dis oui, mais uniquement quand le set sera aux alentours de 20 € chez Amazon.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 31 décembre 2019 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Nico33 - Commentaire posté le 26/12/2019 à 19h44

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

On fait aujourd'hui un petit détour par la gamme LEGO BrickHeadz avec un rapide aperçu de la référence 40436 Lucky Cat (134 pièces - 9.99 €) qui sera disponible dès le 1er janvier prochain. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, ce set permet de reproduire, comme son nom l'indique, un Lucky Cat ou chat porte-bonheur ou encore maneki-neko en japonais.

Vous le savez, je n'ai généralement que peu d'indulgence pour les figurines plus ou moins réussies de la gamme LEGO BrickHeadz. Je vais essayer d'être un peu plus positif ici, pour que ce chat ne me porte pas malheur...

L'esthétique est là, aucun doute là-dessus. C'est assemblé en trois minutes chrono et on retrouve sur la figurine LEGO tous les attributs du Lucky Cat traditionnel avec son collier rouge orné d'une bavette verte sur lequel est fixé une clochette, le fond des yeux jaune, l'intérieur des oreilles de couleur rouge et même le Golden Coin tampographié qui nous promet 10 millions de ryo, une ancienne monnaie japonaise.

Le principe de cette babiole porte-bonheur, c'est que son bras gauche ou droit soit levé ou en mouvement en signe de bienvenue à la chance, qui si tout se passe bien doit vous sourire dans les plus brefs délais dès que vous installez la chose sur une étagère. Ou pas.

Le chat est ici blanc, conformément à la tradition japonaise. Ailleurs en Asie, il n'est pas rare de tomber sur des chats dorés, rouges ou verts selon la thématique à laquelle ils sont affiliés (argent, santé, amour, etc...). Vous aurez aussi noté que sur la photo ci-dessus, mon chat de gauche a le bras droit levé.

Le vendeur m'avait alors expliqué que la version avec bras droit en l'air est orientée vers des considérations comme le bonheur, la santé ou l'argent et que la version avec le bras gauche levé, comme celle de LEGO, est plutôt censée apporter de la réussite dans le business et les relations commerciales. Ce n'est qu'une théorie parmi d'autres, j'ai eu droit à des informations contradictoires sur le sujet par la suite.

Sur la version LEGO, c'est à vous de saluer la chance en manipulant la petite pièce qui dépasse dans le dos et il n'y a pas de retour automatique du bras en position abaissée, il faut tout faire vous-même. C'est basique, mais la symbolique est là. Je regrette un peu que les bras de l'animal soit si courts, même si c'est dans l'esprit de ce qui se fait pour la majorité des figurines BrickHeadz.

À l'intérieur du chat, c'est comme pour la plupart des figurines BrickHeadz : des entrailles de couleur beige, un cerveau et des pièces autour. L'animal est posé sur un socle standard joliment décoré grâce à deux extensions latérales que vous pourrez toujours retirer si la place vous manque.

Bref, il n'y a pas beaucoup de questions à se poser avec cette petite boite, ce sera un joli cadeau à offrir à tous les amateurs de Feng Shui, qu'ils soient fans de LEGO ou pas.

J'ai déjà ramené plusieurs exemplaires de ce chat porte-bonheur de mes déplacements en Asie et j'ajouterai sans hésitation la version LEGO dès le 1er janvier prochain sur un coin de mon bureau. On n'est jamais trop équipé lorsqu'il s'agit d'inviter la chance.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 30 décembre 2019 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

fabrice - Commentaire posté le 23/12/2019 à 11h06

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

76895 Ferrari F8 Tributo

On continue aujourd'hui la série de test rapides des sets de la gamme LEGO Speed Champions avec la référence 76895 Ferrari F8 Tributo (275 pièces - 19.99 €) qui nous permet d'assembler un véhicule pour lequel le passage en 8 tenons de l'ensemble de la gamme est en théorie bénéfique si on tient compte de l'esthétique habituelle des modèles de la marque italienne.

C'est en partie vrai, on obtient enfin une Ferrari bien large et aux proportions beaucoup plus cohérente avec les caractéristiques habituelles des différents modèles du fabricant. Mais c'est tout. Avant de crier au génie, il convient tout de même de bien comprendre ce qu'est une Ferrari F8 Tributo. C'est ça :

Ferrari F8 Tributo

Et vous pourrez essayer de me convaincre que la reproduction à la sauce LEGO de ce véhicule tout en courbes est convaincante, je maintiens que c'est loin d'être le cas parce qu'on atteint ici les limites de ce qu'il est possible de faire à cette échelle même avec les plus petites des briques LEGO.

On sent bien que le designer s'est raccroché aux quelques détails emblématiques du modèle pour essayer de trouver des points de référence à reproduire, mais il a l'air d'avoir laissé tomber très rapidement devant ce challenge quasi-impossible. Vous me trouvez sans doute un peu trop exigeant mais la description officielle du produit est à mon avis un peu prétentieuse pour ce set : "...Tous les modèles LEGO® Speed Champions de 2020 sont 25% plus grands, ce qui signifie que les véhicules sont plus fidèles que jamais aux versions d'origine !..."

Il en reste une voiture qui a la couleur d'une Ferrari, le logo d'une Ferrari et quelques éléments de carrosserie qui pourraient faire penser à d'anciens modèles du fabricant italien beaucoup plus anguleux comme la 288, la 308, la 458 ou la F40, des modèles auxquels cette nouvelle version rend d'ailleurs plus ou moins hommage. Mais la construction n'est à mon avis pas assez aboutie pour en conclure que c'est une F8 Tributo.

76895 Ferrari F8 Tributo

Toutes considérations relatives à la fidélité de la version LEGO au modèle de référence mises à part, il n'en reste pas moins que cette Ferrari a le look d'une Ferrari. La largeur du nouveau châssis lui apporte ce qui pouvait faire défaut jusqu'ici aux versions des nombreux sets commercialisés dans la gamme LEGO Speed Champions : une largeur acceptable qui permet aussi d'écraser un peu le modèle pour lui donner de l'allure.

Pour l'assemblage, c'est comme d'habitude : quelques grosses pièces de remplissage à l'intérieur du nouveau châssis du véhicule et une flopée de petites pièces pour essayer d'obtenir une carrosserie cohérente.  Comme les autres boites de la gamme, le set fait un usage intensif des Wedges avec découpe à 45° .

Sur le plan de la finition, c'est compliqué. Le modèle proposé ici n'étant pas une version compétition bardée de sponsors, on se retrouve logiquement avec un nombre réduit de stickers et c'est une bonne chose. Malheureusement, on se retrouve aussi avec trois nuances de rouge entre la couleur des pièces, celle de l'encre des stickers et celle de la zone rouge tampographiée sur la verrière. Je ne m'étalerai pas sur les pathétiques phares avant en deux stickers qui sont un élément important de l'esthétique du véhicule et qui sont ici relégués au rang de simples détails sur papier collant.

L'arrière du véhicule est un peu plus réussi avec de vrais phares même si là aussi on atteint clairement les limites de ce qu'il était possible de faire à cette échelle. C'est paradoxal, mais j'en viens presque à regretter que le designer ne se soit pas plus appuyé sur une solution à base d'autocollants pour affiner certains détails du design.

76895 Ferrari F8 Tributo

76895 Ferrari F8 Tributo

Au rayon des pièces tampographiées, on obtient deux boucliers Nexo Knights rouges avec une zone noire, la pièce qui se trouve à l'avant du capot juste derrière le logo et deux pièces 1x1 avec un micro logo Ferrari à placer sur les ailes avant. Comme d'habitude, le volant est décalé, mais il y a de la place pour deux minifigs à l'intérieur du poste de pilotage qui est malheureusement "ventilé" par l'espace disponible entre les vitres latérales et les portières.

La minifig fournie est un fan de la marque mal coiffé avec son t-shirt un peu pâle, pas de quoi se lever la nuit. La faute de goût : ne pas lui avoir mis une paire de gants en cuir hors de prix sur les mains.

Bref, le véhicule à assembler est incontestablement une Ferrari même si on ne sait pas trop laquelle. Et c'est à mon avis tout le paradoxe de cette reproduction au design un peu approximatif qui profite pourtant vraiment sur certains points du changement de format de la gamme et qui renvoient les modèles précédents au rang de simples jouets un peu difformes.

Comme d'habitude, il faudra débourser 19.99 € pour s'offrir cette Ferrari dés le 1er janvier prochain ou attendre quelques semaines pour profiter d'une promo chez Amazon.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 29 décembre 2019 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

da_voyd - Commentaire posté le 23/12/2019 à 13h54