Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Minifigure A Visual History New Edition

On reparle brièvement aujourd'hui de l'ouvrage à paraître en septembre prochain et qui jusqu'ici génère logiquement plus d'intérêt pour la minifig exclusive qui l'accompagne que pour son contenu éditorial : LEGO Minifigure A Visual History New Edition, une mise à jour du livre paru en 2013 qui ajoutera des nouveaux personnages issus de gammes commercialisées depuis.

Amazon ayant mis à jour la fiche du produit, on découvre plusieurs exemples des différentes catégories de minifigs qui seront à l'honneur au fil des 256 pages avec pour chacune d'entre elles quelques informations et anecdotes qui font de l'ouvrage un référentiel à consulter de temps à autre pour se détendre plus qu'un dictionnaire exhaustif de ce que LEGO propose en matière de figurines.

Dommage que l'éditeur se contente de publier des visuels "officiels" en version numérique plutôt que de proposer de vraies photos pour les minifigs les plus récentes, il semble que l'effort technique n'a été fait que pour les minifigs les plus anciennes. On peut comprendre cette décision, surtout lorsqu'il s'agit de ne pas trop insister sur les défauts techniques liés à la complexité croissante des tampographies qui rendent certaines de ces minifigs récentes un peu moins sexy en réalité que ce qu'elles semblent être sur les visuels officiels.

Du côté des tarifs pratiqués actuellement pour les différentes possibilités de précommande, la meilleure offre est celle d'Amazon Allemagne qui propose l'ouvrage à 22.90 €. Chez Amazon France, il faut débourser actuellement 35.36 € et chez Book Depository (qui appartient à Amazon) le prix affiché est de 29.90 €.

LEGO Minifigure A Visual History New Edition

LEGO Minifigure A Visual History New Edition


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37

LEGO dévoile enfin le set 42115 Lamborghini Sián FKP 37, la grosse boite qui rejoint cette année la référence 42083 Bugatti Chiron commercialisée en 2018 au rayon des produits "Luxe" de la gamme LEGO Technic.

Dans la belle boite qui reprend le design du capot de la Sián FKP 37, 3696 pièces pour assembler une reproduction au 1:8 (60 cm de long, 25 cm de large) du nouveau véhicule de la marque développée en étroite collaboration avec les ingénieurs de Lamborghini et la promesse d'offrir une expérience de construction immersive d'environ 14 heures...

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37

Au menu : Moteur V12 hybride associé au turbo électrique avec pistons mobiles, direction et suspensions fonctionnelles, quatre roues motrices, boite séquentielle à 8 vitesses avec commandes au volant, capot et d'un coffre qui s'ouvrent, sans oublier le sac de voyage rangé dans le coffre avant et comme pour la Chiron un numéro de série unique qui permettra d'accéder à du contenu "exclusif" en ligne.

Prix public pour la France : 379.99 € / 439.00 CHF. Disponibilité dès le 1er juin prochain sur la boutique officielle en ligne, suivie d'une disponibilité globale dans de nombreuses autres enseignes dès le 1er août 2020.

42115 LAMBORGHINI SIÁN FKP 37 SUR LE SHOP LEGO >>

LE SET EN BELGIQUE >> LE SET EN SUISSE >>


LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

76157 Wonder Woman vs. Cheetah

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO DC Comics 76157 Wonder Woman vs. Cheetah (371 pièces - 39.99 €), une boite au contenu est inspiré du film Wonder Woman 84 dont la sortie en salles a été reprogrammée pour le mois d'août prochain.

Une fois n'est pas coutume, pas de véhicule dans cette boite et le set nous propose d'assembler un petit bunker au sommet duquel se trouve un émetteur. La construction est plutôt aboutie avec même une technique originale pour reproduire la meurtrière placée au dessus de la porte d'entrée et un mécanisme qui permet de mettre en rotation l'ensemble de panneaux de l'émetteur.

Le bunker n'est fermé que d'un côté, sans doute pour offrir un peu de jouabilité à l'intérieur des lieux, mais il reste présentable sur le coin d'une étagère pour mettre en scène les trois protagonistes livrés dans cette boite.

L'inventaire nous permet d'obtenir un joli lot de pièces de couleur beige clair (Tan) et beige foncé (Dark Tan) ainsi que 26 panneaux tampographiés que nous devrions revoir dans de futurs sets. Le fait que ces panneaux soient tampographiés est d'ailleurs une bonne surprise, nous étions nombreux à parier sur la nécessité de devoir coller 26 stickers sur ces pièces avec tous les problèmes de centrage et d'alignement que cet exercice comporte habituellement.

Pour ceux qui se poseraient la question : la tige transparente placée sur le flanc du bunker et qui permet de mettre en scène Wonder Woman n'est pas imbriquée dans la construction et elle peut être retirée.

76157 Wonder Woman vs. Cheetah

76157 Wonder Woman vs. Cheetah

Trois minifigs sont livrées dans cette boite : Wonder Woman (Gal Gadot à l'écran), Barbara Minerva  aka Cheetah (Kristen Wiig) et Maxwell Lord (Pedro Pascal).

La minifig de Maxwell Lord se contente de réutiliser le torse de Bruce Wayne (76122 Batcave Clayface Invasion) et de Gunnar Eversol (75930 Indoraptor Rampage at Lockwood Estate), le visage de Peter Parker, de Scott Lang ou encore de Lucian Bole et la chevelure est celle d'une flopée de personnages génériques de la gamme CITY. Tout ça est un peu timide pour une minifig qui méritait à mon avis au moins un torse spécifique avec la veste à rayures vue dans les différents teasers du film.

La minifig de Barbara Minerva  aka Cheetah est intéressante, avec un joli motif qui court de la tête aux pieds, un dos qui n'a pas été bâclé et une tête à double visage très réussie. La chevelure blanche pourra éventuellement servir à ceux qui veulent se bricoler une minifig de Geralt de Riv.

76157 Wonder Woman vs. Cheetah

Wonder Woman est fournie ici avec son armure Golden Eagle, une tenue vue pour la première fois en 1996 dans le comic Elseworlds : Kingdom Come lorsque Wonder et Superman affrontent une équipe de jeunes métahumains soucieux de faire régner la justice mais sans forcément tenir compte des dommages collatéraux.

La version LEGO est acceptable si on ne la compare pas trop à la tenue qui sera présente à l'écran et qu'on accepte comme d'habitude de ne pas être trop regardant sur l'extension du cou du personnage causée par l'utilisation des ailes de Falcon ou Vulture, ici livrées en Pearl Gold. Seul le casque est en Metallic Gold, ce qui contraste un peu avec l'aspect (trop) mat du reste de la tenue et la chevelure du personnage est intégrée à l'arrière avec un effet de flottement qui permet de passer au dessus des ailes. Le résultat est visuellement très correct.

Mais je pense que c'était pourtant l'occasion de nous proposer une minifig un peu plus ambitieuse avec de vrais reflets et éventuellement une paire d'ailes rétractables. LEGO a préféré jouer la facilité et se contenter "d'adapter" la tenue vue à l'écran.

Il n'en reste pas moins que la tampographie du torse et des jambes est joliment exécutée et que c'est de toute façon la seule version de cette armure que nous pourrons ajouter à nos collections. Quelques lignes sur les bras auraient été les bienvenues pour une cohérence visuelle maximale, mais on fera sans.

Bref, on obtient ici un joli produit dérivé d'un film qu'il faudra voir pour vérifier que le bunker avec son émetteur est à peu près conforme, avec un assortiment très correct de trois minifigs auquel il manque tout de même Steve Trevor (Chris Pine), sachant qu'il s'agit sans doute du seul produit dérivé que LEGO commercialise(ra) autour du film.

Cette boite est vendue 39.99 €, un tarif qui me semble raisonnable compte tenu de l'effort fourni pour nous proposer autre chose à construire qu'un véhicule sans grand intérêt et de la présence d'une grosse poignée de pièces tampographiées.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 8 juin 2020 prochain à 23h59. 

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

afolego - Commentaire posté le 02/06/2020 à 16h54

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37 : nouveau teaser
Le calvaire marketing de LEGO est sur le point de prendre fin : Le set LEGO Technic 42115 Lamborghini Sián FKP 37 que tout le monde ou presque a déjà pu découvrir sur Instagram ou ailleurs sera officiellement dévoilé jeudi.

En attendant cette annonce qui nous permettra de découvrir la chose sous toutes les coutures, LEGO publie le nouveau teaser ci-dessous qui dévoile les courbes du véhicule à construire avec l'inventaire de cette grosse boite de 3696 pièces dont le prix public devrait avoisiner les 380 €  :


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

80012 Monkey King Warrior Mech

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set LEGO Monkie Kid 80012 Monkey King Warrior Mech, une grosse boite de 1629 pièces vendue 129.99 € qui propose d'assembler un robot d'une quarantaine de centimètres de haut accompagné de quelques éléments complémentaires qui laissent présager de nombreuses possibilités ludiques.

Lors de l'annonce officielle de la gamme Monkie Kid, LEGO nous avait vendu ce set comme étant celui qui intègre le plus de pièces en Metallic Gold à ce jour, il nous reste à vérifier si cette affirmation ne cache pas quelques lacunes qui pourraient venir ternir le tableau.

Avant de s'attaquer à la construction du gros robot à tête de singe, on assemble les différents éléments additionnels fournis. Rien de très compliqué ici, le bout de ruelle, la colline avec le support du bâton, le nuage flottant du Monkey King et le petit robot des méchants clones sont vite assemblés avec au passage la mise en place de la moitié de la grosse planche de stickers fournie.

Ceux qui ont apprécié les sets 70620 Ninjago City et 70657 Ninjago City Docks inspirés du film The LEGO Ninjago Movie apprécieront de retrouver ici un ensemble comprenant une échoppe et une habitation un peu dans le même esprit, avec des enseignes, une borne d'arcade, des néons, et une multitude de détails qui favorisent l'immersion dans l'ambiance du set. Le bâtiment est aussi un point de repère important pour donner de la prestance au mech.

80012 Monkey King Warrior Mech

Le contexte étant posé, on passe ensuite à l'assemblage du gros robot. Dès le montage du tronc central qui sert aussi de poste de pilotage, on comprend que la mobilité de ce mech sera limitée. Les épaules sont constituées de pièces mobiles mais la taille et les hanches du robot sont fixes. En connectant la partie haute des jambes, on devine pourtant qu'il doit être possible de déplacer légèrement chaque jambe vers l'arrière ou vers l'avant.

En assemblant le reste des deux jambes du robot, on commence à imaginer l'improbable : des genoux ! En effet, il y a bien un Ball Joint au niveau du genou, mais on déchante rapidement en s'apercevant que le mollet vient se fixer à l'arrière de la cuisse via deux petites rotules supplémentaires, empêchant ainsi toute flexion de la jambe. Encore raté, ce n'est pas cette fois que nous aurons un mech au jambes vraiment articulées. La bonne nouvelle : le mech est vraiment très stable sur ses pieds, tous deux équipés d'un pneu central qui permet d'éviter les glissades intempestives même sur les surfaces les plus lisses.

En matière d'articulations, c'est un peu mieux au niveau des bras avec une structure en trois parties qui autorise quelques mouvements, même si on se rend rapidement compte que le mech n'est en fait pensé que pour tenir son bâton géant avec une amplitude de mouvement très limitée. À noter que le bâton peut être "transformé" en une version plus courte qui tient dans une seule main. Dans les deux situations, le bâton est fixé au creux de la main (ou des deux mains) via deux rotules.

80012 Monkey King Warrior Mech

Rapidement, il devient compliqué de manipuler la construction en cours à cause des sous-assemblages décoratifs qui ne tiennent que sur un clip ou deux, comme les pièces dorées qui cachent les articulations des épaules ou les doigts qui se décrochent régulièrement. C'est dommage pour un jouet destiné aux enfants et ça ne s'arrange pas par la suite.

Le mech "nu" manque clairement de finition et ce n'est pas la petite centaine de pièces dorées qui sauve les meubles. Le dos du robot n'a manifestement pas bénéficié de la même attention de la part des designers que la face avant mais ce n'est pas si grave puisqu'il faut y fixer un gros morceau de tissu rouge qui se charge de recouvrir le tout. Même si l'effet de drapé n'est pas inintéressant, la feutrine utilisée est à mon avis trop fine pour laisser espérer une durée de vie raisonnable. Au final, il me semble qu'on est plus dans une solution "cache-misère" à base de produit consommable que dans le choix purement créatif.

Pour finir, il faut ajouter sept éléments décoratifs en plastique souple qui en principe doivent donner à ce mech son apparence finale. Les quatre drapeaux qui prennent place derrière la tête ne tiennent que sur un clip et ont eux aussi une fâcheuse tendance à se décrocher à la moindre manipulation. Les trois inserts qui viennent se fixer autour de la taille du mech contribuent en revanche vraiment à donner une belle cohérence visuelle à la construction.

L'expérience de construction n'est pas déplaisante, surtout au début de la phase d'assemblage, même si on n'échappe pas aux sous-assemblages à construire en deux exemplaires lorsqu'il s'agit de s'occuper des membres du robot. Les plus jeunes s'en sortiront sans problème, le plus difficile restera de manipuler le robot en voulant jouer avec.

80012 Monkey King Warrior Mech

80012 Monkey King Warrior Mech

Difficile de juger objectivement l'aspect esthétique du mech, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais je pense qu'il faut vraiment attendre d'avoir fini d'assembler la chose pour se faire un avis précis. En ce qui me concerne, je trouve que c'est visuellement un peu trop bariolé pour me convaincre. Les articulations grises sont trop visibles et le mélange rouge, jaune, Pearl Gold et Metallic Gold est un peu trop brouillon à mon goût.

L'ajout des trois éléments en plastique souple autour de la taille du mech achève de priver la construction du peu de mobilité dont elle disposait jusqu'ici : ils entravent un peu les quelques mouvements possibles du robot et seront vite pliés et marqués. Ce détail achève de me convaincre que ce produit n'est pas un jouet pour enfants âgés d'au moins 10 ans. Il s'agit juste d'une démonstration du savoir-faire des designers LEGO qui se transforme au passage en un pur produit d'exposition beaucoup trop statique et trop fragile pour vraiment s'amuser avec.

80012 Monkey King Warrior Mech

Il y a aussi quelques minifigs dans cette boite : deux clones aux torses identiques mais dont l'un est affublé de bras et de cornes roses, le roi-singe, livré ici dans une version différente de celle présente dans l'un des sachets de la 19ème série de minifigs à collectionner (réf. 71025), avec son bâton équipé des nouveaux manches aussi disponibles en gris sur les genoux du mech, les jeunes Jia (le garçon) et An (la fille) et l'inévitable Monkie Kid en personne avec ses écouteurs autour du cou, son smartphone et ses jambes hyper-détaillées à la finition un peu moins réussie que sur les visuels officiels.

Pour ceux qui se poseraient la question, la chemise hawaiienne de Jia n'est pas inédite, elle était déjà présente depuis 2010 dans plusieurs sets de la gamme LEGO Education et plus récemment dans les sets LEGO CITY 60202 People Pack : Outdoor Adventures et Juniors 10764 Central Airport. Le torse d'An est lui aussi une pièce très courante vue notamment dans les sets 10247 Ferris Wheel, 60200 Capital City ou encore 10261 Roller Coaster.

80012 Monkey King Warrior Mech

Au final, ce set avait tout pour plaire sur le papier avec un contenu équilibré entre le mech géant,  le héros principal de la gamme et de la série animée qui va avec, le Roi-Singe en personne, une paire de méchants, deux civils et les petits modules additionnels.

Malheureusement, le robot est esthétiquement très correct mais il n'est pas ce qu'il prétend être en matière de jouabilité et il faudra se contenter de l'exposer sur le coin d'une étagère après avoir passé trop de temps à remettre en place ce tout qui se décroche en jouant avec. À 130 € la boite, c'est à mon avis trop cher payé pour une construction aussi fragile, à la finition un peu bâclée par endroits et à la mobilité franchement limitée.

Note : Le produit présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 7 juin 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Seb75 - Commentaire posté le 30/05/2020 à 00h03