Points VIP doublés sur le Shop LEGO !

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

853874 The LEGO Movie 2 Emmet Pod

En marge des nombreux polybags distribués ou vendus, d'autres produits dérivés du film The LEGO Movie 2 sont attendus, avec notamment au moins deux capsules (pods) mettant respectivement en scène Emmet et Sweet Mayhem.

La capsule portant la référence 853874 (27 pièces - 8.99 €) avec Emmet et son engin de construction est maintenant en vente sur le Shop LEGO.

Les visuels de la capsule portant la référence 853875 (28 pièces) avec Sweet Mayhem livrée sans son casque habituel mais dans une ambiance disco ne sont en revanche pas encore en ligne. (Photo ci-dessous via Promobricks)

853875 The LEGO Movie 2 Sweet Mayhem Pod


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70839 The Rexcelsior !

La London Toy Fair 2019 a ouvert ses portes aujourd'hui et LEGO en profite pour dévoiler un des nouveaux sets attendus pour cet été : la référence 70839 The Rexcelsior ! qui met en scène l'énorme vaisseau de Rex Dangervest et qui rejoindra donc la gamme The LEGO Movie 2 qui compte déjà de nombreuses boites.

Deux minifigs seront livrées dans cette grosse boite de 1826 pièces : Rex Dangervest et Emmet enfin fourni avec une tenue un peu différente de celle habituellement distribuée dans les produits dérivés du film.

Également dans la boite, deux microfigs de nos héros pour disposer de personnages à l'échelle du vaisseau et quelques baby-dinos colorés.

Comme l'indique le visuel sur la boite, vous pourrez aussi utiliser ce vaisseau équipé de six blasters comme un gros pistolet NERF...

Prix public (US/UK) : 149.99 $ / £139.99

(Vu chez Brickfanatics)

70839 The Rexcelsior !

70839 The Rexcelsior !


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70840 Welcome to Apocalypseburg

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set The LEGO Movie 2 70840 Welcome to Apocalypseburg, un gros playset de 3178 pièces relativement compact qui fourmille de détails et qui, avec les 12 personnages inclus, offre a priori une jouabilité maximale. Le prix public de 299.99 € pratiqué par LEGO sur cette boite ne laisse pas grand monde indifférent et le débat est animé. Je reviendrai sur ce point un peu plus bas.

Je ne vais pas vous refaire le pitch du set et de ses différents espaces, la description officielle du produit et la galerie de photos qui l'accompagne sont faites pour ça. Comme d'habitude, je me contente de vous livrer ici quelques réflexions très personnelles.

Aucun doute là-dessus, ce set est un concentré de fan service qui profite de tout le savoir-faire acquis par LEGO depuis le premier volet de la saga The LEGO Movie et la vague de produits dérivés commercialisés en 2014. Il y en a pour tout le monde avec en prime ici une ambiance post-apocalyptique qui plaît manifestement à de nombreux fans.

Le clin d'œil au film La Planète des Singes est ici évident : on retrouve au milieu d'Apocalypseburg la Statue de la Liberté couchée sur le côté et à demi-ensevelie vue dans le film de 1968 qui révélait alors à Charlton Heston qu'il était bien revenu sur Terre (Tant pis pour le spoiler, le film a 50 ans).

En fait, même si on comprend en visionnant les différents trailers du film qu'Apocalypseburg n'aura qu'une présence limitée à l'écran, la prise de risque est minimale pour LEGO tant le set est bourré de clins d'œil appuyés au premier volet et de références à de nombreux autres univers et thèmes appréciés des fans de LEGO.

The LEGO Movie 2

Apocalypseburg se situe manifestement dans la banlieue de Bricksburg, la mégalopole ravagée suite aux événements du Taco Tuesday. Les réfugiés de Bricksburg se sont donc installés dans un campement de fortune bricolé à l'aide de containers, de carcasses de voitures, d'un wagon de train et de matériaux de récupération en attendant mieux. Le concept permet finalement aux designers du set de ne pas trop s'inquiéter du rendu final, l'essentiel étant que l'ambiance souk post-apocalyptique soit bien présente.

Le gros livret d'instructions de 450 pages fournit quelques informations intéressantes sur la genèse du set : interviews des designers et biographies des différents personnages se partagent quelques pages. Ce contenu est disponible uniquement en anglais, il faudra télécharger le livret d'instructions au format numérique pour obtenir la version française. Je le répète à chaque fois, mais c'est vraiment dommage de ne pas pouvoir dès le déballage profiter du contenu supplémentaire dans notre langue maternelle.

À noter que l'assemblage est facilité par un détail visuel qui améliore de manière significative la lisibilité des instructions, surtout durant les étapes finales : Les pièces à ajouter sont entourées d'un fin trait rouge qui  permet de les localiser rapidement sur le schéma concerné.

Du côté des stickers, il faut appliquer 55 autocollants au total. Pas de gros sticker difficile à poser et il me semble que le designer a vraiment fait l'effort de répartir de manière équilibrée ces étapes parfois fastidieuses. Cet effort appréciable n'excuse pas pour autant à mes yeux la présence de tous ces autocollants dans un produit très haut de gamme, surtout que certains des motifs sont ici vraiment mal centrés sur leur support.

Ce gros playset est vraiment très plaisant à assembler et là aussi il me semble qu'un gros effort a été fait pour éviter les répétitions ennuyeuses et alterner entre les différents modules à construire. À chaque sachet terminé sa récompense sous la forme d'un élément supplémentaire qui vient prendre place sur le support de départ.

La progression est très cohérente et rythmée et j'ai vraiment eu l'impression de pouvoir profiter de chaque clin d'œil graphique et de chaque référence plus ou moins évidente au premier volet de la saga. Beaucoup de ces petits détails ne seront plus facilement accessibles ou vraiment visibles par la suite et pouvoir en profiter durant le montage est un vrai plus.

L'assemblage de la base qui va accueillir les différents modules est pensé de manière à rendre plutôt distrayante cette étape a priori un peu rébarbative avec un assortiment de nombreuses couleurs et un positionnement des pièces très varié, même si la plupart de ces dernières ne seront plus visibles par la suite. C'est toujours ça de pris pour ceux qui ne jurent que par la variété de l'inventaire d'un set et ces éléments de couleur permettent de mieux se repérer au milieu de tout ce Tan ou ce Sand Green.

On construit séparément les deux moitiés du support, on réunit le tout et ensuite on monte jusqu'au flambeau tenue par Lady Liberty. Ce playset étant conçu comme un décor sur 360°, il faut constamment tourner le support de base pour construire les différents modules adossés à la statue. Au centre, une structure simple à base de pièces Technic  assure la rigidité de la construction qui prend rapidement de la hauteur.
La surface occupée par le playset reste relativement raisonnable : 49 x 33 cm pour une cinquantaine de centimètres de haut, vous trouverez bien un coin d'étagère capable d'accueillir ce joli produit d'exposition.

70840 Welcome to Apocalypseburg

Visuellement, c'est bien la tête de Lady Liberty qui attire le regard du fan qui hésite encore à dépenser 299.99 € dans cette grosse boite. Lorsque le moment est venu d'assembler la tête, le set prend enfin sa forme quasi-définitive. Le visage de la statue est vraiment convaincant, même de près. Seul détail un peu agaçant ici, la différence de teinte flagrante entre les parties rigides et souples des branches de la couronne (voir photo plus bas).

On pourrait penser que le set est fragilisé par l'intégration de cette structure penchée qui tend le bras en diagonale. Il n'en est rien et même si, dans le livret d'instructions, le designer ne recommande pas de transporter le playset en le saisissant par le bras de la statue. L'ensemble est d'une solidité assez étonnante et les déplacements ne sont pas une corvée si on prend soin d'attraper la construction par le dessous de sa base.

Comme je le disais plus haut, le thème post-apocalyptique autorise ici quelques fantaisies. L'aspect un peu grossier du dos de la statue se trouve donc une excuse toute faite et reste dans le thème. Même constat pour certains des différents espaces de vie empilés au pied de la statue.  On pourrait discuter de ces amalgames de pièces et de couleurs pas vraiment assortis, mais c'est dans le thème, donc ça passe.

70840 Welcome to Apocalypseburg

Chaque espace est rempli d'accessoires divers et variés jusqu'à l'overdose. En faisant le tour du playset, on constate qu'aucun côté n'a été négligé et quatre jeunes fans peuvent sans problème se rassembler autour de la chose pour en profiter ensemble en rejouant les scènes du film ou en laissant libre cours à leur imagination. Pouvoir disposer d'un produit qui permet à chacun de participer et de partager ses aventures avec d'autres est vraiment le gros avantage offert par cette boite.

Comme d'habitude chez LEGO, il faut avoir de petites mains et faire très attention de ne pas détruire quelque chose en accédant à autre chose. Les espaces jouables sont exigus et remplis de mini-constructions qui se détachent facilement dès qu'on y joue d'une manière un peu "énergique".

Les rambardes des différentes échelles qui ne sont fixées que via quelques bras de droïdes sont par exemple très fragiles. Même constat pour les toits des différents espaces "modulaires" qui peuvent être retirés pour accéder à l'espace intérieur, les barrières et autres accessoires posés dessus ont tendance à se décrocher si on ne fait pas attention.

Si je souligne ces détails, c'est parce que la vocation finale de ce set est un peu difficile à cerner. D'un côté, on dispose d'un vrai playset pensé pour une expérience de jeu à plusieurs, avec de nombreux espaces jouables que les plus jeunes devraient adorer, mais on constate également que ces espaces sont conçus comme ceux d'un Modular destiné à l'exposition plus qu'au jeu. En prime, ce set n'embarque aucun mécanisme mobile significatif ni fonctionnalité élaborée.

La mention "16+" présente sur la boite rajoute à cette confusion. Pas besoin d'avoir plus de 16 ans pour assembler ce set, les différentes techniques utilisées sont à la portée de n'importe quel fan un peu entraîné. Il faut en revanche avoir au moins 16 ans et un travail ou un peu d'argent de poche pour se l'offrir...

Concernant le niveau des nombreuses références au premier volet de la saga, elles auront la valeur que vous leur accordez. Si un simple sticker suffit à votre bonheur, vous serez servis. Sinon, même la calandre de la Batmobile du premier film encastrée dans la construction vous laissera de marbre...

70840 Welcome to Apocalypseburg

Dans la boite, LEGO livre 12 personnages  et il y en a ici aussi pour tous les profils de fans : Personnages importants de la saga The LEGO Movie, personnages secondaires du premier film en version "Fin du Monde", super héros DC Comics et minifigs génériques en tenue post-apocalyptiques qui trouveront leur public chez les fans de Mad Max ou de dioramas Steampunk, tout le monde est servi.

Le quota DC Comics est ici assuré par Batman avec ses demi-pneus habituels sur les épaules mais avec une tenue différente de celle vue dans le set 70836 Battle-Ready Batman and MetalBeard. La minifig est magnifique, elle utilise à peu près tout le savoir-faire de LEGO dans ce domaine avec des bras et jambes moulés en deux couleurs et une tampographie exemplaire.

Harley Quinn accompagne Batman et les fans de Suicide Squad auront immédiatement reconnu la version incarnée par Margot Robbie timidement adaptée en version post Taco Tuesday. C'est du fan service puissance 10, mais on ne s'en plaindra pas, le film Suicide Squad n'ayant fait l'objet d'aucune déclinaison à la sauce LEGO.

Green Lantern complète le trio DC Comics livré ici, avec une tenue de circonstance plutôt correcte. Je n'ai toujours pas compris l'expression alternative du visage de ce personnage (voir plus bas), le film permettra certainement d'en savoir un peu plus sur ce qui le rend hilare (et un peu ridicule).

Pour les fans inconditionnels de la saga The LEGO Movie, LEGO fournit Emmet, Lucy Wyldstyle (Cool-Tag chez nous) et Bad Cop. Si Lucy et Bad Cop ont eux aussi droit à tenue post invasion de zombies, Emmet reste invariablement livré avec sa tenue orange et c'est dommage de devoir se coltiner encore un exemplaire de cette minifig disponible partout. On pourra estimer que les bandes réfléchissantes usées font directement référence à la période post taco Tuesday, mais c'est à mon avis insuffisant pour cette boite.

70840 Welcome to Apocalypseburg

Pour les fans les plus assidus de la saga, LEGO livre quelques personnages secondaires qui ont survécu à l'apocalypse et qui étaient déjà présents dans différents sets basés sur le premier volet : Le "Where are my pants" Guy au caleçon défraîchi, Larry the Barista qui à changé de coiffure et qui est maintenant au comptoir du Coffee Unchained et Surfer Dave devenu pour l'occasion Chainsaw Dave.

Là encore, les tenues de ces différentes minifigs sont très réussies, elles font vraiment référence aux versions antérieures des personnages avec maintenant un côté "j'ai survécu et je suis énervé" qui leur sied à merveille. Mention spéciale pour Chainsaw Dave avec son superbe short de bain un peu abîmé.

70840 Welcome to Apocalypseburg

Enfin, les amateurs de dioramas Steampunk seront servis avec trois personnages supplémentaires : Mo-Hawk la bien-nommée, Roxxi, une guerrière qui a l'air d'aimer les engrenages et Fuse, l'artificier du camp.

À différents endroits d'Apocalypseburg, on trouve également six têtes de Skeletrons qui ont du passer un sale quart-d'heure avant de se retrouver relégués au rang de mannequins pour cheveux ou de décoration de moteur...

Pas de Sewer Babies dans cette boite et c'est bien dommage. Il faudra repasser à la caisse et s'offrir le petit Accessory Pack portant la référence 853865 pour en obtenir deux à mettre en scène dans les rues de la ville.

70840 Welcome to Apocalypseburg

Au final, ce produit ne s'adresse probablement pas au public auquel on pense en premier lorsqu'on évoque la saga The LEGO Movie. Le tarif élevé, l'absence de vraies fonctionnalités et les références à un film vieux de déjà 4 ans ne sont peut-être pas des arguments suffisamment convaincants pour séduire un public très jeune en 2014 qui a bien grandi depuis, qui n'a pas eu le droit d'aller voir Suicide Squad et dont une bonne partie est sans doute déjà passée à autre chose.

Il reste les fans adultes, ceux qui ont effectivement plus de 16 ans, qui disposent du budget nécessaire pour s'offrir cette grosse boite, qui apprécieront l'expérience d'assemblage proposée et qui comprendront les différentes références entassées aux quatre coins du set. Et qui seront ravis d'obtenir Margot Robbie.

Personnellement, je dis oui mais je fais quand même l'impasse sur cette boite, n'ayant pas d'affinités particulières avec la saga The LEGO Movie. Mais je viens de profiter de ce set pendant quelques jours et je lui reconnais volontiers ses qualités de jouet de construction abouti qui saura satisfaire les constructeurs les plus exigeants.

Mon conseil pour tous ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas dépenser 300 € dans cette boite : Trouvez un copain qui a acheté ce set et proposez-lui de l'aider à le monter. Vous profiterez du plaisir de l'assembler et vous économiserez 300 €.  Et si l'envie vous prend ensuite de vouloir posséder ce set, soyez patients, il finira tôt ou tard aux alentours de 200 €. Ou achetez Margot Robbie sur Bricklink.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 3 février 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Glamirkson - Commentaire posté le 24/01/2019 à 19h17

70840 Welcome to Apocalypseburg


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Chez Micromania : le polybag The LEGO Movie 2 30620 Star-Stuck Emmet offert avec le jeu vidéo

Voici au moins un polybag The LEGO Movie 2 que vous ne devrez pas acheter sur eBay ou Bricklink si vous avez déjà prévu de vous offrir le jeu vidéo basé sur le film : le sachet 30620 Star-Stuck Emmet est en effet offert par Micromania pour toute précommande du jeu effectuée avant le 18 mars prochain.

Les trois plateformes ci-dessous bénéficient de l'offre :

Attention, le jeu est annoncé pour le 27 février sur PS4 et XBOX One, il ne sera disponible que le 27 mars sur Nintendo Switch. Les conditions de l'offre ont sans doute été copiées-collées d'un produit à l'autre. Si vous précommandez la version PS4 ou XBOX One, faites le avant le 27 février...


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

The LEGO Movie 2 : UltraKattyMobile

Pour vous occuper pendant que je finis le montage du set 70840 Welcome to Apocalypseburg afin de vous livrer quelques impressions sur cette grosse boite, voici de quoi combiner deux des sets de la gamme The LEGO Movie 2 et le clip du nouveau "tube" qui prend le relais du single "Everything is Awesome" qui en son temps essayait de détrôner (sans succès) le mythique "Libérée, délivrée..." dans les oreilles de nos enfants (et de leurs parents).

Si vous avez déjà investi dans les deux boites en question, sachez que vous pouvez donc combiner le contenu des sets 70827 Ultrakatty and Warrior Lucy! et 70829 Emmet & Lucy's Escape Buggy pour obtenir le véhicule ci-dessus grâce aux instructions fournies par LEGO au format PDF à cette adresse.

Le résultat n'est pas révolutionnaire, mais c'est toujours de la jouabilité supplémentaire directement offerte par le fabricant.

Sinon, vous pouvez aussi découvrir le nouveau single extrait du film The LEGO Movie 2, qui s'intitule ironiquement "Catchy Song" (chanson accrocheuse / entraînante). Retenez l'air et apprenez les paroles si vous pouvez, vous aurez l'air cool dans la file d'attente en allant voir le film au cinéma...