Will | 19/07/2013 - 12:19 Coups de gueule

LEGO Booth @ Comic Con 2013

Tous ceux qui sont sur place au Comic Con rapportent les mêmes faits : L'attribution des tickets pour le tirage au sort permettant d'obtenir une minifig exclusive LEGO Super Heroes via le scan des badges des visiteurs par les membres du staff LEGO a quasiment tourné à l'émeute.

La sécurité du Comic Con a même dû brièvement intervenir pour tenter de ramener l'ordre parmi les centaines de personnes amassées autour du stand LEGO. Le stand a ensuite été vidé de tous les visiteurs présents et fermé le temps de ramener le calme.

Depuis cet incident, la distribution de ces minifigs a été réorganisée pour limiter les risques.

Avec des tirages limités à 200 (Superman & Green Arrow) et 350 exemplaires (Spider-Man et Spider-Woman), ce désastre était pourtant prévisible. Il est désormais de notoriété publique que ces minifigs s'arrachent ensuite sur eBay pour des montants indécents et si on peut légitimement blâmer les revendeurs qui en profitent pour se payer leurs vacances avec un bout de plastique bien vendu à un AFOL frustré, LEGO a indéniablement sa part de responsabilité dans cette histoire.

Le marché secondaire a toujours existé, et répond à une loi simple : L'offre et la demande. La demande est là, il faudrait être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. Les fans de LEGO bavent devant les images de minifigs tellement exclusives qu'elles en deviennent intouchables. Ces personnages que beaucoup rêvent d'ajouter à leur collection deviennent le cauchemar des collectionneurs "complétistes" qui ne comprennent pas la politique du fabricant qui privilégie le marché américain. L'AFOL français se moque des considérations marketing de LEGO. Il veut juste pouvoir assister à la fête...

LEGO veut créer l'évènement et c'est compréhensible. De ce côté là, c'est réussi. Tous les blogs et sites de la planète ont parlé de ces superbes minifigs qui vont s'arracher sur eBay. Et je n'ai pas honte de dire que je serai le premier à débourser une somme folle pour me les procurer. Je n'ai pas honte d''être un collectionneur, ni d'essayer d'ajouter à mon trésor de plastique chaque minifig que LEGO propose quel que soit le canal. Je compose avec le marché tel qu'il est, alimenté et conditionné par les techniques marketing discutables de LEGO.  Et je ne culpabilise pas une seconde lorsqu'on me dit que je contribue à entretenir ce marché du kilo de plastique le plus cher du monde. Si je ne le fais pas d'autres le feront, il y aura toujours quelqu'un pour surenchérir. Le boycott n'est pas une option, les fans n'en sont pas capables, la passion passe avant la raison.

J'en veux à LEGO. D'autres sont comme moi et expriment leur frustration, leur mécontentement, leur déception, à chacun son sentiment sur le sujet.

Evidemment, je peux vivre sans quelques bouts de plastique, je peux survivre à l'absence d'une minifig collector sur mon étagère. Mais je suis un collectionneur, et devoir faire des compromis parce que le fabricant des produits que j'adore abuse de techniques marketing douteuses me laisse un goût amer.

Tout ceci n'est qu'un point de vue personnel, chacun aura le sien et je comprends bien volontiers la position de ceux qui trouvent absurde la chasse aux minifigs à grands renforts de dollars.

Sur le même sujet vous pouvez lire le coup de gueule de Calin alias Tiler sur sa galerie flickr.

(Quel que soit votre avis sur le sujet, merci de rester correct dans les commentaires...)

Rejoignez la discussion !
guest
2 Commentaires
les plus récents
les plus anciens Les mieux notés
Voir tous les commentaires
2
0
N'hésitez pas à intervenir dans les commentaires !x
()
x