Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75216 Snoke’s Throne Room

Toujours dans la gamme LEGO Star Wars et ses sets qui peuvent éventuellement finir sous le sapin à Noël, on s'intéresse aujourd'hui rapidement à la référence 75216 Snoke’s Throne Room (492 pièces - 74.99 €).

Ce n'est pas la peine de tourner autour du pot, LEGO casse l'ambiance avec ce set : Si vous vous souvenez de la scène vue dans le film Star Wars The Last Jedi au cours de laquelle Rey et Kylo Ren affrontent Snoke et sa petite armée de gardes, vous avez très certainement gardé en tête une ambiance dans les tons rouges, accentuée par la tenue des huit gardes prétoriens qui participent à l'affrontement devant de grands pans de murs recouverts de tentures...rouges. Les mauvaises langues diront que LEGO s'est inspiré de la fin de la scène en question...

75216 Snoke’s Throne Room

À 74.99 € la boite, c'est déjà cher sans l'avoir ouverte. Une fois le montage terminé, la taille du playset en question ne fait qu'accentuer la sensation d'avoir payé très cher un produit très...compact : l'ensemble ne mesure en effet qu'une petite trentaine de centimètre d'envergure.

Oubliez au passage le visuel d'illustration sur l'emballage qui est évidemment présenté sur un fond rouge un peu trompeur. À ce sujet, LEGO pourrait proposer de donner une seconde vie à la boite en carton en y intégrant un visuel qui pourrait servir de fond pour le playset, un peu comme c'est déjà le cas pour les calendriers de l'Avent.

75216 Snoke’s Throne Room

Il s'agit donc ici d'un playset pour lequel LEGO nous promet une certaine jouabilité abondamment vantée au dos de la boite et dans la description officielle : "...la salle du trône du Star Destroyer de Snoke avec un trône rotatif, une porte qui pivote grâce à l'activation d'un bouton et des fonctions de sol mouvant, des compartiments dissimulés pour ranger les armes et les trésors de Snoke..."

Ne nous emballons pas, la plupart de ces fonctionnalités n'ont aucun intérêt et il y a même un petit problème. Le designer a sans doute cru bien faire en ajoutant les deux structures placées sur les côtés de la salle mais celles-ci se révèlent plus gênantes qu'autre chose à l'usage. Il devient difficile de manipuler les différents protagonistes qui doivent déjà se contenter d'un espace très restreint.

L'ascenseur rotatif ne peut accueillir qu'une seule minifig à la fois, il faudra faire deux voyages pour emmener Rey et Kylo Ren, et même un troisième pour les sabres laser.  Rey pourra être aspirée par Snoke via une tirette placée sur le trône et l'imposant Oculus vu dans le film se résume ici à une modeste pièce ronde 2x2 habillée d'un sticker. Avec LEGO, il faut souvent revoir ses ambitions à la baisse, on a l'habitude.

75216 Snoke’s Throne Room

Rien de sorcier du côté de l'expérience de construction, le contenu du set est assemblé en une vingtaine de minutes et ne mérite même pas un sourire de satisfaction du devoir accompli après avoir sagement empilé les 450 pièces nécessaires.

Vous vous en doutez, il y a aussi quelques stickers dans ce set. La pose de ces autocollants devient d'ailleurs ici un vrai challenge pour certains d'entre eux qu'il faut placer à l'intérieur de surfaces courbes au niveau des parois de l'ascenseur et des deux murs attenants ou sur les méta-pièces du socle accueillant le trône de Snoke. Ils sont visuellement indispensables et contribuent à l'ambiance générale mais leur mise en place est vraiment laborieuse.

Du côté des minifigs, si vous avez fait l'impasse sur le set 75189 First Order Heavy Assault Walker (149.99 €) sorti en 2017, vous trouverez ici la même minifig de Rey pour un budget plus raisonnable. Pas de problème majeur d'alignement dans la tampographie entre le torse et les jambes, mais le décolleté Flesh (couleur chair) de Rey n'est pas vraiment réussi ni assorti avec le visage de la minifig.

75216 Snoke’s Throne Room

Concernant Kylo Ren, cette boite n'est pas la moins chère pour ajouter cette minifig à votre collection. La minifig est déjà livrée dans le set Microfighter 75196 A-Wing vs. Tie Silencer (19.99 €) sorti cette année. La tampographie est sobre mais fidèle à la tenue portée par Adam Driver dans le film. Pas de quoi s'extasier mais c'est correct.

La minifig de Snoke est de sont côté identique à celle vue dans le set 75190 First Order Star Destroyer (159.99 €) sorti en 2017. Petit décalage de l'alignement entre l'impression du torse et celle des jambes. C'est agaçant, mais ça ne se voit plus dès que Snoke est dans sa configuration finale... La tampographie du cou du personnage est ici dans la bonne couleur et la continuité avec le visage est assurée. Quand on veut, on peut.

75216 Snoke’s Throne Room

Les deux gardes prétoriens sont les seules minifigs exclusives à cette boite, et j'aurais vraiment aimé en obtenir quelques exemplaires supplémentaires. Belle interprétation de leur tenue par LEGO, c'est sobre mais fidèle avec des épaulettes qui laissent suffisamment d'espace pour pouvoir orienter les bras dans toutes les positions et un effet de drapé sur le bas de la tenue très réussi.

Les casques sont eux aussi très réussis. Il manque peut-être quelques motifs sur les bras pour assurer la continuité de l'effet d'écaille initié par les épaulettes. Vous l'avez remarqué, LEGO se contente de nous livrer en double un seul type casque parmi les trois modèles différents qui équipement les gardes vus dans le film. C'est dommage, c'était bien parti. Pas de visages pour ces gardes, une tête rouge fera l'affaire.

Bref, je passe car c'est loin d'être le set de l'année, il n'y a pas vraiment de quoi reproduire de manière convaincante la scène dont il s'inspire vaguement et c'est beaucoup trop cher pour une seule minifig exclusive, même fournie en deux exemplaires. Heureusement, il y a Amazon où cette boite est vendue actuellement pour moins de 60 €.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 22 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Philounet - Commentaire posté le 19/11/2018 à 14h14

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Retour aux affaires courantes avec un rapide coup d'œil au set LEGO Star Wars 75215 Cloud Rider Swoop Bikes (355 pièces - 29.99 €), basé sur le film Solo : A Star Wars Story.

Dans cette petite boite, on trouve de quoi assembler deux engins et trois personnages : Un Arrogantus-X Skyblade-221 chevauché par Weazel, un Caelli-Merced Skyblade-330 piloté par Enfys Nest et Tobias Beckett qui pour l'occasion est en train d'essayer de voler un container de Coaxium.

Concernant les deux speeders, rien à dire. C'est vraiment très détaillé et plaisant à assembler avec notamment un joli travail sur les réacteurs de l'Arrogantus-X Skyblade-221. Les deux speeders sont aussi facilement manipulables sans risquer de semer des pièces un peu partout. Pas de passager pour le side-car de Weazel, mais il est possible d'y ranger le petit container de Coaxium fourni.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Les amateurs de pièces spécifiques y trouveront aussi leur bonheur avec quelques nouvelles pièces dont 13 exemplaires de la Plate avec 2 tenons ouverts et bords arrondis livrée ici en Dark Gray (6221607), 6 barres avec Stop Ring en Dark Tan (6236697) et 6 drapeaux en Dark Tan (6231385 & 6231387).

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

L'expérience d'assemblage est à la portée de tous, y compris des plus jeunes s'ils sont minutieux. Il faut intégrer de nombreuses petites pièces dans chacun des engins et coller 13 stickers qui habillent les ailerons avant des deux speeders et la queue du véhicule d'Enfys Nest. Bonne nouvelle pour ceux qui aiment partager leurs moments dédiés à la construction : LEGO a intelligemment réparti les deux speeders en trois sachets et deux livrets d'instructions qui autorisent un montage en famille.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Les minifigs de Weazel et d'Enfys Nest sont très réussies avec une tampographie vraiment très aboutie et des masques vraiment fidèles aux versions vues dans le film. Petit détail un peu gênant : Le Clutch Power (capacité d'emboîtement) des deux masques me semble un peu faible. Ceux-ci se décrochent assez facilement de la tête sur laquelle ils viennent s'enficher.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Le masque d'Enfys Nest reprend les inscriptions en Aurabesh (la langue de l'univers Star Wars) vues dans le film mais ici dans une version un peu simplifiée. Pour la petite histoire, il est écrit "Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher" sur le masque d'Enfys Nest dans le film et LEGO n'a gardé que la fin de la phrase, "and can go no higher", sur le masque de la version minifig.

La déception vient évidemment de la tête de ces minifigs. Ceux qui ont vu le film savent que ces deux personnages au look d'aliens sont en fait des humains (et les gentils de l'histoire) dont on découvre le visage et les deux minifigs sont pourtant équipées de têtes neutres. J'aurai préféré obtenir les visages de Warwick Davis et Erin Mae Kellyman, les deux acteurs qui incarnent à l'écran les deux personnages.

Ceci étant dit ces deux minifigs sont très réussies avec une tampographie très aboutie et des masques vraiment fidèles aux versions vues dans le film. Enfys Nest hérite en prime d'une cape bicolore avec un joli motif sur la partie extérieure.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Concernant Tobias Beckett (Woody Harrelson), la minifig fait le job et elle est indispensable à l'action de la scène reproduite ici. Je ne suis pas convaincu par l'utilisation des cheveux de Mr Incredible en blond mais je ferai avec. Plus gênant, on retrouve encore une fois le très disgracieux décalage de tampographie ente le torse et les jambes qui ruine tous les efforts de LEGO.

Vous l'aurez compris, cette boite offre une jouabilité limitée et il s'agit surtout d'un complément aux sets 75217 Imperial Conveyex Transport (99.99 €) et 75219 Imperial AT-Hauler (109.99 €) qui permettent, sous réserve de disposer d'un budget conséquent, de reconstituer la scène vue dans le film en mettant en scène tous les véhicules et personnages impliqués.

C'est donc le cadeau d'appoint idéal à offrir à un jeune fan déjà bien gâté, à condition de trouver cette petite boite à prix réduit. Le set est d'ailleurs actuellement vendu pour moins de 23 chez amazon.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 18 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Pascal89 - Commentaire posté le 15/11/2018 à 23h43

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Parce qu'il faut toujours avoir au moins un X-Wing dans sa collection, on s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter (730 pièces - 99.99 €) qui prend enfin le relais du set 9493 X-Wing Starfighter (2012) après les variantes vues dans les sets 75102 Poe's X-Wing Fighter (2015) et 75149 Resistance X-Wing Fighter (2016).

Oubliez les versions précédentes, elles sont de toute façon trop chères sur le marché secondaire et il y a  toujours un X-Wing en rayon chez LEGO. C'est un incontournable de la gamme LEGO Star Wars comme peut l'être le commissariat de police dans la gamme CITY.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Je me souviens de ma discussion en juin dernier avec les deux designers de la gamme LEGO Star Wars, Michael Lee Stockwell et Jens Kronvold Frederiksen, qui m'expliquaient cette volonté de se renouveler à chaque nouvelle version d'un modèle récurrent de la gamme.  Ce X-Wing est un parfait exemple de cette remise en question permanente des designers, tant sur le plan de l'esthétique que sur celui des fonctionnalités.

Exit la molette qui dépassait de l'arrière du vaisseau et qui permettait de déployer les ailes, place maintenant à un nouveau mécanisme plus discret, un peu brutal, mais très efficace qui met le X-Wing en position de combat instantanément. La jouabilité est ainsi maximale, plus besoin de passer son temps à remettre en place la molette pendant que les copains sont déjà en train de vous tirer dessus avec leurs Tie Fighters.

On trouve ici quelques techniques intéressantes pour la construction du fuselage avant mais, symétrie oblige, l'assemblage devient rapidement répétitif lorsqu'il s'agit de construire les ailes et les moteurs. Pas de quoi décourager un fan pour autant, jeune ou moins jeune.

Je ne me lancerai pas dans l'éternel débat autour de la fidélité de chaque nouvelle interprétation du X-Wing au vaisseau vu dans les films. Ce modèle n'est pas un UCS, c'est juste un jouet. Globalement, je pense que cette nouvelle version apporte une quantité appréciable de mises à jour esthétiques et rend la version de 2012 dispensable.

Je note qu'on peut enfin placer les droïdes dans la bonne position, dans le sens de la marche, au lieu de les placer de côté comme c'était le cas dans le set 9493.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

On pourrait aussi discuter de la simplification des canons placés au bout des ailes, mais la solution mise en place sur cette nouvelle version est à mon avis plus adaptée aux combats entre les jeunes fans qui éviteront ainsi de perdre quelques pièces durant l'affrontement.

Le vaisseau est d'ailleurs pensé pour être manipulé par les plus jeunes. Rien ne se détache du fuselage, l'ensemble est plutôt solide. Petit détail agaçant : en position de vol, le train d'atterrissage avant ne peut pas être complètement rentré sous le fuselage, c'est dommage.

On retrouve ici les élastiques habituels qui se chargent d'assurer le retour en position fermée des ailes, c'est un peu disgracieux mais on fera avec. LEGO ne fournit toujours pas d'élastiques de remplacement dans la boite et c'est dommage pour un jouet à 100 € amené à subir de nombreuses manipulations.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

On colle aussi quelques stickers avec encore une fois ce très désagréable décalage de teinte entre le fond blanc des autocollants et la teinte crème des pièces sur lesquels ils prennent place.

Je note au passage que ces stickers me semblent étrangement fins, plus que d'habitude. Pour ceux qui se posent la question : la verrière du cockpit est tampographiée, c'est celle qui était déjà livrée dans les sets 75102 et 75149.

Les collectionneurs qui considèrent que les LEGO ce n'est pas pour les enfants pourront éventuellement se débarrasser des spring-shooters placés sur les ailes pour renforcer l'aspect maquette de l'engin. Les plus jeunes seront eux ravis de pouvoir dégommer des trucs avec ces éléments plutôt bien intégrés et qui ne défigurent pas le vaisseau.

Vous pourrez aussi sans regret retirer l'axe Technic un peu disgracieux placé sous le vaisseau et qui sert à remettre les ailes en position fermée lors de l'atterrissage, le mécanisme prévu pour déployer les ailes se suffit à lui-même, il fonctionne dans les deux sens. Certains regretteront peut-être le côté un peu violent, claquement compris, du mécanisme. Ça ne me gêne pas.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Du côté des minifigs, LEGO livre ici Luke Skywalker et Biggs Darklighter tous deux accompagnés de l'indispensable droïde qui vient se loger derrière le poste de pilotage.  Si les deux pilotes portent la même tenue, leurs casques sont évidemment différents avec de jolies tampographies.

On pourrait débattre longtemps de cette nouvelle version du casque de pilote avec visière intégrée que certains trouvent trop volumineuse, mais en ce qui me concerne c'est une évolution appréciable de cet accessoire qui nous évite la très discutable tampographie de la visière utilisée jusqu'ici sur le visage de la minifig.

Une remarque concernant les droïdes, LEGO persiste à tampographier une seule face du corps de ces petits robots. Quelques motifs au dos seraient les bienvenus, histoire de rendre R2-D2 et R2-Q2 plus aboutis.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Vendu 99.99 €, ce X-Wing de 730 pièces est un peu trop cher à mon goût même s'il est livré avec deux pilotes et deux droïdes et offre la possibilité de le personnaliser aux couleurs de Luke Skywalker (Red Five) ou Biggs Darklighter (Red Three), qui fait ici son grand retour dans la gamme LEGO Star Wars, avec un jeu de Tiles supplémentaires.

Heureusement, on trouve cette boite à moins de 80 € actuellement chez amazon et cette nouvelle version d'un classique de la gamme LEGO Star Wars mérite à mon avis de se retrouver au pied du sapin même si j'espère que LEGO pourra un jour nous proposer un X-Wing sans ces petits élastiques et dont le mécanisme ne contient que des pièces...

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 4 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

MrBuns - Commentaire posté le 31/10/2018 à 0h46

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

21315 Pop-Up Book

On reparle rapidement du prochain set LEGO Ideas que vous pourrez bientôt ajouter à vos collection : La référence 21315 Pop-Up Book (859 pièces - 69.99 €) basée sur le projet de Jason Allemann aka JkBrickworks, l'artiste qui est également à l'origine du set LEGO Ideas 21305 Maze, ici associé à Grant Davis.

L'idée du livre qui s'ouvre pour laisser apparaître un contenu qui prend du relief n'est pas nouvelle, elle a déjà quelques centaines d'années. Si vous avez des enfants, vous avez probablement quelque part un bouquin qui utilise cette technique avec Dora qui se promène sur un chemin et Chipeur qui sort d'un buisson... Le format rencontre encore un certain succès, je pense au notamment au magnifique Pop Up Book basés sur la série TV Game of Thrones publié en 2014 par Huginn et Muninn. C'est ce même principe qui est donc appliqué ici à la sauce LEGO.

LEGO  a fait ici un bel effort sur l'aspect extérieur du livre. Dommage que le designer ne soit pas allé au bout de la démarche : seule la couverture est habillée de plaques joliment tampographiées indiquant le titre et les noms des deux créateurs du projet initial, la tranche du livre et le dos restant de leur côté désespérément vides. Ça sent un peu les économies imposées par le service marketing.

21315 Pop-Up Book

La prise en main est très convaincante et vous aurez inévitablement envie de ranger ce livre parmi d'autres sur une étagère pour le sortir sous les yeux ébahis de vos amis qui s'étoufferont avec leur apéricube en découvrant ce dont il s'agit réellement.

Malheureusement, l'absence de tampographie sur la tranche diminue un peu le potentiel d'intégration de la chose dans une bibliothèque et c'est vraiment dommage.

En prime, vous aurez remarqué que nous avons droit à une grosse marque d'injection disgracieuse en plein milieu de la plaque 16x8 qui habille le dos de l'ouvrage. Processus de fabrication oblige, elle est aussi présente sur la plaque placée à l'avant mais la tampographie la rend moins visible.

La formule Once Upon a Brick affichée sur la couverture du livre est totalement neutre et ne fait pas directement référence aux deux scènes fournies dans le set. C'est une bonne initiative qui permet de conserver l'effet de surprise et de ne pas nuire au potentiel de personnalisation du set.

21315 Pop-Up Book

Je note au passage que LEGO a abandonné l'idée du loquet présent sur le projet initial et qui permet de maintenir le livre fermé. J'aimais bien l'idée de pouvoir sécuriser l'ouvrage via ce loquet mais on fera sans.

Devant vos amis impatients de voir de quoi il retourne, vous ouvrirez alors nonchalamment le livre pour laisser apparaître la scène que vous aurez choisi parmi les deux fournies dans la boite.

Seul le décor reste en place dans le livre. Les minifigs peuvent y être stockées mais devront être placées où bon vous semble par la suite, rien n'est spécialement prévu pour les maintenir en place lors de la fermeture.

21315 Pop-Up Book

Parce qu'il faut bien laisser de la place pour ranger le décor dans les deux rabats du livre lorsque ce dernier est fermé, certains auront peut-être l'impression que les deux scènes sont un peu minimalistes une fois déployées. C'est le principe qui veut ça et on ne peut donc pas en vouloir à LEGO sur ce point précis.

21315 Pop-Up Book

Le set 21315 Pop-Up Book permet de mettre en place deux décors différents fournis : le premier est basé sur le conte du Petit Chaperon Rouge avec la maison de la grand-mère, quelques meubles et quelques accessoires, le second est inspiré de l'histoire de Jack et le Haricot Magique avec un paysage, quelques micro-trucs symbolisant les maisons et la végétation et un haricot qui se déploie sur quelques pièces Technic retenues par une ficelle à l'ouverture.

C'est bien conçu, ça marche à tous les coups. Pas de blocage ou de destruction des différents éléments lors de manipulations répétées.

Une fois que vous aurez bien compris le principe, libre à vous de créer vos propres contenus en conservant le mécanisme et en habillant les deux espaces de 12x2 tenons disponibles. Le vrai challenge ici consiste à assembler un décor qui ne bloquera pas lors de la fermeture du livre.

Je sais déjà que nous aurons droit à des dizaines de créations de la part de MOCeurs plus ou moins inspirés et vous trouverez rapidement quelques idées pour remplir le livre sur flickr, Instagram ou votre forum favori.

Dans la boite, trois minifigs pour incarner les différents protagonistes du Petit Chaperon Rouge accompagnées du géant du conte Jack et le Haricot Magique et une microfig pour représenter le jeune Jack. Cette dotation cohérente permet de raconter les deux histoires en y ajoutant un peu d'interactivité. Pour signaler à votre jeune auditoire qu'il est temps d'aller dormir, il suffit de refermer le livre.

21315 Pop-Up Book

Il s'agit évidemment ici plus d'un produit de "démonstration" au potentiel de personnalisation quasiment infini que d'un jouet. Vous pourrez l'utiliser pour démontrer à vos amis qu'on peut faire bien plus qu'un vaisseau Star Wars ou qu'un bâtiment avec quelques briques LEGO.

Je dis oui : LEGO propose ici un joli set avec une idée vraiment bien exécutée, que vous pourrez offrir à Noël et qui fera son petit effet même sur ceux qui ne sont pas des fans absolus des produits de la marque. Effet garanti aussi sur les plus jeunes qui aiment les histoires avant d'aller dormir.

Prix public du set LEGO Ideas 21315 Pop-Up Book sur le Shop LEGO  : 69.99 €.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 31 octobre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Schtroumpf77 - Commentaire posté le 19/10/2018 à 14h47

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Overwatch 75987 Omnic Bastion

On reparle aujourd'hui du premier set de la gamme LEGO Overwatch, la référence 75987 Omnic Bastion (182 pièces - 25 €) qui a pour particularité d'être une exclusivité commercialisée uniquement par Blizzard et de ne contenir aucune minifig. Il s'agit en effet ici d'assembler l'automate de combat nommé Bastion, livré pour l'occasion en version Crise des Omniums.

Autant vous le dire tout de suite, n'achetez pas cette boite en espérant passer de longues heures à assembler les pièces qui se trouvent à l'intérieur. Le tout est bouclé en moins de 10 minutes et ce n'est pas une "expérience créative" de haute volée.

LEGO Overwatch 75987 Omnic Bastion

Il n'en reste pas moins que les fans y trouveront peut-être quelques techniques réutilisables. Ceux qui cherchent à créer leurs mechas personnalisés et qui s'abîment régulièrement les yeux sur diverses galeries flickr en tentant de faire du reverse engineering y trouveront peut-être aussi quelques pistes créatives.

Contrairement à ce qu'on pourrait légitimement imaginer parce que la figurine est à base de briques LEGO, Bastion ne peut pas passer en mode tourelle. En tout cas, pas simplement et ce n'est de toute façon pas documenté dans les instructions ni sur l'une des faces de la boite. J'ai bien tenté quelques trucs, mais j'ai rapidement abandonné l'affaire...

Cette figurine n'est manifestement pas modulaire malgré la présence d'articulations à rotule au niveau des hanches et des bras qui ne servent finalement qu'à lui faire prendre la pose hors de son présentoir lorsqu'on aura trouvé le point d'équilibre. Les deux pièces noires placées à l'arrière des pieds aident à stabiliser le tout.

LEGO Overwatch 75987 Omnic Bastion

Pour ceux qui se poseraient la question, ce produit exclusivement distribué par Blizzard sur sa boutique de produits dérivés est un "vrai" set LEGO, avec de vraies pièces, de vraies instructions et de vrais stickers à coller (deux sur le blindage protégeant les bras, un pour la plaque placée sur la face avant du petit présentoir). Seule la boite fait vraiment cheap, le carton est vraiment très très fin, le colis que j'ai reçu en est une brillante démonstration...

À 25 € la blague, il s'agit évidemment d'un produit d'appel destiné à faire entrer les fans du jeu Overwatch dans l'univers LEGO. Blizzard et LEGO ont sans doute vu ici un potentiel commercial non négligeable avec pas moins de 40 millions de joueurs recensés selon les dernières statistiques datant de mai 2018. À 9.99 €, on pourrait discuter, mais là c'est beaucoup trop cher pour ce que c'est.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez vous aussi marquer votre attachement au jeu en posant Bastion et son petit présentoir sur un coin de votre bureau entre votre pot à crayons et votre agrafeuse.  C'est plus discret qu'une Delorean, moins moche qu'une figurine BrickHeadz ou qu'une de ces horloges LEGO en forme de minifig, votre chef n'y verra que du feu et vous pourrez esquisser un sourire de satisfaction en vous disant que vous faites partie de la grande famille Overwatch et que vous l'affichez fièrement.

Ou alors, avec vos 25 €, vous pouvez aussi manger plein de glaces.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 24 octobre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

R@nkor - Commentaire posté le 16/10/2018 à 15h22

LEGO Overwatch 75987 Omnic Bastion