Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75257 Millennium Falcon

C'est l'heure de s'intéresser rapidement au set LEGO Star Wars 75257 Millennium Falcon (1353 pièces - 159.99 €) avec une nouvelle interprétation du vaisseau le plus emblématique de la saga Star Wars qui est également un marronnier de la gamme LEGO.

À chaque nouvelle version, ses améliorations, ses modifications, ses qualités et ses défauts. Il y a toujours un Millennium Falcon au catalogue LEGO et c'est finalement celui-là qu'il faut acheter pour se faire plaisir ou faire plaisir à un jeune fan qui n'a pas connu les versions précédentes : pendant que les sets retirés des rayons se revendent trop cher sur le marché secondaire, la version du moment est toujours disponible en promotion quelque part.

Cette mouture 2019, basée sur le film The Rise of Skywalker, reprend la recette habituelle : Un vaisseau (très) compact, avec une apparence extérieure acceptable, un intérieur sommaire mais suffisant et une jouabilité maximale permise par les différents panneaux mobiles de la carlingue.

Le châssis du vaisseau est ici composé d'éléments Technic qui lui assurent toute la rigidité nécessaire pour résister aux assauts des jeunes fans. Quelques plaques pour dissimuler les barres et on assemble ensuite les différents espaces qui servent de base ludique à ce playset. L'intérieur est un peu vide, mais on se consolera en se disant qu'il y a de la place pour y mettre en scène les différents personnages fournis.

75257 Millennium Falcon

L'allure générale du vaisseau est satisfaisante, ce modèle n'est pas un UCS de 5000 pièces et les compromis sur les formes du vaisseau sont inévitables. Vu de loin, ce Millennium Falcon a presque fière allure. De plus près, c'est tout de suite moins évident avec beaucoup d'angles un peu approximatifs et de trous dans la carlingue.

Comme sur le vaisseau du set 75105 Millenium Falcon, deux Spring-Shooters sont intégrés dans les mandibules du vaisseau et il suffit de glisser le doigt dans les ouvertures pour déclencher le tir.

La grosse planche de stickers fournie ne surprendra personne mais elle a un défaut assez agaçant : la plupart des autocollants ronds fournis ne sont pas correctement centrés et il faudra les aligner en ne tenant compte que de leur positionnement final pour compenser.

L'arrière du vaisseau est plutôt réussi avec l'intégration de pièces bleues transparentes sur fond blanc. Cette solution pour reproduire le système de propulsion est sans doute la meilleure possible sans devoir faire appel à un éclairage additionnel. Les charnières retenant les panneaux supérieures sont ici vraiment très apparentes, mais on fera avec.

Sous le vaisseau, c'est service minimum  avec quatre trains d'atterrissage fixes et assez sommaires et un ensemble de canons laser à base de bâtons de ski enfichés dans des cônes qui se décrochent facilement et qu'il faudra éviter de perdre.

75257 Millennium Falcon

75257 Millennium Falcon

Le système d'ouverture en parts de pizza vu dans le set 75105 Millennium Falcon commercialisé en 2015 passe à la trappe avec ici des portions plus large de la carlingue qui peuvent être ouvertes pour permettre l'accès aux différents espaces jouables. Ces différents éléments peuvent évidemment être déclipsés pour découvrir complètement l'intérieur du vaisseau et s'y amuser sans être gêné par les plaques qui dépassent.

La table de Dejarik tampographiée sur un bouclier noir est identique à celle vue dans le set 75212 Kessel Run Millennium Falcon (2018) et l'hyperdrive présent dans cette nouvelle version est plus sommaire que celui du set 75105 Millennium Falcon. Il se résume ici à quelques pièces sur lesquelles on colle un autocollant.

Le cockpit est toujours aussi exigu, impossible d'y loger plus de trois personnage, D-O compris. La verrière et la face avant sont joliment tampographiées,dans la bonne teinte, mais l'ensemble obtenu par l'assemblage des deux demi-cônes n'est maintenu que par les deux tenons visibles au dessus de la tête des occupants. C'est à mon avis un peu juste pour un playset. C'est aussi autour du cockpit qu'on trouve les finitions les plus approximatives de ce modèle avec un très disgracieux clip de fixation pour le panneau supérieur de la carlingue qui reste beaucoup trop visible.

75257 Millennium Falcon

La dotation en minifigs est ici correcte même si beaucoup de collectionneurs seront déçus d'obtenir de nouveaux exemplaires des minifigs de C3-PO, R2-D2 et Chewbacca déjà livrées à l'identique dans de nombreuses boites. Ils se consoleront avec les minifigs de Lando Calrissian, Finn et Boolio.

La star du set, c'est évidemment Lando Calrissian avec une minifig très réussie qui fait honneur au personnage incarné à l'écran par Billy Dee Williams mais qui reste cohérente avec la version plus jeune de Donald Glover. la coiffure utilisée ici est peut-être un peu trop "disco" mais les détails du visage suffisent à rendre l'ensemble suffisamment crédible à mes yeux. La minifig est livrée avec deux éléments qui constituent la cape de Lando, je n'en demandais pas tant et je me serais volontiers passé de la partie supérieure.

La minifig de Finn n'est pas 100% inédite, la tête du personnage livré ici est identique à celle vue dans le set 75176 Resistance Transport Pod (2017). Je ne suis pas certain que la minifig méritait de recevoir la chevelure du jeune Lando ou de Nakia (Black Panther) mais on fera avec.

On ne sait pas grand chose de Boolio, l'alien fourni ici dans une tenue très réussie et fidèle à ce qu'on a pu voir pour l'instant de celle du personnage du film. La tête du personnage est elle aussi très convaincante avec un mélange de plastique dur et de matière plus souple pour les cornes et une injection en deux couleurs.

75257 Millennium Falcon

Bref, si vous n'avez pas de Millennium Falcon en version System, c'est évidemment celui-ci qu'il faut acheter en ce moment, surtout que la boite est déjà en promotion avec une réduction de 32% sur son prix public habituel : 109.00 € chez Amazon au lieu de 159.99 € sur la boutique officielle LEGO à l'heure où j'écris ces lignes.

Les plus jeunes y trouveront leur compte avec un playset solide et ludique et les collectionneurs ajouteront une nouvelle version du Millennium Falcon sur leurs étagères sans doute déjà bien encombrées et quelques jolies minifigs inédites dans leurs cadres Ribba. Tout le monde y trouve son compte et Chewbacca, C3-PO et R2-D2 finiront dans le tiroir habituel des "doublons" envahissants.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 25 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Creator 40434 Reindeer

C'est le sachet actuellement offert chez LEGO dès 35 € d'achat : le polybag LEGO Creator 40434 Reindeer qui est en fait une réédition du sachet portant la référence 30474 produit en 2016.

Pas de minifig exclusive ou de licence ici, avec les 77 pièces fournies on se contente d'assembler un renne accompagné de deux petits cadeaux. L'animal aux yeux de Mixel pourra finir au choix dans un diorama festif ou sur les branches du sapin.

C'est mignon, c'est vite assemblé et ça peut éventuellement occuper les plus jeunes durant quelques minutes. Difficile de faire prendre des poses originales à ce renne, les pattes ne s'ouvrent que vers l'extérieur.

LEGO Creator 40434 Reindeer

Il faut tout de même dépenser 35 € pour se faire offrir ce polybag sans prétention, et je reste persuadé que ce type de sachet devrait être inclus dans toutes les commandes sans minimum d'achat. Après tout, si on accepte de commander directement chez LEGO et de payer au prix fort des boites qu'il est possible de trouver beaucoup moins cher ailleurs, LEGO devrait faire un effort plus significatif de son côté.

Ceci étant dit, ce n'est sans doute pas le pire polybag de l'histoire des promos LEGO et un produit offert est toujours bon à prendre. Ce type de sachet constitue également une mise en avant intéressant des possibilités offertes par la gamme Creator 3-en-1, souvent "oubliée" des fans amateurs de licences diverses et variées mais qui propose régulièrement des animaux ou des créatures plutôt réussies.

ACCÈS DIRECT À L'OFFRE SUR LE SHOP LEGO >>

L'OFFRE EN BELGIQUE >> L'OFFRE EN SUISSE >>

 

LEGO Creator 40434 Reindeer

Note : Les deux sachets présentés ici, fournis par LEGO, sont comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 17 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire. 


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Originals 853967 Wooden Minifigure

C'est le produit dérivé du moment et comme LEGO m'en a envoyé un exemplaire, je vous propose de vous livrer quelques réflexions très personnelles sur le "set" LEGO Originals 853967 Wooden Minifigure (30 pièces - 119.99 €). Tout a déjà été dit ou vu autour de ce produit, il n'y a donc pas vraiment matière à en faire une "review" encyclopédique.

Vous le savez depuis l'annonce officielle du produit, LEGO rend ici hommage au savoir-faire du fondateur de la marque, Ole Kirk Kristiansen, qui était charpentier de son état avant de devenir l'empereur du jouet en plastique. Le produit se résume donc à une reproduction en bois de chêne de la minifig LEGO, à un sachet de 29 pièces pour lui mettre quelques accessoires à construire entre les mains et à une jolie boite.

Au déballage, le conditionnement fait son petit effet : La minifig est soigneusement rangée dans son insert coloré et il faudra faire attention à ne pas tenter de la déloger sans avoir au préalable retiré l'élastique transparent qui la tient en place au niveau des bras. Pour une minifig en bois de 20 cm de haut, je m'attendais à quelque chose plus lourd mais elle ne pèse que 340 grammes.

Précision utile : la boite n'est pas scellée, elle peut donc être ouverte et refermée sans abîmer l'emballage collector.

Bonne nouvelle, les textes du petit livret qui accompagne la figurine sont en anglais et en français. Vous y trouverez quelques informations sur la société LEGO, ses premiers jouets en bois, quelques facts sur les minifigs et plusieurs idées de construction faisant bon usage de l'inventaire fourni dans le sachet de pièces qui accompagne la figurine. La bonne idée aurait été de fournir une brique standard mais en bois dans ce sachet...

LEGO Originals 853967 Wooden Minifigure

Je ne suis pas ébéniste ni spécialiste du bois sous toutes ses formes, mais il me semble que la finition de l'ensemble est très correcte. Les arrondis sont parfaits, les angles sont adoucis là où ils le sont également sur les minifigs en plastique et il n'y a guère que le contour intérieur des "faux" trous à l'arrière des jambes qui me semble un peu trop brut.

Sous les pieds de la figurine on apprend que ce produit est fabriqué au Vietnam avec du bois issu de forêts gérées de manière "durable".  Je suis bien conscient que l'Asie fabrique la majorité des produits que nous consommons aujourd'hui mais dans ce cas précis je m'attendais à ce que ce produit de luxe présenté comme une édition limitée et vendu à un tarif indécent soit effectivement fabriqué au Danemark. Je suis sans doute un peu trop naïf.

Petite déception en constatant que la figurine reste désespérément immobile. Les bras, les jambes et la tête sont collés au torse et les possibilités de mise en scène sont de fait un peu limitées. On pourrait aussi discuter du parti pris de LEGO concernant l'utilisation de mains en plastique au lieu d'éléments en bois. D'après le fabricant, ce choix s'imposait pour des questions de solidité des parties les plus fines des mains et de résistance des poignets à la rotation. Je ne suis malgré tout pas convaincu par ce mélange des matières, j'aurais préféré une figurine intégralement réalisée en bois, même avec un avertissement précisant qu'elle n'est destinée qu'à l'exposition.

LEGO Originals 853967 Wooden Minifigure

Nous savons tous que la plupart de ceux qui dépenseront 120 € pour s'offrir cet objet décoratif ne se risqueront pas à une personnalisation poussée de la chose même si LEGO insiste sur le fait que c'est à chacun de s'approprier le personnage en le barbouillant de peinture ou en l'habillant avec des vêtements et accessoires sur mesure.

Je pense donc que la majorité des clients ne dépassera pas le stade de l'ouverture du sachet de pièces fourni qui permet d'assembler quelques accessoires à mettre entre les mains du personnage. En ce qui me concerne, je trouve que la figurine se suffit à elle-même et qu'elle n'a pas vraiment besoin qu'on lui rajoute des éléments en plastique supplémentaires entre les mains.

Bref, si l'idée d'une minifig en bois n'est pas vraiment novatrice, de nombreux artistes et autre spécialistes du bois s'y sont déjà essayé avec plus ou moins de succès, la version "officielle" du produit est à mon avis un peu décevante par son manque d'articulations.

LEGO Originals 853967 Wooden Minifigure

Pour ceux qui seraient tentés de crier au complot en invoquant le fait que LEGO n'a rien inventé ici, je rappelle tout de même que la minifig est un produit sous copyright et que tous ceux qui en ont jusqu'ici produit des versions en bois en série pour se faire un petit billet ont allègrement enfreint les règles les plus élémentaires en matière de propriété intellectuelle. Que LEGO ait eu connaissance de ces productions et se décide enfin à investir un marché qui peut s'avérer juteux est légalement et moralement légitime. N'inversons pas les rôles.

Bref, cette minifig en bois vendue dans sa jolie boite est à mon avis un produit d'exposition au WAF (facteur d'acceptation féminine) très important mais un peu trop cher pour le rendre vraiment indispensable. C'est donc à chacun de voir si son intérieur ( ou son budget) s'accommodera de ce produit dérivé de luxe.

Comme je le disais lors de l'annonce, si vous avez autour de vous des gens qui se demandent quoi vous offrir à Noël, voici un produit qui remplacera avantageusement la paire de chaussettes The Simpsons habituelle. Recommandez leur de se regrouper pour rassembler le budget nécessaire à l'acquisition de ce produit et le tour est joué.

LEGO ORIGINALS 853967 WOODEN MINIFIGURE SUR LE SHOP LEGO >>

L'OFFRE EN BELGIQUE >> L'OFFRE EN SUISSE >>

 

Note : Le produit présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 15 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO Star Wars 75249 Resistance Y-Wing Starfighter (578 pièces - 69.99 €), une boite inspirée du film The Rise of Skywalker et commercialisée depuis le 4 octobre dernier. Comme d'habitude, on restera très prudent sur la fidélité du contenu du set avec ce que nous verrons à l'écran en décembre prochain et on se contentera de prendre pour l'instant ce produit pour ce qu'il est : une énième représentation du Y-Wing à la sauce LEGO accompagnée de quelques personnages.

On ne compte d'ailleurs plus les version du Y-Wing chez LEGO. Versions "classiques", modèle basé sur la série animée The Clone Wars, UCS, Microfighters, je crois qu'on a largement fait le tour du sujet en 20 ans et il est toujours appréciable d'avoir droit à un peu d'originalité même si la base de départ reste similaire.

L'avantage de cette nouvelle version, c'est de sortir du schéma des couleurs habituellement employées pour ce vaisseau. On se retrouve donc ici avec une livrée rouge et blanche qui justifiera l'achat de cette boite sans se dire que c'est encore un Y-Wing classique, dont le design aurait été repensé pour mieux coller aux exigences des fans d'aujourd'hui, qu'on achète.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Quelques pièces Technic pour l'armature principale, un cockpit qui prend forme progressivement au gré des différents stickers à coller sur la carlingue, une verrière tampographiée qui permet de peaufiner le tout et on y est. Il n'y a rien de très compliqué à assembler ici et les plus jeunes devraient s'y retrouver.

Ce sera un peu moins évident lorsqu'il faudra apposer les différents stickers qui donnent un peu de personnalité au vaisseau. Ce sont de gros autocollants qu'il faut soigneusement aligner pour ne pas massacrer le look du modèle. Et c'est là qu'on constate que LEGO a définitivement un problème avec le blanc. Blanc cassé, blanc crème ou blanc immaculé, toutes les teintes y passent et le résultat n'est pas très abouti. Les pièces ne sont pas vraiment blanches, les stickers eux le sont. La différence de teinte est bien visible et c'est décevant.

Si la verrière du vaisseau n'est pas inédite, la tampographie de la pièce est en revanche spécifique à ce modèle. je ne sais pas si LEGO avait l'intention d'assortir la teinte avec celle du reste de la partie avant du vaisseau, c'est ce que suggèrent pourtant les visuels officiels retouchés affichés sur la boutique du fabricant, mais c'est raté.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Les deux réacteurs sont eux aussi vite assemblés avec quelques étapes logiquement répétitives à souhait. L'ensemble est plutôt solide et facilement manipulable, même si les "branches" des réacteurs auront parfois tendance à se déclipser de manière inopinée. Le résultat final est visuellement très correct avec un souci du détail appréciable pour un modèle à cette échelle.

Un détail satisfaisant : La présence de trois trains d'atterrissage, certes sommaires mais pliables pour les rétracter en phase de vol, qui donnent un peu d'allure au vaisseau lorsqu'il est posé sur le coin d'une étagère.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Question jouabilité, il y a de quoi s'amuser un peu avec deux Spring-Shooters plutôt bien intégrés qui d'une simple pression sur la queue du missile éjectent leur projectile. Au centre du vaisseau, on dispose d'une soute à bombes qui permet de stocker trois munitions qu'il faudra ensuite libérer à l'aide de la molette placée à l'arrière. L'intégration du mécanisme de stockage est réussie et la molette ne défigure pas l'ensemble.

Le cockpit est un peu exigu, il faut bien orienter le casque de Zorii Bliss pour que l'excroissance arrière de l'accessoire passe sous le décroché prévu. Le droïde astromech trouve sa place à l'emplacement habituel, comme d'habitude dans une position qui n'est pas celle vue sur ce type de vaisseau mais on fera avec.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

La dotation en minifigs est ici plutôt intéressante avec un Snowtrooper, Zorii Bliss, Poe Dameron, un droïde astromech et le petit droïde D-O. Sans surprise, le Snowtrooper réutilise des éléments déjà vus dans d'autres boites depuis 2015 dont le calendrier de l'Avent Lego Star Wars 2017.

Zorii Bliss est un personnage au sujet duquel on ne sait pas grand chose pour l'instant, mais on sait au moins que c'est l'actrice  Keri Russell (Elizabeth Jennings dans la série The Americans) qui se cache sous le costume. Si le personnage n'enlève pas son casque de tout le film, la tête neutre se justifie. Sinon, c'est dommage. LEGO s'en sort plutôt bien avec la version plastique du casque porté par le personnage dans le film. C'est volumineux, mais c'est conforme à ce que nous avons pu voir jusqu'ici sur les différents visuels promotionnels fournis par Disney.

Poe Dameron est livré ici dans une tenue inédite, vue dans le trailer du film, avec chemise d'aventurier et bandana autour du cou.  La tête du personnage n'est pas inédite, c'est celle vue jusqu'ici dans une bonne demi-douzaine de sets. Logique, Oscar Isaac n'a pas beaucoup vieilli depuis The Force Awakens.

À propos des deux droïdes fournis, je me contenterai de deux remarques : je ne sais pas ce à quoi je m'attendais vraiment concernant D-O, mais je suis un peu déçu par la figurine Kinder livrée ici même s'il semble difficile de faire autrement. Le droïde astromech semble lui presque réussi, sauf qu'en y regardant de plus près on s'aperçoit que LEGO tente de résoudre le problème de tampographie d'une zone blanche sur un fond plus sombre en appliquant deux couches. C'est raté, encore faudrait-il aligner correctement les deux couches de blanc.

75249 Resistance Y-Wing Starfighter

Globalement, je suis séduit par cette boite qui propose une interprétation originale, détaillée et jouable du Y-Wing. Je suis aussi un peu déçu par les défauts techniques habituels que LEGO ne s'efforce toujours pas de corriger pour offrir un jouet haut de gamme vraiment irréprochable. Ce set de moins de 600 pièces est tout de même vendu 69.99 €, à ce tarif-là et venant d'un fabricant dont c'est le métier, je pense que j'ai le droit d'être exigeant. Heureusement, il est déjà possible de payer cette boite un peu moins cher que son prix public pour faire passer la pilule.

LE SET 75249 RESISTANCE Y-WING STARFIGHTER SUR LE SHOP LEGO >>

L'OFFRE EN BELGIQUE >> L'OFFRE EN SUISSE >>

 

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 13 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75246 Death Star Cannon

On s'intéresse très rapidement au set LEGO Star Wars 75246 Death Star Cannon (159 pièces - 19.99 €), une petite boite qui rejoint le set 75229 Death Star Escape au rayon des produits dérivés inspirés de scènes se déroulant sur l'Étoile de la Mort.

On frôle d'ailleurs ici la classification 4+ avec un contenu très sommaire qui n'atteint même pas le niveau de détail du canon vu dans le set 75159 UCS Death Star et il suffit de quelques minutes pour assembler le contenu de cette boite sans stickers.

75246 Death Star Cannon

En y réfléchissant bien, ce set est le complément idéal de n'importe quelle boite mettant en scène un vaisseau de l'Alliance Rebelle : plusieurs enfants pourront s'amuser avec un tireur qui visera le ou les vaisseaux de ses copains. De toute façon, je ne vois pas quel jeune fan s'amuserait durant des heures à désactiver le rayon tracteur. Le designer n'a pas fait d'effort particulier pour intégrer le lance-missiles au canon et c'est un peu dommage pour un set dédié à cette arme.

L'ouverture dans la coque de la Death Star est bien là, mais il manque vraiment un bout de cloison pour cacher l'extension sur laquelle se trouve le rayon tracteur. Avec quelques pièces de plus, il y avait pourtant matière à donner un peu plus de consistance à la scène. Au passage, je précise que la visée du canon n'est pas limitée à cette ouverture, l'arme peut être orientée comme bon vous semble.

La fonctionnalité qui consiste à désactiver le rayon tracteur est elle aussi très sommaire et intégrée de manière un peu douteuse. Le levier qu'il faut tirer pour faire tomber l'ensemble de pièces bleues dans le support prévu n'est même pas livré dans un coloris assorti au reste du modèle.

75246 Death Star Cannon

On remarque également qu'il n'y a qu'un seul poste d'artilleur au pied du canon alors que l'arme équivalente dans le set 75159 UCS Death Star permet d'installer correctement deux soldats aux commandes. Ici, LEGO ne fournit même pas un siège, il faut se contenter des quatre tenons disponibles à la droite du canon.

Le designer a en revanche essayé de donner un peu de volume au modèle en le plaçant sur un support qui surélève légèrement la plateforme du rayon tracteur. C'est toujours ça de pris pour simuler la prise de risque d'Obi-Wan Kenobi qui n'a pas plus de place ici que dans le film pour circuler autour de la console et atteindre la manette avec laquelle il doit désactiver le rayon.

75246 Death Star Cannon

La minifig d'Obi-Wan Kenobi conserve le visage vu dans plusieurs boites depuis le set 75052 Mos Eisley Cantina (2014) mais elle bénéficie ici d'un torse inédit et d'une nouvelle capuche.

Obi-Wan ne porte pas sa capuche lors de la scène de désactivation du rayon tracteur et une chevelure blanche additionnelle aurait été la bienvenue dans cette boite. Pas de tampographie sur les jambes du personnages, le budget disponible devait être dépassé. Pas de bulle dans le sabre laser, une partie du budget a du passer dans la résolution de ce problème récurrent qui semble enfin résolu pour de bon.

75246 Death Star Cannon

À propos de la nouvelle capuche, je suis moins enthousiaste que de nombreux fans qui la trouvent plus réussie que celle, un peu désuète mais toute en rondeur, livrée jusqu'ici.

C'est massif, un peu trop épais à mon goût et la continuité visuelle entre la capuche et la cape n'est pas vraiment assurée, la faute aux matériaux différents utilisés pour ces deux éléments qui bénéficient pourtant de teintes similaires. Les plis latéraux sont bien réalisés mais la zone supérieure de la capuche me semble moins réussie.

L' unique Imperial Gunner fourni dans cette boite n'a rien d'inédit : la minifig est celle livrée dans le calendrier de l'Avent LEGO Star Wars 2019 et le casque avait fait sa première apparition en 2018 dans le set 75217 Imperial Conveyex Transport.

75246 Death Star Cannon

Bref, j'attendrai que le set passe sous la barre des 15 € avant de m'offrir cette boite pour ajouter la minifig d'Obi-Wan Kenobi à ma collection. Je peux comprendre la volonté de LEGO d'essorer le catalogue de scènes plus ou moins cultes qui se déroulent sur la Death Star sous la forme de petites boites abordables, mais si elles ne proposent rien de plus abouti que ce qui est déjà disponible dans les sets existants, je ne vois pas trop l'intérêt de la démarche.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 10 novembre 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.