40337 MIni Gingerbread House offerte sur le Shop LEGO !
30624 Obi-Wan Kenobi offert sur le Shop LEGO !

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Les fêtes de fin d'année approchent et c'est donc l'occasion de découvrir quelques nouveaux produits dérivés plus ou moins originaux et créatifs à offrir aux fans.

Amazon a mis en ligne trois nouvelles références sous licence LEGO Star Wars qui rassemblent dans un joli pack vendu 24.99 € un polybag, un carnet de notes de 192 pages dans la couverture duquel une plaque est encartée pour personnaliser l'objet et un stylo.

À chacun son ensemble préféré avec trois polybags au choix et leur carnet à la couverture assortie : Le pack 52527 avec le polybag 30461 Podracer, le pack 52528 avec le polybag 30383 Naboo Starfighter et le pack 52510 avec le polybag 30381 Imperial Tie Fighter.

Pour information, le polybag 30383 Naboo Starfighter était offert cette année dès 35 € d'achat dans les LEGO Stores à l'occasion de l'événement May the 4th et le polybag 30461 Podracer était offert en octobre dernier dès 35 € d'achat dans les LEGO Stores à l'occasion du Triple Force Friday. Seule la référence 30381 Imperial Tie Fighter n'a jamais fait l'objet d'une offre promotionnelle dans les LEGO Stores.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO Star Wars 75249 Resistance Y-Wing Starfighter (578 pièces - 69.99 €), une boite inspirée du film The Rise of Skywalker et commercialisée depuis le 4 octobre dernier. Comme d'habitude, on restera très prudent sur la fidélité du contenu du set avec ce que nous verrons à l'écran en décembre prochain et on se contentera de prendre pour l'instant ce produit pour ce qu'il est : une énième représentation du Y-Wing à la sauce LEGO accompagnée de quelques personnages.

On ne compte d'ailleurs plus les version du Y-Wing chez LEGO. Versions "classiques", modèle basé sur la série animée The Clone Wars, UCS, Microfighters, je crois qu'on a largement fait le tour du sujet en 20 ans et il est toujours appréciable d'avoir droit à un peu d'originalité même si la base de départ reste similaire.

L'avantage de cette nouvelle version, c'est de sortir du schéma des couleurs habituellement employées pour ce vaisseau. On se retrouve donc ici avec une livrée rouge et blanche qui justifiera l'achat de cette boite sans se dire que c'est encore un Y-Wing classique, dont le design aurait été repensé pour mieux coller aux exigences des fans d'aujourd'hui, qu'on achète.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Quelques pièces Technic pour l'armature principale, un cockpit qui prend forme progressivement au gré des différents stickers à coller sur la carlingue, une verrière tampographiée qui permet de peaufiner le tout et on y est. Il n'y a rien de très compliqué à assembler ici et les plus jeunes devraient s'y retrouver.

Ce sera un peu moins évident lorsqu'il faudra apposer les différents stickers qui donnent un peu de personnalité au vaisseau. Ce sont de gros autocollants qu'il faut soigneusement aligner pour ne pas massacrer le look du modèle. Et c'est là qu'on constate que LEGO a définitivement un problème avec le blanc. Blanc cassé, blanc crème ou blanc immaculé, toutes les teintes y passent et le résultat n'est pas très abouti. Les pièces ne sont pas vraiment blanches, les stickers eux le sont. La différence de teinte est bien visible et c'est décevant.

Si la verrière du vaisseau n'est pas inédite, la tampographie de la pièce est en revanche spécifique à ce modèle. je ne sais pas si LEGO avait l'intention d'assortir la teinte avec celle du reste de la partie avant du vaisseau, c'est ce que suggèrent pourtant les visuels officiels retouchés affichés sur la boutique du fabricant, mais c'est raté.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Les deux réacteurs sont eux aussi vite assemblés avec quelques étapes logiquement répétitives à souhait. L'ensemble est plutôt solide et facilement manipulable, même si les "branches" des réacteurs auront parfois tendance à se déclipser de manière inopinée. Le résultat final est visuellement très correct avec un souci du détail appréciable pour un modèle à cette échelle.

Un détail satisfaisant : La présence de trois trains d'atterrissage, certes sommaires mais pliables pour les rétracter en phase de vol, qui donnent un peu d'allure au vaisseau lorsqu'il est posé sur le coin d'une étagère.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Question jouabilité, il y a de quoi s'amuser un peu avec deux Spring-Shooters plutôt bien intégrés qui d'une simple pression sur la queue du missile éjectent leur projectile. Au centre du vaisseau, on dispose d'une soute à bombes qui permet de stocker trois munitions qu'il faudra ensuite libérer à l'aide de la molette placée à l'arrière. L'intégration du mécanisme de stockage est réussie et la molette ne défigure pas l'ensemble.

Le cockpit est un peu exigu, il faut bien orienter le casque de Zorii Bliss pour que l'excroissance arrière de l'accessoire passe sous le décroché prévu. Le droïde astromech trouve sa place à l'emplacement habituel, comme d'habitude dans une position qui n'est pas celle vue sur ce type de vaisseau mais on fera avec.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

La dotation en minifigs est ici plutôt intéressante avec un Snowtrooper, Zorii Bliss, Poe Dameron, un droïde astromech et le petit droïde D-O. Sans surprise, le Snowtrooper réutilise des éléments déjà vus dans d'autres boites depuis 2015 dont le calendrier de l'Avent Lego Star Wars 2017.

Zorii Bliss est un personnage au sujet duquel on ne sait pas grand chose pour l'instant, mais on sait au moins que c'est l'actrice  Keri Russell (Elizabeth Jennings dans la série The Americans) qui se cache sous le costume. Si le personnage n'enlève pas son casque de tout le film, la tête neutre se justifie. Sinon, c'est dommage. LEGO s'en sort plutôt bien avec la version plastique du casque porté par le personnage dans le film. C'est volumineux, mais c'est conforme à ce que nous avons pu voir jusqu'ici sur les différents visuels promotionnels fournis par Disney.

Poe Dameron est livré ici dans une tenue inédite, vue dans le trailer du film, avec chemise d'aventurier et bandana autour du cou.  La tête du personnage n'est pas inédite, c'est celle vue jusqu'ici dans une bonne demi-douzaine de sets. Logique, Oscar Isaac n'a pas beaucoup vieilli depuis The Force Awakens.

À propos des deux droïdes fournis, je me contenterai de deux remarques : je ne sais pas ce à quoi je m'attendais vraiment concernant D-O, mais je suis un peu déçu par la figurine Kinder livrée ici même s'il semble difficile de faire autrement. Le droïde astromech semble lui presque réussi, sauf qu'en y regardant de plus près on s'aperçoit que LEGO tente de résoudre le problème de tampographie d'une zone blanche sur un fond plus sombre en appliquant deux couches. C'est raté, encore faudrait-il aligner correctement les deux couches de blanc.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Globalement, je suis séduit par cette boite qui propose une interprétation originale, détaillée et jouable du Y-Wing. Je suis aussi un peu déçu par les défauts techniques habituels que LEGO ne s'efforce toujours pas de corriger pour offrir un jouet haut de gamme vraiment irréprochable. Ce set de moins de 600 pièces est tout de même vendu 69.99 €, à ce tarif-là et venant d'un fabricant dont c'est le métier, je pense que j'ai le droit d'être exigeant. Heureusement, il est déjà possible de payer cette boite un peu moins cher que son prix public pour faire passer la pilule.

LE SET 75249 RESISTANCE Y-WING STARFIGHTER SUR LE SHOP LEGO >>

L'OFFRE EN BELGIQUE >> L'OFFRE EN SUISSE >>

 

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 13 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Hugo Pontier - Commentaire posté le 02/11/2019 à 20h23

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75246 Death Star Cannon

On s'intéresse très rapidement au set LEGO Star Wars 75246 Death Star Cannon (159 pièces - 19.99 €), une petite boite qui rejoint le set 75229 Death Star Escape au rayon des produits dérivés inspirés de scènes se déroulant sur l'Étoile de la Mort.

On frôle d'ailleurs ici la classification 4+ avec un contenu très sommaire qui n'atteint même pas le niveau de détail du canon vu dans le set 75159 UCS Death Star et il suffit de quelques minutes pour assembler le contenu de cette boite sans stickers.

75246 Death Star Cannon

En y réfléchissant bien, ce set est le complément idéal de n'importe quelle boite mettant en scène un vaisseau de l'Alliance Rebelle : plusieurs enfants pourront s'amuser avec un tireur qui visera le ou les vaisseaux de ses copains. De toute façon, je ne vois pas quel jeune fan s'amuserait durant des heures à désactiver le rayon tracteur. Le designer n'a pas fait d'effort particulier pour intégrer le lance-missiles au canon et c'est un peu dommage pour un set dédié à cette arme.

L'ouverture dans la coque de la Death Star est bien là, mais il manque vraiment un bout de cloison pour cacher l'extension sur laquelle se trouve le rayon tracteur. Avec quelques pièces de plus, il y avait pourtant matière à donner un peu plus de consistance à la scène. Au passage, je précise que la visée du canon n'est pas limitée à cette ouverture, l'arme peut être orientée comme bon vous semble.

La fonctionnalité qui consiste à désactiver le rayon tracteur est elle aussi très sommaire et intégrée de manière un peu douteuse. Le levier qu'il faut tirer pour faire tomber l'ensemble de pièces bleues dans le support prévu n'est même pas livré dans un coloris assorti au reste du modèle.

75246 Death Star Cannon

On remarque également qu'il n'y a qu'un seul poste d'artilleur au pied du canon alors que l'arme équivalente dans le set 75159 UCS Death Star permet d'installer correctement deux soldats aux commandes. Ici, LEGO ne fournit même pas un siège, il faut se contenter des quatre tenons disponibles à la droite du canon.

Le designer a en revanche essayé de donner un peu de volume au modèle en le plaçant sur un support qui surélève légèrement la plateforme du rayon tracteur. C'est toujours ça de pris pour simuler la prise de risque d'Obi-Wan Kenobi qui n'a pas plus de place ici que dans le film pour circuler autour de la console et atteindre la manette avec laquelle il doit désactiver le rayon.

75246 Death Star Cannon

La minifig d'Obi-Wan Kenobi conserve le visage vu dans plusieurs boites depuis le set 75052 Mos Eisley Cantina (2014) mais elle bénéficie ici d'un torse inédit et d'une nouvelle capuche.

Obi-Wan ne porte pas sa capuche lors de la scène de désactivation du rayon tracteur et une chevelure blanche additionnelle aurait été la bienvenue dans cette boite. Pas de tampographie sur les jambes du personnages, le budget disponible devait être dépassé. Pas de bulle dans le sabre laser, une partie du budget a du passer dans la résolution de ce problème récurrent qui semble enfin résolu pour de bon.

75246 Death Star Cannon

À propos de la nouvelle capuche, je suis moins enthousiaste que de nombreux fans qui la trouvent plus réussie que celle, un peu désuète mais toute en rondeur, livrée jusqu'ici.

C'est massif, un peu trop épais à mon goût et la continuité visuelle entre la capuche et la cape n'est pas vraiment assurée, la faute aux matériaux différents utilisés pour ces deux éléments qui bénéficient pourtant de teintes similaires. Les plis latéraux sont bien réalisés mais la zone supérieure de la capuche me semble moins réussie.

L' unique Imperial Gunner fourni dans cette boite n'a rien d'inédit : la minifig est celle livrée dans le calendrier de l'Avent LEGO Star Wars 2019 et le casque avait fait sa première apparition en 2018 dans le set 75217 Imperial Conveyex Transport.

75246 Death Star Cannon

Bref, j'attendrai que le set passe sous la barre des 15 € avant de m'offrir cette boite pour ajouter la minifig d'Obi-Wan Kenobi à ma collection. Je peux comprendre la volonté de LEGO d'essorer le catalogue de scènes plus ou moins cultes qui se déroulent sur la Death Star sous la forme de petites boites abordables, mais si elles ne proposent rien de plus abouti que ce qui est déjà disponible dans les sets existants, je ne vois pas trop l'intérêt de la démarche.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 10 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Max - Commentaire posté le 29/10/2019 à 22h17

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

On continue la tournée des nouveautés LEGO Star Wars lancées le 4 octobre dernier à l'occasion du Triple Force Friday avec le set 75254 AT-ST Raider ( 540 pièces - 59.99 €), une petite boite basée sur la nouvelle série The Mandalorian dont la diffusion débutera mi-novembre sur la plateforme Disney +.

La série n'ayant pas encore été diffusée, difficile de remettre le contenu de cette boite dans un contexte particulier. Tout ce qu'on sait, c'est que l'action de la série se déroule cinq ans après la défaite de l'Empire (Épisode VI)  et 25 ans avant l'apparition du First Order (Épisode VII). Ceci étant dit, un AT-ST inédit est toujours bon à prendre pour ceux qui n'en ont pas déjà un sur leurs étagères. Ceux qui en ont en revanche déjà quelques-uns dans leurs tiroirs auront tout de suite compris que cette nouvelle version s'inspire franchement de celle du set 75153 AT-ST Walker commercialisé en 2016 à l'occasion de la sortie du film Rogue One : A Star Wars Story.

Cet AT-ST est manifestement un modèle récupéré et bricolé par les Raiders Klatooiniens livrés dans la boite. Nous avons donc droit à un patchwork de couleurs (et de stickers) qui donnent un peu de fraîcheur à cette nouvelle version. Pièces colorées, câbles apparents, rajouts divers et variés, l'engin devient visuellement un peu plus attractif que les versions grises vues jusqu'ici.

C'est très vite assemblé, on passe d'ailleurs presque autant de temps à coller proprement les différents stickers qu'à emboîter les pièces.  Le poste de pilotage est évidemment monté sur un axe qui lui permet de changer de position via une molette relativement discrète placée à l'arrière. Deux minifigs peuvent prendre place aux commandes de l'engin, l'une doit rester assise derrière les commandes, l'autre peut être accrochée aux poignées latérales pour observer ce qui se passe à l'extérieur à travers la trappe supérieure.

Parce qu'il fallait ajouter un peu de jouabilité à l'ensemble, deux Spring-Shooters sont placés sous la cabine et ils sont suffisamment bien intégrés pour ne pas défigurer l'engin. Les missile sont éjectés en poussant sur les deux excroissances placées à l'arrière au pied de la cabine.

N'espérez pas faire marcher cet AT-ST, les  deux pattes ne sont pas articulées. La majorité des fans se contentera d'un engin statique à exposer mais c'est tout de même dommage qu'il soit impossible de simuler un effet de mouvement tout en conservant l'équilibre de la construction.

Comme je le disais plus haut, c'est la fête du sticker dans cette boite avec 23 autocollants à mettre en place. Impossible de se passer des détails fournis sur ces stickers, ils assurent l'effet "bricolé" de l'engin qui fait tout l'intérêt du produit. Un bon point : l'AT-ST a aussi bonne mine vu de derrière avec un niveau de détail suffisant.

Au risque d'avoir l'air de radoter, je souligne encore une fois la présence de pins Technic bleus qui restent visibles sur le modèle final. Toutes les explications possibles visant à trouver des circonstances atténuantes au choix de LEGO dans ce domaine n'y feront rien, je trouve ça franchement disgracieux.

Du côté des minifigs, l'assortiment fourni ici est équilibré avec deux personnages majeurs de la série et deux méchants plus génériques. Il manque peut-être un second véhicule dans la boite, histoire d'équilibrer les forces en présence.

Le Mandalorian est incarné à l'écran par l'acteur Pedro Pascal (Game of Thrones, Narcos) mais LEGO a certainement reçu la consigne de ne pas fournir de visage au personnage dans ce premier produit dérivé. Il faudra sans doute attendre un autre set basé sur la série pour obtenir une version avec un vrai visage sous le casque. Pour le reste, la tenue du personnage est conforme à ce que Disney en a dévoilé pour l'instant dans le Trailer et les quelques teasers et autres affiches déjà disponibles.

Pedro Pascal est accompagné de l'actrice Gina Carano (Angel Dust dans Deadpool) qui incarne Cara Dune dans la série. Ici aussi, le costume est à peu près fidèle à la tenue vue dans le trailer mais il manque les épaulettes renforcées portées par le personnage. LEGO se contente ici d'un point gris pour symboliser le logo de l'Alliance Rebelle tatoué sur la joue du personnage. Difficile de faire autrement,  je salue le souci du détail.

Les deux Klatooinian Raiders sont équipés de la même tête et des mêmes jambes et ne se différencient que par leur torse et leurs accessoires. La tampographie est globalement très réussie sur l'ensemble de ces minifigs avec un niveau de détail appréciable et une finition sans défaut majeur.

Je ne suis pas vraiment fan des assemblages de blasters / manches de sabres laser / accessoires divers pour incarner les armes des différents protagonistes. Il serait à mon avis temps que LEGO se donne la peine de mouler ces armes à rallonge pour que les minifigs puissent enfin disposer d'accessoires visuellement crédibles.

Bref, il n'y a pas de quoi philosopher longtemps sur cette boite sans prise de risque. L'ensemble est un joli produit dérivé d'une série qui n'a pour l'instant pas encore été diffusée et si on tient compte du fait qu'un AT-ST est toujours bon à prendre, on ne peut que se plaindre du tarif pratiqué pour cette boite : 59.99 € pour ça, c'est beaucoup trop cher. On attendra les inévitables promotions à venir pour se faire plaisir.

LE SET 75254 AT-ST RAIDER SUR LE SHOP LEGO >>

L'OFFRE EN BELGIQUE >> L'OFFRE EN SUISSE >>

 

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 3 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire. 

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Pacha94 - Commentaire posté le 19/10/2019 à 21h53

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75250 Pasaana Speeder Chase

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Star Wars 75250 Pasaana Speeder Chase (373 pièces - 49.99 €), une des quelques boites inspirées du film The Rise of Skywalker dont la commercialisation à débuté le 4 octobre dernier à l'occasion du Triple Force Friday.

Pour être honnête, le film n'étant pas encore sorti, il est difficile de vraiment juger la pertinence du contenu de cette boite même si une reproduction du Treadspeeder utilisé dans le film avait été présentée durant la convention Star Wars Celebration Chicago.

On nous promet une poursuite, elle est bien là. LEGO livre deux engins sur lesquels les deux couples de personnages peuvent prendre place. C'est finalement très appréciable, le set offrant une vraie jouabilité sans devoir repasser à la caisse pour acquérir une éventuelle extension qui donnerait du sens à la scène reproduite.

75250 Pasaana Speeder Chase

LEGO rajoute un petit étal de marché à construire dans le set. Sous les tentures, on place une caisse remplie de quelques outils qui d'après les visuels officiels est embarquée par Rey lors de sa fuite. Un détail à vérifier en salle lors de la sortie du film.

L'engin principal repose sur des pièces transparentes et c'est une bonne idée qui permet de simuler le flottement de la chose. C'est aussi un détail qui devrait être apprécié de ceux qui envisagent d'exposer ce speeder sur une étagère.

Il faut coller quelques stickers à différents endroits pour donner un aspect "usagé" à l'engin, mais le nombre d'autocollants reste raisonnable. La finition de ce Speeder qui rappelle un peu le Desert Skiff de l'Épisode VI est d'ailleurs à mon avis très correcte avec un assortiment de teintes qui contribuent à lui donner cet aspect "seconde main". Il reste à vérifier que la construction est fidèle à la version du film.

Les amateurs de pièces plus ou moins détournées de leur usage habituel auront remarqué que la manette du gouvernail est ici incarnée par un bâton de ski et que la rambarde placée à l'arrière est une pièce qui fait régulièrement les beaux jours de la gamme LEGO CITY en servant notamment d'arceau de sécurité pour différents engins de chantier.

75250 Pasaana Speeder Chase

L'ensemble est facilement manipulable sans tout casser et les deux Stud-Shooters placés à l'avant permettent de s'amuser un peu. Les deux montants placés à l'arrière sont fixes et ne sont donc pas orientables lors des déplacements.

Pour se lancer à la poursuite de Rey et BB-8, les soldats du First Order disposent d'un Treadspeeder, un engin un peu bizarre seulement équipé d'une chenille à l'avant, l'arrière étant en suspension au dessus du sol. Là aussi, LEGO à pensé à intégrer une pièce transparente sous le châssis pour maintenir l'engin à l'horizontale tout en donnant vaguement l'impression que la partie arrière n'est pas en contact avec le sol.

L'engin peut embarquer deux minifigs sur son poste de pilotage minimaliste. Pas de quoi se lever la nuit, mais c'est suffisant pour engager la poursuite et bombarder l'autre speeder à coups de pièces vertes.

75250 Pasaana Speeder Chase

La minifig de Rey est exclusive à ce set même si elle réutilise le visage déjà fourni depuis 2015 dans le set 75099 Rey's Speeder puis dans une dizaine d'autres boites qui mettent en scène le personnage.

la tampographie des différentes pièces est correcte avec un bel effet de drapé sur la tunique du personnage et un alignement acceptable entre le torse et les jambes. Dommage que LEGO n'imprime pas jusqu'au bord du torse pour que la jonction soit parfaite et que la tenue soit homogène. Les zones couleur chair (Flesh) sur le haut du torse et au niveau des mollets sont légèrement plus claires que les bras ou la tête, mais ça reste acceptable. Plus de bulle dans le sabre laser, il semble que LEGO ait enfin progressé sur ce point.

La figurine de BB-8 réutilise la pièce habituelle pour le corps du droïde et la variante du dôme vu jusqu'ici uniquement dans le set 75242 Black Ace Tie Interceptor basé sur la série animée Star Wars Resistance.

75250 Pasaana Speeder Chase

75250 Pasaana Speeder Chase

Les deux soldats du First Order, un Jet Trooper et un Treadspeeder Driver, nous permettent d'obtenir quelques pièces inédites joliment tampographiées. L'accessoire dorsal du Jet Trooper avec sa pièce amovible est une belle évolution du montage habituel à base de clips divers et variés.

Seul le casque du pilote n'est pas inédit, c'est celui déjà vu notamment dans le calendrier de l'Avent LEGO Star Wars 2019 et dans le sachet fourni avec l'un des derniers numéros du magazine LEGO Star Wars. Sans surprise, les deux minifigs sont équipées de la tête de Clone Trooper énervé déjà livrée dans plus d'une centaine de sets de la gamme LEGO Star Wars.

Pour faire court, je pense que ce set a tout pour plaire ou presque avec un contenu qui offre une bonne jouabilité, deux personnages majeurs de la saga et deux figurines "génériques" intéressantes, même s'il méritait à mon avis un prix public aux alentours de 40 € au lieu de 50 €.

Je ne suis pas inquiet, cette référence n'est pas la plus attractive de la gamme pour les plus jeunes fans et elle finira probablement oubliée de tous et soldée une fois que le film sera sorti.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 20 octobre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire. 

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

JediKnight - Commentaire posté le 14/10/2019 à 18h43