Will | 17/06/2012 - 19:07 À mon avis...

Les nouveautés LEGO au meilleur prix

rayon lego magasin

Je suis comme la plupart d'entre vous, j'adore traîner dans le rayon jouets des magasins. Je m'y sens à l'aise, dans mon élément. J'y découvre toutes ces nouveautés qui me font encore et toujours envie et je m'émerveille devant l'ingéniosité des fabricants dans ce domaine en perpétuelle évolution.

Mais je constate aussi une réaction étrange de ma part :  Pour la plupart des marques, je pose un regard d'enfant, avec l'envie de jouer, de manipuler, de faire vivre ces jouets. Lorsque j'arrive en face du rayon LEGO, mon regard change. Je dévisage chaque boite avec un sentiment différent, comme si je leur portais une estime différente, comme si je devenais tout d'un coup plus observateur, plus concerné, moins joueur...

Ce changement d'attitude me surprend toujours. J'aime jouer avec mes LEGO, voir mon fils assembler un set, inventer un vaisseau, secouer une boite pour jauger de la densité de son contenu... Mais je suis aussi toujours plus précautionneux avec mes LEGO qu'avec les autres jouets qui peuplent les chambres de mes enfants.

J'accorde plus de valeur aux quelques briques de plastiques ou aux minifigs de ma collection qu'à la figurine de Spider-Man du petit dernier ou qu'aux toupies chéries du plus grand. Même eux ont parfois du mal à comprendre ce respect que j'accorde aux LEGO de ma collection, car après tout, pour eux, ce ne sont que des jouets comme les autres. Ils ont du mal à comprendre pourquoi je suis aux petits soins pour les livrets d'instructions, ou pourquoi je fais attention à ne pas endommager une boite, surtout lorsqu'on jette sans complexes les emballages d'autres jouets, parfois beaucoup plus chers, après un déballage fébrile un matin de Noël...

Ce comportement étrange ne me dérange pas.  Il choque parfois, toutes proportions gardées, mon entourage, mais je me trouve toujours une explication valable pour justifier de mon rapport aux LEGO. 

A la différence de beaucoup d'AFOLs d'aujourd'hui, je n'ai que très peu de souvenirs d'enfant impliquant des LEGO. Même à l'époque, ce jouet était déjà très cher, et acheter des LEGO était un luxe que tous les parents ne pouvaient pas se permettre. 

Je ne suis pas devenu AFOL par nostalgie, je n'ai pas grand chose à raconter de mon enfance avec les LEGO, et je n'ai pas eu le sentiment d'avoir vécu un Dark Age, ce passage à vide au cours duquel les fans de LEGO font des infidélités à leur jouet préféré.

Tout ceci explique sans doute mon rapport actuel avec les LEGO : Une espèce de dualité entre envie de jouer et passion de la collection. Envie de connaître cette sensation de douleur agréable des doigts qui souffrent d'avoir manipulé trop de briques, mais aussi de rechercher les sets plus anciens pour compléter une collection qui prend déjà trop de place. 

Je ne me souviens pas d'avoir joué aux LEGO étant petit, mais je me souviendrais avoir rattrapé le temps perdu étant adulte.

Et vous ? quel est votre rapport aux LEGO ? Joueurs, collectionneurs, créateurs, nostalgiques, quelle est la valeur de ces bouts de plastique à vos yeux ?

Will | 07/05/2012 - 23:05 À mon avis...

starwars-holonet.com

Si vous êtes là, c'est que vous aimez les LEGO et Star Wars. Ou Star Wars et les LEGO... Chacun ses priorités. mais l'univers Star Wars est immense et rares sont ceux qui peuvent se targuer de le connaître sur le bout des doigts.

Alors pour les fans lambdas, un peu comme moi en fait, il existe quelques ressources toujours utiles sur Internet. starwars-holonet.com est l'une d'entre elles et il s'agit avant tout d'une encyclopédie (ultra) détaillée de l'univers Star Wars.

Tout y est, et je dois dire qu'on y passe vite beaucoup (trop) de temps à sauter d'un truc à un autre pour oublier ce qu'on est venu y chercher, mais pour en repartir en ayant appris quelques détails sympas qui nous permettent de briller devant nos potes les plus prétentieux sur le sujet.

La navigation est aisée, c'est bien écrit et richement illustré et lorsque vous avez un doute ou une question au sujet d'une arme, d'un vaisseau, d'une date, d'un personnage, vous y trouverez à coup sûr une réponse documentée.

Alors mettez moi ce site en favori, et la prochaine fois que vous lirez un truc sur Wikipedia qui vous semble bizarre, allez vérifier sur starwars-holonet.com si l'info est fiable...

 

Will | 21/02/2012 - 23:51 À mon avis...

encore10ans

Allez, puisqu'on a tout vu ou presque pour 2012 et que l'on a appris que la licence Star Wars allait être renouvelée pour 10 ans, il est temps de se poser la question fatidique : A quoi pouvons nous nous attendre dans les 10 ans qui viennent dans la gamme LEGO Star Wars ?

Tout d'abord, quelques points de repère :

The Padawan Menace a été un succès télévisuel incontestable, et il faut s'attendre à d'autres court-métrages animés de ce type, dont un au moins en 2012.

The Clone Wars est prévu pour s'étaler au moins sur 100 épisodes. La saison 4 a été lancée en Septembre 2011 et comporte 22 épisodes comme les saisons précédentes (saison 1 2008/2009, Saison 2 2009/2010 et saison 3 2010/2011). Admettons que la saison 5 en comporte encore 22 et le total prévu sera atteint et même dépassé en 2013.

Les six films de la saga Star Wars seront repris en 3D au cinéma au rythme d'un épisode par an. Ce n'est pas moi qui le dit c'est Rick McCallum (en 2011) : ...We’re doing 3D versions of all six films, one a year, starting in February of next year. We start with [episode] one and go all the way through six, totally chronological. One a year, if they work. If they don’t, then there will be just one [episode converted to 3D]...

On va dire que le premier opus n'est pas un flop et que le cycle se poursuivra donc jusqu'en 2017. Le pic ultime sera atteint avec la sortie en 3D de l'Episode IV : A New Hope en 2015. Jusque là tout va bien. Mais la licence est signée jusqu'en 2022 environ.

La série TV, arlésienne de la galaxie, ne verra sans doute jamais le jour, sauf si Georges Lucas a besoin d'argent, ce qui pourrait être le cas vers 2017.

Que va pouvoir nous proposer LEGO durant toutes ces années ? 

1. Du set The Clone Wars à la pelle. LEGO capitalisera sans doute le plus longtemps possible sur la série animée, avec notamment les sorties en DVD/Blu-ray des saisons 4 et 5.

2. Des remakes de remakes. Certains collectionneurs sont un peu blasés de voir ressortir, même en mieux, des sets déjà vus et revus. Mais il faut penser aux nouvelles générations de fans qui découvrent actuellement l'univers Star Wars grâce à Jar Jar ou à Lux Bonteri et Cad Bane...

3. Des sets basés sur l'univers du jeu The Old Republic, si le jeu marche et dure 2 ans voire 3. Inévitablement, nous aurons droit à SWTOR II : A New Era ou un truc dans le genre. Et pourquoi pas SWTOR : The Animated Series, rien n'est impossible. L'univers du jeu est déjà décliné en bande dessinée grand public par les spécialistes du genre Dark Horse. La chose existe aussi en ligne avec les webcomics Threat of Peace et Blood of The Empire.

4. De quoi satisfaire les AFOLs trentenaires avec des UCS comme par exemple un C-3PO (au moins un buste pour aller avec R2-D2), Cloud City (parce que ça suffit d'attendre), un AT-AT (ça finira bien par arriver), un Slave I, etc.... Et sans doute aussi quelques UCS pour ruiner les nouveaux AFOLs de l'ère The Clone Wars avec un bel UCS du Malevolence par exemple...

Quoi d'autre ? Je ne sais pas, mais je me dis que LEGO et Georges Lucas trouveront bien de quoi nous faire dépenser notre argent...

Et vous dans 10 ans, vous aurez encore envie de dépenser vos sous dans du LEGO Star Wars ?

 

Will | 14/02/2012 - 10:58 À mon avis...

9500 Sith Fury-Class Interceptor

Autant vous prévenir tout de suite, si j'aime les LEGO c'est avant tout pour Star Wars et pas l'inverse. Et cette seconde vague de sets est convaincante. Elle apporte tout ce qu'un fan peut espérer : de belles minifigs inédites ou réactualisées, plus détaillées et capables de rivaliser avec les produits concurrents comme les action figures Hasbro par exemple, tout en conservant les codes de la minifig telle qu'on la connaît. On peut cependant discuter de la tournure figurine que prennent les personnages LEGO et regretter certaines finitions qui font crier au blasphème les puristes du bonhomme à tête jaune.

Sur cette nouvelle vague de sets, j'applaudis des deux mains l'audace de LEGO, que certains appelleront opportunisme, de proposer des sets basés sur l'univers de The Old Republic. Je me moque du jeu en lui-même, je n'ai pas de temps à consacrer aux MMORPG en ce moment, c'est son univers qui m'intéresse, cet espace temporel comblé par l'imagination des scénaristes comme c'est également le cas avec The Clone Wars et qui nous permet de découvrir de nouveaux personnages et de nouveaux engins.  Il faut bien reconnaître que le Sith Fury-Class Interceptor du set 9500 a de la gueule. Il est totalement dans l'esprit de la flotte impériale, tout comme le Republic Striker Starfighter du set 9497 est un parent évident du futur X-Wing. Un seul coup d'oeil sur ces deux vaisseaux suffit à les identifier comme issus de l'univers Star Wars.

Le Pre Vizla's Mandalorian Fighter du set 9525 est un peu moins charismatique, il ira rejoindre le T-6 Jedi Shuttle du set 7931 au rayon des vaisseaux Clone Wars qui n'ont pas vraiment de lien de parenté avec les engins canoniques. Mention spéciale pour le Malevolence du set 9515, beau compromis ludique de plus de 1000 pièces sans aucune notion d'échelle ou de proportions mais qui viendra rejoindre la flotte de tous ces vaisseaux LEGO conçus pour le jeu et qui font le bonheur des plus jeunes. 

Je suis plus sceptique sur les remakes du Gungan Sub (9499), du Desert Skiff (9496) ou du Jabba's Palace (9516). Evidemment, les engins et les bâtiments ont évolué depuis leurs versions d'il y a plus de 10 ans, mais pas de quoi crier au génie pour un palais de la taille d'une demi-hutte ou un sous-marin avec des problèmes de finitions. Je reste sans voix quand je vois des AFOLs s'étouffer de joie devant la trappe du palais de Jabba qui s'ouvre sur....rien.  

Ces remakes sont bien entendu d'intelligents prétextes à de nouvelles minifigs toutes plus sublimes les unes que les autres, à tel point qu'on se demande à juste titre ce que vient faire Queen Amidala dans le set 9499... Ces sets permettront surtout aux plus jeunes ou aux AFOLs redécouvrant l'univers LEGO Star Wars de s'offrir des personnages clés devenus inabordables dans leur version d'origine un peu désuète.

J'espère que LEGO persistera dans la création de sets intégrant de nouveaux vaisseaux et des personnages inédits. Et comme c'est reparti pour 10 ans, je préfère encore avoir droit à des minifigs issues de l'univers étendu qu'à un Obi-Wan tous les six mois ou à un 237ème Boba Fett... Et vous qu'en pensez vous ?

 9515 Malevolence

LEGO Lord of the Rings 2012

Si vous êtes un fanboy absolu prêt à s'extasier en permanence et sans retenue sur ce que nous propose LEGO, ne lisez pas ce qui suit, il y a d'autres sites qui servent la soupe mieux que moi et qui ont fait de l'emploi des superlatifs élogieux leur fonds de commerce.

Pour les autres, voici ce que je pense de cette gamme LEGO Lord of the Rings, après avoir vu ce qui est sans doute le rendu quasi-définitif des sets qui seront commercialisés. Tout d'abord, je précise que je ne suis pas un fan inconditionnel et intégriste de l'univers du Seigneur des Anneaux. J'aime beaucoup les films de Peter Jackson, mais j'ai toujours considéré les bouquins de Tolkien comme quelque chose d'ennuyeux et de rébarbatif, et je ne suis pas seul... Evidemment LEGO propose une gamme basée sur la version cinématographique de cette oeuvre, comme ce sera le cas pour The Hobbit d'ailleurs.

Après réflexion, je pense qu'il n'y a pas de quoi crier au génie avec cette gamme comme le font certains. Du Castle mélangé avec du Kingdoms, et vendu avec une bande de personnages judicieusement répartis pour vous faire acheter le lot, c'est très bien sur le plan marketing. Les minifigs sont réussies, les animaux également. Je n'ai jamais été fan des bouts de mur, des chariots, des rochers, etc....

Seuls les MOCeurs trouveront leur compte dans ces inventaires variés, les autres devront se contenter de reconstitutions rachitiques qui me font penser à des décors de cinéma : jolis en façade, mais sans profondeur. Comment LEGO a pu intituler le set 9474  : The Battle Of Helm’s Deep ? Ils n'ont pas vu le film ? Quelle bataille crédible peut-on reconstituer avec ce set dont le prix dépassera vraisemblablement les 100 € ???

Le problème du Seigneur des Anneaux, c'est qu'il s'agit d'une épopée épique peuplée de milliers de personnages, et LEGO, qui s'accroche à ses minifigs comme si il s'agissait de pépites d'or qu'il ne faut pas trop distribuer sous peine d'en voir le cours baisser, a bien du mal à restituer ce côté grandiose dans ces sets.

Il reste de belles minifigs, à aligner dans une vitrine ou à mettre en scène dans un diorama selon les envies. Personne ne jouera avec ces sets, ils ne sont même pas conçus pour cela. Dans le meilleurs des cas, ils feront plaisir aux collectionneurs, heureux de pouvoir allier deux de leurs passions, aux spéculateurs qui savent déjà que cette gamme sera du même acabit qu'un Pirates des Caraibes ou un Prince of Persia et deviendra vite recherchée par tous ceux qui ont attendu la promo ultime en vain, et aux MOCeurs qui s'en donneront à coeur joie pour mettre en scène les personnages emblématiques d'une saga cinématographique dont certains ne savent même pas qu'elle est tirée d'une épopée littéraire.

Pour ma part, cela confirme une fois de plus la tendance actuelle pour les licences qui n'intègrent ni vaisseau, ni engins roulants ou flottants : LEGO vend des minifigs avec des pièces autour, pour remplir la boite.  Ce n'est pas forcément une critique, mais c'est un tournant marketing important et il faudra s'y faire.

Si vous n'êtes pas d'accord avec tout ce qui est écrit ci-dessus, n'hésitez pas à le dire dans vos commentaires, mais restez polis. Chacun peut avoir un avis différent en fonction de son rapport avec les LEGO. Le débat reste préférable à l'extase inconditionnelle sous prétexte qu'il est de bon ton de courber l'échine et d'ouvrir son portefeuille sans discernement dés que l'on parle de LEGO.