Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

On continue la tournée des packs d'extension qui accompagnent le set de démarrage 71360 Adventures with Mario (59.99 €) dans la gamme LEGO Super Mario avec un rapide coup d'œil aux références 71363 Desert Pokey (180 pièces - 19.99 €), 71364 Whomp’s Lava Trouble (133 pièces - 19.99 €) et 71376 Thwomp Drop (393 pièces - 39.99 €).

Le set 71363 Desert Pokey Expansion Set (180 pièces - 19.99 €) offre une seule vraie fonctionnalité : il s'agit ici de dégommer le Pokey composé de quatre modules empilés à l'aide d'un marteau fixé au bout d'une plateforme mobile pour libérer le code-barres à scanner. La séquence qui consiste à détruire le cactus est amusante, avec la possibilité d'obtenir des pièces en bonus grâce au code-barres placé dans le socle tenant le marteau. Est-ce qu'il y en a pour 19.99 € ? Rien n'est moins sûr, sachant que le mécanisme utilisé ici pour démolir le Pokey ne me semble pas vraiment inspiré des apparitions du personnage dans les différentes versions du jeu Super Mario Bros.

Il restera une Topi Taupe (Monty Mole) à conserver pour vos étagères, elle est identique à celle vue dans le set promotionnel 40414 Monty Mole & Super Mushroom Expansion Set offert par LEGO pour le lancement de la gamme. Les deux boites peuvent d'ailleurs être combinées pour assembler une section "désert" du plateau de jeu un peu plus consistante.

71363 Desert Pokey Expansion Set

Le set 71364 Whomp’s Lava Trouble Expansion Set (133 pièces - 19.99 €) n'est pas beaucoup plus ambitieux que le précédent mais il est vendu au même prix. Au niveau des fonctionnalités, on se contente d'une plateforme mobile qui circule au-dessus de la lave, d'un Whomp à la face avant joliment tampographiée à dégommer pour libérer un P Switch qui permet de gagner quelques pièces supplémentaires et d'une carapace de Koopa Trooper placée sur un axe rotatif qui permet de dégager la Lava Bubble.

Bof, pas de quoi crier au génie, même si cette petite boite peut venir étoffer une portion de niveau sur la thématique Lave. Elle permettra au passage d'ajouter un joli Whomp disponible uniquement dans ce set à votre collection de personnages. Dommage pour le point d'injection vraiment visible sur la pièce tampographiée.

71364 Whomp’s Lava Trouble Expansion Set

Enfin, le set 71376 Thwomp Drop Expansion Set (393 pièces - 39.99 €) offre un peu plus de construction que les deux boites précédentes et il permet d'assembler un mécanisme relativement élaboré avec un Thwomp qui vient comme dans le jeu s'écraser sur le sol et provoquer son lot de dommages.

Le module est plutôt ramassé et il s'intégrera parfaitement au milieu d'un niveau sans occuper trop de place et en offrant un peu de volume à l'ensemble, c'est déjà ça de pris. Le principe est simple, on place Mario sur la plateforme blanche, on fait glisser la chose à plusieurs reprises vers le mécanisme intégré au mat, le Thwomp tombe en deux séquences distinctes, il actionne le levier rouge à gauche et dégomme au passage la Lava Bubble placée sur la plateforme.

L'ensemble peut paraître simpliste, mais les designers ont fait un gros effort pour proposer une action réaliste et plutôt amusante. Les 390 pièces du set sont principalement dans le mat central construit autour d'un axe Technic et dans le corps du Thwomp. La description du produit vante les deux niveaux de difficulté disponibles, avec une seule des deux plateformes blanches équipée de tenons pour y enficher la figurine interactive de Mario. C'est au joueur de choisir s'il préfère prendre le risque de glisser dans la lave ou pas...

À conserver sur vos étagères : Le Thwomp disponible uniquement dans cette boite et qui n'est malheureusement tampographié que sur la face avant et dont les autres côtés sont un peu vides, deux Lava Bubbles et les quatre pièces tampographiées avec des crânes de Dry Bones.

71376 Thwomp Drop Expansion Set

Bref, comme pour la majorité des autres extensions vendues actuellement par LEGO, ces trois petites boites apportent plus ou moins leur lot de fonctionnalités et de personnages au plateau de jeu initial, mais c'est à chacun d'évaluer l'intérêt de dépenser les sommes demandées pour ces ajouts qui peuvent finalement sembler un peu dispensables.

Je rappelle à toutes fins utiles que la figurine interactive de Mario n'est pas fournie dans ces boites, il ne s'agit ici que de trois extensions du plateau de jeu principal qui ne contiennent ni le sticker de départ à scanner pour lancer une partie ni celui d'arrivée permettant de valider la progression dans le délai imparti.

Note : Le lot de trois sets présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 28 août 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

NeiluJ - Commentaire posté le 19/08/2020 à 09h42

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

76153 Helicarrier

On fait aujourd'hui très rapidement le tour du set LEGO Marvel Avengers 76153 Helicarrier (1244 pièces - 129.99 €), une boite vaguement inspirée du jeu vidéo Marvel's Avengers (Square Enix) qui est commercialisée depuis le mois de juin 2020.

Ce n'est pas la première version à la sauce LEGO du Helicarrier : en 2015, le fabricant proposait en effet une interprétation de l'engin destinée à l'exposition avec le set 76042 The SHIELD Helicarrier (2996 pièces - 349.99 €). Cette nouvelle version est beaucoup moins ambitieuse, mais aussi moins chère, et il s'agit cette fois d'un playset à destination des plus jeunes fans de l'univers Marvel.

L'idée de proposer une version jouable et abordable du quartier général des Avengers n'est pas mauvaise, mais son exécution me laisse ici un peu dubitatif. Les designers ont pourtant essayé d'intégrer différentes fonctionnalités qui renforcent la jouabilité du produit en tentant de respecter au passage les codes esthétiques qui permettent de reconnaître l'engin au premier coup d'œil.

L'ensemble aurait presque pu convaincre si un détail majeur n'avait pas été bâclé : les quatre hélices qui permettent à l'Helicarrier de voler et de se stabiliser dans les airs sont simplement ajoutées au-dessus des carénages qui en principe servent à les encadrer et à les protéger.

Il y a pourtant une explication très rationnelle à ce choix esthétique un peu douteux : L'intégration des différentes hélices mobiles dans un cadre entraînait le risque pour les plus jeunes de se coincer les doigts ou de se prendre les cheveux dans le mécanisme et les déporter au dessus des extensions latérales supprime ce risque.

76153 Helicarrier

Vu de l'extérieur, on pourrait imaginer que cet Helicarrier offre de nombreux espaces intérieurs  accessibles et éventuellement jouables. Il n'en est rien, seul le cockpit placé à l'avant permet d'installer trois personnages dans leurs sièges respectifs et on trouve une large cellule à l'arrière prévue pour accueillir la grosse figurine de MODOK. Le reste du fuselage est rempli d'axes et d'engrenages maintenus par des éléments Technic au service de la mise en rotation des quatre hélices lorsque le Helicarrier roule sur le sol.

Le lance-missile placé au centre de l'engin est une nouveauté 2020 livrée aussi dans les sets Spider-Man 76151 Venomosaurus Ambush et Ninjago 71703 Storm Fighter Battle, tout comme la flèche avec son embout en caoutchouc qui est une variante de la version habituelle. Les possibilités d'intégration de ce nouvel élément sont vraiment meilleures que celles offertes par le canon Technic classique (réf. 6064131) souvent utilisé jusqu'ici.

Avec un Helicarrier en version Microfighter de luxe, il fallait aussi au moins un Quinjet assorti. Et la version livrée ici n'a plus grand chose d'un Quinjet tel que nous le connaissons, mais le petit vaisseau reste jouable avec son poste de pilotage qui peut accueillir une minifig et son lance-pièces rotatif placé à l'avant. Il est d'ailleurs plus facile d'installer un personnage aux commandes de ce micro vaisseau que d'essayer de faire rentrer trois figurines dans le très profond poste de pilotage de l'Helicarrier accessible uniquement par la trappe très étroite placée à l'avant.

Pour ceux qui se demandaient à quoi servent les 18 pièces jaunes vues regroupées à côté de l'engin sur les visuels officiels du produit, elles prennent place sous le fuselage pour empêcher l'Helicarrier de rouler et de tomber de l'étagère sur laquelle il est rangé ou exposé.

Cet Helicarrier de 1200 pièces à donc vaguement la forme de l'engin vu à l'écran et dans le jeu vidéo mais le ratio encombrement / fonctionnalités / espaces jouables n'est définitivement pas à son avantage. À noter que tous les stickers fournis dans cette boite sont sur fond transparent ce qui permet de rester raccord avec la couleur de fond des pièces sur lesquelles on pose ces différents autocollants au prix de quelques bulles ou bavures blanches sur les plus gros d'entre eux.

76153 Helicarrier

76153 Helicarrier

La dotation en figurines est ici plutôt conséquente avec au total 8 personnages dont certains sont aussi disponibles dans d'autres boites commercialisées cette année.

On assemble une grosse figurine de MODOK qui prend le relais de la version vue en 2014 dans le set 76018 Avengers : Hulk Lab Smash. Cette nouvelle version du leader de l'A.I.M. est à mon avis plus intéressante que la pseudo-minifig à grosse tête avec son siège un peu ridicule proposée en 2014. La construction rentre parfaitement dans la cellule placée à l'arrière de l'Helicarrier, c'est prévu pour ça.

La minifig de Black Widow n'est pas exclusive à cette boite, elle apparaît également dans le set 76166 Avengers Tower Battle et dans le pack de minifigs 40418 Falcon & Black Widow Team-Up. Je ne suis pas vraiment convaincu par les baguettes Harry Potter enfichées dans des manches de sabres laser mais pourquoi pas.

Les versions de Thor et de l'agent de l'A.I.M. livrées dans cette boite sont identiques à celles vues plus tôt cette année dans le set 76142 Avengers Speeder Bike Attack. La minifig de Nick Fury aurait pu être inédite, mais LEGO n'a pas fait l'effort et il s'agit tout simplement de celle vue en 2019 dans le set 76130 Stark Jet and the Drone Attack.

76153 Helicarrier

La minifig de Captain Marvel est celle vue cette année dans le set 76152 Avengers : Wrath of Loki et la minifig de Tony Stark est livrée dans une grosse poignée de nouveautés 2020.

Il nous reste War Machine, livré ici dans une configuration inédite avec un équipement dorsal flanqué de pièces tampographiées déjà vues en 2019 dans le set 75893 Speed Champions Dodge Challenger SRT Demon & 1970 Dodge Charger R/T. Bravo pour les trois patins à roulettes empilés qui forment un lance-missiles très crédible. La tête du personnage avec son HUD rouge est celle du set 76124 War Machine Buster (2019).

Sachant que l'Helicarrier est un engin emblématique de l'univers des Avengers, je pense que cette nouvelle version a au moins le mérite de rendre la chose accessible aux plus jeunes fans. L'engin est solide, facilement manipulable et l'étroit cockpit reste malgré tout facilement accessible aux petites mains.

Tout n'est pas parfait dans ce set avec une esthétique très approximative et peu d'espaces intérieurs vraiment jouables mais il y a de quoi s'amuser avec le bel assortiment de personnages fourni et on trouve déjà cette boite à moins de 90 € chez amazon en Allemagne. Les collectionneurs désireux de s'offrir un Helicarrier plus abouti attendront une hypothétique réédition de la version de 2015 mais les enfants se contenteront volontiers de ce compromis plus abordable.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 25 août 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

bart - Commentaire posté le 16/08/2020 à 13h33

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Ideas 21323 Grand Piano

On fait aujourd'hui rapidement le tour d'un autre set "pour clientèle adulte stressée" du moment : la référence LEGO Ideas 21323 Grand Piano avec ses 3662 pièces et son prix public de 349.99 €.

Je crois qu'il faut tout de suite évacuer le problème principal du set pour être à l'aise par la suite et ne pas donner l'impression de noyer un détail gênant dans le reste du test : Contrairement à ce qui est indiqué au tout début de la description officielle du produit (...Magnifique... et on peut vraiment en jouer...), on ne peut pas jouer du piano avec ce piano. À décharge pour LEGO, on trouve ailleurs la mention "...Fais semblant de jouer en sélectionnant une mélodie déjà enregistrée..." qui permet de calmer un peu les plus optimistes.

Je sais que de nombreux fans à l'enthousiasme débordant ont réagi un peu vite lors de l'annonce du produit en criant au génie créatif à propos de cette boite, avant de se rendre compte que l'instrument n'est pas vraiment fonctionnel. La présence d'un moteur et de quelques pièces mobiles n'en font pas un piano sur lequel vous pourrez jouer vos propres compositions. Il s'agit là d'une simple boite à musique, qui n'émet d'ailleurs aucun son sans la présence d'un smartphone.

Si je prends la peine de vous préciser tout ça dès le début de l'article, c'est parce que je sais que d'autres n'en feront qu'une ligne au bout de leur "review", après avoir encensé un produit qui a certainement des qualités mais qui n'est pas ce que beaucoup imaginaient qu'il serait.

Maintenant que nous sommes d'accord sur le fait que ce piano n'est qu'un bel objet de décoration doté d'une surcouche qui lui permet de devenir un jouet de luxe vaguement interactif, nous pouvons parler de cette boite en sachant ce que nous obtenons après avoir passé une dizaine d'heures à assembler les 3662 pièces de l'inventaire.

LEGO Ideas 21323 Grand Piano

J'ai choisi de mettre des gants pour assembler ce set afin de vous proposer quelques photos sans les inévitables traces de doigts sur l'ensemble de la caisse noire du piano.  Je ne regrette pas de l'avoir fait et je ne peux que vous conseiller de faire de même, la construction perd suffisamment de son cachet avec les multiples rayures, les écarts de teinte entre les différentes pièces plus ou moins noires, les points d'injection qui restent visibles et certaines pièces qui ont tendance à "gondoler" un peu sans y rajouter une collection complète d'empreintes digitales.

Ceux qui n'ont jamais approché un piano de leur vie auront ici l'occasion de découvrir une version simplifiée mais crédible du mécanisme de l'instrument avec ses marteaux au bout des touches, ses cordes, sa table d'harmonie et sa pédale forte qui soulève le bloc d'étouffoirs. Le piano à construire dans cette boite est aussi un instrument doté des fonctionnalités disponibles sur les versions réelles avec un couvercle articulé en deux parties, un support de partition mobile et un cache pour recouvrir le clavier.

Dès le départ on installe les trois éléments de l'écosystème Powered Up, le Smart Hub, le moteur et le capteur, qui donneront vie à ce piano en mettant notamment en mouvement l'arbre à came qui fera bouger les touches lors de la lecture automatique d'une piste musicale. L'accès au Smart Hub se fait via une porte placée sur le côté de la caisse du piano qui permet d'allumer ou d'éteindre l'élément et de le retirer pour changer les piles sans avoir à démonter quoi que ce soit.

LEGO Ideas 21323 Grand Piano

À ce stade de l'assemblage, on ne s'ennuie pas vraiment malgré les quelques sous-ensembles qu'il faut déjà reproduire en plusieurs exemplaires. C'est lorsqu'il s'agit de monter le clavier du piano que la répétitivité des séquences devient vite lassante. Difficile d'en vouloir au designer, il faut bien assembler le clavier de 25 touches à un moment ou un autre. Il aurait peut-être été intéressant de répartir les séquences de montage des trois modules du clavier sur l'ensemble de la phase d'assemblage pour diluer un peu le côté répétitif au lieu de devoir les enchaîner après avoir déjà passé une demi-douzaine d'heures sur le dossier.

Le niveau de finition du modèle est en dents de scie. Le couvercle du clavier est orné d'une jolie pièce tampographiée d'une version vintage du logo de la marque qui colle parfaitement avec la technique utilisée par les différents fabricants pour identifier leurs instruments. Le grand couvercle de l'instrument est de son côté le sous-ensemble qui révèle vraiment les défauts esthétiques les plus gênants dont je vous parlais plus haut. Sous la lumière, cette grande surface noire fait la part belle aux rayures et aux écarts de teinte.

Avec le dernier des 21 sachets du set, on assemble aussi un joli petit tabouret dont l'assise est réglable en hauteur via un mécanisme utilisant une vis sans fin, histoire d'avoir un produit d'exposition abouti. La touche finale est une partition tampographiée d'un  morceau composé par Donny Chen, le professeur de piano qui avait proposé le projet LEGO dont s'inspire cette boite. Elle prend place sur le support prévu à cet effet qui accueillera également l'indispensable smartphone servant à profiter des différentes fonctions intégrées au produit.

Visuellement, rien à dire, c'est très réussi et on obtient un joli piano à queue un peu plus compact et à la caisse un peu plus haute que sur une "vraie" version de l'instrument, mais tout y est avec la possibilité de le présenter ouvert ou fermé et de laisser la clavier apparent ou pas. On regrettera juste les quelques pins rouges qui restent visibles au niveau des pédales et des pieds, LEGO ayant manifestement du mal à uniformiser l'apparence de certains produits sans insister sur le côté "jouet de construction".

On s'amusera quelques instants à regarder les marteaux taper sur les tiges dorées qui incarnent les cordes du piano et je dois reconnaître que le mécanisme interne fait son petit effet, même sans faire appel à l'application Powered Up. L'ensemble reste un jouet à base de briques LEGO et il n'est pas rare de voir une touche se bloquer. Rien de grave, mais ce n'est pas une maquette ajustée au millimètre près.

J'en vois qui ne manqueront pas de noter que le prix public du produit aurait pu être plus raisonnable si LEGO avait choisi de rendre la surcouche "interactive" du produit optionnelle. Pourquoi pas, mais je reste convaincu que LEGO souhaite un peu moderniser l'image de ses produits pour trouver sa place dans un marché qui fait la part belle aux produits numériques et/ou interactifs et un instrument qui ne fait pas de musique dès le déballage et sans repasser à la caisse, c'est quand même un jouet d'une autre époque.

LEGO Ideas 21323 Grand Piano

Ici, le piano joue de la musique, mais il joue tout seul et il n'est pas capable de restituer la moindre note sans la présence du haut-parleur d'un smartphone ou d'une tablette. Deux possibilités s'offrent à vous : écouter le piano jouer quelques notes en regardant les touches bouger toutes seules ou faire semblant d'être celui qui joue la piste audio sélectionnée dans l'application en appuyant sur les touches. La sélection proposée n'est pas de haute volée et je ne sais pas si LEGO a prévu de l'étoffer avec d'autres morceaux. En l'état, il faut se contenter d'une dizaine de pistes audio à écouter dont "Happy Birthday to You" et "We Wish You a Merry Christmas". Bof.

Lorsque vous faites semblant de jouer, vous pouvez en fait appuyer sur n'importe quelle touche du clavier, l'application jouera dans tous les cas la note suivante de la partition choisie. Vous n'influez donc que sur la rapidité d'exécution de la séquence. Le niveau d'interactivité est à l'arrivée très relatif et on se lasse rapidement de faire semblant de se prendre pour un pianiste en "jouant" une des cinq pistes proposées dont les deux thèmes populaires cités plus haut avec en prime le grand classique "Jingle Bells " :

Plus gênant : Le mécanisme de l'instrument est vraiment bruyant, et il faut monter le son du smartphone pour essayer de couvrir le claquement des touches qui lui-même couvre  à peine le bruit du moteur. On pouvait s'y attendre avec un jouet à base de briques en plastique, mais le brouhaha généré par le clavier contraste vraiment avec le look raffiné du modèle.

Tout ça pour ça et je suis tenté d'en conclure que pour 350 €, c'est vraiment maigre. Mais cette boite à musique de luxe pour fan qui a les moyens et l'envie d'exposer un bel instrument dans son salon ou son bureau a tout de même quelques atouts qui lui permettront de trouver son public, même s'il s'agit d'un produit de niche qui cible une clientèle particulière.

Le set offre une bonne dizaines d'heures d'assemblage avec des étapes certes répétitives mais aussi quelques techniques très intéressantes pour obtenir les surfaces lisses et courbes de la caisse du piano et un mécanisme interne très abouti malgré la présence d'un peu de jeu dans le clavier et des touches qui restent parfois bloquées.

Comme pour la console du set 71374 Nintendo Entertainement System, ce set est un produit qui n'a pas pour vocation de séduire tous les fans de LEGO et c'est donc à vous de voir si vous avez vraiment besoin d'un piano en briques sur vos étagères, en fonction de vos affinités avec l'instrument ou de vos souvenirs de conservatoire.

On pourra regretter qu'un produit aussi haut de gamme souffre des mêmes défauts que des sets LEGO plus abordables en matière de finition et de qualité des pièces, il est temps que le fabricant se penche sérieusement sur l'uniformisation des teintes de certaines catégories de pièces et sur le conditionnement de ses produits qui favorise l'apparition de rayures sur de nombreux éléments.

La surcouche d'interactivité aurait presque pu convaincre si elle ne se contentait pas de quelques musiques sans intérêt, comme si LEGO pariait sur le fait que les acquéreurs de ce set ne s'en serviront finalement que pour souhaiter un bon anniversaire ou un joyeux Noël à quelqu'un...

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 22 août 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Florian - Commentaire posté le 15/08/2020 à 00h11


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

40414 Monty Mole & Super Mushroom Expansion Set (GWP)

C'est l'heure de faire un peu de promo pour les LEGO Stores qui offrent actuellement et jusqu'au 16 août prochain le petit set promotionnel LEGO Super Mario 40414 Monty Mole & Super Mushroom Expansion Set pour tout achat du pack de démarrage 71360 Adventures with Mario vendu 59.99 €.

Ce petit set n'offre rien d'exceptionnel ou d'exclusif, mais quand on voit les prix pratiqués pour les autres extensions de ce jeu de plateau, on ne va pas se plaindre d'obtenir un produit gratuit qui ajoute quelques possibilités ludiques au pack de démarrage.

Cette boite de 163 pièces offre d'ailleurs un peu plus d'interactivité que certaines des extensions payantes vendues actuellement avec une progression qui permet de faire basculer le Stone-Eye vu dans le jeu New Super Mario Bros. U Deluxe vers une plateforme mobile qui éjecte la Topi Taupe de son terrier. Comme d'habitude, il faut frapper fort pour obtenir l'effet escompté et faire s'envoler la taupe.

Comme pour les autres extensions du concept LEGO Super Mario, les instructions de ce set sont disponibles uniquement via l'application dédiée et ce niveau n'est qu'une extension livrée sans les stickers de départ et d'arrivée nécessaires pour profiter pleinement du produit.

40414 Monty Mole & Super Mushroom Expansion Set (GWP)

Cette petite boite permettra éventuellement à certains de ceux qui ne veulent conserver que les différents personnages et accessoires de la gamme de faire quelques économies : La Topi Taupe (ou Monty Mole pour les puristes) est aussi livrée dans le set 71363 Desert Pokey vendu 19.99€, le Super Mushroom est dans le set 71366 Boomer Bill Barrage vendu 29.99 € et la brique d'action POW est dans le set 71362 Guarded Fortress vendu 49.99 €.

Je pense qu'il n'est plus nécessaire de préciser que la figurine de Mario n'est pas fournie dans ces extensions, elle n'est disponible que dans le pack de démarrage 71360 Adventures with Mario vendu 59.99 €.

L'offre qui permet d'obtenir cette petite extension n'est disponible que dans les LEGO Stores, mais tous ceux qui avaient précommandé le pack de démarrage dès sa mise en ligne sur la boutique officielle l'ont aussi obtenue. Tant pis pour les autres.

LEGO ayant envoyé deux exemplaires de cette boite à tous les blogs de la planète pour assurer la promo de l'offre, je les mets comme d'habitude en jeu avec une date limite de participation fixée au 16 août 2020 à 23h59.

(Merci à GeekMe3 pour la photo du LEGO Store)

Mise à jour : Les gagnants ont été tiréa au sort et ont été prévenus par email, leurs pseudos sont indiqués ci-dessous. Sans réponse de leur part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, de nouveaux gagnants seront tirés au sort.

Yass - Commentaire posté le 12/08/2020 à 10h33
Pat - Commentaire posté le 09/08/2020 à 19h58

40414 Monty Mole & Super Mushroom Expansion Set (GWP)


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75284 Knights of Ren Transport Ship

On fait aujourd'hui un détour par la gamme LEGO Star Wars avec le set 75284 Knights of Ren Transport Ship, une boite de 595 pièces librement inspirée du film Star Wars : The Rise of Skywalker et vendue 69.99 €.

Je crois qu'on peut ranger le vaisseau à construire ici dans la catégorie des engins dispensables parce qu'ils ne font que quelques très furtives apparitions à l'écran, avec deux scènes dont je me souviens : une vue arrière du Night Buzzard dans l'espace et un plan sur le flanc du vaisseau lorsque les six figurants qui l'occupent se rendent sur Pasaana.

La furtivité de ces apparitions explique sans doute partiellement pourquoi LEGO ne s'est pas vraiment donné la peine de nous proposer autre chose qu'une version Mega-Microfighter de ce vaisseau et c'est bien la présence des minifigs et le problème d'échelle qui en résulte qui rendra un peu ridicule cette reproduction aux yeux de certains.

Vous ne passerez pas de longues heures à construire ce vaisseau d'une trentaine de centimètres de long, la structure interne à base de poutres Technic, la coquille (vide) qui vient se fixer dessus et les quelques sous-ensembles qui amènent un peu de détail sont assemblés très rapidement.  Il n'y a pas d'aménagement intérieur mais LEGO nous fournit trois gros patins qui font office de trains d'atterrissage. Ces trois skis nous assurent "un effet de vol réaliste" d'après la description officielle du set. Dont acte.

75284 Knights of Ren Transport Ship

L'apparence extérieure du vaisseau est à mon avis globalement très satisfaisante compte tenu de l'échelle du modèle et le côté Chibi de la chose ne se fait pas trop sentir tant qu'on tient les trois minifigs fournies à l'écart. Lorsqu'il s'agit d'essayer de combiner le vaisseau avec les personnages, il faut se contenter de deux étroits postes de tir et d'un compartiment un peu plus spacieux pour "enfermer Rey après sa capture"... Et c'est donc là que le côté Microfighter hors de prix s'exprime pleinement.

Pris séparément, je trouve que le vaisseau est assez réussi et l'échelle du modèle ne me gêne finalement pas tant que ça. Il est facilement exposable aux côté d'un Star Destroyer UCS et je n'avais de toute façon pas une envie débordante de savoir ce qu'il y aurait pu y avoir à l'intérieur. Les angles de la carlingues sont corrects, le niveau de détail est acceptable et les réacteurs arrières font le job. De toute façon, chipoter sur les raccourcis esthétiques utilisés pour le design du vaisseau avec l'échelle utilisée ici est une perte de temps.

Les deux lanceurs de missiles assurant le quota jouabilité du produit sont relativement bien intégrés sous les panneaux latéraux de la carlingue et ils pourront éventuellement être retirés si leur présence vous rappelle un peu trop qu'il s'agit d'un jouet pour enfant.

Je comprends volontiers la déception de ceux qui espéraient obtenir un jour un Night Buzzard suffisamment détaillé et spacieux pour pouvoir y ranger la fine équipe au grand complet, mais je préfère n'avoir à débourser que 70 € au lieu de deux ou trois fois plus pour un vaisseau qui au final ne mérite à mon avis pas autant d'égards que d'autres engins plus emblématiques de la saga Star Wars. Tant pis pour la chambre de Cardo, le placard de Trudgen, la salle de bains de Vicrul ou le poste de pilotage de Kuruk.

75284 Knights of Ren Transport Ship

Trois minifigs sont fournies dans cette boite : Rey Palpatine (elle ne s'était pas encore auto-adoptée à ce stade du film), Cardo et Kuruk. La minifig de Rey est celle déjà vue dans le set 75250 Pasaana Speeder Chase (2019). Difficile d'en vouloir à LEGO de nous livrer à nouveau cette version, c'est raccord avec le film, même si une variante inédite avec quelques traces de poussière sur la tunique aurait permis de remplir un peu plus nos cadres Ribba.

Au final, il nous reste ce pourquoi la majorité des fans investira dans cette boite : les deux membres de la troupe de figurants qui nous manquaient jusqu'ici pour pouvoir dormir la nuit. Cardo et Kuruk viennent enfin rejoindre leurs quatre copains répartis par les génies du marketing dans d'autres sets commercialisés précédemment :  Trudgen (75272 Sith TIE Fighter), Vicrul (75273 Poe Dameron's X-Wing Fighter), Ap'Lek et Ushar (75256 Kylo Ren’s Shuttle).

Les costumes de ces deux nouveaux chevaliers à tête neutre semblent toujours autant sortir d'une série B fauchée diffusée sur la chaîne SyFy, mais ils sont plutôt fidèles aux versions vues à l'écran. Cardo a bien son masque de soudeur et ses grenades collées sous le mention et Kuruk porte son fameux casque de pilote du Night Buzzard avec ses œillères qui, comme chacun le sait, sont très pratiques pour conduire.

L'armement à base de pièces classiques fourni est correct, on s'en contentera faute d'accessoires moulés encore plus fidèles. Les tampographies sont impeccables et fidèles aux tenues du film qui ne brillaient de toute façon pas par leur originalité. L'aspect "guenilles spatiales" est là, c'est l'essentiel.

75284 Knights of Ren Transport Ship

Bref, il faudra faire avec cette version Microfighter du Night Buzzard en attendant que le cycle de renouvellement de la gamme LEGO Star Wars nous permette peut-être un jour d'avoir droit à une version plus étoffée du vaisseau.

Les as du marketing chez LEGO savent que les enfants d'aujourd'hui qui ont découvert The Rise of Skywalker au cinéma et qui n'ont que leur argent de poche à donner sont aussi les adultes de demain qui pourront se payer une version à 200 ou 250 € du vaisseau.

Je pense donc que nous aurons un jour droit à une version plus détaillée du Night Buzzard avec des placards, une chambre et un poste de pilotage. En attendant, on se contentera de cette maquette un peu sommaire mais plus abordable qu'un playset de luxe.

75284 Knights of Ren Transport Ship

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 18 août 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

sebastoche - Commentaire posté le 07/08/2020 à 23h51