Will | 24/11/2020 - 12:26 News

Le phénomène a pris un telle ampleur que LEGO ne pouvait décemment pas s'abstenir de communiquer plus longtemps : les fausses boutiques en ligne aux couleurs de la marque pullulent et même si on ne sait pas vraiment combien de consommateurs sont victimes de ces enseignes souvent éphémères qui singent la boutique officielle, le fabricant y va aujourd'hui d'une série de conseils qui en principe devraient permettre aux plus crédules d'éviter de se faire avoir.

En résumé, il suffirait de faire attention à la présentation de la boutique en question, de vérifier la présence et de la validité des différentes informations de contact qui y sont communiquées,  de se méfier des tarifs trop alléchants, de payer avec une carte de crédit pour éventuellement bénéficier des protections qui y sont adossées et de tenir compte des avis d'autres clients au sujet de la boutique en question. Rien de révolutionnaire, on appelle ça le bon sens.

En pratique, c'est souvent un peu plus compliqué et ceux qui montent ces boutiques éphémères s'améliorent au fil du temps. Présentation léchée, prix pas toujours étrangement trop attractifs pour être vrais, moins de fautes d'orthographe, kyrielle de faux avis de clients satisfaits, publicités sponsorisées sur les réseaux sociaux avec faux commentaires, tout est fait pour que le consommateur tombe facilement dans le piège sachant que dans le meilleur des cas il recevra un produit contrefait, s'il ne s'agit pas d'une simple arnaque visant à collecter des données bancaires ou à encaisser l'argent sans jamais livrer quoi que ce soit.

Il faut d'ailleurs bien distinguer les deux "business models" différents qui sont à l'œuvre et qui ne sont d'ailleurs pas spécifiques au marché du jouet. D'un côté, il s'agit de "dropshipping" de contrefaçon depuis les grosses enseignes en ligne comme Aliexpress via une boutique intermédiaire qui prend sa commission au passage. Dans ce cas, vous recevrez un jour un colis provenant de Chine contenant une contrefaçon d'un produit officiel. De l'autre, la "fausse" boutique sert simplement à inciter les consommateurs à craquer pour une très bonne affaire et le vendeur disparaîtra avec l'argent sans rien vous livrer en retour. Pour LEGO, ces deux concepts n'en font qu'un, son image en prend un coup dans tous les cas.

Encore une fois, un peu de bon sens suffit pour ne pas se faire avoir. Une Bugatti Chiron officielle LEGO à 35 € au lieu de 380 € ? Si vous y croyez, c'est qu'on ne peut plus faire grand chose pour vous et que la sélection naturelle n'est pas une simple théorie.

Dans tous les cas, souvenez-vous que la seule boutique officielle en ligne officielle LEGO est celle présente à l'adresse https://www.lego.com/fr-fr et faites confiance aux autres enseignes dont vous connaissez le nom. En cas de doute, vous pouvez aussi venir poser la question dans les commentaires du blog, vous obtiendrez rapidement une réponse de la part des lecteurs les plus assidus.

Rejoignez la discussion !
guest
104 Commentaires
les plus récents
les plus anciens Les mieux notés
Voir tous les commentaires
104
0
N'hésitez pas à intervenir dans les commentaires !x
()
x