Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Je suis allé voir The LEGO Movie 2. Je sors tout juste du cinéma et je préfère réagir à chaud (sans spoilers) pour ne pas trop idéaliser avec le temps qui passe un film d'animation finalement très correct mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Voici donc quelques impressions très personnelles sur le film.

Sur la forme, tout d'abord : c'est très brouillon et on s'y perd un peu dès qu'on sort d'Apocalypseburg. Le road trip hystérique qui suit l'invasion des méchants aliens DUPLO est parsemé de chansons sans grand intérêt vaguement adaptées en version française et qui arrachaient régulièrement des bâillements aux enfants présents dans la salle. Malgré le fil rouge du film, le scenario me semble vraiment alambiqué et décousu au delà de la première demi-heure.

Même les personnages du film manifestent régulièrement leur agacement d'avoir à supporter des intermèdes musicaux qui prennent tour à tour des airs de chansons de comédie musicale ou de RNB sirupeux. C'est garanti, aucune de ces chansons ne deviendra le hit qu'était Everything is Awesome (Tout est Super Génial) en son temps. The LEGO Movie 2 n'est toutefois pas une comédie musicale et les différents "clips" ne servent finalement qu'à mettre en scène une kyrielle de personnages secondaires qui n'auraient rien à faire là sans ce prétexte.

Visuellement, c'est du niveau du premier volet, avec une reproduction numérique des briques et minifigs toujours aussi impressionnante. Traces de doigts, rayures, usure des pièces, tout y est, on s'y croirait. D'ailleurs, dans ce second volet, on ne construit plus grand chose et les personnages passent le plus clair de leur temps à détruire des trucs. Les séquences d'assemblage et de transformation visuellement impressionnantes vues dans le premier volet sont ici plutôt rares. Sans surprise, la première demi-heure reste la préférée des enfants que j'accompagnais. Apocalypseburg, des poursuites, de l'action, ça fonctionne.

Sur le fond : Warner a sans doute voulu s'assurer qu'aucun lobby ne serait en mesure de critiquer le propos du film et le studio sert abondamment la soupe à tout le monde histoire de s'économiser un bad buzz éventuel. Tolérance, acceptation de la différence, sexisme, féminisme, estime de soi, etc... tout y passe et tout est mélangé. Chaque échange entre les personnages ou presque est ponctué de dialogues moralisateurs et les chansons ne sont pas en reste. Les rares vrais gags présents dans le film sont noyés dans ces tirades interminables et il devient difficile de rire franchement.

Résultat des courses, aucun de ces messages n'a de réel impact sur le spectateur, en tout cas pas sur les jeunes enfants que j'accompagnais qui au-delà de la première demi-heure avouent s'être un peu ennuyé. Ils étaient venus voir la suite d'un premier volet riche en scènes d'action et en gags qui font mouche, ils repartent un peu déçus et ne retiennent pas vraiment de gag marquant ou de refrain particulier. Même Emmet est devenu un personnage agaçant.

L'arrivée de Rex Dangervest (Rex Danger en français...), de sa décontraction, de sa franchise et de ses raptors permet au moins de se trouver provisoirement un nouveau héros moins chouineur qu'Emmet et moins agaçant que Batman qui en fait ici des caisses pour pas grand chose. Au final, les enfants que j'accompagnais ont largement désigné Rex comme leur personnage préféré, faisant même fi des culbutes scénaristiques du film...

Cool-Tag est franchement massacrée par TAL qui récite ses grandes tirades philosophiques comme un élève de CM2 et le personnage en perd dès le début toute crédibilité. Chacun son métier, même si je comprends qu'il faut vendre le film en faisant appel à quelques têtes d'affiche pour en faire la promo.

Benny est ici relégué au rang de personnage secondaire incapable de faire autre chose que de répéter bêtement son gimmick habituel (Vaisseau spatial, vaisseau spatial, etc...) ce qui rend ce personnage, attachant dans le premier volet, presque insupportable dans ce second opus.

Unikitty / Ultrakatty est la vraie star de la première partie, Warner et LEGO ont à mon avis su mettre en valeur ce personnage et lui donner la place qu'il mérite dans cette suite sans grande saveur. Dommage que la licorne multicolore passe rapidement au second plan après quelques scènes très réussies.

Warner a aussi injecté dans le film toutes les licences un peu geek du moment (dont le studio détient les droits) avec des apparitions éclair de nombreux personnages, véhicules et autres objets issus de différents univers que les plus jeunes ne connaissent pas mais qui permettent aux parents de rester attentifs. En marge de la Justice League, de Gandalf ou des personnages du Magicien d'Oz, le vrai gros clin d'œil pour adultes est plutôt inattendu mais il fait mouche.

Dans ce second volet, les interactions entre le monde réel et les jouets sont plus nombreuses. C'est logique, le pitch surprise du premier opus étant éventé, il fallait continuer l'histoire en intégrant ce paramètre. Le jeu des "vrais" acteurs est du niveau d'une sitcom de fin d'après-midi, avec un oscar à décerner à la mère des deux gosses que le réalisateur oblige à (mal) jouer LE gag récurrent autour des briques LEGO et même à le faire deux fois au cas où l'adulte qui accompagne ses enfants au cinéma n'aurait pas compris. C'est surjoué, mal joué, mal amené.

Bref, The LEGO Movie 2 est sans doute un bon divertissement pour fans de LEGO, jeunes et moins jeunes, qui seront forcément indulgents. Dommage que Warner se sente obligé de nous imposer un film trop bavard dont le message se perd au milieu de séquences musicales ennuyeuses et de dialogues vaguement formatés pour faire la leçon à des enfants.

Concernant les produits dérivés, c'est comme d'habitude : les sets commercialisés exploitent tout ce qui passe à l'écran, même l'espace d'une demi-seconde. Les stars de certaines boites ne sont pas forcément les stars du film...

Si vous avez déjà vu le film, n'hésitez pas à livrer vos impressions dans les commentaires (sans spoilers svp). Sinon, allez le voir et faites vous votre propre opinion. Il y aura autant d'avis que de spectateurs.

Rejoignez la discussion !
guest
120 Commentaires
les plus récents
les plus anciens
120
0
N'hésitez pas à intervenir dans les commentaires !x
()
x