Will | 03/05/2021 - 15:00 À mon avis... Nouveautés LEGO 2021 Reviews

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

On fait aujourd'hui très rapidement le tour du set LEGO 10289 Bird of Paradise, une (trop grosse) boite de 1173 pièces qui rejoindra la Botanical Collection LEGO dès le 1er juin prochain à condition de débourser la modique somme de 109.99 €.

Il s'agit donc ici d'assembler quelques Oiseaux de Paradis, ou Strelitzia Reginae pour les férus de botanique. Le bouquet n'est pas surchargé, on obtient réellement que trois fleurs de cette variété naine originaire d'Afrique du Sud, le reste étant du remplissage à base de feuillage un peu encombrant.

La nouveauté du produit : LEGO fournit ici un joli pot à construire, l'accessoire n'était pas présent dans le set 10280 Flower Bouquet (756 pièces - 49.99 €) commercialisé plus tôt cette année et il fallait alors se débrouiller pour mettre en scène la construction.

Le pot fourni dans cette nouvelle boite se devrait d'être suffisamment lesté pour ne pas basculer au moindre choc et le designer Chris McVeigh propose une solution riche en pièces et très intéressante à assembler. Je crois qu'on peut même dire que le pot est la star du produit tant il est composé de sous-assemblages qui ne sont là que pour à la fois alourdir la chose et faire plaisir aux adeptes des techniques un peu originales.

Ceux qui voudront faire preuve d'originalité en ne respectant pas les instructions à la lettre pourront réorganiser leur bouquet ou rajouter quelques fleurs sans avoir à faire preuve d'une créativité hors du commun : la partie supérieure de l'intérieur du pot est composée de poutres Technic dans lesquelles on enfiche tout simplement les tiges.

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

Comme pour l'arbre du set 10281 Bonsaï Tree (878 pièces - 49.99 €), le substrat est ici composé de pièces à jeter en vrac dans la partie haute du pot : 200 Plates rondes 1 x 1 en Dark Flesh et 100 Plates en Reddish Brown qu'il convient de mélanger avant de verser le tout. Je ne suis pas fan de cette solution même si l'esthétique peut paraître appropriée. Ce raccourci ne facilite pas les déplacements du modèle et je trouve le procédé un peu fainéant dans un produit haut de gamme destiné à une clientèle adulte.

Les tiges, les feuilles et les trois fleurs sont très rapidement assemblées. On en sort un peu frustré de ne pas avoir plus de trois exemplaires de ces jolis Oiseaux de Paradis dans ce bouquet dont le volume est principalement assuré par des feuilles composées d'éléments de carrosserie Technic au rendu un peu grossier. Le bouquet ne fait pas illusion une seconde même de loin, c'est bien un jouet et il n'y a aucune confusion possible.

Le contraste est d'ailleurs saisissant entre des Oiseaux de Paradis très gracieux avec leurs rapières violettes et plutôt bien interprétés à la sauce LEGO et les grosses feuilles composées de quatre éléments avec rainures et trous apparents. Si on rajoute les quelques rayures présentes sur les surfaces planes de ce feuillage et les pièces noires présentes au bout des tiges, le résultat est vraiment très moyen. Je pense que LEGO aurait été bien inspiré de nous fournir quelques stickers avec nervures sur fond transparent pour donner un peu de relief à ces feuilles et masquer les imperfections.

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

Encore une fois, chacun aura un avis sur la pertinence du produit : faut-il essayer à tout prix de reproduire des éléments végétaux avec du plastique ? Je n'en suis pas persuadé, les fleurs sont éphémères, elles vivent et meurent, c'est ce qui fait leur intérêt et qui permet de se rappeler qu'il est temps de les remplacer ou d'en offrir de nouvelles.

Ici, il faudra débourser 110 € pour exposer ces Oiseaux de Paradis sans devoir les arroser ni les remplacer. C'est à mon avis beaucoup trop cher à la fois pour "l'expérience" proposée, avec un accessoire qui cannibalise une très grande partie de l'inventaire, seulement trois fleurs au milieu de tout ce feuillage et un rendu global qui me parait trop grossier pour me convaincre.

LEGO Botanical Collection 10289 Bird of Paradise

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 13 mai 2021 prochain à 23h59. 

Will | 26/04/2021 - 15:38 À mon avis... Nouveautés LEGO 2021 Reviews

LEGO 75547 Minion Pilot in Training

On enchaîne aujourd'hui très rapidement avec le set LEGO 75547 Minion Pilot in Training, une petite boite de 119 pièces estampillée 4+ qui sera disponible dès le 24 mai prochain au prix public de...34.99 €.

On nous promet comme d'habitude de pouvoir recréer les scènes cultes d'un film d'animation que personne n'a vu pour l'instant en assemblant ce qui ressemble à un avion. En bonus, LEGO inclut deux personnages dans la boite, Stuart dans son uniforme de pilote et Bob avec sa salopette bleue classique. C'est maigre pour 35 €.

L'avion n'est pas inintéressant même si le designer a pris quelques raccourcis pour ne pas décourager les plus jeunes fans fraîchement sortis de l'univers DUPLO. Comme d'habitude dans la gamme 4+, on dispose d'un gros élément de base et on greffe dessus quelques pièces en espérant obtenir quelque chose de reconnaissable. L'avion obtenu ici fait l'impasse sur les vitres des hublots de la cabine mais il dispose tout de même de trains d'atterrissage, une denrée souvent rare chez LEGO même dans des sets beaucoup plus complexes et plus chers.

L'aménagement intérieur de l'avion ne découragera toujours pas les plus jeunes, il est très sommaire. Le designer n'a pas pu s'empêcher de rajouter des toilettes, sans doute pour habituer dès leur plus jeune âge tous ceux qui finiront un jour assembler un Modular.

LEGO 75547 Minion Pilot in Training

LEGO 75547 Minion Pilot in Training

Pour le reste, l'engin qui ressemble un peu à l'avion de Barbie produit par Mattel avec ses ailes trop courtes pour son fuselage est solide, il sera facilement manipulable sans tout casser et les espaces intérieurs sont facilement accessibles. Pas de stickers dans cette boite, tout est tampographié.

Les deux figurines fournies ont leurs sièges réservés dans l'avion, Stuart aux commandes et Bob à l'arrière dans la cabine. Ou l'inverse, c'est comme vous voulez. Le sachet de cacahuètes de Stuart n'est plus inédit, c'est celui vu depuis dans l'échoppe de Mr Hooper du set LEGO Ideas 21324 123 Sesame Street. En tenant compte du fait que cette boite de la gamme LEGO Minions a été produite avant le set LEGO Ideas, ce set était bien le premier à fournir l'accessoire.

Si vous collectionnez les Minions dans leurs différentes tenues, il sera difficile de faire l'impasse sur la figurine de Stuart en tenue de pilote de ligne. Vous pourrez au choix l'obtenir au détail via le marché secondaire ou acheter cette boite à 35 € et offrir le reste du set à un enfant en lui expliquant que cet avion se pilote tout seul. Si vous voulez vraiment un avion 4+ quasi-identique pour moins cher, le set LEGO CITY 60261 Central Airport (286pièces) vendu 49.99 € mais avec un contenu autrement plus consistant fera éventuellement l'affaire. C'est vous qui voyez.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 10 mai 2021 prochain à 23h59. 

LEGO Marvel 76187 Venom

On fait aujourd'hui rapidement le tour du set LEGO Marvel 76187 Venom, une boite de 565 pièces qui permet d'assembler la tête de Venom avec un processus de construction quasiment identique à celui du set  76199 Carnage (546 pièces - 59.99 €) dont je vous parlais il y a quelques jours.

Les têtes de Carnage et Venom en version LEGO sont en effet logiquement similaires sur de nombreux points et on ne peut pas dire que l'expérience de construction varie de manière significative entre les deux produits. Si on oublie la finition lisse des tempes de Carnage, la différence majeure entre les deux construction réside surtout dans la présence de la langue pour Venom et d'une grosse poignée de stickers utilisée pour texturer le visage de Carnage.

Même si les deux constructions partagent les mêmes techniques et leur esthétique, j'en arrive tout de même à la conclusion que Venom est plus réussi que Carnage. Là ou la bouche de Carnage se noyait un peu dans la globalité du modèle avec sa denture noire, Venom s'en tire beaucoup mieux avec un joli contraste qui met vraiment en valeur cette partie du personnage.

On en oublie presque les nombreuses pièces noires rayées qui habillent le reste de cette tête dont la surface oscille entre tenons apparents et surfaces lisses, avec une alternance qui me semble équilibrée. Je suis moins convaincu par les gencives roses qui atténuent un peu le côté énervé du symbiote et qui manquent de cohérence avec la langue rouge.

Je le disais plus haut, le processus d'assemblage est ici similaire à celui de Carnage avec un crâne vide sur lequel on vient plaquer quelques sous-ensembles. L'effet "casque de moto" est à l'arrivée un peu moins présent que sur la tête rouge de Carnage (ma review du set), la mentonnière noire se fondant finalement mieux dans le décor et le focus étant mis sur la bouche du personnage.

LEGO Marvel 76187 Venom

Comme Carnage, Venom a la partie inférieure de la mâchoire très avancée et c'est encore une fois une tentative de trompe-l'œil un peu hasardeuse qui vise à donner du volume à la bouche du personnage sous certains angles. De profil, le rendu est un peu ridicule, même si vous trouverez forcément sur Google une ou plusieurs illustrations qui vont dans le sens de l'esthétique de ce produit. Il faudra donc trouver le bon angle d'exposition et l'éclairage adéquat pour obtenir l'effet imaginé par le designer.

Les sourcils me semblent un peu trop proéminents pour convaincre même si je comprends la volonté de rendre le regard du personnage agressif. Ici aussi, le côté monochrome du modèle, sans tampographie ni stickers, contribue à atténuer un peu le rendu des surfaces un peu trop grossières. Les yeux manquent de volume, la surface blanche devrait en principe être plus étendue pour vraiment coller à l'image de la créature et on sent le respect du format imposé dans cette collection de têtes / casques et la volonté de ne pas trop s'égarer en digressions créatives pour rester dans l'assortiment et la collection.

Autre originalité du modèle, la présence de quelques gouttes de venin qui dégoulinent juste que sur le socle de présentation. C'est une bonne idée bien exécutée avec un détail discret qui donne un peu de cachet à ce modèle sans trop sortir du cadre imposé.

Un détail qui me semble important : cette collection est présentée dans des boites beaucoup trop grandes pour ce qu'elles contiennent et les sachets à moitié pleins se promènent librement à l'intérieur. À l'arrivée, on ne compte plus les pièces rayées ou griffées et les éléments noirs supportent très mal cette dégradation. N'hésitez pas à contacter le service client si vous estimez qu'un produit d'exposition haut de gamme comme celui-ci mérite une finition sans défaut. Si personne ne dit rien, LEGO ne réagira pas.

LEGO Marvel 76187 Venom

Chacun aura un avis à propos de cette collection de têtes / casques / masques lancée par LEGO et on pourrait disserter pendant des heures sur les limitations du format choisi et les approximations qui en découlent. Heureusement, ces produits sont commercialisés à un tarif qui ne nécessite pas de réfléchir trop longtemps avant de se décider.

À 60 € le modèle d'exposition, le compromis est permis sans avoir à regretter d'avoir payé trop cher une boite un peu ratée pour compléter une collection lancée en 2020 qui compte déjà neuf produits et qui devrait s'étoffer régulièrement de nouvelles références. Gardez aussi à l'esprit que ces boites se retrouvent très rapidement vendues  bien en dessous de leur prix public habituel chez Amazon.

Pour finir, je pense que cette tête de Venom est largement plus convaincante que celle de Carnage même si les deux modèles sont affectés par les mêmes compromis esthétiques. Le contraste entre la bouche et le reste du visage est ici beaucoup plus convaincant et la denture beige offre un meilleur rendu que la même bouche avec des dents noires.

Les deux sets seront disponibles dès le 26 avril 2021 à 01h00 sur la boutique officielle en ligne. C'est à vous de décider s'il faut absolument aligner les deux sur vos étagères ou si Venom suffira.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 9 mai 2021 prochain à 23h59. 

LEGO Star Wars 30388 Imperial Shuttle (GWP)

L'autre offre prévue à l'occasion de l'opération May the 4th chez LEGO permettra d'obtenir un exemplaire du polybag LEGO Star Wars 30388 Imperial Shuttle dès 40 € d'achat en produits de la gamme. Cette offre ne sera en principe valable que dans les LEGO Stores et on peut légitimement s'inquiéter de la difficulté de pouvoir obtenir ce sachet en France.

La bonne nouvelle : ce sachet de 85 pièces n'est pas une exclusivité de la boutique officielle et il est déjà disponible en masse sur le marché secondaire pour un peu moins de 5 €. Il sera aussi disponible auprès de plusieurs autre enseignes spécialisées dans le jouet cette année.

Comme l'intitulé du produit l'indique, il s'agit ici d'assembler une mini-version de L'Imperial Shuttle qui prend le relais du très minimaliste polybag 30246 Imperial Shuttle (2014) et de la version Brickmaster un peu plus étoffée du sachet 20016 Imperial Shuttle commercialisée en 2010.

LEGO Star Wars 30388 Imperial Shuttle (GWP)

Ce nouveau modèle me semble plutôt réussi avec la possibilité d'obtenir des angles acceptables pour le cockpit et les ailes qui sont simplement clipsés sur le corps du vaisseau. LEGO ne fournit pas de quoi exposer la chose en position de vol, il faudra se débrouiller pour lui faire prendre un peu de hauteur et déployer les ailes vers le bas.
Pas de miracle à cette échelle, il faut faire l'impasse sur la courbure caractéristique des ailes au point de jonction avec le corps du vaisseau. Rien de grave, il s'agit avant tout d'un mini-modèle qui reste immédiatement reconnaissable malgré la simplification de certains détails.

Le fuselage est consistant, on retrouve bien les volumes présents sous l'aileron central qui est lui aussi plutôt fidèle au vaisseau de référence et le cockpit composé de quelques pièces fait illusion. Pas de stickers ni de tampographie ici, les quelques détails et variantes de teintes sont incarnés via le choix de pièces appropriées.

Pour faire simple, ce polybag permet à mon avis d'obtenir la mini version la plus aboutie à ce jour de l'Imperial Shuttle et il n'y a donc aucune raison de faire l'impasse sur ce petit sachet à l'inventaire consistant. Il faudra cependant trouver un LEGO Store ouvert entre le 1er et le 5 mai 2021 pour pouvoir se faire offrir ce polybag, à moins que LEGO ne réagisse d'ici là et décide de proposer cette offre promotionnelle en ligne.

Note : Le polybag présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 6 mai 2021 prochain à 23h59. 

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Castor - Commentaire posté le 05/05/2021 à 13h45

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

On s'intéresse aujourd'hui au set LEGO Star Wars 75308 R2-D2 (2314pièces - 199.99 €), une boite qui prend enfin le relais du set 10225 R2-D2  (2127pièces - 199.99 €) commercialisé entre 2012 et 2014.

Il n'y a pas de suspense, la nouvelle version du droïde astromech fait mieux que la précédente et elle profite de nouvelles pièces disponibles ces dernières années pour arrondir les angles, notamment ceux du dôme qui conserve quelques tenons apparents mais sur lequel l'effet d'escalier est un peu moins présent.

Si l'apparence extérieure du droïde de 31 cm de haut sur 20 cm de large ne semble que peu avoir évolué d'un modèle à l'autre, les techniques utilisées pour aboutir à ce résultat sont elles complètement différentes. Sur la version 2021, la structure interne se compose désormais d'un châssis à base d'éléments Technic encadrés par deux Frames 11x15 sur lequel on vient plaquer des sous-ensembles. La version 2012 se contentait d'un tube en briques empilées à l'intérieur duquel on glissait le mécanisme à crémaillère qui permettait de déployer le pied central.
Le mécanisme de descente du pied est ici basé sur un système qui libère la tige composée de poutres Technic lorsque le corps du droïde est penché vers l'arrière avec une butée qui empêche le pied de remonter. Il suffit de remettre le droïde à la verticale pour permettre la remontée manuelle du pied et le sécuriser en position haute en poussant.

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

Le bouton dans le dos du robot qui permettait de déployer le pied central en 2012 est donc absent de cette nouvelle version et il suffit ici de soulever le droïde et de le pencher légèrement pour obtenir le même résultat. Dans les deux cas, ce sont des fonctionnalités avec lesquelles on ne joue pas longtemps, la plupart de ceux qui exposeront R2-D2 sur leurs étagères le feront sans doute en position inclinée avec le troisième pied déployé.

Pas de roulettes sous la construction, les designers avaient indiqué que leur présence aurait pu compliqué les choses lorsqu'il s'agit d'exposer le droïde sur le bord d'une étagère. J'entends cet argument, mais je reste quand même persuadé qu'un effort aurait pu être fait sur ce point pour cette nouvelle version, avec pourquoi pas la possibilité de rétracter les roulettes dans les pieds.

Concernant l'assemblage, le challenge n'est particulièrement relevé que le temps de construire le mécanisme interne du droïde. Les perspectives un peu hasardeuses du livret d'instructions ne facilitent pas la tâche et il faudra être très vigilant. Une phase de test intermédiaire du mécanisme est conseillée avant de passer à l'habillage du robot, histoire de vérifier que tout fonctionne. Il faudra une fois de plus s'en remettre à deux simples élastiques pour profiter de la fonctionnalité, c'est un peu dommage sachant que LEGO ne fournit même pas d'exemplaires de remplacement.

Les outils disponibles en façade sont extraits en poussant sur les deux protubérances présentes dans le dos du droïde. Les poutres Technic sur lesquelles on pousse via les tiges qui dépassent dans le dos ouvrent au passage les volets des logements des deux pinces téléscopiques. Il faudra ensuite refermer le tout manuellement après avoir joué avec ces instruments.

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

Le reste de la construction est expédié rapidement et il n'y a ensuite que le dôme pour lequel il faudra là aussi faire preuve d'un peu de vigilance en interprétant les différentes vues proposées dans le livret. C'est cette partie du modèle qui profite le plus des améliorations apportées par le designer. Si on empile bien quelques briques pour le bas de l'élément, la forme du dôme devient rapidement plus crédible avec quelques surfaces lisses et arrondies et les quelques tenons qui restent apparents sont par ricochet un peu noyés dans la surface.

Le périscope intégré est extractible et il peut rester en position haute en tournant la chose sur elle-même. Le dôme rotatif à 360° aurait peut-être gagné à être composé d'éléments métallisés en surface, histoire de peaufiner l'apparence du droïde. LEGO n'a pas hésité pour la maquette de Hubble, R2-D2 aurait vraiment profité de quelques reflets sur le dôme. Il n'y a pas de mécanisme dédié à la montée ou à la descente du périscope, il suffit simplement de l'attraper par le haut et de tirer.

Les fans amateurs de détails faisant référence aux films de la saga devraient apprécier l'intégration dans le dôme d'un espace pour y ranger le sabre de Luke Skywalker. Le sabre ne peut pas être éjecté comme dans la scène de l'Episode VI (Return of the Jedi) lors de l'affrontement sur la barge de Jabba, mais c'est un joli clin d'œil. J'imaginais la possibilité d'éjecter l'accessoire via par exemple la présence d'un ressort au fond du logement, mais il n'en est rien. Il faut retirer un morceau du dôme pour accéder à l'emplacement dans lequel on range le sabre.

Le corps du droïde gagne lui aussi en rondeur avec des angles adoucis par l'utilisation d'éléments adaptés. L'effet d'escalier très présent sur le modèle de 2012 est ici atténué et la maquette en sort beaucoup plus aboutie avec en prime une interface acoustique et un système de ventilation à la forme beaucoup plus fidèle au droïde vu à l'écran. Le bas du corps du robot est encore une fois un peu court il manque la jupe inversée qui entoure le troisième pied rétractable mais on fera avec.

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

R2-D2 est ici accompagné d'un petit présentoir sur lequel on colle le sticker de la plaque de présentation et on installe la figurine fournie.  LEGO rate une occasion de nous proposer une version plus aboutie de la figurine habituelle avec une tampographie dans le dos, c'est dommage.

L'autocollant fourni, le seul du set, distille au mot près les mêmes facts que celui du set de 2012, il n'y a que l'illustration de fond qui change. Lucasfilm fête cette année ses cinquante ans et LEGO rajoute pour l'occasion une jolie pièce tampographiée du logo de l'entreprise fondée en 1971 par George Lucas.

Sachant que le set de 2012 se revend actuellement neuf aux alentours de 300 € sur le marché secondaire, il n'y aucune raison valable d'hésiter au moment de choisir entre les deux modèles. La version 2021 du droïde astromech profite de nombreuses évolutions en matière de techniques d'assemblage et elle intègre des éléments qui n'existaient pas il y a 9 ans et qui contribuent à améliorer la finition et les fonctionnalités du produit. Cette réédition conserve ce qui était réussi à l'époque et améliore ce qui pouvait l'être avec au final un produit à l'esthétique vraiment plus aboutie.

LEGO Star Wars 75308 R2-D2

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 5 mai 2021 prochain à 23h59. 

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Clem38 - Commentaire posté le 25/04/2021 à 19h32