Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75275 UCS A-Wing Starfighter

L'intention y était, mais c'est raté. Tous ceux qui ont acheté le set LEGO Star Wars 75275 A-Wing Starfighter dès son lancement le 1er mai dernier ont probablement été surpris de trouver dans la pochette contenant le livret d'instructions deux exemplaires de la planche de stickers qui permet d'habiller les réacteurs et la plaque d'identification du modèle.

Ce n'est pas une erreur, ou plutôt l'erreur n'est pas là. LEGO annonce en effet par la voix de Jens Kronvold Frederiksen (Design Director), dont l'interview est publiée dans le livret d'instructions, son intention de fournir désormais certaines planches de stickers en deux exemplaires lorsqu'il s'agit d'autocollants un peu difficiles à poser sur une verrière. Il est également indiqué que ce changement affectera tous les sets estampillés Ultimate Collector Series à venir qui pourraient présenter un tel challenge.

je vous ai scanné l'extrait en question :

Le set LEGO Star Wars 75275 A-Wing Starfighter était en principe le premier à bénéficier de cette seconde planche de stickers pour la verrière, mais c'est l'autre feuillet d'autocollants qui est ici livré en deux exemplaires.

On se contentera donc pour l'instant de saluer l'intention, qui offrira une seconde chance aux plus maladroits et qui convaincra sans doute ceux qui préféraient jusqu'ici ne pas prendre de risque et laisser leur verrière nue, mais pour la mise en pratique de cette bonne résolution, c'est raté pour cette fois.

Espérons que cette erreur soit corrigée pour le prochain batch de sets. En attendant, vous pouvez vous appuyer sur les déclarations ci-dessus et contacter sans délai le service client qui devrait se faire un plaisir de vous envoyer la seconde planche de trois stickers promise mais malheureusement absente dans la boite.

75275 UCS A-Wing Starfighter

75275 UCS A-Wing Starfighter


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

On (re) reparle aujourd'hui brièvement du jeu vidéo LEGO Star Wars : The Skywalker Saga, avec pour cette fois l'annonce de la date officielle de sortie du jeu : elle est fixée au 20 octobre 2020.

S'il fallait jusqu'ici se contenter de l'échéance indiquée par Amazon qui mentionne une disponibilité effective du jeu pour le 31 décembre 2020, on apprend en effet aujourd'hui grâce au récapitulatif hebdomadaire de l'actualité de la licence Star Wars diffusé sur la chaîne Youtube officielle que le jeu sera disponible dès l'automne.

Aucune mention en revanche dans la vidéo ci-dessous des éventuelles différentes éditions du jeu qui seront proposées à la vente, mais nous aurons probablement droit à une édition standard et une version Premium ou Deluxe avec le Season Pass, quelques DLCs et un produit LEGO, comme c'était le cas pour le jeu vidéo LEGO Star Wars : The Force Awakens commercialisé en 2016.

Mise à jour : la vidéo originale contenant l'annonce de la date de sortie a été supprimée de la chaîne officielle puis a été remplacée par une version expurgée indiquant que le jeu serait "bientôt" disponible  :

Bonus : Des steelbooks, pour l'instant exclusifs à l'enseigne Best Buy aux USA et au Canada, seront également disponibles :


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75275 UCS A-Wing Starfighter

Comme promis, je vous livre aujourd'hui rapidement quelques impressions personnelles sur le set LEGO Star Wars 75275 A-Wing Starfighter (1673 pièces), une boite vendue au prix public de 199.99 € depuis le 1er mai dernier et qui intègre la prestigieuse gamme Ultimate Collector Series. Il n'est d'ailleurs pas question ici de "spoiler" tout le processus d'assemblage en vous déroulant un inventaire à la Prévert sans grand intérêt, d'autres feront ça mieux que moi.

Puisqu'il s'agit d'un produit haut de gamme destiné à un public de collectionneurs exigeants, on s'attend donc à pouvoir assembler une maquette aboutie dont chaque détail a été pensé pour offrir une expérience de construction et un plaisir d'exposition sans failles.

Et dès l'ouverture du carton, on comprend malheureusement qu'un détail "technique" va gâcher tout ça : la verrière du poste de pilotage n'est pas tampographiée et il faudra appliquer trois stickers pour lui donner son apparence définitive. Beaucoup de fans seront tentés de ne pas prendre le risque de (mal) coller ces trois autocollants, mais le résultat est alors visuellement très moyen. Avec un peu de patience et en se servant de la bordure inférieure de la pièce pour aligner les deux stickers latéraux, on y arrive assez facilement. Il suffit ensuite de bien viser pour que les deux extrémités du sticker qui passe par dessus la verrière soient alignées avec les excroissances visibles sur les côtés.

75275 UCS A-Wing Starfighter

Les habitués de ce type d'exercice savent malgré tout que ces stickers sont souvent difficiles à appliquer correctement, qu'il n'y a pas de "deuxième chance" et que ces autocollants finiront tôt ou tard par se sécher et se décoller sous l'effet de la chaleur, de la lumière et de la poussière. Maigre compensation, la verrière est emballée séparément ce qui nous permet d'obtenir une pièce en parfait état, sans les rayures trop souvent rencontrées sur les pièces transparentes.

Dans l'ensemble, la construction de ce vaisseau est heureusement très plaisante, les techniques mises en œuvre sont variées, chaque sous-ensemble trouve parfaitement sa place sur le châssis central et à part lors des quelques étapes un peu répétitives et des phases de pose de stickers, je dois avouer que j'ai pris du plaisir à assembler cette maquette du A-Wing.

Ce set est aussi un bel exemple de la complémentarité entre les éléments de l'univers Technic, ici au service de la rigidité du modèle, et les briques classiques : On commence l'assemblage avec une structure interne basée sur un solide châssis composé de poutres Technic et on intègre au passage le mécanisme qui permettra de faire basculer les canons latéraux. On ajoute dès cette étape les éléments en Dark Red qui constituent le "plancher" et donc la surface inférieure du vaisseau et on comprend assez vite que le designer a fait l'impasse sur les trains d'atterrissage.

75275 UCS A-Wing Starfighter

Le siège du pilote, avec ses lingots qui incarnent les coussins de l'assise et du dossier, est assemblé dès les premières pages du livret d'instructions et il vient se glisser au cœur de la structure interne sur laquelle vont venir se clipser les différents sous-ensembles qui constituent la carlingue. Le manche n'a aucune fonction, il n'est pas connecté au mécanisme qui permet d'orienter les canons latéraux. Cette construction par modules facilitera d'ailleurs le démontage partiel du modèle pour un nettoyage en profondeur après plusieurs mois d'exposition ou un rangement temporaire.

Les deux éléments qui constituent le nez de l'appareil et se rejoignent à l'avant sont ensuite mis en place et les premiers écarts de teinte entre les pièces et les stickers font leur apparition : les deux petits autocollants placés à l'avant sont un peu plus foncés que les pièces sur lesquelles il faut les appliquer.

Plus grave, les pièces en Dark Red ne sont pas toutes exactement de la même teinte. Cet écart n'est pas aussi dérangeant que sur les pièces blanches, qui sont aussi affectées par ces écarts de teinte, mais on en vient à se demander comment un fabricant dont c'est le métier n'arrive toujours pas à résoudre ce problème.

Les modules latéraux qui assurent la transition entre le corps et l'avant du vaisseau me semblent plutôt réussis malgré l'espace résiduel à l'avant entre chacun de ces blocs de pièces et les bordures blanches du nez de l'appareil. La construction de ces sous-ensembles est très ingénieuse et le résultat est à mon avis visuellement plutôt convaincant avec une surface externe toute en rondeur. Les trois pièces blanches avec les carrés gris, visibles sur la photo ci-dessous, sont tampographiées.

75275 UCS A-Wing Starfighter

La surface externe des réacteurs, à base de demi-cylindres Dark Red, reçoit un énorme sticker qui n'amène que quelques lignes noires. Fallait-il imaginer des autocollants aussi larges pour ces quelques lignes ? je n'en suis pas certain. Les réacteurs font aussi appel à une pièce que les fans de la gamme LEGO Star Wars connaissent bien puisque la grosse roue de chariot blanche utilisée ici en quatre exemplaires apparaissait déjà en 2017 dans le set 75191 Jedi Starfighter with Hyperdrive.

Les deux canons latéraux sont constitués de jantes, de manches de sabres laser et de pièces diverses enfilées sur un axe Technic et ils sont connectés à travers la carlingue au mécanisme qui permet de les orienter. La fonctionnalité est anecdotique mais elle a le mérite d'autoriser une mise en situation un peu plus dynamique.

L'incontournable support de présentation est ici comme souvent légèrement incliné pour une présentation qui met surtout en valeur la surface supérieure du vaisseau. Il n'y a de toute façon pas grand chose à voir sous l'appareil, c'est lisse mais c'est aussi service minimum : pas de trains d'atterrissage rétractables. Le vaisseau n'est pas solidaire du socle, il est simplement enfiché dans l'extrémité supérieure du présentoir.

Vous le savez déjà si vous êtes observateur, les informations fournies sur la petite plaque de présentation sont une peu approximatives : il manque notamment un (s) au nom du fabricant Kuat System(s) Engineering et il y a deux lanceurs de missiles Dymek HM-6 sur ce vaisseau. Ces erreurs ne sont pas suffisamment grossières pour gêner la plupart des fans, mais elles sont révélatrices d'un manque de précision des designers et de toute la chaîne de validation du projet notamment par les détenteurs de la licence concernée.

75275 UCS A-Wing Starfighter

75275 UCS A-Wing Starfighter

Vous vous en doutez, ce vaisseau n'est pas à l'échelle des minifigs. Pour ceux qui seraient sceptiques ou tentés de croire le contraire, je vous ai mis la figurine fournie dans le siège du pilote. C'est sans appel.

Pour agrémenter le support de présentation, LEGO nous fournit dans cette boite un pilote considéré comme "générique", mais vous pouvez faire comme moi et vous convaincre qu'il s'agit d'Arvel Crynyd. La minifig est une magnifique réactualisation de la version vue en 2013 dans le set 75003 A-Wing Starfighter, le visage du personnage est celui de l'un des soldats rebelles du set 75241 Action Battle Echo Base Defense, et les habitués de la gamme LEGO Marvel auront reconnu le visage de Peter Parker ou celui de Scott Lang (Ant-Man). La tampographie du torse et des jambes est réussie et le casque est magnifique avec ses zones métallisées sur les flancs.

Bref, cette version Ultimate Collector Series d'un vaisseau qui n'avait a priori pas forcément la carrure pour intégrer cette gamme de maquettes plus détaillées que les modèles de la gamme "classique" est à mon avis globalement très convaincante. Dommage que l'expérience de construction, au demeurant très agréable, soit un peu gâchée par la nécessité de coller quelques stickers sur la verrière spécialement conçue pour cette boite facturée 200 €.

Si vous avez déjà commandé cette boite, je pense que vous ne serez pas déçu par le challenge qu'elle propose et le résultat final. Si vous pensez qu'un A-Wing n'a pas le même charisme qu'un X-Wing ou que le Millennium Falcon, vous avez sans doute raison, mais il ne faudrait pas que vous regrettiez un jour d'avoir fait l'impasse sur ce set qui ne devrait pas faire l'objet d'une réédition avant de (très) longues années.

Note : Le produit présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 18 mai 2020 prochain à 23h59. l'expédition du lot au gagnant n'aura lieu que lorsque la situation sanitaire le permettra.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Star Wars : The Skywalker Saga

On reparle aujourd'hui brièvement du jeu vidéo LEGO Star Wars : The Skywalker Saga, avec la mise en ligne par LEGO d'un visuel qui devrait logiquement devenir l'illustration présente sur l'emballage du produit.

À ce stade, on ne sait toujours pas quand le jeu sera disponible, LEGO se contenant de publier l'image ci-dessus sans livrer plus d'informations. On ne sait pas non plus si nous aurons droit à une version "premium" accompagnée d'une éventuelle minifig, exclusive ou pas.

Pour patienter, vous pouvez toujours lire l'interview  de Jonathan Smith (TT Games) et Craig Derrick (Lucasfilm Games) disponible sur StarWars.com.

Je vous remets ci-dessous le trailer du jeu dévoilé en décembre 2019 :

Les différentes versions du jeu sont actuellement en précommande chez Amazon, qui se contente pour l'instant d'indiquer une date de disponibilité fixée au 31 décembre 2020 :

Dernière mise à jour :  2020-06-01 at 05:00 / Liens affiliés / Images obtenues via l'API Amazon


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Avant de vous livrer quelques impressions personnelles sur le set LEGO Star Wars 75275 A-Wing Starfighter (1673 pièces - 199.99 €) à l'occasion d'un "Vite Testé", je donne la parole aux deux designers Hans Burkhard Schlömer et Jens Kronvold Frederiksen, (Design Director) qui ont travaillé sur ce produit et qui ont gentiment accepté de répondre à quelques questions par email.

Will : Comment est née l'idée de proposer une version Ultimate Collector Series du A-Wing, un vaisseau qui a priori n'est pas le plus détaillé ni le plus impressionnant des nombreux engins issus de l'univers Star Wars ?

Jens Kronvold Frederiksen :  Tout est possible avec les briques LEGO, même créer une reproduction au format Ultimate Collector Series d'un vaisseau comme le A-Wing !

Nous n'avions aucune inquiétude particulière à propos de l'adaptation du modèle de référence à cette échelle, même nous avons rapidement compris durant le processus de création que la version UCS idéale nécessiterait une verrière de cockpit sur mesure.

Nous avons eu l'opportunité de pourvoir créer ce nouvel élément et nous avons alors décidé qu'il était temps de créer ce modèle basé sur un vaisseau emblématique de la saga Star Wars !

Will : Quelles sources et autres documents (photos, maquettes utilisées dans le film, autres produits dérivés) ont été utilisées pour reproduire les nombreux détails esthétiques de la version LEGO ? Connaissiez-vous la version au 1/72 commercialisée par Bandai en 2017 que de nombreux collectionneurs considèrent comme un produit de référence ?

Hans Burkhard Schlömer : Nous avons travaillé sur la base de photos issues des archives de Lucasfilm et de captures réalisées par nos soins directement depuis les différentes scènes du film.

J'utilise effectivement aussi parfois d'autres produits, ici la version commercialisée par Bandai, comme source d'inspiration, mais les maquettes originales utilisées à l'écran sont les versions de référence que nous avons utilisé au cours du développement de ce produit.

Will : Quelle a été la partie du vaisseau la plus difficile à reproduire pour que ce nouveau modèle LEGO soit le plus fidèle possible à la version vue à l'écran ?

Hans Burkhard Schlömer : Les sections placées à l'avant de la carlingue et qui forment la structure en "A" du vaisseau ont été les plus compliquées à imaginer et à connecter à la structure interne du modèle.

Ces deux sections intègrent des assemblages de pièces pointant dans toutes les directions et font appel à des éléments Technic qui leur permettent de venir se fixer solidement sur le reste du vaisseau.

La difficulté du challenge était aussi de conserver une relative facilité d'assemblage et d'éviter de créer la confusion chez ceux qui feront l'acquisition de ce produit. Si tout se met parfaitement en place progressivement mais aussi parfois d'une manière un peu surprenante, alors je considère que le designer a correctement fait son travail.

Will : En marge des formules de calcul habituelles que nous connaissons tous, comme par exemple le ratio nombre de pièces / prix public, comment avez-vous défini l'échelle définitive de la version LEGO ?

Hans Burkhard Schlömer : Le prix public du produit est en effet le facteur décisif dans ce domaine car il fixe le budget dont je dispose et donc la taille du modèle, la seule réelle limitation étant ensuite la quantité minimale de briques à mettre dans la boite pour correspondre au tarif prévu.

Will : L'emballage du produit adopte le nouvel habillage visuel "18+" aussi utilisé pour les trois reproductions de casques commercialisées depuis peu. En mettant les considérations esthétiques et cosmétiques de côté, pouvez-vous nous promettre que les techniques utilisées sur ce nouveau modèle sauront surprendre et divertir même les plus expérimentés des fans adultes ?

Jens Kronvold Frederiksen : La classification "18+" n'est pas spécifique à la gamme LEGO Star Wars et elle a simplement vocation à expliquer que ces produits ciblent plutôt un public de fans de LEGO adultes.

Il s'agit de constructions qui peuvent donc être considérées comme plus complexes que d'autres et qui proposent un challenge d'un certain niveau. Ce nouveau set n'est cependant pas plus difficile à assembler que les autres produits estampillés Ultimate Collector Series commercialisés par le passé, la nouvelle classification "18+" ne change rien sur ce point précis.

Will : La verrière du poste de pilotage est un élément inédit spécialement fabriqué pour ce set.  Cette pièce a-t-elle été imaginée en premier et le modèle final assemblé autour ou a-t-elle été créée après pour s'intégrer parfaitement au modèle ?

Hans Burkhard Schlömer : J'avais initialement assemblé deux versions du A-Wing : une première basée sur une verrière en 8 tenons de large et une seconde qui utilisait une verrière de 6 tenons de large.

Les deux verrières étaient construites à l'aide d'éléments existants qui permettaient d'obtenir un rendu assez réaliste, mais le modèle basé sur la verrière en 8 tenons s'est avéré beaucoup trop gros et nous avons finalement décidé de garder la version avec la solution en 6 tenons de large.

Après analyse, nous sommes arrivés à la conclusion que la solution à base de pièces existantes n'était pas totalement satisfaisante sur le plan esthétique et nous avons donc décidé de créer la nouvelle pièce que vous trouverez dans cette boite.

Will : Il est clair que la minifig du pilote fournie est supposée être un personnage générique qui sert de complément d'exposition au produit. On ne peut cependant pas s'empêcher d'imaginer qu'il s'agit d'Arvel Crynyd (Green Leader), un personnage vu aux commandes d'un A-Wing dans l'Episode VI. Pourquoi ne pas avoir identifié clairement ce personnage dans le set ?

Jens Kronvold Frederiksen : Nous aurions pu identifier nominativement la minifig livrée dans cette boite, mais le vaisseau à construire ici est plutôt une version générique inspirée de ceux qui ont participé à la bataille d'Endor vue dans le film Return of the Jedi et nous avons donc décidé que le pilote serait lui aussi un personnage générique.

Hans Burkhard Schlömer : Cette minifig est d'ailleurs inédite, même s'il s'agit surtout d'une mise à jour de la version de 2013 [75003 A-Wing Starfighter]. Le design global de la figurine a été réactualisé avec un niveau de détail encore supérieur à celui de la version précédente pour lui donner un look plus fidèle à la tenue de référence. Le casque profite ici d'ailleurs d'une tampographie métallisée sur les côtés, ce qui correspond exactement au détail vu sur le casque utilisé à l'écran.