Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70822 Unikitty’s Sweetest Friends EVER!

On s'intéresse aujourd'hui à une toute petite boite, le set The LEGO Movie 2 70822 Unikitty’s Sweetest Friends EVER! (76 pièces - 9.99 €), qui plaira aux fans d'Unkitty et à tous ceux qui aiment les aliments sucrés à la sauce LEGO.

Du chocolat, un cornet de glace, un gâteau à la fraise, un muffin, il y a de quoi se régaler dans ce petit set qui met en scène les amis de la licorne rose, dont l'une des deux combinaisons de pièces possibles (avec les yeux fermés) ici rend le personnage exclusif à cette boite.

Mais les deux stars du set sont évidemment Ice Cream Cone, le majordome de Queen Watevra Wa'Nabi, avec son cornet, sa chantilly et ses paillettes et Chocolate Bar avec ses nouveaux lingots en Reddish Brown qui font vraiment illusion.

70822 Unikitty’s Sweetest Friends EVER!

Tout est tampographié dans ce set, pas de stickers et c'est tant mieux. Le cornet de glace est un assemblage de pièces qui ne vous seront donc pas franchement utiles pour construire autre chose mais la figurine est tellement réussie qu'elle mérite de trôner sur vos étagères ou dans vos dioramas urbains pour servir d'enseigne à un marchand...de glaces par exemple. Même chose pour la barre de chocolat avec ses faux airs de Mixel. On en mangerait.

À noter que le visage d'Unikitty avec les yeux ouverts est également livré dans le set 70833 Lucy's Builder Box (29.99 €). C'est donc bien la combinaison avec l'autre visage fourni qui est exclusive à cette boite.

70822 Unikitty’s Sweetest Friends EVER!

Pas la peine d'en faire des tonnes, ce petit set sans prétention, vendu à un prix raisonnable, qui permet d'obtenir une jolie version d'Unikitty exclusive à ce set et quelques personnages secondaires très originaux m'a séduit. C'est coloré, c'est créatif, je dis oui.

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 31 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Legoardeche - Commentaire posté le 22/03/2019 à 09h09

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

On jette aujourd'hui un coup d'œil au set The LEGO Movie 2 70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket (706 pièces - 64.99 €), une boite qui met en scène la maison idéale du très optimiste et un peu naïf Emmet  et/ou un vaisseau un peu loufoque (et un séparateur de briques couleur Teal).

Cette boite est estampillée "2-in-1" et on nous promet donc de pouvoir assembler deux constructions différentes à l'aide de l'inventaire fourni : la maison vue dans le film au milieu des plaines désertiques entourant Apocalypseburg et l'engin spatial construit par Emmet à partir de cette maison.

À noter que LEGO fournit deux livrets d'instructions distincts, que les sachets ne sont pas numérotés et qu'il faut complètement démonter une construction pour assembler la seconde. Aucun sous-assemblage n'est réutilisé par l'autre modèle, mais vous pouvez laisser les vitres au fenêtres...

J'ai commencé par la construction mise en avant sur l'un des deux côtés de la boite, à savoir la maison d'Emmet. Rien à dire concernant la maison elle-même, c'est du Creator à la sauce The LEGO Movie 2 avec les techniques classiques d'empilement de pièces qui donnent souvent un résultat très correct.

Le toit utilise quelques techniques particulières qui permettent d'y loger les pièces qui serviront par la suite pour réaliser la pente du toit de l'autre modèle du set, c'est bien vu et certains y trouveront au passage quelques idées pour leurs futures créations.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Mais c'est lorsqu'il s'agit d'assembler les "accessoires" qui viennent entourer la maison qu'on comprend la logique des designers avec cette boite :  c'est bien le vaisseau spatial qui a été conçu en premier et si la majeure partie de l'inventaire servant à monter les murs et le toit trouve logiquement sa place dans la construction alternative, il a fallu trouver quoi faire de tous les éléments qui constituent les moteurs et le réacteur du vaisseau.

Le résultat : une série de petits assemblages sans intérêt dont on se demande pour certains ce qu'ils représentent vraiment. Seul élément intéressant dans cet amalgame d'accessoires, le micro-vaisseau, clin d'œil à l'autre construction proposée par ce set.

Comme je le disais plus haut, la maison est du niveau de ce qu'on trouve habituellement dans la gamme Creator. Les finitions sont très correctes avec de jolies arches sur les fenêtres, un toit bien conçu et un intérieur minimaliste mais très bien aménagé.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Pas de quoi s'amuser durant des heures avec cette maison, mais c'est joliment fait avec la possibilité d'ouvrir la construction pour obtenir un playset tout à fait acceptable et de refermer le tout en y rangeant les minifigs au passage.

Comme j'ai commencé par la maison, il m'a fallu ensuite tout démonter afin de pouvoir assembler le vaisseau bricolé par Emmet pour partir à la poursuite de Sweet Mayhem. Cette étape de démontage n'est pas vraiment laborieuse, il suffit de trier les pièces par couleur avec à l'arrivée du jaune, du bleu et le reste.

L'assemblage du vaisseau est lui aussi relativement simple et accessible aux plus jeunes, c'est de l'empilage de pièces. La totalité de l'inventaire y passe et le résultat final est vraiment cool. Si j'avais su, j'aurais fait l'impasse sur le premier modèle et sa foule d'accessoires inutiles pour passer directement au vaisseau.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Ce modèle alternatif se suffit à lui-même, avec son toit amovible qui donne accès à un intérieur / poste de pilotage suffisamment spacieux pour y loger Emmet, de jolis réacteurs greffés à l'arrière et sur les côtés et même deux lanceurs de machins discrètement intégrés sous la carlingue.

Si vous offrez la boite à un jeune fan un peu distrait, rappelez lui que pour assembler le vaisseau, il aura besoin de l'intégralité de l'inventaire de la boite. S'il commence par la maison, mieux vaut ne pas ranger les différents éléments additionnels qui accompagnent la construction au fond d'un coffre à jouets sous peine de ne plus pouvoir assembler le vaisseau par la suite. S'il commence par le vaisseau, il ne construira sans doute jamais la maison...


70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Du côté des minifigs fournies, LEGO est plutôt généreux. Emmet et Lucy Wyldstyle (Cool-Tag) sont encore une fois de la partie mais ces deux personnages déjà présents dans de nombreux sets sont ici accompagnés par Rex Dangervest et Unikitty. Rex est même livré avec un casque à visière opaque ET avec une chevelure additionnelle qui permet de profiter du personnage à visage découvert.

Unikitty n'est pas fournie en deux exemplaires, LEGO livre simplement de quoi la transformer en version endormie ou énervée avec deux visages et la pièce qui constitue le corps de la licorne. À vous de choisir comment vous la préférez, mais vous ne pourrez pas avoir les deux en même temps.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Ce set est finalement une très bonne surprise dans une gamme peuplée de boites plus ou moins intéressantes. Le vaisseau d'Emmet bricolé à partir de la maison est l'une des rares modifications créatives vues dans le second volet de la saga The LEGO Movie et pour moi c'est donc un grand oui, surtout au tarif pratiqué par amazon actuellement :

LEGO MOVIE 2 - La maison-fusée d'Emmet ! - 70831 - Jeu de...
  • Construisez le set La maison-fusée d'Emmet ! issu de la suite du film d'animation culte LA GRANDE AVENTURE LEGO 2
  • Comprend 5 personnages de LA GRANDE AVENTURE LEGO 2 : une figurine d'Emmet, de Lucy et de Rex Dangervest, plus l'ami d'Emmet Plantie (construit en brique) et Unikitty à construire comme Kitty la guerrière avec 2 expressions faciales différentes
  • Les ensembles LEGO MOVIE 2 sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 23 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Actarus - Commentaire posté le 18/03/2019 à 22h37

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set The LEGO Movie 2 70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike ! (461 pièces - 64.99 €) qui met en scène une des multiples métamorphoses de MetalBeard alias Barbe d'Acier.

Au menu de ce set petit set de 461 pièces, l'assemblage d'une moto à la sauce Steampunk/Mad Max qui trouvera sans doute son public, si ce dernier accepte de payer la chose au prix fort. La moto en question est en fait basée sur un assemblage en forme de bateau pirate sur lequel viennent se greffer les différents éléments mécaniques qui le transforment en engin à roues. C'est original, solide et jouable, en plus de fournir aux amateurs un ensemble de cinq jantes et cinq pneus qui pourront être réutilisés ailleurs.

Du côté gauche, on trouve un ensemble de deux canons à ressorts lanceurs de pièces. Simple mais efficace avec la possibilité d'orienter précisément les deux canons pour viser les yeux de l'adversaire. Le "corps" de MetalBeard est d'ailleurs orientable et les deux canons qui constituent en fait ses bras peuvent eux aussi être positionnés comme bon vous semble grâce à deux Ball Joints.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

À droite, c'est un canon lanceur de requin qui est intégré. Pas de mécanisme particulier sur cette arme, il suffit de pousser fort sur le bouton placé à l'arrière pour éjecter le requin placé sur la rampe, un peu dans l'esprit des canons lanceurs de filet vus dans d'autres sets.

Rien de très excitant, le requin a surtout tendance à venir s'écraser mollement par terre par manque de puissance de projection au niveau du canon. La fonctionnalité a toutefois le mérite d'exister et d'offrir de quoi dégommer l'agaçante Sweet Mayhem.

La moto d'une trentaine de centimètres de long est bardée de petits détails qui la maintiennent entre deux eaux : du marron et quelques accessoires nautiques pour rappeler les origines de Barbe d'Acier et un gros moteur assorti de quatre pots d'échappement pour en faire un chopper hybride prêt à en découdre en mode Carmaggedon dans les plaines entourant Apocalypseburg. Le mélange des genres fonctionne plutôt bien et c'est cohérent avec les autres versions de Barbe d'Acier livrées dans les différents sets de la gamme qui mettent ce personnage à l'honneur.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

Comme d'habitude, MetalBeard ne se déplace jamais sans son coffre à serrure contenant ses entrailles et on retrouve donc ici l'objet intégré sous la tête du personnage avec deux saucisses et deux os à l'intérieur. Pour ceux qui se poseraient la question, il n'y a pas de suspensions au niveau des roues.

Les intégristes de la minifig auront remarqué que cette boite est l'une de celles qui mélangent sans vergogne minifigs et mini-dolls. C'est une tendance lancée par le film et ses produits dérivés, il faudra faire avec, n'en déplaise à certains.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

Pour accompagner MetalBeard, LEGO inclut donc Sweet Mayhem, avec son casque et une chevelure en plus qui permet de profiter du visage du personnage, ApocalypseBorg Benny avec son bras robotique, son kit de soudure sur le dos et sa visière tampographiée et l'étoile jaune "Star". En marge de Benny, l'autre star du set sera pour certains le requin avec sa plaque métallique vissée sur la tête.

Benny est déjà livré avec ce bras robotique dans la série de minifigs à collectionner en sachet (réf. LEGO 71023) qui regroupe une vingtaine de personnages plus ou moins intéressants, mais il n'est pas équipé de son poste à souder ni de la visière livrée ici. À noter que vous pouvez lui glisser les outils que vous voulez dans le bras droit.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

En résumé, ce set pourrait présenter un intérêt s'il n'était pas vendu au prix prohibitif de 64.99 €. C'est à mon avis beaucoup trop cher en l'état, il faudra attendre une promotion ou un inévitable déstockage pour s'offrir Benny en version ApocalypseBorg avec son équipement complet ainsi que le missile-requin avec sa "réparation" sur l'œil gauche. Et le petit cœur rose.

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 11 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

En Bonus avec le set : Deux codes à échanger contre deux places de ciné (Pathé Gaumont) pour aller voir le film offertes par Bertrand et un ensemble album collector + 3 paquets de cartes à collectionner offerts par Legostef. Merci à eux.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

JPH9500 - Commentaire posté le 08/03/2019 à 16h55

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

On fait aujourd'hui rapidement le tour du set The LEGO Movie 2 70827 Ultrakatty and Warrior Lucy ! (348 pièces - 29.99 €), une petite boite qui met en scène la licorne multicolore en version (vraiment) énervée.

C'est évident, cette figurine de 300 pièces offre une jouabilité bien plus intéressante que les versions habituelles d'Unikitty, Angrykittty ou Machinkitty qui se contentent de quelques pièces empilées.

Mais elle peut aussi devenir rapidement très agaçante avec ses nombreuses articulations et ses éléments mobiles qui ne veulent pas rester en place. Lorsque la position désirée est obtenue en orientant les membres, la tête et la queue d'Ultrakatty, la figurine pourra être exposée dans un diorama. Jouer avec est un peu plus compliqué.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

La tête, la queue et le haut des pattes sont maintenus par des Ball Joints qui rendent ces éléments facilement orientables et avec précision. Le bas des pattes, moins cossu, est plus difficile à manipuler et il n'est pas rare que quelques pièces se détachent. C'est agaçant, mais on fera avec.

Même constat pour la collerette à base de sabres marrons ou les deux cornes fixées sur le casque de la créature qui sont simplement clipsés sur leur support et se détachent de temps à autre si on ne fait pas attention.

Il faut coller quelques stickers sur le corps de la créature pour l'armure, mais les quatre pièces avec des flammes oranges sur fond rouge utilisées pour les pattes sont tampographiées. Dommage que les grosses pièces marrons placées sur le haut des pattes ne soit pas décorées.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

LEGO fournit trois visages différents pour Ultrakatty, tampographiés sur une nouvelle pièce de 5 tenons, à remplacer pour changer l'expression de la licorne. L'échange n'est pas instantané, il faut démonter quelques pièces pour accéder à celle qu'il faut remplacer.

Ces trois pièces ne sont tampographiées que d'un côté, une impression double-face aurait peut-être pu permettre de disposer d'un visage alternatif sans devoir chercher partout la brique de remplacement.

Dans l'exemple ci-dessous, j'ai choisi de démonter la coiffe de la figurine pour remplacer le visage, mais vous pouvez aussi passer par le bas du visage en enlevant les deux pièces jaunes à l'aide d'un séparateur de briques (non fourni dans ce set).

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Dans la boite, LEGO livre (encore) Emmet et Lucy Wyldstyle (Cool-Tag) ainsi qu'un Alien DUPLO à base de briques System identique dans sa construction à celui vu dans le set 70823 Emmet’s Thricycle !. Difficile de faire autrement, la scène dont il est question ici n'inclut pas d'autres personnages principaux du casting.

Même si la reproduction du format DUPLO à l'aide de briques System est intéressante, je me demande tout de même si LEGO n'aurait pas mieux fait de nous mettre directement quelques vraies briques DUPLO dans ces boites, histoire d'être vraiment dans l'esprit du début du film.

Si vous envisagez de combiner le contenu de cette boite avec celui du set 70829 Emmet & Lucy's Escape Buggy (instructions à télécharger à cette adresse), vous disposerez donc de deux exemplaires d'Emmet et Lucy, de deux arbalètes et de deux panneaux (NEVER) STOP. Vous aurez le droit d'en perdre un exemplaire de chaque.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Bref, j'ai envie d'être indulgent avec cette petite boite qui met en scène mon personnage préféré du second volet de la saga The LEGO Movie. En s'appliquant, il est possible de trouver des postures vraiment sympathiques pour mettre en scène cette jolie figurine et vous pourrez même vous en servir pour indiquer votre humeur du moment à vos proches grâce aux différentes expressions fournies.

Les collectionneurs accrocs au personnage d'Unikitty (je sais qu'il y en a) ne pourront de toute façon pas faire l'impasse sur cette version.

Le reste du contenu de cette petite boite ne justifie pas de payer ce set au prix fort (29.99 €) et amazon le propose heureusement déjà à un tarif beaucoup plus raisonnable :

LEGO MOVIE 2 - Ultrakatty et la guerrière Lucy ! - 70827 - Jeu...
  • Construisez le set Ultrakatty et la guerrière Lucy ! issu de la suite du film d'animation culte LA GRANDE AVENTURE LEGO 2
  • Comprend de nouvelles minifigurines de Lucy et d'Emmet pour janvier 2019 et un envahisseur extraterrestre en briques avec une bouche qui mord et un œil de cyclope rotatif
  • Les ensembles LEGO MOVIE 2 sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 5 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Tioneb - Commentaire posté le 25/02/2019 à 21h54

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Je suis allé voir The LEGO Movie 2. Je sors tout juste du cinéma et je préfère réagir à chaud (sans spoilers) pour ne pas trop idéaliser avec le temps qui passe un film d'animation finalement très correct mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Voici donc quelques impressions très personnelles sur le film.

Sur la forme, tout d'abord : c'est très brouillon et on s'y perd un peu dès qu'on sort d'Apocalypseburg. Le road trip hystérique qui suit l'invasion des méchants aliens DUPLO est parsemé de chansons sans grand intérêt vaguement adaptées en version française et qui arrachaient régulièrement des bâillements aux enfants présents dans la salle. Malgré le fil rouge du film, le scenario me semble vraiment alambiqué et décousu au delà de la première demi-heure.

Même les personnages du film manifestent régulièrement leur agacement d'avoir à supporter des intermèdes musicaux qui prennent tour à tour des airs de chansons de comédie musicale ou de RNB sirupeux. C'est garanti, aucune de ces chansons ne deviendra le hit qu'était Everything is Awesome (Tout est Super Génial) en son temps. The LEGO Movie 2 n'est toutefois pas une comédie musicale et les différents "clips" ne servent finalement qu'à mettre en scène une kyrielle de personnages secondaires qui n'auraient rien à faire là sans ce prétexte.

Visuellement, c'est du niveau du premier volet, avec une reproduction numérique des briques et minifigs toujours aussi impressionnante. Traces de doigts, rayures, usure des pièces, tout y est, on s'y croirait. D'ailleurs, dans ce second volet, on ne construit plus grand chose et les personnages passent le plus clair de leur temps à détruire des trucs. Les séquences d'assemblage et de transformation visuellement impressionnantes vues dans le premier volet sont ici plutôt rares. Sans surprise, la première demi-heure reste la préférée des enfants que j'accompagnais. Apocalypseburg, des poursuites, de l'action, ça fonctionne.

Sur le fond : Warner a sans doute voulu s'assurer qu'aucun lobby ne serait en mesure de critiquer le propos du film et le studio sert abondamment la soupe à tout le monde histoire de s'économiser un bad buzz éventuel. Tolérance, acceptation de la différence, sexisme, féminisme, estime de soi, etc... tout y passe et tout est mélangé. Chaque échange entre les personnages ou presque est ponctué de dialogues moralisateurs et les chansons ne sont pas en reste. Les rares vrais gags présents dans le film sont noyés dans ces tirades interminables et il devient difficile de rire franchement.

Résultat des courses, aucun de ces messages n'a de réel impact sur le spectateur, en tout cas pas sur les jeunes enfants que j'accompagnais qui au-delà de la première demi-heure avouent s'être un peu ennuyé. Ils étaient venus voir la suite d'un premier volet riche en scènes d'action et en gags qui font mouche, ils repartent un peu déçus et ne retiennent pas vraiment de gag marquant ou de refrain particulier. Même Emmet est devenu un personnage agaçant.

L'arrivée de Rex Dangervest (Rex Danger en français...), de sa décontraction, de sa franchise et de ses raptors permet au moins de se trouver provisoirement un nouveau héros moins chouineur qu'Emmet et moins agaçant que Batman qui en fait ici des caisses pour pas grand chose. Au final, les enfants que j'accompagnais ont largement désigné Rex comme leur personnage préféré, faisant même fi des culbutes scénaristiques du film...

Cool-Tag est franchement massacrée par TAL qui récite ses grandes tirades philosophiques comme un élève de CM2 et le personnage en perd dès le début toute crédibilité. Chacun son métier, même si je comprends qu'il faut vendre le film en faisant appel à quelques têtes d'affiche pour en faire la promo.

Benny est ici relégué au rang de personnage secondaire incapable de faire autre chose que de répéter bêtement son gimmick habituel (Vaisseau spatial, vaisseau spatial, etc...) ce qui rend ce personnage, attachant dans le premier volet, presque insupportable dans ce second opus.

Unikitty / Ultrakatty est la vraie star de la première partie, Warner et LEGO ont à mon avis su mettre en valeur ce personnage et lui donner la place qu'il mérite dans cette suite sans grande saveur. Dommage que la licorne multicolore passe rapidement au second plan après quelques scènes très réussies.

Warner a aussi injecté dans le film toutes les licences un peu geek du moment (dont le studio détient les droits) avec des apparitions éclair de nombreux personnages, véhicules et autres objets issus de différents univers que les plus jeunes ne connaissent pas mais qui permettent aux parents de rester attentifs. En marge de la Justice League, de Gandalf ou des personnages du Magicien d'Oz, le vrai gros clin d'œil pour adultes est plutôt inattendu mais il fait mouche.

Dans ce second volet, les interactions entre le monde réel et les jouets sont plus nombreuses. C'est logique, le pitch surprise du premier opus étant éventé, il fallait continuer l'histoire en intégrant ce paramètre. Le jeu des "vrais" acteurs est du niveau d'une sitcom de fin d'après-midi, avec un oscar à décerner à la mère des deux gosses que le réalisateur oblige à (mal) jouer LE gag récurrent autour des briques LEGO et même à le faire deux fois au cas où l'adulte qui accompagne ses enfants au cinéma n'aurait pas compris. C'est surjoué, mal joué, mal amené.

Bref, The LEGO Movie 2 est sans doute un bon divertissement pour fans de LEGO, jeunes et moins jeunes, qui seront forcément indulgents. Dommage que Warner se sente obligé de nous imposer un film trop bavard dont le message se perd au milieu de séquences musicales ennuyeuses et de dialogues vaguement formatés pour faire la leçon à des enfants.

Concernant les produits dérivés, c'est comme d'habitude : les sets commercialisés exploitent tout ce qui passe à l'écran, même l'espace d'une demi-seconde. Les stars de certaines boites ne sont pas forcément les stars du film...

Si vous avez déjà vu le film, n'hésitez pas à livrer vos impressions dans les commentaires (sans spoilers svp). Sinon, allez le voir et faites vous votre propre opinion. Il y aura autant d'avis que de spectateurs.