Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75221 Imperial Landing Craft

En route pour un détour par la gamme LEGO Star Wars avec un set passé un peu inaperçu depuis sa mise en rayon : la référence 75221 Imperial Landing Craft (636 pièces - 99.99 €) qui met en scène un vaisseau dont la présence à l'écran dans la saga Star Wars est pour le moins...furtive.

Si vous avez sous la main l'une des versions remasterisées de l'Épisode IV et que vous regardez attentivement, on aperçoit cet Imperial Landing Craft durant quelques secondes à l'arrière-plan de la scène au cours de laquelle un Sandtrooper fraîchement débarqué sur Tatooine regarde dans ses jumelles...
Ceux qui ont suivi la série animée Star Wars Rebels ont également pu apercevoir une navette similaire à plusieurs reprises.

Cette version 2018 de l'Imperial Landing Craft est en fait la seconde interprétation de la chose dans la gamme System après celle du set 7659 Imperial Landing Craft commercialisé en 2007. Puisqu'on ne peut pas vraiment parler ici d'un élément iconique de la saga, un set tous les dix ans devrait suffire.

75221 Imperial Landing Craft

Pour démarrer sur une note positive, je trouve que l'allure générale de la navette est plutôt convaincante. De profil, c'est tout à fait correct. Voilà, ça c'est fait.

Pour le reste, on ne peut pas dire que le set soit le fruit de tout le savoir-faire d'un designer inspiré. C'est grossier, on sent les raccourcis paresseux pris à certains endroits pour limiter le nombre de pièces ou simplifier la reproduction de certains éléments et le résultat s'en ressent. Le côté positif, c'est que l'ensemble se révèle très solide et relativement facile à manipuler.

Les cabines latérales sont constituées de grosses pièces mobiles qui favorisent la jouabilité mais qui ne font pas vraiment honneur au concept de jeu de construction vanté par LEGO. L'ensemble est d'ailleurs assemblé en une trentaine de minutes, le plus laborieux étant le montage de l'aileron central qui est constitué d'un empilage de pièces maintenu par un axe Technic et quelques pins.

Détail très agaçant : les stickers à coller sur les six panneaux latéraux sont imprimés sur un fond vraiment blanc. Les pièces sur lesquels ils prennent place ne sont pas blanches, c'est du blanc cassé et le résultat est vraiment décevant.

75221 Imperial Landing Craft

Concernant la jouabilité du set, c'est très correct. On peut placer les Sandtroopers dans les cabines latérales, le pilote dans son cockpit, et débarquer les troupes via la petite passerelle mobile intégrée au cœur de la navette. Cette dernière coulisse pour pouvoir être utilisée des deux côtés du vaisseau, c'est ingénieux. Les ailerons arrières sont articulés pour pouvoir les mettre dans différentes positions (atterrissage, phases de vol).

L'arrière de la navette est presque réussi avec ses réacteurs bleus dont l'habillage dépasse malheureusement de la carlingue sur les deux côtés. C'est un peu bâclé et ça se voit. Il reste aussi beaucoup d'espaces vides entre différents éléments de la carlingue, le pire étant l'ouverture visible des deux côté de la navette lorsqu'on la place de face. Canons ou pas, j'aurais préféré deux stickers et des ajustements parfaits dans cette zone.

75221 Imperial Landing Craft

Du côté des minifigs, rien de très excitant. Obi-Wan Kenobi est identique (et c'est logique) à la version vue dans le set 75052 Mos Eisley Cantina commercialisé en 2014, R2-D2 est un marronnier de la gamme LEGO Star Wars et les deux Sandtroopers sont identiques (sauf pour les épaulettes) à celui livré dans le set 75205 Mos Eisley Cantina (2018).

Le pilote de la navette a tous ses diplômes et il est aussi aux commandes du vaisseau de Krennic dans le set Microfighters 75163 Krennic's Imperial Shuttle (2017). On sent le manque de volonté d'innover dans cette boite...

Dommage, en enlevant Obi-Wan et R2-D2 et en ajoutant deux Sandtroopers, un Dewback et une paire de jumelles, on obtenait un set au potentiel un peu plus intéressant pour les fans de Tatooine.

75221 Imperial Landing Craft

Je note que LEGO ne semble toujours pas progresser sur la qualité de certaines tampographies : on retrouve le défaut d'impression habituel sur la jonction entre la zone arrondie et le bas des jambes.

Il manque de l'encre et la tenue d'Obi-Wan en fait les frais. Même problème sur l'écart de teinte entre les couleurs tampographiées sur fond sombre ou clair. Au lieu de nous rabâcher que la minifig à 40 ans cette année, LEGO devrait plutôt dépenser son énergie pour enfin trouver des solutions techniques à ces problèmes qui gâchent l'apparence des minifigs concernées.

Si vous bricolez un diorama à base de sets officiels dont l'action se déroule sur Tatooine, ce set peut éventuellement vous apporter quelques éléments intéressants, mais au prix fort. Sinon, passez votre chemin et trouvez autre chose à faire avec vos 100 €.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 3 octobre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

MiraKle - Commentaire posté le 30/09/2018 à 10h56


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars 75230 Porg

On s'intéresse aujourd'hui à l'autre grosse nouveauté LEGO Star Wars de la rentrée, le set 75230 Porg avec ses 811 pièces et son prix public fixé à 69.99 €. (Ici sur le Shop LEGO)

Après les Ewoks en leur temps, c'est maintenant au tour des Porgs d'assurer le quota "créature mignonne qui plaira aux enfants" dans l'univers Star Wars. Jar Jar Binks n'a malheureusement pas eu cette chance en son temps, mais c'est un malentendu.

Si vous ne savez pas d'où viennent les Porgs, sachez qu'il s'agit en fait d'oiseaux marins qui pullulent sur l'île de Skellig Michael (Ahch-To dans les films) remaquillés numériquement pour ne pas avoir à les supprimer des nombreux plans tournés sur ce sanctuaire protégé.

Évidemment, puisqu'il fallait composer avec ces macareux envahissants et qu'il n'était pas question de les éradiquer même pour un Star Wars, autant les transformer en créatures "bankables".

E que s'apelerio Porgs.

LEGO Star Wars 75230 Porg

Comme de nombreux autres fabricants de produits dérivés, LEGO nous vend donc une interprétation de la créature en question. Mais ce n'est pas une simple peluche ou une figurine en plastique mou. C'est du LEGO, avec des briques pour assembler un Porg d'une vingtaine de centimètre de haut.

Les Porgs ont déjà eu droit à leur petite figurine plutôt réussie et présente dans quelques sets déjà commercialisés (75200 Ahch-To Island Training, 75192 UCS Millennium Falcon), mais quelqu'un chez LEGO s'est dit que sur un malentendu et pour essorer le concept au maximum, une maxi figurine à assembler pourrait plaire aux fans. L'avenir nous dira si c'est le cas.

Autant vous le dire tout de suite, je pense sincèrement que le designer a fait ce qu'il a pu. La créature vue dans le film n'est pas d'un charisme fou même si plusieurs fabricants de peluches ont su, avec plus ou moins de réussite, la transformer en joli pingouin radioactif qui peut éventuellement servir de doudou. Avec la version LEGO, c'est tout de suite moins évident.

Le Porg LEGO est un peu effrayant et il a cette particularité de vous donner l'impression qu'il vous observe quel que soit l'angle grâce aux reflets sur ses énormes yeux noirs. La plaque de présentation qui accompagne la créature ne fait que renforcer la sensation d'avoir un volatile alien empaillé sur l'étagère.

LEGO Star Wars 75230 Porg

Que dire sur le design de la chose ? Je sais que d'autres reviews ne manqueront pas de souligner avec emphase le travail exceptionnel du designer sur ce produit, mais comme je le dis plus haut, je pense que celui qui a perdu au tirage au sort et s'est vu confier le projet a tout simplement fait de son mieux. Il s'est appliqué à essayer de conserver les formes de la créature et y ajoutant quelques fonctionnalités, histoire de ne pas pondre une mauvaise maquette et de proposer un vrai jouet.

De là à en faire "...le parfait élément central d'une collection LEGO Star Wars..." comme le claironne LEGO, il ne faut pas non plus exagérer.

La structure interne à base d'éléments Technic héberge le mécanisme qui s'active en bougeant le queue de la créature, ce qui a pour effet de faire (un peu) bouger les ailes et d'ouvrir la bouche de la figurine. C'est bien conçu mais il n'y a pas de quoi s'émerveiller outre-mesure.

Le pelage du Porg vient se fixer sur cette structure par le biais de panneaux à assembler qui font leur petit effet volaille. C'est détaillé et joliment exécuté, rien à dire là-dessus. Rien de très compliqué dans cette boite et le tout est assemblé en moins d'une heure, même en regardant la télé.

LEGO Star Wars 75230 Porg

L'astuce du jour : si vous voulez que le Porg reste la bouche ouverte et les ailes déployées sur votre étagère, utilisez un élastique pour bloquer la queue comme sur la photo ci-dessus.

Chez LEGO, au moment de valider le projet, quelqu'un a du avoir un doute et à proposé de rajouter une figurine classique de Porg et une plaque d'identification qui n'a aucun intérêt mais qui fait son petit effet "collector", le tout pour maximiser les chances de déclencher chez de nombreux fans une envie soudaine de dégainer leur carte de crédit. Ce type mérite une promotion.

En résumé, je pense que ce Porg à la sauce LEGO n'aurait manqué à personne s'il n'existait pas. Mais comme il est disponible à la vente pour la modique sommes de 69.99 € (en précommande ici chez amazon, bientôt chez LEGO), il faudra apprendre à vivre avec. Je dis non car pour beaucoup moins cher je peux m'offrir une jolie peluche qui ne fait pas peur à mon chien.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 29 septembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort. Je ne relancerai plus dorénavant. Pas de réponse dans le délai imparti, c'est perdu.

laulobaf - Commentaire posté le 19/09/2018 à 0h50

LEGO Star Wars 75230 Porg


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars Magazine - September 2018 - Obi-Wan Kenobi

Un petit point sur les mini-machins offerts avec les différentes éditions du magazine LEGO Star Wars déclinées par Panini : Après l'AT-ST de 48 pièces offert avec le magazine LEGO Star Wars numéro 3 en juillet et le numéro 3 de la version MEGA accompagné en août de modèles déjà livrés par le passé, c'est maintenant au tour du numéro 3 de la version EXTRA du support d'être disponible avec une minifig d'Obi-Wan Kenobi et son sabre laser.

Cette minifig n'est évidemment pas exclusive, il s'agit de celle livrée dans le set 75191 Jedi Starfighter with Hyperdrive commercialisé depuis 2017. Sachant que cette boite est vendue 119.99 € et que c'est la seule qui permet d'obtenir cette interprétation du personnage, le sachet fourni avec ce magazine peut représenter une alternative intéressante pour qui souhaite ajouter cette version d'Obi-Wan à sa collection.

En octobre nous aurons droit à un Droideka de 24 pièces, inédit dans cette configuration, avec le numéro 4 du magazine LEGO Star Wars "classique".

Le Probe Droid avec son support enneigé  disponible en août avec le magazine dans d'autres pays passe pour l'instant à la trappe, mais il n'est pas exclu qu'il soit disponible avec un prochain magazine.

À noter que les allemands ont un coup d'avance : chez eux, le Droideka est livré dès le mois de septembre et ils savent déjà qu'une version du X-Wing de Poe Dameron est au programme chez eux en octobre prochain.

Pour ceux qui se posent la question, je n'ai toujours aucune information ou indication à propos de la disponibilité en France des cartes LEGO Star Wars à collectionner déjà disponibles dans d'autres pays.

LEGO Star Wars Magazine - October 2018 - Droideka


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75222 Betrayal at Cloud City

C'est l'heure de jeter un coup d'œil rapide au set LEGO Star Wars 75222 Betrayal at Cloud City, qui devient chez nous Trahison à la Cité des Nuages, avec ses 2812 pièces, ses 18 figurines et son prix public fixé à 349.99 €. Tout un programme.

Les fans de l'univers Star Wars qui aiment aussi les LEGO attendaient avec impatience que le fabricant nous propose une nouvelle interprétation du complexe minier qui flotte dans l'atmosphère de la planète Bespin et qui est le théâtre de nombreuses scènes devenues cultes pour toute une génération.

Soyons honnêtes, le set 10123 Cloud City commercialisé en 2003 n'a pas laissé un souvenir impérissable aux fans qui pour la plupart ne cherchent aujourd'hui qu'à se procurer la minifig exclusive de Boba Fett livrée dans ce playset sans grand intérêt, même pour l'époque.

Il était donc temps que LEGO nous livre une interprétation un peu plus excitante de la Cité des Nuages. Mission accomplie ou pas, chacun aura son avis sur le sujet. En ce qui me concerne, je suis déçu, mais j'aime bien. C'est compliqué.

J'avais sans doute un peu trop idéalisé ce que pourrait être un set Cloud City à la sauce 2018, la faute entre autres au nombreux MOCs très réussis qui circulent sur flickr et qui m'avaient laissé espérer une reproduction aux petits oignons de la station spatiale.

75222 Betrayal at Cloud City

Là où les sets 10188 Death Star (2008) et 75159 Death Star (2016) sont des compromis acceptables parce qu'ils s'efforcent de conserver tant bien que mal l'aspect général du lieu concerné, le set 75222 Betrayal at Cloud City ne fait même pas cet effort. La répartition et la finition des différents espaces est discutable, avec une plateforme d'atterrissage pour le Twin-Pod Cloud Car qui ne méritait sans doute pas d'occuper autant de place et une salle de réception un peu minimaliste avec ses chaises posées par terre...

Je note que les jeunes fans de 14 ans et plus pourront "s'amuser" à  rejouer la scène de la torture de Han Solo dans la petite pièce prévue à cet effet et soigneusement aménagée. Même si le contrebandier ne leur dira rien parce que Darth Vader ne lui pose absolument aucune question, il pourront tout simplement laisser libre court à leurs pulsions sadiques sans que leurs parents ne s'inquiètent plus que de raison.

Je suis un peu déçu par l'apparence globale du set, on dirait presque par endroits un espace de jeu bricolé par un jeune fan de LEGO qui ne maîtrise pas encore l'art de la finition et de la géométrie, sans parler de l'aspect tri-dimensionnel d'une reproduction. C'est un peu plat, il manque quelques plaques lisses à certains endroits et il y a beaucoup trop de tenons apparents à mon goût. à 350 € la boite, je pense qu'on pouvait légitimement s'attendre à un niveau de finition un peu supérieur.

75222 Betrayal at Cloud City

À noter qu'il est impossible de déplacer l'ensemble d'une seule pièce, la plateforme pour le Slave I et la chambre de congélation ne sont pas fixés à la structure principale. C'est pratique pour ranger le tout, un peu moins pour déplacer la Cité des Nuages afin de faire la poussière ou essayer de la surélever un peu en créant un unique support qui viendrait se positionner au centre sous la construction...

Pas de grosse surprise durant les phases de construction, le set repose sur une croix à base de briques et c'est de l'empilage parsemé de pose de plaques et d'assemblage de petits éléments qui viennent meubler les différents espaces. Ce n'est pas la peine d'attendre d'avoir 14 ans ou d'être un Master Builder pour profiter de cette boite. Allez-y même si vous êtes trop jeune pour LEGO ou que vous avez de gros doigts...

Me voici donc avec un playset un peu difforme qui se contente d'entasser les références aux diverses scènes qui se déroulent dans les lieux. Pas de panneaux amovibles qui permettraient de recouvrir l'ensemble et de dévoiler telle ou telle scène selon l'humeur du jour, c'est dommage.

Le fan service fait ici des ravages, comme si LEGO avait eu peur d'oublier quelque chose et de rater des ventes... Les designers ont certainement regardé les différentes scènes au ralenti pour pouvoir reproduire chaque détail et ne pas se voir reprocher ensuite par une horde de fans assoiffés de sang les éventuelles libertés qu'ils auraient prises. Tant mieux pour tous ceux qui sont sensibles à cette fidélité jusque dans le détail le plus insignifiant.

75222 Betrayal at Cloud City

Il faut malgré tout un peu d'imagination pour reconnaître la Cité des Nuages avec cet assemblage qui n'en reprend ni la forme générale, ni l'architecture, ni l'aspect extérieur si on ne compte pas le petit ensemble de pièces placé symboliquement au centre de la construction.

Faut-il d'ailleurs utiliser la dénomination playset pour cette boite, la seule réelle fonctionnalité étant le mécanisme qui permet de plonger Han Solo dans la carbonite ? Je ne compte pas les quelques portes mobiles et la trappe secrète située dans le hangar, n'exagérons pas non plus.

75222 Betrayal at Cloud City

Et c'est là que le souci du détail en prend un coup. En y regardant de plus près, on constate que LEGO n'a même pas pris la peine d'actualiser la silhouette de Han Solo dans le sarcophage en carbonite pour la rendre cohérente avec la coiffure présente sur les deux minifigs fournies, se contentant de nous livrer la version déjà vue dans les sets 8097 Slave I (2010), 9516 Jabba's Palace (2012), 75060 UCS Slave I (2015) et 75137 Carbon Freezing Chamber (2016). C'est mesquin.

Le mécanisme qui permet d'escamoter la minifig et de faire apparaître le sarcophage est bien pensé, ça fonctionne, c'est amusant cinq minutes et c'est moins laborieux que le système livré dans le set 75137 Carbon Freezing Chamber.

75222 Betrayal at Cloud City

Dans la description du set, LEGO nous garantit que "...Les combats aériens entre le vaisseau Slave I de Boba Fett et le Twin-Pod Cloud Car peuvent etre rejoués avec ce set..." J'ai peut-être une mauvaise mémoire, mais je n'ai pas souvenir d'un affrontement entre les deux vaisseaux.

Ceci étant dit, LEGO livre ici deux interprétations très compactes des vaisseaux en question. Il faut être minutieux pour y installer leurs pilotes respectifs. ne m,e demandez aps pourquoi, LEGO insiste avec la couleur rouge pour le Twin-Pod Cloud Car alors que l'engin est manifestement orange dans le film.

D'un côté, le pilote du Cloud Car est un peu à l'étroit et de l'autre il faut orienter l'antenne du casque de Boba Fett dans la bonne position pour pouvoir refermer la verrière du Slave I. Certains trouveront ça mignon et Chibi, d'autres trouveront ça tout juste acceptable. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas et on fera avec. Ceux qui veulent un Slave I à une échelle plus cohérente n'ont qu'à investir dans le set 75060 UCS Slave I commercialisé depuis 2015 et encore disponible à 219.99 €.

75222 Betrayal at Cloud City

Du côté des minifigs, le fan service entre encore en action de fort belle manière avec une flopée de personnages dont Leia et Han Solo livrés dans deux versions (Hoth et Cloud City, on se change souvent dans Star Wars). Les collectionneurs seront aux anges, même si de mon point de vue ceux qui se contentent de les aligner dans des cadres Ikea devraient plutôt acquérir leurs personnages préférés au détail sur eBay ou Bricklink.

75222 Betrayal at Cloud City

Encore une fois, à 350 € la boite, difficile de se gargariser uniquement sur la jolie cape de Lando Calrissian, les jambes avec moulage en deux couleurs de Han Solo, le nouveau visage de Lobot, ou les casques des pilotes de Twin-Pod Cloud Car. Ces minifigs sont réussies mais elles ne font pas tout dans un set LEGO de cette envergure. Un bon point, l'inventaire est plutôt complet, il y a de quoi s'amuser et/ou varier les mises en scène.

75222 Betrayal at Cloud City

On remarquera également l'écart de teinte important entre le torse de Leia et le bas de sa tenue ou les yeux excentrés de C-3PO. Dommage qu'en 2018, un fabricant dont c'est le métier ne sache toujours pas résoudre ces problèmes.

75222 Betrayal at Cloud City

Luke Skywalker est ici livré avec sa main droite, vous pourrez évidemment la retirer pour vraiment rejouer la scène final du duel (et la remettre après, c'est du LEGO, c'est fait pour ça).

75222 Betrayal at Cloud City

La scène de duel entre Darth Vader et Luke Skywalker méritait d'ailleurs mieux que d'être placée au forceps dans un playset à 350 €. J'ose espérer que LEGO daignera commercialiser un jour un set standard plus abordable reproduisant cette scène centrale de la saga. D'autres scènes dont certaines sont vraiment anecdotiques ont déjà eu cet honneur...

75222 Betrayal at Cloud City

Le cahier des charges est ici respecté : Ce set rassemble à peu près tout ce qui fait de la Cité des Nuages un lieu si important de la saga Star Wars. Peut-être aurait-il été plus judicieux de commercialiser plusieurs sets modulaires permettant de reconstituer progressivement une Cité des Nuages en fonction des envies de chacun et du budget disponible.

LEGO a choisi de tout mettre dans la même boite, sans doute pour évacuer le sujet une bonne fois pour toutes, au moins pour quelques années. Beaucoup de fans dont votre serviteur y trouveront leur compte, exaspérés qu'ils étaient de toute façon par tant d'attente pour pouvoir déclamer enfin "No, I am your father" avant de faire tomber Luke sur le parquet du salon.

Au final, je dis oui parce qu'il était temps que LEGO propose une nouvelle interprétation de la Cité des Nuages. Même si le set n'est pas la reproduction dont je rêvais, c'est un condensé acceptable et exhaustif de ce qui fait de Cloud City un élément clé de la saga Star Wars.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 26 septembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort. Je ne relancerai plus dorénavant. Pas de réponse dans le délai imparti, c'est perdu.

Julian92470 - Commentaire posté le 16/09/2018 à 17h43

75222 Betrayal at Cloud City


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75222 Betrayal at Cloud City

Le set LEGO Star Wars 75222 Betrayal at Cloud City (349.99€) est maintenant disponible en avant-première pour tous ceux qui sont membres du programme VIP.

Ne vous inquiétez pas, je pense qu'il y en aura pour tout le monde et que ce n'est donc pas la peine de se ruer sur cette boite en craignant une rupture de stock dès le lancement comme c'était le cas l'année dernière pour le set 75192 UCS Millennium Falcon...

Pour ceux qui n'ont pas encore compris que l'inscription au programme VIP LEGO est gratuite, il faudra attendre le 1er octobre prochain pour s'offrir cette boite.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars 75230 Porg

En attendant de reparler plus longuement du set LEGO Star Wars 75230 Porg, sachez que la chose est actuellement disponible en précommande chez ZAVVI au prix affiché de 67.99 €.

Bonus : La livraison est offerte avec le code promo PORG à saisir dans la panier lors de la commande.

Disponibilité annoncée pour le 1er octobre prochain, date à partir de laquelle vous pourrez vous faire plaisir : "...Si tu appuies sur la queue de cette mignonne créature, sa bouche s’ouvre et ses ailes bougent ! Place-le ensuite sur son support d’exposition avec la plaque d’informations avec le petit modèle de porg supplémentaire pour que tous tes amis puissent l'admirer..."


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars Master Builder Series : quelques précisions fournies par LEGO

C'était prévisible : la mention Master Builder Series glissée dans la description officielle du set LEGO Star Wars 75222 Betrayal at Cloud City (2812 pièces - 349.99 €) a relancé l'interminable débat autour des produits estampillés ou non UCS (Ultimate Collector Series), débat aujourd'hui perturbé par cette nouvelle appellation sortie de nulle part.

Forcément, LEGO se devait de réagir pour rassurer tous ces fans désemparés qui ne savent plus ce qu'ils doivent acheter ou non, surtout ceux qui ne collectionnent que les sets estampillés UCS...

Vous trouverez donc ci-dessous la brève déclaration "officielle" du fabricant qui met fin au débat et qui décrit ce que sont les produits de la sous-gamme Master Builder Series (MBS pour ceux qui savent...) dans la hiérarchie des produits allant des trucs pour les gosses aux sets les plus sérieux (et les plus chers) réservés aux adultes.

Les sets de la gamme Master Builder Series sont donc de gros playsets avec des assemblages complexes, plein de fonctionnalités, un intérieur détaillé et une grosse louche de minifigs.

Les sets de la gamme Ultimate Collector Series, gamme qui ne disparait pas pour autant, sont des maquettes destinées à l'exposition comme par exemple la référence 75144 Snowspeeder (d'ailleurs indiquée comme "Bientôt retirée" sur le Shop LEGO) :

The Master Builder Series models are large playsets and beside being complex builds they are characterized by having many play features and functions, interior details as well as a range of minifigures. 

Ultimate Collectors Series will remain highly detailed display models providing complex builds with a focus on authenticity and both Ultimate Collectors Series and Master Builder Series will continue as a way to highlight the unique characteristic of each style of model.

Dont acte.

On peut donc en conclure que le set LEGO Star Wars 75098 Assault on Hoth commercialisé en 2016 et retiré du catalogue LEGO depuis quelques mois aurait du être estampillé Master Builder Series ce qui aurait permis d'éviter de lui faire la réputation qu'on lui connait...

Je me demande d'ailleurs si la bronca qui a entouré la mise en vente de cette boite n'est pas à l'origine de cette nouvelle "classification".

Si ça peut faire plaisir à certains, on pourra aussi rétroactivement ranger le set 10236 Ewok Village dans cette catégorie, il correspond aux critères énoncés par LEGO.

C'est plus compliqué pour le playset 75159 Death Star qui correspond lui aussi aux critères mais dont l'emballage est estampillé du logo Ultimate Collector Series.  Débrouillez-vous.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars 75222 Betrayal at Cloud City

LEGO dévoile aujourd'hui le set 75222 Betrayal at Cloud City (2812 pièces - 349.99 € sur le Shop LEGO) qui sera disponible en avant-première dès le 13 septembre prochain pour les membres du programme VIP avec une disponibilité globale annoncée pour le 1er octobre 2018.

Bonne nouvelle, le prix public de cette boite pour la France, 349.99 €, est aligné sur celui qui sera pratiqué en Allemagne.

Exit la mention Ultimate Collector Series, LEGO indique que cet imposant playset fait partie de la gamme LEGO Star Wars Master Builder Series ce qui ne manquera pas d'alimenter les conversations entre AFOLs et collectionneurs obsédés par la mention UCS, par les sets qui méritent ou pas cette appellation, etc... C'est sans doute reparti pour un tour.

À première vue, il y a de quoi s'amuser un peu pour autant que vous ayez envie de "rejouer" quelques-unes des scènes qui se déroule dans la Cité des Nuages... Dommage pour le côté aérien de la chose, la construction reposera à plat sur la commode, LEGO n'ayant manifestement pas prévu de support permettant de donner un peu de hauteur à l'ensemble.

Vous pouvez arrêter de chercher à acquérir séparéement les sets 10123 Cloud City (2003), 7119 Twin-Pod Cloud Car (2002) et 7144 Slave I (2000), ce nouveau playset permet d'obtenir à la fois une représentation des lieux les plus emblématiques de la Cité des Nuages et les deux vaisseaux en question.

Nous reparlerons rapidement de cette boite et j'aurai l'occasion de vous livrer mes impressions sur son contenu.

75222 Betrayal at Cloud City™
Ages 14+. 2,812 pieces
US $349.99 – CA $399.99 – DE 349.99€ – UK £299.99 – FR 349.99€ – DK 2999DKLes moments inoubliables du film Star Wars : L’Empire contre-attaque sont recréés avec cet ensemble Trahison a la Cité des Nuages™ LEGO® Star Wars 75222. Cet ensemble incroyablement détaillé est divisé en 4 sections, chacune représentant des scenes du film classique. L’ensemble inclut une plateforme d’atterrissage complete avec le vaisseau Slave I de Boba Fett, une promenade détaillée, une salle a manger avec des sieges pour 5 figurines, une salle de traitement des déchets avec un incinérateur et le pont emblématique pour des duels épiques au sabre laser entre Luke et Dark Vador. Il comprend également une chambre de congélation carbonique avec une fonction permettant de « congeler » Han dans la carbonite, une salle d’interrogatoire, une cellule de prison, une plateforme d’atterrissage secondaire pour le Twin-Pod Cloud Car, et bien plus encore. Inclut 18 superbes figurines LEGO ainsi que 2 droides pour constituer une collection qui ravira tous les fans de Star Wars et de LEGO, quelque soit leur âge.

  • Inclut 18 figurines : Han Solo, la Princesse Leia et Luke Skywalker dans les tenues typiques de Bespin, Chewbacca, C-3PO, Lando Calrissian, Lobot, 2 gardes de la Cité des Nuages™, 2 pilotes de Cloud Car, Leia et Han dans les tenues typiques de Hoth, Dark Vador, Boba Fett, 2 Stormtroopers et un Ugnaught, ainsi que R2-D2 et un droide IG-88.
  • La section 1 comprend: une plateforme d’atterrissage avec une porte d’entrée coulissante, le vaisseau Slave I de Boba Fett avec un cockpit miniature qui s’ouvre et des ailes amovibles avec un espace en dessous pouvant contenir Han piégé dans la carbonite.
  • La section 2 comprend une salle a manger avec une table, des sieges pour 5 figurines et une micro-construction décorative représentant la Cité des Nuages™ ; un salon avec une sculpture transparente et 2 sieges ; une salle de traitement des déchets avec un incinérateur, un tapis roulant et un droide de classe IG désactivé ; une promenade avec une sculpture en forme d’arbre, un relief mural et des portes qui s’ouvrent donnant acces a d’autres parties du modele.
  • La section 3 comprend un balcon a détecteur avec des rails et une fonction de basculement, une cabine de maintenance avec une fenetre ronde qui s’ouvre pour des duels épiques au sabre laser, ainsi qu’une chambre de congélation carbonique avec une fonction de « congélation » qui s’active par le biais d’un levier.
  • La section 4 comprend un couloir rouge foncé menant vers la salle d’interrogatoire avec un siege rotatif, une cellule de prison, un hangar avec une trappe secrete, un râtelier pour les armes et les outils, ainsi que de la place pour le Twin-Pod Cloud Car avec des cockpits miniatures qui s’ouvrent et 2 fusils a tenons.
  • Nouveautés prévues pour octobre 2018 : la robe rouge de Leia, la bande corellienne écarlate sur le pantalon de Han, la tenue brun foncé de Luke sur Dagobah, la décoration sur la tete du Ugnaught et les pilotes de Cloud Car.
  • Armes incluses : le pistolet blaster de Han, l’arbalete de Chewbacca, le sabre laser de Luke, le sabre laser de Dark Vador, le fusil blaster de Boba Fett, le fusil blaster d’IG-88, 5 pistolets blaster et 4 blasters.
  • Accessoires inclus : une clé a molette, des menottes et l’implant cybernétique de Lobot.
  • Les combats aériens entre le vaisseau Slave I de Boba Fett et le Twin-Pod Cloud Car peuvent etre rejoués avec ce set.
  • Avec le levier de la chambre de congélation carbonique Han est congelé dans la carbonite !
  • Les scenes mémorables du film classique Star Wars : L’Empire contre-attaque sont recréés avec ce set.
  • Cet ensemble extraordinaire fait partie de la série LEGO® Star Wars Master Builder.
  • La Cité des Nuages™mesure plus de 16 cm de haut, 58 cm de large et 56 cm de profondeur.

Du côté des minifigs, LEGO fournit donc une vingtaine de personnages : Boba Fett, Darth Vader, IG-88, deux Stormtroopers, un Ugnaught, Lando Calrissian, deux gardes de Bespin, Lobot, deux pilotes de Cloud Cars, Han Solo en deux exemplaires (tenues Bespin et Hoth), Leia en deux exemplaires (tenues Bespin et Hoth), Luke Skywalker, Chewbacca, C-3PO et R2-D2 :


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars 75230 Porg

Certains d'entre vous avaient déjà vu ce set via les sources habituelles qui mettent en ligne les "fuites" concernant les nouveautés LEGO mais les visuels officiels du set LEGO Star Wars 75230 Porg (811 pièces - 74.99 €) sont maintenant en ligne chez un marchand ukrainien et peuvent donc être repris sans risquer de s'attirer les foudres du fabricant.

Attendue pour la rentrée, cette boite rejoindra le très populaire set 75187 BB-8 au rayon des figurines accompagnées d'une plaque de présentation dans l'esprit des sets Ultimate Collector Series.

Je ne suis pas certain que ce Porg nécessitait absolument ce sticker de présentation qui nous indique que la bestiole vit sur Ahch-To, qu'elle squatte les rochers de la côte de l'île et qu'elle se nourrit de petits poissons...

Comme c'était déjà le cas pour BB-8, la figurine à assembler est accompagnée de son équivalent à l'échelle minifig.

Ah oui, j'oubliais la fonctionnalité phare du set : en soulevant l'aile gauche de la créature, sa bouche s'ouvre...

(Vu sur Starwarscollector.de)


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

30498 Imperial AT -Hauler

Un nouveau sachet LEGO Star Wars a fait son apparition sur eBay, la référence 30498 Imperial AT -Hauler.

À l'intérieur de ce  nouveau polybag, pas de minifig mais une reproduction à l'échelle micro du vaisseau vu dans le film Solo : A Star Wars Story et dans le set 75219 Imperial AT-Hauler  (109.99 €) qui sera disponible dès le 1er août prochain.

Comme d'habitude, il faudra attendre encore un peu pour savoir par qui et comment sera distribué / vendu ce nouveau sachet.