Will | 03/12/2018 - 21:50 LEGO News

Assurer sa collection de sets LEGO ? C'est possible !

Tous les collectionneurs se sont au moins une fois posé la question en contemplant leurs nombreuses boite empilées dans un coin de la maison : Est-il vraiment possible d'assurer sa collection de sets LEGO ? Après tout, il est maintenant possible d'assurer tout et n'importe quoi, donc pourquoi pas des sets LEGO. Le sujet est d'ailleurs revenu récemment au centre des discussions suite au cambriolage dont à été victime le Youtuber Republicattak.

Plus précisément : Est-il vraiment possible d'assurer une collection de sets LEGO en tenant compte de la valeur réelle des produits concernés et sans subir de décôte éventuelle (franchise comme pour un contrat d'assurance habitation classique, déduction liée à la vétusté appliquée sur les produits volés) en cas de sinistre ? C'est effectivement possible car il existe des produits d'assurance spécialement conçus pour les objets de collection.

Le principe est simple : Vous estimez votre collection, vous déclarez le montant que vous souhaitez garantir et l'assureur vous communique le montant de la prime annuelle à régler. Attention, il s'agit bien d'une assurance pour laquelle c'est vous qui déclarez le montant à assurer. En cas de sinistre (vol, incendie, dégâts des eaux...), vous devrez fournir à l'expert en charge de l'évaluation du préjudice tous les éléments qui lui permettront de confirmer votre évaluation initiale.

Dans tous les cas, l'indemnisation ne pourra évidemment pas dépasser le montant pour lequel vous êtes assuré. Si vous avez volontairement minimisé la valeur de votre collection, c'est tant pis pour vous. Si vous l'avez surestimée, il faudra en découdre avec l'expert qui ne manquera pas de vérifier vos déclarations par tous les moyens qu'il jugera utiles.

Il est donc prudent de faire un inventaire complet et exhaustif de vos précieux sets et de leur état, de prendre de nombreuses photos des boites concernées dans leur environnement de stockage, de conserver les éventuelles factures d'achat et de préparer une liste d'outils qui permettront de convaincre l'expert du bien-fondé de votre évaluation. Bricklink et son historique des ventes et des prix moyens pratiqués sur chaque référence est par exemple une bonne base de départ. Mieux vaut être préparé au pire pour ne pas regretter plus tard d'avoir pris le dossier à la légère en se contentant de dormir sur ses deux oreilles, rassuré par le contrat signé.

Le courtier Roederer s'est par exemple associé à l'assureur ERGO pour proposer un produit qui répond vraiment aux attentes des collectionneurs, sans franchise ni contraintes rocambolesques avec à l'arrivée les montants de prime annuelle suivants : 145 € pour une collection de sets estimée entre 0 et 10.000 €, 214 € pour une valeur comprise entre 10.000 et 25.000, 282 € pour une valeur comprise entre 25.000 et 50.000 € et 351 € pour une valeur assurée comprise entre 50.000 et 75.000 €.

Autre détail à vérifier avant de signer un contrat spécifique : les conditions de sécurité de votre habitation et/ou de l'espace de stockage dédié à vos produits LEGO.  Certains assureurs peuvent vous imposer l'installation d'une alarme là ou d'autres se contenteront d'une fermeture trois points sur les principaux accès à la zone en question. Même constat sur la protection des parties vitrées placées à moins de 3 mètres du sol : un assureur vous demandera d'y installer du verre anti-effraction ou des barreaux là ou d'autres exigeront une alarme.

Chaque année, ou en cas de modification substantielle de la valeur de votre collection, vous devrez à nouveau déclarer le montant à assurer et le montant de votre prime sera ajusté en conséquence.

Attention, ce type de contrat est régi par le code des assurances auxquelles viennent s'ajouter des conditions particulières, vous y trouverez donc les exclusions habituelles relatives aux émeutes, aux zombies, aux explosions nucléaires, à la fin du monde, etc... mais également des dispositions relatives aux produits de collection : non prise en garantie du vieillissement des produits, dommages causés par les rongeurs, dommages résultant de l'action de la lumière ou des changements de température, etc... Vérifiez bien ces dispositions spécifiques pour ne pas avoir de mauvaise surprise en cas de sinistre.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez contacter Jean-Brice Schwob du cabinet Roederer par email (jbschwob@roederer.fr) ou par téléphone au 06 31 70 13 74. C'est aussi un AFOL, il sait de quoi nous parlons ici et il saura vous conseiller en fonction de vos besoins.

Rejoignez la discussion !
guest
29 Commentaires
les plus récents
les plus anciens Les mieux notés
Voir tous les commentaires
29
0
N'hésitez pas à intervenir dans les commentaires !x
()
x