Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

On reparle aujourd'hui rapidement du concept LEGO Art que LEGO nous vend comme "...une expérience de construction à la fois relaxante et enrichissante..." en s'intéressant au set 31199 Marvel Studios Iron Man (3167 pièces - 119.99 €).

Je ne vais pas vous refaire le pitch complet de ces produits qui, pris à l'unité, offrent trois (31199 Marvel Studios Iron Man et 31200 Star Wars The Sith) ou quatre (31197 Andy Warhol’s Marilyn Monroe et 31198 The Beatles) possibilités de construction selon les modèles et qui peuvent même finir en méga-fresque si vous en achetez trois exemplaires des versions Marvel et Star Wars. Ce qui m'intéresse ici, c'est le concept lui-même qui utilise la brique LEGO au service d'un exercice qui ne me semble pas être à première vue d'une créativité époustouflante.

Tout est prémâché pour essayer de faire en sorte que celui qui se lance ne se lasse pas trop rapidement : Chaque tableau est divisé en neuf sous-sections à assembler séparément avant de les rassembler pour former la fresque finale et les pièces sont déjà triées par couleur. Le livret d'instructions achève de faciliter la tâche des clients en quête de relaxation en les guidant grâce à une identification numérique de chaque coloris concerné. Difficile de faire plus simple, l'étape suivante consistait à livrer le produit déjà assemblé.

Il faut donc ensuite passer quelques heures à aligner des pièces, regrouper les 9 plaques entre elles via des pins et construire le cadre qui vient entourer et rigidifier la mosaïque. On fixe les deux crochets qui permettent de plaquer la chose au mur et c'est réglé. Si vous n'avez pas l'intention de fixer Iron Man au mur, il faudra vous débrouiller : LEGO ne fournit ni pied ni chevalet à construire pour par exemple poser le tableau sur un meuble.

La face avant du tableau reste en "tenons apparents", pas de vitre ou d'insert en plexiglass pour isoler le modèle de la poussière qui ne manquera pas de se glisser entre les pièces au fil du temps. Je ne suis pas inquiet, un fabricant tiers se chargera sans doute tôt ou tard de proposer une solution complète d'encadrement pour ces produits.

J'ai vu beaucoup de monde s'extasier à propos de l'emballage plutôt réussi de ces produits, mais je pense qu'il est surtout important de préciser que le tableau fini ne rentre pas dans la boite. C'est dommage, exit la possibilité de ranger soigneusement le produit assemblé dans cette grande boite plate qui en reprend pourtant à peu près le format.

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

LEGO indique qu'il faut aussi installer neuf pièces blanches au centre du dos de chacun des modules qui composent le tableau, je les ai volontairement excentrées pour ne pas forcer sur le centre de l'excroissance prévue pour ça qui me semblait offrir plus de résistance que de coutume. J'ai compris plus tard pourquoi j'avais du mal à les insérer.

Si vous regardez bien les photos ci-dessous, vous constaterez en effet que certains des neufs modules ont un défaut avec une partie centrale légèrement enfoncée. Ce défaut de conception se répercute au dos de chaque cadre avec des tenons qui semblent mal espacés. Six des neuf exemplaires fournis dans le set que j'ai reçu sont concernés et on retrouve l'effet de vague sur la mosaïque finale en la regardant de profil. Vu le positionnement haut de gamme du produit, je m'attendais à ne pas avoir à constater de défaut majeur sur les pièces fournies et je me retrouve à devoir contacter le service client à ce sujet... Dans mon cas, ce n'est pas si grave, mais le cadre moyen pressé de se relaxer aura certainement mieux à faire.

Impossible de s'émerveiller ici sur une technique particulière ou sur une étape précise, ce n'est vraiment qu'à la fin de l'assemblage et vu de (très) loin que le modèle complet se révèle et qu'on en oublie que c'est juste du pixel-art un peu grossier à la sauce LEGO. Certains en concluront que la fin justifie les moyens et que le processus d'assemblage n'est que secondaire, l'objectif se résumant à obtenir une mosaïque à exposer fièrement dans son salon ou son bureau. Ils ont sans doute raison.

Comme je le disais plus haut, ces tableaux sont des produits 3-en-1. Il est en effet possible de choisir dès le départ un des trois artworks proposés par LEGO, et vous pourrez même démonter le tout plus tard pour changer de visuel, l'inventaire fourni dans chacune des boites le permet.

Pour avoir entièrement démonté l'exemplaire fourni par LEGO, c'est une étape laborieuse même avec l'aide du nouveau séparateur sous stéroïdes fourni qui permet d'enlever quatre pièces à la fois au lieu de deux. Et si vous voulez vous lancer dans l'assemblage d'un second visuel, il vous faudra au moins a préalable retrier plusieurs milliers de pièces dont les coloris sont très proches.

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

LEGO a bien tenté d'enrober le tout dans un contexte un peu lounge en proposant aux utilisateurs d'écouter une piste audio dédiée durant la phase d'assemblage. L'idée d'accompagner l'utilisateur sans trop le distraire visuellement est en théorie intéressante, mais j'ai tenu cinq minutes avant de lâcher prise et de réaliser que je devais rester concentré sur le montage sans essayer de comprendre ce que racontent les différents intervenants.

La bande sonore prévue pour ce set est en effet un simple podcast d'une heure et demie disponible uniquement en anglais et à la qualité d'enregistrement très moyenne avec des gens qui discutent et rigolent, vous pouvez en écouter un extrait à cette adresse pour vous faire une idée du contenu. LEGO n'aura donc pas jugé utile de nous proposer la totalité de l'expérience en français alors qu'il suffisait d'inviter trois ou quatre types francophones à discuter d'Iron Man pour au moins fournir un contenu localisé. C'est mesquin, mais je pense que vous ne ratez pas grand chose.

Chacun aura un avis sur la pertinence du concept, et ce que j'en retiens à titre personnel au bout de trois heures d'assemblage divisées en quatre sessions, c'est qu'on s'ennuie un peu. Il faut aussi rester attentif pour ne pas confondre quelques teintes entre elles, mais une fois qu'on a visuellement associé la couleur présente dans les pages du livret avec la teinte correspondante, le travail à la chaîne se déroule sans accroc. Si vous voulez un peu plus vous simplifier la tâche et vous débarrasser encore plus rapidement de la phase de montage, vous pouvez numéroter les gobelets contenant chaque teinte une bonne fois pour toutes en respectant le tableau fourni par LEGO.

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

Bravo à ceux qui se résoudront à dépenser trois fois 120 € pour s'offrir la méga-fresque qu'il est possible d'assembler avec le contenu des versions Marvel et Star Wars en ayant au préalable téléchargé les indispensables instructions au format PDF.

Vous avez bien lu, LEGO ne propose pas de version papier de ces instructions, alors qu'il ne s'agissait pourtant que d'une grosse trentaine de pages supplémentaires à ajouter dans le livret de base... Il n'y a pas de petites économies. J'ai aussi une pensée pour les collectionneurs les plus exigeants qui voudront pouvoir assembler simultanément les trois modèles et la méga-fresque pour les versions Marvel et Star Wars, avec une facture finale qui grimpe à près de 720 €. Ceux qui se contenteront des quatre Beatles ou des quatre variantes du célèbre tableau d'Andy Warhol s'en tireront pour un peu moins de 480 €.

Bref, même si le résultat final est esthétiquement acceptable vu d'assez loin, je pense que je ne suis définitivement pas dans la cible visée par LEGO avec ce type de produit lifestyle à assembler soi-même. Je me suis passablement ennuyé et même un peu énervé et le rendu obtenu ne me semble pas d'une originalité suffisante pour que je dépense 120 € dans au moins un des modèles proposés. Quelques posters sur papier glacé feront l'affaire pour beaucoup moins cher.

La polyvalence théorique de chacun des sets me semble également très surfaite dès qu'on y rajoute la laborieuse mais inévitable phase de démontage et de tri et les défauts techniques rencontrés sur l'exemplaire de test ont achevé de me convaincre de faire l'impasse. Ce sera donc sans moi.

Vous avez maintenant mon avis sur ce produit et si vous avez déjà craqué pour un ou plusieurs exemplaires de ces mosaïques, n'hésitez pas à partager le vôtre dans les commentaires. Le concept est suffisamment différent de ce que les fans de LEGO achètent habituellement pour que les avis soient très partagés.

LEGO semble de son côté avoir imaginé que le concept trouve rapidement son public et d'autres produits du même type seront commercialisés avec au moins deux références prévues pour 2021 : le set 31201 Hogwarts Crests qui devrait permettre d'assembler les blasons des quatre écoles de Poudlard et la référence 31202 Mickey & Minnie Mouse.

LEGO Art 31199 Marvel Studios Iron Man

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 10 octobre 2020 prochain à 23h59. Les frames défectueuses seront remplacées.
Je le précise à toutes fins utiles même s'il me semble que ça tombe sous le sens, ne pas être d'accord avec moi ne réduit pas vos chances de gagner.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO DC Comics 76161 1989 Batwing

Aujourd'hui c'est le Batman Day, et pour l'occasion LEGO dévoile le set DC Comics 76161 1989 Batwing, une nouvelle référence directement basée sur le film Batman de 1989 réalisé par Tim Burton avec Michael Keaton dans le rôle-titre, Jack Nicholson en Joker et Kim Basinger en Vicky Vale.

L'année dernière, LEGO nous régalait déjà avec une reproduction de la Batmobile du film dans le set 76139 1989 Batmobile (3306 pièces - 249.99 €) et c'est cette année au tour du Batwing du film de passer à la postérité chez LEGO.

Dans la boite, 2363 pièces pour assembler un Batwing de 58 x 52 x 11 cm et trois minifigs à installer sur un présentoir en forme de corniche identique à celui du set 76139 : Batman qui est de retour avec sa superbe cape en plastique moulée, le Joker dans sa tenue de mime et Lawrence, l'homme de main du Joker interprété par George Lane Cooper avec sa boombox et qu'on voit danser avec Nicholson sur Partyman de Prince dans la scène du musée.

Nous reparlerons de ce set, qui sera disponible au prix public de 199.99 € / 209.00 CHF en avant-première VIP dès le 21 octobre prochain, à l'occasion d'un "Vite Testé" mais sachez que l'engin pourra être accroché au mur via un support fourni et qu'il recèle quelques easter eggs relatifs au film. Vous vous en doutez, j'aborderai la chose avec enthousiasme, j'espère ne pas être déçu par une éventuelle trop grande fragilité de la construction.

LE SET DC COMICS 1989 BATWING SUR LE SHOP LEGO >>

LE SET EN BELGIQUE >> LE SET EN SUISSE >>

 

LEGO DC Comics 76161 1989 Batwing

LEGO DC Comics 76161 1989 Batwing


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Nouveautés LEGO Marvel & DC Comics du premier semestre 2021

La liste des sets prévus dans les gammes LEGO Marvel et DC Comics commence à circuler et on peut maintenant avoir une idée plus précise de ce qui nous attend au premier semestre 2021.

Au menu dans l'univers Marvel, au moins trois Mechs dans le style de ceux des sets 76140 Iron Man Mech (148 pièces - 9.99 €), 76141 Thanos Mech (152 pièces - 9.99 €) et 76146 Spider-Man Mech (152 pièces - 9.99 €) commercialisés depuis début 2020. Rien de fou dans ces petites boites, mais on obtient quelques constructions jouables et une jolie minifig avec chacun des exosquelettes.

On découvre également qu'une reproduction de la tête de Carnage, qui sera le grand méchant du film Venom 2 en juin 2021, est au programme. Le contenu des quatre sets basé sur le film Eternals dont la sortie en salles a été repoussée au 10 février 2021 n'est pas connu pour l'instant.

Pour le reste, les intitulés des sets sont suffisamment explicites pour qu'on comprenne ce dont il s'agit et qu'on devine le niveau de détail du contenu en tenant compte du prix public annoncé ou de la classification [4+] de la boite :

  • 76168 Captain America Mech (9.99 €)
  • 76169 Thor Mech (9.99 €)
  • 76170 Iron Man vs Thanos [4+] (9.99 €)
  • 76171 Miles Morales Mech (9.99 €)
  • 76172 Spider-Man vs Sandman [4+] (9.99 €)
  • 76173 Ghost Rider Car (19.99 €)
  • 76174 Spider-Man's Monster Truck (49.99 €)
  • 76175 Spider-Man's Hideout (69.99 €)
  • 76187 Carnage Helmet (59.99 €)
  • 76145 Marvel's Eternals (9.99 €)
  • 76154 Marvel's Eternals (19.99 €)
  • 76155 Marvel's Eternals (59.99 €)
  • 76156 Marvel's Eternals (99.99 €)

Dans la gamme LEGO DC Comics, on ne dispose pour l'instant que de deux références avec un petit set estampillé [4+] et une reproduction du masque de Batman dans l'esprit des autres produits de la collection de casques déjà disponibles : 76165 Iron Man Helmet (480 pièces - 59.99 €), 75274 Tie Fighter Pilot Helmet (59.99 €), 75276 Stormtrooper Helmet (59.99 €), 75277 Boba Fett Helmet (59.99 €) :

  • 76180 Batman & The Joker Vehicles [ 4+] (59.99 €)
  • 76182 Batman Cowl (59.99 €)

(Infos via Promobricks)


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

76167 Iron Man Armory

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO Marvel 76167 Iron Man Armory (258 pièces - 29.99 €), une petite boite qu'on peut considérer comme un complément au set 76125 Iron Man Hall of Armor commercialisé depuis 2019 et toujours disponible sur la boutique officielle en ligne.

Même si de nombreux fans n'ont pas attendu que LEGO réagisse et ont déjà investi depuis longtemps dans plusieurs exemplaires du set 76125 Iron Man Hall of Armor, les quatre nouveaux modules d'exposition livrés dans cette boite sont construits sur le même modèle que ceux de l'autre set et sont donc parfaitement compatibles. Il suffira de les clipser sur les neuf exemplaires déjà disponibles pour obtenir une salle des armures encore plus consistante.

LEGO aurait pu se contenter de nous vendre une possibilité d'agrandir ce que beaucoup de fans utilisent comme un présentoir pour les nombreuses versions de l'armure de Tony Stark produites jusqu'ici mais le fabricant n'oublie pas au passage de faire quelques clins d'œil appuyés à plusieurs scènes du premier épisode du MCU comme le cheeseburger ou la Tile avec un sticker représentant le joint de la culasse du Hot Rod Ford Flathead 1932.

Le Hot Rod LEGO n'est pas une version ultra-détaillée du véhicule vu à l'écran mais il a au moins le mérite d'exister. Pas de vraie calandre, des flancs de pneus qui devraient être blancs et et un moteur résumé à sa plus simple expression, c'est en effet relativement sommaire mais suffisant pour meubler un peu le labo.

76167 Iron Man Armory

Comme pour certains des modules de l'autre set qui met en scène le Hall of Armors, chaque emplacement est habillé d'une pièce transparente sur laquelle on colle un sticker représentant un modèle d'armure bien précis. Il faudra alors piocher dans d'autre sets de votre collection pour associer la minifig correspondante : L'armure classique fournie dans cette boite et quelques autres, la version Mark II inédite livrée ici, l'armure de War Machine disponible dans le set 76153 Helicarrier et l'armure Blazer (Mark 22 - Hot Rod) livrée dans le set 76166 Avengers Tower Battle.

Il manque au moins un slot pour l'armure Tazer (Mark 30 - Blue Steel) également livrée dans le set 76166, mais vous pouvez facilement assembler quelques modules supplémentaires et lui faire une place même sans le sticker correspondant.

Si les stickers transparents collés sur les vitres placées derrière les armures exposées fonctionnent visuellement plutôt bien, les deux autocollants placés sur les écrans suspendus ne sont plus vraiment visibles en raison des tenons présents au dos des pièces sur lesquelles ils prennent place. C'est dommage.

Comme on pouvait se poser la question de la présence des deux Outriders dans le set 76125 Iron Man Hall of Armor, on se demande un peu ce que viennent faire les deux agents de l'A.I.M. dans cette nouvelle boite, même s'il est évident que LEGO aura voulu inclure de quoi s'amuser un peu au delà de se contenter d'enfiler les deux armures fournies ou de bricoler le Hot Rod. On sait également que la vague de sets LEGO Marvel Avengers de cette année est plus ou moins directement associée à la sortie du jeu vidéo Marvel's Avengers et ce set suit le mouvement.

76167 Iron Man Armory

La minifig de Tony Stark est à la fois conforme et un peu décevante : elle représente le personnage vu dans son laboratoire avant sa captivité et les modifications corporelles qui vont avec mais elle se contente de réutiliser le torse d'Owen Grady disponible depuis 2019 dans les sets Jurassic World 75937 Triceratops Rampage et 75938 T.rex vs Dino-Mech Battle.

Tony Stark porte un pull noir dans la scène au cours de laquelle il travaille sur le Hot Rod, une pièce plus appropriée aurait donc été la bienvenue. La tête du personnage, une pièce très courante dans la gamme, peut être utilisée sur l'une des deux armures fournies : elle est déjà équipée du HUD sur l'une des faces. Le téléphone de Tony Stark est la pièce tampographiée vue dans de nombreuses boites depuis 2014.

Les deux armures fournies sont toutes deux équipées de têtes neutres transparentes, indispensables pour placer le casque sur les épaules de la minifig. La version Mark II est inédite et pour l'instant exclusive à cette boite. L'autre armure est présente dans plusieurs sets commercialisés cette année (76152 Avengers : Wrath of Loki, 76153 Helicarrier, 76164 Iron Man Hulkbuster Versus A.I.M. Agent et 76166 Avengers Tower Battle) et il n'y a ici guère que l'équipement dorsal recouvert de stickers qui soit véritablement inédit.

Les tampographies sont très réussies, à l'exception du cou de Tony Stark qui est comme souvent dans un ton chair très clair qui n'est pas raccord avec la tête. La microfig, livrée en deux exemplaires, est aussi exclusive à ce set avec une tampographie différente de celle vue dans le 76042 The SHIELD Helicarrier commercialisé en 2015. En y regardant de très très près, la tampographie est comme souvent sur ces petits éléments très grossière mais personne n'ira vraiment coller son nez sur ces figurines et de loin, ça fonctionne.

Les deux agents de l'A.I.M. sont identiques et sont aussi livrés cette année dans les sets 76143 Avengers Truck Take-down, 76166 Avengers Tower Battle et 40418 Falcon & Black Widow Team-Up.

En résumé, si vous disposez déjà du set 76125 Iron Man Hall of Armor, cette petite extension vendue 30 € vous permettra d'étoffer un peu votre diorama, si ce n'est pas déjà fait en cumulant les exemplaires du set commercialisé depuis 2019.

Cette boite se suffit également à elle-même en proposant une version encore plus sommaire du labo de Tony Stark dont certains jeunes fans se contenteront peut-être car elle offre de quoi s'amuser un peu sans forcément chercher à aligner les armures sur une étagère. Les collectionneurs les plus assidus n'ont comme souvent pas le choix, l'armure en version Mark II étant pour l'instant exclusive à ce set.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 26 septembre 2020 prochain à 23h59.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

40386 Batman

On s'intéresse aujourd'hui rapidement à la nouvelle gamme LEGO Brick Sketches via l'une des quatre références commercialisées depuis le mois de juillet : le set 40386 Batman (115 pièces - 19.99 €).

Vous le savez déjà, ces mini-portraits sont directement inspirés du travail de Chris McVeigh, un AFOL de longue date qui est devenu cette année designer chez LEGO. L'artiste est d'ailleurs mis en avant dès les premières pages du livret d'instructions avec une grosse photo et un rappel de l'origine de ces portraits.

Il n'y a en revanche pas grand chose dans la trop grosse boite vendue 20 € chargée de nous impressionner un peu et de donner du volume à ce produit composé d'à peine plus d'une centaine de pièces.

On peut d'ailleurs diviser le contenu du set en deux parties distinctes avec d'un côté le cadre qui sert de support à l'œuvre et de l'autre les éléments qui constituent la partie créative du produit. Le cadre blanc en 12x16 avec son pied qui permet d'exposer le portrait sur le coin d'un bureau ou d'une étagère est composé de 29 pièces. Il reste donc 86 éléments dans cette boite pour reproduire le visage de Batman par superpositions successives de blocs de pièces qui lui donneront un peu de relief.

40386 Batman

Ne vous attendez pas à y passer plus de quelques minutes, il ne s'agit ici que d'empiler des plaques en suivant les instructions, sans techniques particulières qui justifieraient d'être plus attentif que d'habitude. L'intérêt du produit ne réside pas vraiment dans le processus de construction, c'est le résultat qui a une vocation artistique.

Et il faut bien admettre que le ratio nombre de pièces utilisées / originalité du résultat est intéressant. On reconnaît Batman au premier coup d'œil, l'interprétation du visage du personnage avec son masque a un petit côté comic très appréciable et ça fonctionne.

On aura beau juger que le concept est d'une simplicité presque enfantine, mais il fallait d'abord y penser puis savoir faire preuve d'une créativité suffisante pour que chaque portrait soit original et créatif en plus d'être immédiatement assimilable au personnage de référence.

Difficile cependant d'occulter le "problème" de cette mini gamme de produits à collectionner qui rivalisera peut-être un jour avec l'autre univers destiné aux collectionneurs invétérés, celui qui décline à l'infini ou presque des personnages au format BrickHeadz : le prix public fixé à 19.99 €.

On aura tout lu et entendu sur le sujet, chacun estimant le juste prix auquel il faudrait vendre ces boites : 9.99 €, 12.99 €, 14.99 €... Tout y passe avec des tarifs plus ou moins élevés en fonction de ceux des autres produits vendus par LEGO utilisés comme référence pour estimer le positionnement tarifaire idéal de cette nouvelle gamme.

40386 Batman

Si LEGO facture ces produits au prix fort, c'est à mon avis surtout parce que ce sont des créations inspirées du travail de Chris McVeigh, un MOCeur très populaire chez les AFOLs qui a signé chez LEGO depuis quelques mois. Je ne serais d'ailleurs pas étonné de voir arriver prochainement au catalogue LEGO l'autre concept qui a contribué à la popularité de cet artiste : les différentes collections d'ornements pour sapin de Noël qui ont été rassemblées dans deux livres publiés en 2016 et 2018 par l'éditeur No Starch Press.

Le service marketing du fabricant aura jugé que la popularité du monsieur et celle de ses créations permettent d'afficher ces mini-tableaux au tarif que nous connaissons. D'autres considéreront que c'est de l'art avant d'être du LEGO et que les quelques éléments en plastique assemblés ici méritent mieux que le prix moyen au kilo habituel. C'est sans doute vrai.

À chacun de juger si ces mini-tableaux valent leur prix public, en ce qui me concerne c'est beaucoup trop cher pour une idée, certes intéressante, récupérée par LEGO avec l'embauche de celui qui l'a eue en premier. Je n'ai jamais pour autant tenté de reproduire une des créations de Chris McVeigh avant son arrivée chez LEGO et je me contentais simplement, comme beaucoup d'entre nous, d'admirer les différentes propositions en ligne sur sa galerie flickr. Je continuerai à faire de même avec la version officielle de ces Brick Sketches.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 24 septembre 2020 prochain à 23h59.