On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au petit set promotionnel LEGO 40450 Amelia Earhart Tribute qui sera offert du 6 au 14 mars 2021 dès 100 € d'achat et sans restriction de gamme sur la boutique officielle en ligne.

Le montant minimum demandé pour se faire offrir ce produit composé de 203 éléments sera relativement élevé et je pense que nous sommes donc en droit d'être exigeant sur la finition du set en question, au delà de nos affinités éventuelles avec le sujet traité.

L'avion à construire est un produit d'exposition sans fonctionnalité, ni cockpit, ni parties mobiles à part l'hélice frontale. La minifig fournie ne peut pas être installée aux commandes.

Pour ceux qui se posaient la question et qui n'avaient pas zoomé sur les visuels officiels disponibles depuis quelques jours, il faudra coller une douzaine de stickers sur le modèle : ceux qui prennent place sur la carlingue du Lockheed Vega 5B piloté par Amelia Earhart lors de sa traversée de l'Atlantique en 1932, celui qui rappelle qu'Amelia Earhart est une pionnière de l'aviation sur la petite plaque de présentation et celui qui reproduit la carte que la figurine tient dans la main.

Les stickers à coller sur la carlingue et les ailes de l'avion ont un fond rouge dont la teinte n'est pas totalement raccord avec celles des pièces teintées dans la masse. On finit par s'habituer à ces défauts techniques mais c'est tout de même dommage qu'un pur produit d'exposition comme celui-ci ne fasse pas l'objet de plus de soin de la part du fabricant.

On peut aussi se demander pourquoi LEGO a choisi de mettre l'avion en scène sur un support noir aussi imposant. Le socle mobilise près de 70 pièces de l'inventaire fourni et j'aurais personnellement préféré un support plus discret. La solution utilisée a au moins le mérite de renforcer l'effet "collector" du produit et de permettre d'installer l'avion dans une position relativement dynamique.

On s'amuse un peu en assemblant la carlingue de l'avion mais la phase de montage est très rapidement expédiée. La minifig d'Amelia Earhart s'inspire de la tenue emblématique de l'aviatrice avec sa veste en cuir et son foulard noué autour du cou. Pas de chevelure, LEGO ne fournit que le casque équipé de lunettes lui aussi emblématique des débuts de l'aviation. Le torse et la tête de la figurine sont des éléments spécialement tampographiés pour cette boite.

Bref, ce set offert sous condition d'achat est le produit idéal pour accompagner la journée internationale des femmes 2021 qui aura lieu le 8 mars prochain. Il rejoindra les autres sets qui rendent hommage à des personnages marquants de l'Histoire comme la référence 40410 Charles Dickens Tribute offerte durant le Black Friday 2020 ou le set 40291 Creative Storybook offert chez LEGO en juin 2018.

À vous de voir si ce produit mérite de faire l'effort de dépenser au moins 100 € chez LEGO dès le 6 mars prochain ou s'il sera plus judicieux d'attendre l'offre permettant d'obtenir le set 40449 Easter's Bunny Carrot House qui sera offert dès 60 € d'achat sans restriction de gamme du 15 mars au 5 avril 2021.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 11 mars 2021 prochain à 23h59.  "Les "je tente, je participe", sont automatiquement supprimés, faites un effort.

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Ninjago 71747 The Keepers' Village, une boite de 632 pièces qui sera vendue au prix public de 49.99 € dès le 1er mars prochain.  Ce set est l'une des quatre références annoncées qui mettront en scène les évènements se déroulant dans l'épisode spécial "L'île inconnue" qui sera diffusé sur France 4 le samedi 27 février 2021 à 21h00.

Pas de véhicule roulant, volant ou flottant dans cette boite, on se concentre sur la création d'un contexte et d'une ambiance et on assemble le repaire des Gardiens, une tribu colorée domiciliée sur "l'ile inconnue" sous les ordres de Chief Mammatus. Avec à peine 30 cm de long sur 19 cm de large, ce n'est pas le playset ultime mais le designer s'est efforcé de remplir l'espace avec plusieurs fonctionnalités qui devraient occuper les plus jeunes.

On retiendra la cellule creusée dans la roche de laquelle un jeune ninja qui serait fait prisonnier pourra s'échapper en se faufilant par la gueule du dragon qui dissimule une trappe d'accès ou le piège qui permet d'attraper un héros imprudent en relevant manuellement le tronc auquel est accrochée la chaîne.  À noter que la partie gauche du playset se déploie pour faciliter l'accès à la cellule placée dans la gueule du dragon.

Au sommet du piton rocheux trône un totem d'une quinzaine de centimètres constitué de trois blocs distincts au sommet duquel se trouve l'amulette de la tempête. La construction est enfichée sur un axe basculant qui permet de la mettre en mouvement avant de l'extraire.

Elle se divise ensuite facilement en plusieurs sous-ensembles aux bras mobiles et armés de trucs coupants qui pourront combattre les ninjas. Chacun des niveaux du totem est habillé d'un sticker et ces autocollants à poser sur une surface arrondie affichent tous une expression différente. Les plus jeunes seraient d'ailleurs bien inspirés de se faire aider pour poser ces stickers afin de ne pas gâcher le rendu final. S'il n'y a que l'amulette de la tempête qui vous intéresse, sachez qu'elle est présente dans les quatre boites et que la solution la moins chère pour obtenir cet élément reste le set 71745 Lloyd's Jungle Chopper Bike (183 - 19.99 €).

Comme souvent, la taille de la boite laisse présager une construction un peu plus imposante que celle obtenue au bout de quelques dizaines de minutes d'assemblage, mais l'ensemble qui réunit un bout de mer, une plage, un peu de végétation et un piton rocheux avec ses coulées de lave me paraît tout de même très convaincant sur le plan esthétique. Aux fans ensuite d'inventer ce qui va autour.

S'il fallait chipoter un peu, je pense que l'arrière du playset aurait mérité un peu plus de soin. Jouer à deux ou plus autour d'une construction aussi compacte impliquera que l'un des participants se retrouve au dos de la scène qui manque un peu de finition, j'aurais préféré un produit abouti sur 360°.

La dotation en minifigs est suffisante pour s'amuser avec le contenu de cette boite sans avoir besoin de rajouter le contenu d'autres sets. La tribu des Gardiens semblera peut-être en sous-effectif avec seulement deux personnages qui sont aussi livrés dans d'autre sets, mais les trois éléments belliqueux du totem apporteront un peu de renfort.

Trois ninjas en version Island sont livrés dans ce set : Cole, Jay et Kai. Seul Cole n'est disponible que dans cette boite, Jay et Kai étant aussi livrés dans le set 71748 Catamaran Sea Battle (780 - 74.99 €).  Je le redis, les tampographies sont vraiment très bien réalisées et la minifig de Cole est vraiment superbe avec son attirail tactique. Je ne vous refais pas le couplet sur les membres de la tribu des Gardiens, les minifigs et leurs accessoires tribaux sont magnifiques.

Ce playset au tarif presque raisonnable me semble au final être une bonne surprise, il permet de contextualiser l'affrontement entre les jeunes ninjas et la tribu des Gardiens et il constitue un bon point de départ auquel on pourra éventuellement ajouter ensuite les autres boites sur le même sujet qui seront disponible en mars dont la référence 71746 Jungle Dragon (506 - 39.99 €).

Le designer réussit le pari de proposer une construction très compacte dont la finition n'est pas pour autant bâclée et qui propose quelques fonctionnalités intéressantes. Ce n'est pas le cas de beaucoup d'autres sets LEGO et l'effort mérite d'être souligné.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 10 mars 2021 prochain à 23h59.  "Les "je tente, je participe", sont automatiquement supprimés, faites un effort.

On revient aujourd'hui dans l'univers LEGO Marvel Avengers avec le set 76170 Iron Man vs. Thanos, une référence de 103 pièces estampillée 4+ qui sera disponible dès le 1er mars prochain au prix public de 19.99 €.

Dans la boite, on trouve de quoi assembler deux constructions qui semblent immédiatement un peu hors sujet et qui n'offrent visiblement qu'un challenge très limité, même si c'est le propos de l'univers 4+ destiné aux plus jeunes fans en cours de transition depuis la gamme DUPLO vers des produits plus classiques.

La "brique de démarrage", comme la nomme LEGO dans la description officielle du produit, est ici la base du vaisseau de Tony Stark. C'est sur cette grosse pièce que prend place la poignée d'éléments qui permet d'obtenir un jet un peu grossier avec un poste de pilotage ouvert. Même si le vaisseau aurait mérité d'être complètement fermé, les plus jeunes n'auront aucun mal à installer ou à retirer Tony Stark de ce spacieux cockpit facilement accessible.

Le vaisseau en question semble être plus ou moins inspiré par celui vu dans le comic Doctor Strange #1 publié en juin 2018 mais on peut aussi imaginer que le designer fait ici vaguement référence au jouet commercialisé en 2009 dans la gamme Marvel Crossovers. Les designers LEGO ont leurs influences et leurs souvenirs d'enfance et il n'est pas rare d'en retrouver la trace dans leurs créations, c'est peut-être le cas ici.

Deux pièces tampographiées sont intégrées au vaisseau avec d'un côté quelques écrans de contrôle dans le poste de pilotage et un capot avec un ARC Reactor. Cette pièce trouvera peut-être une seconde vie chez les MOCeurs qui voudront se bricoler un Hulkbuster. Le vaisseau est équipé de deux Disc-Shooters latéraux qui n'auront d'intérêt que tant que le jeune propriétaire du set n'aura pas encore perdu les trois munitions fournies.

En face, on construit une tourelle rotative pour Thanos. La chose, qui ressemble à un produit de la défunte gamme Mighty Micros, est équipée du nouveau lance-fléchette qui remplace le modèle précédent depuis l'année dernière. LEGO ne fournit qu'une munition, c'est un peu mesquin, et deux pièces tampographiées qui reprennent le motif visible sur le torse du personnage habillent les flancs du canon. La jouabilité aurait pu être maximale si LEGO avait prévu une tourelle orientable sur un axe vertical mais ce n'est malheureusement pas le cas. Il s'agit tout de même de viser un vaisseau et pas une voiture.

Les deux constructions principales sont accompagnées d'une alcôve protégée sur un côté par des lasers au milieu de laquelle on trouve un Gant de L'Infini. La pièce utilisée ici est juste une Oversized Minifig Hand comme il y en a dans de nombreuses autres boites chez LEGO depuis 2013. Pas de trace des Pierres de l'Infini sur le gant, il faut se contenter d'un élément générique non tampographié.

Du côté des deux minifigs livrées dans cette boite, rien d'inédit ou d'exclusif : la figurine d'Iron Man est celle déjà vue depuis 2020 dans les sets 76140 Iron Man Mech, 76152 Avengers Wrath of Loki76153 Avengers Helicarrier76164 Iron Man Hulkbuster versus A.I.M. Agent76166 Avengers Tower Battle et 76167 Iron Man Armory. Elle était également offerte avec le magazine officiel LEGO Marvel Avengers en novembre 2020.

La minifig de Thanos est celle du set 76141 Thanos Mech (2020), la paire de jambes tampographiée en moins. Le set 76141 reste donc la seule solution pour obtenir une minifig habillée des pieds à la tête, il est en plus vendu 9.99 €.

Il n'y a donc pas grand chose à se mettre sous la dent dans cette petite boite, sauf à part peut-être les deux jolis supports colorés appelés "Energy Stands" par LEGO. Ces deux pièces sont plutôt originales et elles permettent de joliment mettre en scène les figurines. Elles apportent également une solution esthétique appréciable lorsqu'il s'agit d'essayer de stabiliser des personnages surchargés en équipements divers et variés qui ont un peu de mal à tenir debout. Les MOCeurs leurs trouveront éventuellement une utilisation sur des réacteurs de vaisseau.

Bref, cette boite vendue 20 € n'a pas beaucoup d'arguments à faire valoir que ce soit sur le terrain du challenge de construction ou celui des personnages. Même la jouabilité n'est que relative avec l'impossibilité d'orienter la tourelle vers le haut pour viser le vaisseau de Tony Stark. Il est donc à mon avis possible de faire beaucoup mieux avec 20 €, même pour un enfant en bas-âge.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 9 mars 2021 prochain à 23h59.  "Les "je tente, je participe", sont automatiquement supprimés, faites un effort.

On fait aujourd'hui un rapide crochet par les nouveautés attendues dès le 1er mars prochain dans la gamme LEGO Monkie Kid avec le set 80019 Red Son's Inferno Jet, une boite de 299 pièces qui sera vendue au prix public de 29.99 €.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, cette gamme de jouets destinée au marché asiatique est vaguement inspirée de la légende populaire du Roi-Singe à laquelle elle emprunte personnages et lieux emblématiques. Le tout est ensuite enrobé dans un contexte rétro-futuriste qui pioche parfois dans d'autres univers pour plaire aux enfants. Le résultat est intéressant même si ça part un peu dans toutes les directions.

À ce jour, la série animée qui sert à la fois de référence sur le contexte de cet univers pensé pour le marché asiatique et de support marketing pour les produits dérivés n'a toujours pas été diffusée en France. Il y a peu de chances qu'elle le soit un jour, cette gamme n'est distribuée ailleurs qu'en Asie qu'en raison de l'engagement pris par LEGO de ne plus réserver ses gammes "grand public" à certains zones géographiques. Les produits dérivés de cet univers sont donc commercialisés directement par LEGO et ne sont pas accessibles aux autres enseignes spécialisées dans le jouet.

Cette boite met en scène l'attaque de la Montagne de fruits et de fleurs par Red Son, le fils du Demon Bull King et de la princesse Iron Fan (voir le set 80010 Demon Bull King).  La montagne en question est ici symbolisée par une mini-construction annexe qui fait directement référence au contenu beaucoup plus étoffé du set 80024 The Legendary Flower Fruit Mountain (169.99 €) dont nous reparlerons dans quelques jours. Ceux qui ne voudront pas dépenser 180 € pour s'offrir la "vraie" montagne pourront donc tout de même reproduire la scène prévue à moindres frais.

L'engin chevauché par Red Son est une sorte de Speeder rétro-futuriste plutôt original aux accents Steampunk qui cache une fonctionnalité intéressante : il s'agit aussi d'une arme de poing équipée de deux Spring-Shooters qui servira à tenter de dégommer le Monkie Kid fixé au sommet de la mini-montage via son bâton.

Le chargement des deux munitions s'effectue par l'avant de l'engin en ouvrant le capot de la turbine et la gâchette est placée sous le poste de pilotage. Cette dernière est plutôt bien intégrée et elle sait se faire relativement discrète. Cerise sur le gâteau, le tir s'effectue en deux phases distinctes grâce au mécanisme intégré qui vient pousser en deux temps sur l'arrière des munitions. NERF n'aurait pas fait mieux.

La prise en main de l'arme via la crosse intégrée est bien pensée et l'ensemble ne tombe pas en miettes, même en le manipulant sans prendre trop de précautions, grâce à sa structure interne qui fait appel à quelques poutres Technic. LEGO ne fournit pas de quoi présenter le jet à l'horizontale, j'ai rajouté les quelques pièces transparentes visibles sur les photos ci-dessus.

La finition esthétique du jet de Red Son aurait peut-être mérité quelques pièces supplémentaires au niveau des flancs du poste de pilotage et de l'arrière mais je suppose que le designer aura préféré assurer une bonne prise en main par les plus jeunes en conservant une crosse assez fine. Quelques stickers habillent la carlingue du speeder, il faudra faire avec ou s'en passer et ne pas profiter des jolis détails de finition qu'ils apportent.

Trois minifigs sont fournies dans cette petite boite : le Monkie Kid, Red Son et Bob le clone. Ces trois figurines étaient déjà présentes en nombre dans les sets de la première vague commercialisés depuis 2020 et il n'y a rien d'inédit ici. Les tampographies sont très réussies avec un niveau de détail à rendre jaloux les fans de l'univers LEGO Marvel Super Heroes qui doivent souvent se contenter de jambes neutres et d'impressions beaucoup plus minimalistes.

LEGO met le paquet sur cette gamme et ça se voit : tout le savoir-faire du fabricant en matière de tampographie, de moulage et d'injection est à l'œuvre et on mesure mieux la paresse de certaines autres gammes au sujet desquelles les fans les plus indulgents se répandent en excuses diverses et variées pour justifier les économies réalisées par LEGO.

Si j'avais quelques (beaucoup) années de moins, je pense que j'aurais été au moins aussi sensible à cet univers qu'à celui de la gamme Ninjago. C'est coloré, le contenu des sets est suffisamment varié pour que chacun y trouve l'engin qui lui plait et les minifigs sont vraiment attrayantes. Le fait que cette gamme de produits soit vaguement inspirée de la légende du Roi-Singe n'est qu'un outil de séduction pour toucher la clientèle asiatique, la référence n'est pas indispensable pour profiter de ces produits et s'amuser.

On peut regretter que la gamme soit vendue en Europe sans la mise en contexte de son contenu via la série animée même si les plus jeunes n'auront aucun mal à identifier les gentils, les méchants et les enjeux. Leur imagination fera le reste. Mon fils de 12 ans s'est même montré (brièvement) intéressé par cet univers en jugeant le contenu de cette gamme plus "moderne" et "varié" que celui de l'univers Ninjago dont il a fait le tour depuis bien longtemps. Fortnite et Overwatch ont toutefois repris le dessus en deux minutes, ne nous emballons pas.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 7 mars 2021 prochain à 23h59.  "Les "je tente, je participe", sont automatiquement supprimés, faites un effort.

L'heure est venue de faire très rapidement le tour du set LEGO Star Wars 75298 AT-AT vs Tauntaun Microfighters, une toute petite boite de 205 pièces vendue 19.99 € qui permet d'assembler un engin et une créature comme le faisaient déjà les sets 75265 T-16 Skyhopper vs. Bantha Microfighters (2020) et 75228 Escape Pod vs Dewback (2019). Après le Dewback et le Bantha, c'est donc cette année au tour du Tauntaun de passer à la moulinette Microfighter.

Les goûts et les couleurs ne discutent pas et c'est à chacun d'évaluer si ce Tauntaun en briques est trop grossier pour convaincre ou s'il est au contraire suffisamment mignon pour juger l'exercice réussi. En ce qui me concerne, je préfère largement la figurine moulée vue pour la dernière fois en 2016 dans le set 75098 Assault on Hoth, même si j'admets volontiers que cette version Chibi de la créature est pourtant bien dans l'esprit de la gamme Microfighters.

Même si ce Tauntaun se contente d'une seule vraie articulation au niveau de la queue,que sa tête n'est pas orientable et que ses deux pattes sont fixes, il pourra être exposé à côté du Dewback et du Bantha déjà commercialisés pour former un bestiaire au design très original. Ce Tauntaun n'est évidemment pas à l'échelle de l'AT-AT, cette gamme n'a pas pour vocation à respecter ce type de contrainte.

L'AT-AT livré dans cette boite est plutôt réussi. Il est lui aussi bien dans l'esprit de cette gamme qui décline depuis 2014 différents engins et vaisseaux avec plus ou moins de réussite selon le sujet de référence. La pièce tampographiée placée sur la tête de l'AT-AT et le siège du pilote flanqué d'un écran de contrôle contribuent largement à la finition de l'engin et cette nouvelle version de l'AT-AT me semble largement plus convaincante que celle du set 75075 AT-AT Microfighter (2015) à laquelle elle emprunte  le design des pattes en inversant au passage la couleur des pieds.

On retiendra que LEGO fournit deux sachets identifiés et deux livrets d'instructions séparés dans cette boite, ce qui permettra à deux jeunes fans de partager un moment convivial sans se battre autour de l'unique livret généralement fourni ou ou devoir regarder l'autre profiter de l'assemblage produit en attendant son tour.

Le pilote imperial fourni est celui vu depuis 2020 dans le set 75288 AT-AT, c'est raccord et c'est là l'occasion de s'offrir un exemplaire de cette jolie figurine sans devoir débourser 160 €. La minifig de Luke Skywalker est de son côté inédite, c'est sa première apparition sous cette forme dans la gamme LEGO Star Wars. La tampographie est réussie et le bel effet de coutures croisées sur les vêtements se prolonge jusque sur le bas des jambes. La tête du personnage surmontée de l'incontournable casquette avec lunettes amovibles et surdimensionnées déjà vue sur d'autres soldats rebelles est elle aussi très fidèle à la tenue du film avec sa cagoule blanche.

Les lunettes blanches ne choquent pas outre-mesure lorsqu'elles sont positionnée sur la casquette mais l'effet est beaucoup moins convaincant lorsqu'elles sont placées sur le visage du personnage. Encore un effort et la même minifig avec une casquette blanche sur laquelle les lunettes seraient tampographiées serait parfaite. Luke est équipé de son sabre laser mais il dispose aussi d'un Stud-Shooter qui lui permet de lutter à armes égales avec le pilote de l'AT-AT. Tant mieux pour la jouabilité.

Bref, cette petite boite ne démérite pas, l'exercice de style autour du Tauntaun et de l'AT-AT est réussi et respecte les codes esthétiques de cette gamme, et les deux minifigs fournies sont d'un excellent niveau. 20 € pour 200 pièces et deux minifigs, c'est sans doute un peu cher, mais je suis pour une fois d'accord pour rétribuer l'effort créatif sans rechigner.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 4 mars 2021 prochain à 23h59.  "Les "je tente, je participe", sont automatiquement supprimés, faites un effort.