ad ad

Comparez avant d'acheter vos LEGO

-20% en bon d'achat sur la gamme LEGO chez Picwic

Encore un marchand qui y va de sa remise de 20% avec Picwic, enseigne dont les 22 magasins sont plutôt localisés en région parisienne et dans le nord de la France : - 20% sur toute la gamme LEGO jusqu'au 13 octobre 2013, sous la forme d'un bon d'achat à utiliser en magasin du 23 octobre au 1er décembre.

L'offre est valable uniquement sur les sets LEGO et Duplo, pas sur les produits dérivés.

Le catalogue valable actuellement est téléchargeable à cette adresse.

(Merci à Brickenek pour son email)


Comparez avant d'acheter vos LEGO

Avenue des Jeux

La guerre des marchands de jouets continue de plus belle avec Avenue des Jeux qui propose une vente flash sur plus de 300 produits de la gamme LEGO avec des réductions allant jusqu'à 30% (C'est d'ailleurs plutôt -15% sur la plupart des sets).

Il faut évidemment faire le tri et comparer les prix avec les autres acteurs du secteur, mais il y a quelques affaires à faire.

A noter que la livraison est offerte en point relais jusqu'au 7 octobre dès 39 € d'achat avec le code LI-AVDJ. Elle est habituellement offerte à partir de 69 € d'achat.

Cliquez ici ou sur l'image ci-contre pour accéder à cette vente flash.

(Merci à Esoka pour son email)


Comparez avant d'acheter vos LEGO

Star Wars Rebels

Ne nous emballons pas, Disney XD diffusera bien un mini-teaser de 15 secondes de la prochaine série animée Star Wars Rebels lundi 7 octobre à 8h30 (heure locale aux USA), mais il ne contiendra aucune image de la série...

Je vous rappelle que cette série, graphiquement très inspirée de l'univers développé par le regretté Ralph McQuarrie, relatera des évènements se déroulant entre l'Episode III Revenge of the Sith et L'Episode IV A New Hope et sera diffusée à partir de l'automne 2014.

En attendant, vous pouvez toujours aller consulter les premiers visuels présentés par Dave Filoni lors de Celebration Europe II (Voir cet article)...


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant

LEGO vient de présenter le nouveau Modular (Gamme LEGO Creator Expert) : 10243 Parisian Restaurant "Chez Albert".

Je ne sais pas si c'est vraiment très "parisien", mais ce set est quand même une belle réussite. 

Ci-dessous les infos officielles sur le set suivies d'une sélection de photos et de la vidéo de présentation par le designer Jamie Berard.

Les photos sont également en ligne sur ma galerie flickr et sur la page facebook de Hoth Bricks.

 

10243 Parisian Restaurant

Ages 16+. 2,469 pieces.

Have an unforgettable evening at the amazing Parisian Restaurant!

US $159.99 – CA $189.99 – DE 149.99 € – FR 159.99 € - UK 132.99 £ – DK 1299.00 DKK

It’s very busy in the Parisian Restaurant. As a scooter zips by, inside the waiter rushes between the tables as the nervous young man gets ready to propose with the ring! It’s just as hectic behind the scenes, with the chef busily preparing the food. This beautifully detailed building is the setting for so many stories and is a great addition to the modular building series. The Parisian Restaurant has a fully-stocked, blue and white tiled kitchen with tableware as well as a cozy apartment with pull-down bed, kitchenette and fireplace. On the top floor is the artist’s room with a studio that includes a cast iron heater, easel, paintbrush and two works of art by the aspiring artist. Outside, stairs lead down to the roof terrace lined with hanging lanterns and flowers where the diners eat alfresco-style. This amazing Parisian Restaurant model even includes a facade with croissants, clams and feather details that recapture the feel of Paris. Includes 5 minifigures: chef, waiter, girl and a romantic couple.

• Includes 5 minifigures: chef, waiter, girl and a romantic couple
• Also includes a rat, seagull and 2 clams
• Kitchen features blue and white tiled floor, lots of kitchen units and a variety of utensils
• Second-floor apartment features a pull-down bed, kitchenette and fireplace
• Top floor features an opening roof revealing an artist’s studio with heater, easel, paintbrush, palette and artwork
• Includes lots of food items for the customers including croissants, a pie, 2 cupcakes, 2 grapes, 2 hotdogs, turkey, cheese wedges, milk carton and colored bottles
• Also includes hard-to-find white croissants and bricks in olive green, dark blue and dark red
• Intricate exterior details include facade with croissant detailing, bus stop, sidewalk, scooter and even a dumpster and trash can at the back
• Put up the printed restaurant sign and menu to entice the customers in
• Collect and build an entire town with the LEGO® Modular Buildings collection: 10224 Town Hall and 10232 Palace Cinema!
• Measures over 11” (30cm) high, 9” (25cm) long and 9” (25cm) wide

Available for sale directly through LEGO® beginning
January 2014 via shop.LEGO.com, LEGO® Stores or via phone

LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant

LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant
LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant
LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant
LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant
LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant LEGO Creator Expert 10243 Parisian Restaurant

 


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO Minifigure Year by Year : A Visual History

Le coup de pub réussi du jour (Puisqu'on en parle...) est à mettre au crédit de l'éditeur Dorling Kindersley, bien connu des fans de pour ses nombreux ouvrages sur la thématique LEGO.

Il aura suffi que DK sorte une version à l'échelle minifig de son dernier livre en date, LEGO Minifigure Year by Year : A Visual History, pour que le sujet fasse le tour de la blogosphère LEGO.

Ttout ça pour vous dire que la version à échelle humaine est en vente actuellement, et qu'il faut vous méfier avant de passer commande chez amazon : Il existe deux éditions de cet ouvrage, l'une livrée avec les trois minifigs annoncées (Un Stormtrooper, un bandit et un passant) et l'autre livrée sans ces fameux trois personnages.

Cliquez ici pour commander la version avec minifigs (29.08 €). La version sans minifigs (Que j'ai commandé sans trop vérifier la couverture ni la description...) se trouve à cette adresse (29.71 €).

Au sujet du bouquin, rien à dire, c'est propre. Une remarque toutefois : Les photos sont assez inégales surtout dans la première partie qui présente les minifigs les plus anciennes, et les minifigs récentes sont pour la plupart illustrées par les visuels officiels LEGO. Dommage, ça manque d'homogénéité "visuelle".

Aucune minifig sous licence Disney (Toy Story, The Lone Ranger, Prince of Persia ou Pirates des Caraïbes) n'est présente dans l'ouvrage, sans doute une histoire de droits et d'argent...


Comparez avant d'acheter vos LEGO

Aayla Secura & Scout Trooper par Omar Ovalle

Petit intermède Star Wars, histoire de revenir à nos moutons, avec ces deux bustes qui viennent rejoindre la flopée d'autres personnages dans la galerie flickr d'Omar Ovalle.

A gauche, Aayla Secura, Jedi Twi'lek, vue dans les Episodes II et III (interprétée par la très...différente Amy Allen) ainsi que dans la série animée The Clone Wars.

Pour la petite histoire, Amy Allen a également interprété les personnages de Mya Nalle, Yma Nalle and Lela Mayn, des triplées vues dans l'Episode II dont les noms sont des anagrammes de son vrai nom. Elle n'a pas été créditée au générique pour ces trois rôles.

A droite, un Scout Trooper, soldat d'élite spécialisé en reconnaissance,  accompagné de son Blaster Pistol vu dans la forêt d'Endor.

Ma préférence va sans hésitation au Scout Trooper, que je trouve particulièrement réussi.


Comparez avant d'acheter vos LEGO

CubeX

Vous avez forcément entendu parler de ces imprimantes compactes capables de reproduire en 3D à peu près n'importe quel objet. Elles commencent à inonder les catalogues des marchands de produits high-tech et plusieurs marques se partagent déjà ce marché émergent : Cube, Creatix, Replicator, Robo 3D ou encore uPrint... Le buzz est permanent, chaque nouveau produit commercialisé apporte son lot de promesses : Liberté, créativité, économies... On trouve même un projet Kickstarter pour une imprimante 3D à 100$...

Les fans de LEGO se voient déjà en train d'imprimer chez eux leurs pièces favorites, leurs briques customs ou leurs minifigs personnalisées, le tout à moindre coût et avec un niveau de qualité équivalent à celui proposé par LEGO.

Nous n'en sommes pas encore là, et le chemin sera encore long : les imprimantes sont encore chères, les modèles les plus abordables produisent des éléments qui sont loin de pouvoir tenir la comparaison avec les produits originaux et les matières premières utilisables par le grand public comme les résines d'entrée de gamme ou les filaments ABS / PLA ne sont pas exemptes de défauts. On trouve déjà quelques minifigs customs dont certaines pièces ont été réalisées à l'aide d'une imprimante 3D. Le résultat est pour l'instant médiocre malgré toute la créativité et la bonne volonté de ceux qui proposent ces produits.

On peut considérer que les avis au sujet de l'avenir de cette technologie sont plutôt partagés :
D'un côté, on trouve ceux qui pensent que, comme pour ce fût le cas par le passé pour le micro-ondes ou l'imprimante à jet d'encre, le temps fera son travail, les prix baisseront et cette technologie sera tôt ou tard accessible à tous. Pour eux, l'impression 3D est la prochaine révolution industrielle. Et ils ont peut-être raison.

De l'autre, ceux qui croient que l'impression 3D restera un loisir confidentiel, réservé à un public de technophiles avertis et de petits entrepreneurs qui profiteront d'un effet de mode vite étouffé par des armées d'avocats chargées de faire respecter les brevets déposés par des ayant-droits piratés par le pékin moyen au fond de son garage. Et ils sans doute également  raison.
On peut ajouter que l'évolution à la baisse du coût d'utilisation de ces imprimantes aux technologies propriétaires sera aussi limitée par le coût des consommables, qui seront propres à chaque marque. 

LEGO et Playmobil réfléchiraient déjà à une parade face à cette invasion annoncée d'imprimantes permettant d'éliminer les intermédiaires, de réduire les coûts de production et de logistique et de rapprocher le producteur du consommateur final. Les deux fabricants sont évidemment concernés par cette perspective, leurs produits étant en plastique et les imprimantes 3D déjà commercialisées permettant de fabriquer ou de reproduire tranquillement chez soi des objets similaires aux briques LEGO ou aux figurines Playmobil.

LEGO 3D test bricks - Photo Copyright Don Solo

De nombreux fans de LEGO savent déjà manipuler des éléments 3D : LEGO Digital Designer, le logiciel de la marque, ou MLCad, leur ont appris les rudiments nécessaires à une première approche du design 3D. L'étape suivante pourrait être la commercialisation par le fabricant de kits virtuels à imprimer chez soi. Manipuler des objets 3D est une chose, les concevoir, les dessiner et les préparer pour une phase de production en est une autre.

L'impression 3D pourrait voir son salut arriver de l'aspect communautaire de son développement : De nombreux sites proposent déjà des concepts à télécharger et à imprimer chez soi pour quelques euros. Jouets, pièces détachées, coques pour téléphones mobiles, tout y passe. Les uns créent, les autres achètent des produits finis ou les impriment eux-mêmes. Toute la chaîne se met progressivement en place avec un esprit presque convivial et bon enfant, loin des grandes marques, de leurs politiques commerciales discutables et de leurs profits pharaoniques. Pour l'instant.

Certains s'abriteront derrière les technologies autrefois considérées comme inaccessibles pour le grand public mais devenues populaires et abordables quelques années plus tard pour prédire un avenir radieux à l'impression 3D, quand d'autres annoncent déjà un fiasco juridique sans précédent qui freinera le développement de cette industrie.

Difficile de savoir aujourd'hui qui aura raison ou tort. Une chose est sûre, LEGO a déjà pris le problème à bras le corps et prépare sa riposte. Peut-être en commercialisant un jour une imprimante spécifique, avec logiciel propriétaire et consommables hors de prix avec laquelle les fans de LEGO pourront devenir des fabricants en herbe. Le grand souffle de liberté annoncé par l'impression 3D aura sans doute un prix...

Et vous ? Seriez vous prêts à sauter le pas ? A quel prix ? Pour quoi faire ? J'attends vos commentaires sur le sujet.


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGO @ Maginéa

Maginéa (Une enseigne du groupe LDLC) rejoint les autres marchands qui proposent de belles remises sur la gamme LEGO en ce début octobre avec une offre sympa et surtout facile à comprendre : -20 %  jusqu'au 8 octobre sur toute la gamme LEGO présentée à cette adresse (176 références), en utilisant le code..."LEGO".

Le code est à saisir dans votre panier avant la validation finale de la commande.

La livraison à domicile en Colissimo est payante, mais si vous choisissez l'option relais colis, elle est offerte à partir de 70 € d'achat.

Sortez vos calculatrices et n'hésitez pas à comparer avec les autres promos en cours actuellement (amazon, Maxi Toys, etc...) , mais je confirme qu'il y a quelques références qui deviennent très intéressantes grâce à la remise de 20 %  :  le set 75020 Jabba's Sail Barge passe ainsi à 87.99 €,  le set 75019 AT-TE à 67.99 €, le set 9474 Battle of Helm's Deep passe à 95.99 €, etc...

Cliquez sur l'image pour accéder à l'ensemble du catalogue LEGO chez Maginéa.


Comparez avant d'acheter vos LEGO

Nouvelles montres LEGO pour "adultes"

Après les montres LEGO pour enfants, voici les modèles pour adultes.

LEGO lance sa collection, fabriquée par ClicTime (Qui produit déjà les modèles pour enfants et les horloges à base de minifigs), avec de nombreux modèles pour grands enfants, garçons et filles, soucieux d'afficher à leur poignet leur passion de la petite brique.

Ces montres sont évidemment en plastique, avec quelques modèles intégrant une partie en acier ou en aluminium, les bracelets et l'habillage du cadran sont interchangeables et il en aura pour tous les goûts et dans toutes les couleurs avec en prime des logos à foison, des têtes de minifigs, des studs, des versions plus "sérieuses", etc... Tout pour que l'adulte fan de LEGO trouve le modèle qui lui convient.

Ces montres seront produites en Chine, équipées d'un mouvement à quartz de fabrication japonaise et d'un verre minéral. Elles seront étanches jusqu'à 50 ou 100m selon les modèles.

Disponibilité prévue pour le mois de novembre prochain à des prix allant de 85$ à 185$.

De nombreuses photos des différents modèles sont visibles sur ma galerie flickr ou sur la page facebook de Hoth Bricks.

Nouvelles montres LEGO pour "adultes"


Comparez avant d'acheter vos LEGO

LEGOramart : L'interview de Laurent Bramardi

Vous êtes déjà nombreux à avoir soutenu le projet LEGORAMART initié par Muttpop sur ulule.com et j'encourage tous ceux qui n'ont pas encore pris leur décision à le faire rapidement à cette adresse, le financement du projet devant être bouclé avant la date butoir du 17 octobre 2013.

Ce beau livre de 144 pages, livré pour 40 € avec un coffret collector et un poster géant de la couverture, réunit une sélection des plus belles créations de sept artistes du LEGO (Cole Blaq, Jason Freeny, Nathan Sawaya, Mike Stimpson, Kristina Alexanderson, Dean West et Angus McLane) interviewés par Laurent Bramardi, fondateur de la maison d'édition dédiée à la photographie : Work is Progress.

Mais si les artistes mentionnés plus haut sont connus de bon nombre d'entre vous, Laurent Bramardi n'est pas un personnage qui gravite dans "notre univers" : Work is Progress édite des livres de photographies et de documents mêlant politique, reportage, et approche artistique.

Pour nous offrir quelques pistes sur son personnage, il a gentiment accepté de se prêter à son tour à l'exercice de l'interview, dans le même format que celles que vous pourrez découvrir dans le livre.

je vous propose donc ci-dessous une brève rencontre en sept questions/réponses avec l'un des hommes à l'origine de LEGORAMART :

Votre premier souvenir LEGO ?

Laurent Bramardi : Je ne jouais pas trop aux LEGO quand j’étais petit, mais je me souviens d’une pub des années 80 pour une station spatiale LEGO. Je l’ai retrouvée sur YoutTube, elle a plutôt mal vieilli : en fait, les CGI c’est pas mal, tout compte fait.

Le jouet de votre enfance ?

LB : Les figurines Star Wars. Je passais des heures à imaginer que les arbustes du jardin étaient des arbres géants, j’aurais aimé m’y perdre.

Damien Hirst (Artiste contemporain britannique ndlr) ou Georges Lucas ?

LB : Georges Lucas jusqu’à mes 18 ans, après Hirst n’était pas encore connu mais je l’aurais choisi sans trop hésiter. En tous cas ce sont de vrais businessmen, chacun dans leur catégorie, et ce n'est pas forcément le genre de rêveurs que j'affectionne le plus aujourd'hui.

La photo que vous n’oublierez jamais ?

LB : Une photo d’Antoine d’Agata, un vue très sombre d’une mer agitée, au Japon je crois – l’une de ses images qui échappe à ses thématiques habituelles, au premier abord du moins. Le grain est très marqué, des nuages de points charbonneux, denses, qui transforment le paysage en une vue presque abstraite. On reconnait les vagues, l'écume, le vent, le ciel plombé, mais tout cela raconte autre chose, une atmosphère. C’est une image qui me revient très souvent en tête.

Votre film et livre de chevet ?

LB : C’est une question vraiment difficile, il y a tant de choses… Un film de Malick ou des Quay Brothers, s’il fallait vraiment choisir, quelque chose d'assez contemplatif en tous cas. Il y a peu d'autres mediums pour aussi bien étirer le temps que le cinéma. Pour les livres j’en prendrai deux, La Nausée de Sartre et Tristes Tropiques de Levi-Strauss. Ce sont de vieux camarades qui me suivent depuis longtemps et que je relis toujours : ils m'en disent autant sur leurs sujets respectifs que sur l'évolution de ma façon de voir les choses...

La chose que vous n’oseriez pas dire avec un LEGO ?

LB : Que la lutte des classes est terminée.

Y a-t-il un art LEGO ?

LB : On verra dans quelques années s’il est retenu, en tous cas il existe bien à mon sens une nouvelle forme de diffusion de la création, qui sera peut-être le nouveau vecteur de l’art à venir. En fait je ne sais pas si l’on peut parler de l’ « art », tenter de le définir, autrement qu’au passé, si on peut le penser autrement que comme un fait établi.