Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Suite et fin de mon compte-rendu sur le LEGO Inside Tour 2015.

Nous sommes donc vendredi, dernier jour du voyage, et après une présentation Powerpoint à la gloire du groupe Merlin Entetainments qui gère les parcs LEGOland depuis 2005, nos accompagnateurs nous invitent à participer à un prometteur "Backstage Tour" du parc de Billund.

C'est finalement l'activité la moins intéressante du Tour : Il n'y a pas grand chose à voir Backstage. Nous marchons parmi les ateliers d'entretien et de nettoyage où quelques employés s'affairent avant de pénétrer par une porte dérobée dans les coulisses sombres d'une attraction semblable à celle basée sur la franchise Pirates des Caraïbes de Disneyland Paris.

En quelques minutes, nous ressortons sans avoir vraiment vu grand chose. Ensuite, nous prenons la direction de l'atelier dans lequel sont assemblés les éléments du Miniland du parc. On y voit les concepteurs coller les pièces des personnages et des véhicules, on pose quelques questions et retour au parc pour une visite en groupe du Miniland en question.

Cet espace du parc dédié aux mini-constructions est plutôt agréable à visiter mais il ne faut pas être trop exigeant sur l'entretien et la fraîcheur de certains ensembles, surtout ceux qui sont présents depuis de longues années. Les intempéries font leur travail et le vernis qui doit en principe permettre de limiter la casse n'a pas l'air très efficace... L'espace dédié à l'univers Star Wars , installé en 2011, est dans un état passable.

Retour à l'hôtel en début d'après-midi pour la cérémonie de clôture du Tour. On nous remercie chaleureusement d'être venu, on nous présente le set exclusif édité pour l'occasion et le designer Steen Sig Andersen, personnage très sympathique et abordable, signe patiemment la boite de chaque participant.

Fin du Tour.

Du côté des souvenirs que chaque participant peut rapporter de Billund, le butin est plutôt maigre : Quelques minifigs qui servent de carte de visite aux différents interlocuteurs rencontrés, quelques briques distribuées à la sortie de l'usine et une paire de goodies offertes par les designers lors de leur présentation. Les designers de la gamme Bionicle avaient de leur côté prévu un souvenir à tirage limité plutôt sympa (qui n'est pas sur la photo ci-dessous).

Alors, faut-il dépenser 2000 € plus les frais pour ce LEGO Inside Tour ? La réponse dépend de ce que vous espérez y trouver : Si vous êtes un AFOL qui se tient régulièrement au courant de l'actualité LEGO, vous pouvez garder votre argent. Tel qu'il est organisé actuellement, ce Tour s'adresse plus au consommateur qui aime la marque et qui veut se faire plaisir qu'au fan pur et dur qui sait déjà tout sur LEGO et qui aura l'impression qu'on lui ressort tout le contenu déjà existant et disponible sur le web.

Le programme actuel est trop centré sur l'historique et le fonctionnement de la société et pas suffisamment sur la conception et la fabrication des produits. Le seul moment vraiment intéressant a été la rencontre avec les designers. Le reste n'est quasiment que du marketing au service du prestige de la marque.
Faire un selfie dans le hall d'entrée du siège de la marque suffira à en rassasier certains, il m'en faut un peu plus pour y trouver mon compte.

Ce que LEGO ne semble pas avoir compris, c'est que les gens qui payent pour venir sont déjà acquis à la cause et que ce n'est pas la peine d'essayer de les convaincre que LEGO est une entreprise qui veut le bien des enfants, qui respecte l'environnement, qui fait le bien partout dans le monde, etc...

Je sais que de nombreux participants seront beaucoup plus indulgents que moi quant à l'intérêt du contenu du Tour, mais tout ce que je vous dis ici, je l'ai également mentionné sur place ainsi que dans le questionnaire de satisfaction qu'on nous a remis à la fin de cet Inside Tour, histoire d'être cohérent avec moi-même. Cette remontée d'informations doit en principe servir à adapter le contenu du Tour pour répondre au mieux des attentes des participants. Mais la diversité des profils des participants présents rend forcément cet exercice difficile, il est impossible de satisfaire tour le monde.

Je reste persuadé que l'intérêt principal de ce type de Tour pour un AFOL, c'est la possibilité de rencontrer "en vrai" et sans intermédiaire tous ceux qui sont à l'origine des produits qu'on achète et qu'on aime. C'est déjà partiellement le cas, mais ces rencontres très intéressantes sont trop courtes et sont intercalées entre de laborieuses présentations et visites sans grand intérêt. Je suis d'ailleurs vraiment déçu de ne pas avoir pu découvrir le processus de fabrication et d'impression des minifigs alors que l'emploi du temps le permettait largement.

La seule solution viable, à mon sens, serait de proposer deux types d'Inside Tours : Un pour les AFOLs, vraiment centré sur la conception et la fabrication des produits et un second plus général à destination des clients désireux d'en savoir plus sur la marque et qui ont les moyens de s'offrir ce type de voyage.

Voilà ce que je pouvais vous dire sur ma participation à ce LEGO Inside Tour 2015. J'en reviens à la fois heureux d'avoir pu rencontrer ceux qui imaginent les produits que j'aime (ou que j'aime moins) et déçu d'une partie du contenu proposé. C'était presque "Awesome", mais pas totalement.

Encore une fois, merci à Kim du CEE Team de nous avoir accordé du temps, et à Camila, Abdallah, Regina et Astrid, nos chaperons, pour leur accueil, leur convivialité, leur oreille attentive à nos critiques et leur patience.

 N'hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires.

103
Rejoignez la discussion !

avatar
les plus récents les plus anciens