Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Sans transition, on enchaîne avec un rapide test du set LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down (2287 pièces - 199.99 €), un produit dérivé de luxe pour fan inconditionnel de la série Netflix à succès dont la troisième saison arrive en juillet prochain. Le set est disponible dès à présent sur le Shop LEGO et dès demain matin dans votre LEGO Store préféré, si vous êtes membre du programme VIP.

Comme avec tous les produits dérivés, si vous n'êtes pas fan de l'univers dont il est question ici, vous venez d'économiser 199.99 €. Si vous êtes fan de la série Stranger Things, ce set est un très bel hommage à la première saison mais il vous coûtera plus cher qu'un t-shirt ou un poster. C'est vous qui voyez.

Ceci étant dit, Netflix a pris soin de s'associer avec une marque qui, comme la série, surfe volontiers sur la nostalgie pour asseoir sa légende. Je suis d'ailleurs étonné qu'aucun placement de produit LEGO n'ait eu lieu dans les deux premières saisons de la série, ce sera certainement pour les prochains épisodes.

Ce set est estampillé "Netflix Official Merchandise", c'est donc a minima le fruit d'un partenariat entre les deux marques et possiblement une commande de Netflix qui souhaite rentabiliser un peu plus cette nostalgie qui constitue toute la trame de fond de la série. Les placements de produit sont nombreux dans Stranger Things, que LEGO soit associé au merchandising n'a rien d'étonnant.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Comme je le disais plus haut, cette boite est basée sur les événements de la première saison de la série diffusée durant l'été 2016. Dès la deuxième saison, diffusée fin 2017, les enfants du casting avaient déjà grandi, Dustin avait des dents et Eleven avait des cheveux. La troisième saison mettra en scène des ados et les minifigs du set resteront donc un hommage à la toute première saison de la série. Seuls Jim Hopper (David Harbour) et Joyce Byers (Winona Ryder) resteront plus ou moins intemporels.

LEGO a choisi de représenter la maison des Byers, très présente dans la première saison de la série notamment lorsque Will Byers communique avec sa mère depuis le Monde à l'Envers via les guirlandes lumineuses installée dans le salon. Le choix de reproduire la maison familiale était logique et le résultat est à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre d'un set à 200 €.

Pour symboliser le Monde à l'Envers (The Upside Down), LEGO a donc reproduit avec un effet miroir la maison de la version "normale" en la mettant en scène dans l'univers parallèle sombre et inquiétant vu dans la série. L'idée est bonne, même si certains y verront peut-être un choix un peu déroutant en raison notamment de la présentation de l'ensemble.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Dans la boite, vous trouverez deux livrets d'instructions qui font activement dans le fan service avec quelques facts sur la série disséminés au fil des pages. Le vrai plus : il est possible de partager l'assemblage du set avec d'autres fans, chacun s'occupant de l'une des deux versions de la maison des Byers, pour ensuite réunir le tout.

Les deux parties du set sont rassemblées grâce à deux montants qui intègrent quelques pièces Technic recouvertes par les troncs d'arbres et le feuillage qui viennent se fixer sur les côtés des deux versions de la maison des Byers via une série de Ball Joints. La symétrie visuelle fonctionne parfaitement et l'effet miroir est vraiment très convaincant.

Rien ne vous empêche d'exposer l'une ou l'autre des versions, ou les deux, sur vos étagères si le choix de LEGO ne vous convient pas. Le dispositif de fixation qui réunit les deux maisons est ingénieux et l'ensemble, qui peut paraître un peu fragile au premier abord, est d'une stabilité sans faille. Il faudra en revanche faire preuve de patience pour dissocier les deux parties du set, les points de connexion placés au niveau des montants et autour de la maison étant très nombreux. Il faut aussi retirer quelques pièces décoratives avant de pouvoir décrocher les deux montants latéraux.

Tout a été pensé pour que tous les aménagements intérieurs supportent d'être placés à l'envers. Les accessoires sont tous fixés sur les murs et sur le sol, rien ne tombe. Même le véhicule du shérif Hopper est enfiché sur un support qui le retient lorsque c'est la version Upside Down qui est placée en haut.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Même si le propos ici n'est pas de "rejouer" les différentes scènes se déroulant à l'intérieur de la maison, LEGO a pris soin de proposer un intérieur abouti et rempli de clins d'œil qu'apprécieront les fans : Les avis de recherche de Will et Barbara Holland, le poster de Jaws (Les Dents de la Mer) vu dans la chambre de Will, le piège à ours utilisé pour capturer le Demogorgon, etc... Le fan service version papier s'étale sur les deux grosses planches de stickers fournies (voir ci-dessus).

L'élément central du set est évidemment le mur recouvert de l'alphabet qui permet à Will de communiquer avec sa mère depuis l'autre dimension via les guirlandes électriques. LEGO a eu la bonne idée d'intégrer une brique lumineuse que vous pourrez actionner à loisir pour éclairer la scène. C'est ludique, et la référence fonctionne même si ces briques lumineuses LEGO n'éclairent pas grand chose et ne peuvent toujours pas rester allumées en permanence sans bricoler un système qui garde le bouton poussoir enfoncé.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Le set nous permet aussi d'obtenir le véhicule du shérif Jim Hopper, une Chevrolet K5 Blazer plutôt bien modélisée par LEGO. Le véhicule est pensé pour pouvoir installer facilement Hopper au volant et il suffit de retirer le toit pour accéder à l'intérieur.

À l'arrière dans le coffre lui aussi accessible en démontant le toit, on y trouve l'un des rares clins d'œil directs du set à la saison 2 de la série : une citrouille qui rappelle les séquences au cours desquelles Jim Hopper enquête sur le phénomène étrange qui détruit de nombreuses récoltes dans les environs de Hawkins.

Au rayon des références à la seconde saison de la série, on trouve un chapeau violet caché sous le toit de la maison en référence au quatrième épisode de la saison 2 (Will the Wise) et on retrouve également un dessin de Will avec le Mind Flayer (voir planche de stickers plus haut).

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Il n'y a pas de plaque d'immatriculation à l'avant du véhicule du shérif Hopper, ce n'est pas un oubli et c'est normal. Pas de plaque dans la série et aux USA, plusieurs états dont l'Indiana n'imposent pas de plaque à l'avant. Même si la ville de Hawkins n'existe pas, elle est située dans l'Indiana et la série s'appuie donc sur cette règle.

Les minfigs livrées dans cette grosse boite sont globalement très réussies, même si comme je le disais plus haut, elles sont basées sur la première saison de la série et ne resteront à terme qu'une référence directe aux épisodes de 2016.

Coupe au bol et anorak rouge et jaune pour Will Byers, c'est parfait. Polo à rayures et veste beige pour Mike Wheeler, ça fonctionne. Casquette, t-shirt vert estampillé Waupaca Wisconsin, chevelure qui déborde et bouche sans dents pour Dustin Henderson, c'est conforme. Tenue de warrior et lance-pierres à élastique jaune pour Lucas Sinclair dont la tête est orné du bandeau camouflage , tout y est.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

La pièce qui sert à la fois de chevelure et de casquette à Dustin est joliment exécutée et le rendu est impeccable. Sur les quatre jeunes héros de la série, c'est un sans faute et si je devais formuler une critique je dirais que la chevelure de Mike Wheeler n'est pas totalement fidèle à la coiffure du personnage dans les premiers épisodes. On retrouve aussi les indispensables talkie-walkies qui servent de moyen de communication aux enfants.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

La minifig de Joyce Byers est elle aussi plutôt convaincante avec une coiffure très proche de celle de Winona Ryder dans la série. Jim Hopper est un peu plus générique, difficile d'y voir David Harbour, mais la minifig fera l'affaire même sans le drapeau américain sur la manche droite et l'écusson du service de police d'Hawkins sur la manche gauche. Dommage pour le manque de personnalisation de ce sherif générique qui méritait quelques détails supplémentaires.

Robe rose, blouson bleu et perruque blonde pour Eleven (Onze), avec bien entendu une gaufre Eggo dans la main du personnage pour respecter le placement de produit, et c'est plutôt réussi sauf que LEGO a oublié de nous fournir un accessoire pour incarner la vraie coupe de cheveux de la jeune fille. La jupe rose en tissu gâche un peu l'esthétique globale de la minifig et contraste avec le rose très pâle du torse mais on fera avec.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Enfin, le Demogorgon est impressionnant. LEGO a eu la bonne idée de créer une capuche qui vient s'enficher la tête de la minifig pour obtenir deux "visages" différents. La tampographie sur la surface incurvée de la gueule de la créature est vraiment réussie.

Vous l'avez constaté sur les visuels officiels, le présentoir fourni ne permet d'exposer que quatre personnages et c'est dommage. Je comprends bien que Will est ailleurs à ce moment de l'histoire, mais j'aurais préféré pouvoir aligner tous les personnages fournis sur le même support. Au passage, je note que le logo de la série est un sticker et à 200 € la boite "officielle" j'aurais apprécié une jolie plaque tampographiée.

LEGO Stranger Things 75810 The Upside Down

Chaque fan de la série aura de toute façon un avis sur ce que LEGO aurait dû ou pu faire : Le Castle Byers dans la forêt ? un couloir d'école ? Un morceau de labo ? Pour les fans les plus assidus, il y a dans la série de quoi remplir des dizaines de sets. Pour ceux qui ont regardé la série comme ils regardent des dizaines d'autres séries sur Netflix ou Amazon Prime et sont déjà passés à autre chose, une seule boite suffira. La mode du "binge watching" a d'ailleurs un peu tué le potentiel pour une série à devenir culte dans le temps. Quelques années en arrière, c'était aussi la régularité de la diffusion et l'espacement des épisodes qui créait au fil du temps un rendez-vous incontournable et installait progressivement un contenu dans la culture populaire.

Bref, ce produit dérivé a tout pour plaire à condition d'apprécier l'univers de la série Stranger Things et d'avoir les moyens de s'offrir autre chose qu'un poster ou un mug. Ce n'est évidemment pas un exemple flamboyant de la capacité de LEGO à développer ses propres univers, mais c'est une démonstration évidente du savoir-faire de la marque lorsqu'il s'agit de créer des goodies de luxe au service de licences externes.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 24 mai 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Milkywhey - Commentaire posté le 15/05/2019 à 22h17

LE SET LEGO STRANGER THINGS 75810 THE UPSIDE DOWN SUR LE SHOP LEGO >>


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75242 Black Ace TIE Interceptor

On fait aujourd'hui un petit détour par la série animée Star Wars : Resistance avec le set LEGO Star Wars 75242 Black Ace TIE Interceptor (396 pièces - 49.99 €) qui permet d'obtenir le chasseur TIE modifié de Griff Halloran avec son propriétaire accompagné ici de Poe Dameron et de BB-8.

On pourrait faire très court sur ce type de sets : Vous aimez la série animée Star Wars Resistance ? Achetez-le. Vous ne savez même pas de quoi je parle ? Gardez votre argent. Voilà.

Au-delà de cette conclusion qui suffirait amplement, on peut toujours essayer d'y regarder d'un peu plus près pour voir ce que cette boite basée sur une série animée Star Wars a réellement à offrir et il s'avère que ce set dispose de quelques arguments capables de séduire les plus assidus des collectionneurs.

Star Wars Resistance, c'est Star Wars qui rencontre Wipeout avec des vaisseaux dont le design rappellera des souvenirs à tous ceux qui ont passé des heures à faire la course sur les pistes les plus improbables. C'est aussi à mon avis une simple série de "recrutement" sans réels enjeux destinée aux plus jeunes fans. La série se concentre sur la période précédant The Force Awakens avec un ton (très) léger, des courses de vaisseaux, un humour omniprésent et un peu lourd, des courses de vaisseaux, etc...

Le set fait son job en permettant d'obtenir l'un des vaisseaux de la série qui se prête plutôt bien à une adaptation à la sauce LEGO. Rien à dire sur la ressemblance entre le vaisseau vu à l'écran et son équivalent à base de briques. C'est fidèle, les proportions sont respectées, la construction est solide et un jeune fan de la série y trouvera son compte.

Le Black Ace est équipé de Spring-Shooters au bout des ailes, il dispose d'un espace de rangement à l'arrière pour y stocker le missile vert supplémentaire fourni et d'un cockpit dans lequel Griff Halloran peut tenir sans problème, même et surtout avec son casque sur la tête. Le contrat est rempli.

75242 Black Ace TIE Interceptor

Le vaisseau est facilement manipulable sans tout casser et les deux ailerons très fins placés à l'avant que je pensais très fragiles sont solidement fixés à la carlingue. la finition est très correcte même si les arceaux latéraux ici vaguement reproduits avec des barres blanches mobiles me semblent un peu trop basiques pour un produit vendu 50 €. Quelques stickers à coller, rien de dramatique même si ces autocollants vieillissent souvent très mal entre les mains de jeunes fans très actifs...

Du côté des minifigs, LEGO livre un Griff Halloran dont la tenue est plutôt fidèle à celle du personnage et fournit même une chevelure pour pouvoir exploiter la figurine dans tous les contextes possibles. La tampographie du casque est très réussie et à part la teinte bleutée utilisée par LEGO pour la peinture avec motif de tête de mort, c'est ressemblant avec l'accessoire utilisé par le personnage dans la série.

Le détail qui gâche un peu la minifig : l'absence des tatouages du personnage sur les bras de la figurine.

Dans la boite, on obtient également une minifig de Poe Dameron pour l'instant exclusive à cette boite avec un torse et une paire de jambes inédits. Le torse du personnage est vraiment très réussi avec une jolie tampographie sur une base blanche et une zone orange dont la teinte est parfaitement raccord avec les hanches et les jambes du personnage.

La barbe de trois jours n'était pas forcément nécessaire ici mais on fera avec. En ajoutant cette minifig dans la boite, LEGO s'assure de ne pas oublier de draguer les collectionneurs sans compter uniquement sur les jeunes fans de la série animée pour vendre cette boite...

75242 Black Ace Tie Interceptor

BB-8 est également présent dans ce set et on peut même dire que cette version du droïde est exclusive à cette boite. Le personnage fait de toute façon l'unanimité auprès de toutes les générations de fans et il est ici livré avec une coupelle supérieure dont la tampographie a légèrement évolué depuis les premières versions du personnage.

Vous l'aurez compris, cette boite est surtout destinée aux fans de la série animée Star Wars Resistance qui y trouveront sans doute de quoi s'amuser. Pour les autres, la version inédite de Poe Dameron qui à la différence de Griff Halloran est un personnage majeur de l'univers cinématographique Star Wars achèvera peut-être de les convaincre de dépenser 49.99 € (ou moins) dans ce set.

75242 Black Ace Tie Interceptor

LE SET 75242 BLACK ACE TIE INTERCEPTOR SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 16 mai 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

elpueblo - Commentaire posté le 09/05/2019 à 10h03

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75244 Tantive IV

L'heure est venue de s'intéresser au set LEGO Star Wars 75244 Tantive IV (1768 pièces - 219.99 €), une grosse boite qui sera disponible en avant-première pour les membres du programme VIP dès le 3 mai prochain.

Ce set succède aux références 10019 Rebel Blockade Runner (2001) et 10198 Tantive IV (2009) dont il n'est ni une réédition ni un remake. Il s'agit tout simplement d'une nouvelle interprétation à la sauce LEGO du vaisseau vu pour la première fois dans dans l'Épisode IV de la saga (A New Hope), puis dans la série animée The Clone Wars, dans un épisode de l'autre série animée Star Wars Rebels ou encore dans Rogue One : A Star Wars Story, le spin-off sorti en 2016.

Le Tantive IV n'est donc plus un vaisseau que seuls les fans de la première heure connaissent et chaque génération a eu l'occasion de découvrir à l'écran le quartier général du sénateur Bail Organa durant quelques secondes ou quelques minutes.

Comme d'habitude, il y aura toujours quelques fans pour ne jurer que par la version UCS de 2001 ou par le playset de 2009. C'était peut-être mieux avant pour certains, mais je pense qu'il convient d'aborder cette nouvelle version moins pataude que celles de 2001 et de 2009 sans préjugés. À part le raccourci esthétique symbolisé par les quatre ailerons placés sur le fuselage du vaisseau juste devant la tourelle surmontée du radar, la reproduction de la maquette vue dans A New Hope me semble plutôt convaincante.

C'est d'ailleurs bien d'un playset qu'il s'agit ici, même si la poignée de transport qui permet d'offrir une bonne jouabilité à ce modèle massif été joliment intégrée pour ne pas dénaturer l'apparence globale de la construction. Avec ses 62 cm de long, le set est toutefois d'une envergure suffisante pour finir exposé sur une étagère sans avoir à rougir de son statut de playset.

75244 Tantive IV

L'assemblage est plaisant, avec l'incontournable armature centrale à base de pièces Technic qui s'élargit à l'arrière en forme de T pour accueillir les moteurs et assurer à ces derniers une solidité sans faille,  quelques briques de couleur pour agrémenter un inventaire qui s'annonce plutôt monotone et quelques phases un peu répétitives, notamment au niveau des 11 moteurs, mais qui ne viennent pas gâcher "l'expérience" comme LEGO se plait à appeler le processus de construction. On comprend très vite que la poignée prévue sera très utile : il est très vite difficile de trouver comment attraper la construction en cours sans perdre quelques pièces au passage.

Comme d'habitude avec les playsets LEGO, les différents espace prévus pour y faire vivre des aventures palpitantes à nos minifigs sont très exigus. Quelques chaises, un peu d'espace autour et voilà. Le vaisseau est plutôt bien doté en espaces "jouables" avec deux capsules de sauvetage dans lesquelles deux personnages peuvent prendre place, une soute à missiles pour y ranger les deux munitions fournies en plus de celles déjà en place dans leurs canons respectifs, deux postes de pilotage avec sièges pour minifigs et un grand espace central avec table de conférence et console de commande.

En deux mots, si vous avez vraiment envie à vos heures perdues de rejouer quelques scènes se déroulant sur le Tantive IV, vous pouvez. Attention, les quatre demi-cônes placés à l'avant du vaisseau ont un peu tendance à se décrocher facilement, assurez-vous qu'ils sont bien fixés avant de faire voler le Tantive IV dans le salon...

75244 Tantive IV

Je le disais plus haut, la poignée de transport est parfaitement intégrée. Elle est accessible en soulevant le radar central et elle permet de déplacer le vaisseau sans tout casser. Pas de mécanisme compliqué ici, la poignée retombe parfaitement dans son emplacement sous l'effet de la gravité.

La partie inférieure du Tantive IV n'a pas été totalement laissée à l'abandon. On y trouve un habillage logiquement un peu plus sommaire que sur la partie visible du vaisseau, mais c'est suffisant pour ne pas avoir l'impression d'acheter une simple maquette dont les parties cachées sont négligées.

Pas de support de rangement et/ou d'exposition fourni par LEGO, le vaisseau repose sur ses moteurs et sur les différentes excroissances placées le long de la partie inférieure de la coque. C'est un peu dommage, quelques briques transparentes auraient été les bienvenues histoire de ranger correctement le playset sur une étagère entre deux séances de jeu.

Je vous ai scanné la planche de stickers fournie (voir ci-dessous). Si les autocollants sont peu nombreux dans cette boite, l'application de certains d'entre sur des surfaces arrondies nécessitera de la patience et de la minutie. Rien à dire sur la présence sur le même modèle de pièces et de stickers en Dark Red, la cohérence de la teinte est quasi-parfaite. C'est moins évident pour les stickers sur fond blanc à poser sur des pièces qui elles ne sont pas d'un blanc immaculé. On remarque tout de suite l'écart de teinte sur les deux excroissances à l'avant du vaisseau.

Les Spring-Shooters sont parfaitement intégrés dans l'avant du fuselage et ne nuisent pas à l'esthétique globale du Tantive IV. Le mécanisme simple qui permet d'une légère pression d'éjecter les missiles est lui aussi très bien intégré. Les deux Stud-Shooters présents sur la tourelle rotative placée juste après le poste de pilotage sont relativement discrets, vous pourrez toujours les retirer si leur présence vous semble superflue.

75244 Tantive IV

La dotation en minifigs est ici très correcte avec d'un côté des minifigs inédites ou mises à jour et de l'autre les deux incontournables droïdes, C-3PO et R2-D2 que chaque collectionneur un peu assidu rangera avec les multiples exemplaires qu'il possède déjà.

Bail Organa fait enfin son entrée dans le monde des minifigs et la figurine est livrée ici dans sa version Rogue One : A Star Wars Story. Les détails de la tenue du personnage sont très fidèles au costume porté par Jimmy Smits dans le film. Pas de bottes noires ni de tempes grisonnantes sur la chevelure, mais on fera avec.

Raymus Antilles est livré ici dans une version "mise à jour" de la minifig de 2009 et les détails de sa tenue sont maintenant du niveau de celle du Rebel Fleet Trooper déjà vu dans le set 75237 Tie Fighter Attack. La minifig dispose d'une expression du visage parfaitement adaptée à sa rencontre avec Darth Vader...

75244 Tantive IV

Leia est de son côté équipée du torse avec capuche dans le dos déjà vu dans les sets 75159 UCS Death Star (2016) et 75229 Death Star Escape (2019) et la minifig est livrée avec une paire de jambes blanches et une tunique inédite qui permet d'obtenir une figurine vraiment cohérente.

Il faut se contenter ici d'un seul Rebel Fleet Trooper et en y réfléchissant, je pense que Darth Vader méritait d'être présent dans cette boite pour donner vraiment du sens à une reproduction vendue 219.99 € d'un vaisseau qui est surtout le théâtre de scènes mémorables mettant en scène ce personnage...

En résumé, si vous avez déjà un Tantive IV chez vous, ce set n'est pas indispensable et vous pouvez vous contenter d'acheter Bail Organa, Raymus Antilles et éventuellement la nouvelle tunique de Leia sur le marché secondaire.  Si vous n'avez pas encore ce vaisseau chez vous, n'hésitez pas une seconde.  Ce n'est pas un UCS mais sa finition extérieure est suffisante pour en faire aussi un joli produit d'exposition. En ce qui me concerne, ce set rejoindra ma collection même si je possède déjà les deux versions précédentes.

LE SET LEGO STAR WARS 75244 TANTIVE IV SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 2 mai 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour avec tirage au sort express : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

BrikomaneLeGris - Commentaire posté le 29/04/2019 à 17h02

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75239 Action Battle Hoth Generator Attack

On jette aujourd'hui rapidement un œil sur le set LEGO Star Wars 75239 Action Battle Hoth Generator Attack (235 pièces - 29.99 €), une petite boite qui met à profit le nouveau concept ludique lancé par LEGO cette année sous l'appellation Action Battle. C'est pensé pour les plus jeunes, il en faut pour toutes les tranches d'âge même dans la gamme Star Wars.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je vous parle de cette petite boite en premier au lieu de faire le tour de la référence 75241 Action Battle Echo Base Defense, dont le set présenté ici n'est finalement qu'une extension un peu chère.

C'est volontaire, je veux aborder ici l'intérêt du concept lui-même et nous reparlerons plus tard de son impact sur la finition de ces deux boites et donc sur la représentation que ces deux sets proposent de la bataille de Hoth. Je vous vois venir, il faudra aussi reparler du set 75098. C'est comme ça, je me sens obligé de le faire...

Le concept Action Battle, présenté par LEGO comme une "nouvelle expérience de jeu" se résume en fait à un simple jeu de tir sur cibles comme il en existe déjà depuis de nombreuses années et qui a pour conséquence la destruction de l'élément porteur de la cible. Deux factions s'affrontent, celui qui vise le mieux gagne.

75239 Action Battle Hoth Generator Attack

Ici, le soldat rebelle affronte logiquement un Snowtrooper, tous deux à l'abri dans leurs postes de tir respectifs. Chacun des deux joueurs est équipé d'un lance-machins à ressort dont la portée est plutôt correcte et doit viser la cible de l'autre. Lorsqu'elles sont touchées ces cibles mettent en mouvement de petits mécanismes tout simples qui éjectent ce qui se trouve autour. La flèche est éjectée jusqu'à 3 mètres de distance, mais son efficacité est fortement réduite au delà de 1.50 m.

Pour le poste de tir du Snowtrooper c'est le support de la minifig qui bascule vers l'arrière. Pour le soldat rebelle, c'est le générateur qui s'ouvre en deux et qui par ricochet renverse le poste de tir du personnage. Rien à dire sur le fonctionnement de la chose, ça marche à tous les coups.

La question qu'il faut se poser est ailleurs. En 2019 et pour 30 €, ce produit est-il si amusant que ça au delà des quelques premiers tirs. Je vois venir d'ici tous ceux qui me diront comme d'habitude "...ce n'est qu'un point de départ, à toi d'inventer la suite, à toi de construire d'autres trucs sur le même principe, etc...".

Non, à 30 € le point de départ, c'est trop cher et LEGO surjoue même franchement la promotion de son produit jusqu'à avancer un peu prétentieusement que "... Les enfants peuvent profiter d'un plaisir sans fin...". Ceux qui ont des enfants connaissent sans doute leur capacité à se lasser rapidement de ce genre de produit pour passer à autre chose ou retourner jouer à Super Smash Bros.

75239 Action Battle Hoth Generator Attack

Si on ne peut pas reprocher grand chose à la réalisation du produit, on peut quand même regretter que les deux canons soient aussi basiques, pour rester poli. En fait, ils ne ressemblent à rien de cohérent avec le contexte de la bataille de Hoth et je pense que LEGO aurait au moins pu faire l'effort de les intégrer dans des constructions respectueuses du thème. Sans parler du fait qu'à la différence de ceux fournis dans le set 75241 Action Battle Echo Base Defense, les deux canons ne sont même pas dotés du simple support enneigé qui permet aussi de les orienter.

L'idée est là, mais ça manque à mon avis cruellement d'ambition pour un fabricant spécialisé dans le jouet de construction. J'aurais voulu un mini Snowspeeder et un mini AT-AT, même grossiers mais reconnaissables, tous deux équipés de ces lance-machins pour vraiment profiter de ce concept et me mettre dans l'ambiance.

En l'état, n'importe quel pistolet à fléchettes gagné à la fête votive du coin ferait l'affaire, on y verrait que du feu et c'est dommage. Il reste aux collectionneurs la possibilité de se débarrasser de ces cibles voyantes pour obtenir des éléments de constructions très intéressants pour étoffer un diorama. Pourquoi pas.

75239 Action Battle Hoth Generator Attack

Du côté des deux minifigs fournies dans cette boite, on retrouve le soldat rebelle dont le joli torse est également livré dans les sets 75259 Snowspeeder et 75241 Action Battle Echo Base Defense et un Snowtrooper avec torse et jambes disponibles uniquement dans les deux sets Action Battle commercialisés actuellement mais dont le casque date de 2014. À vous de voir si ces minifigs méritent de payer le prix fort.

En résumé, même si l'idée est intéressante et que les plus jeunes y trouveront leur compte au moins durant quelques minutes (mon fils de 9 ans à lâché l'affaire trèèèèès rapidement), c'est beaucoup trop cher pour une simple extension de l'autre boite à acheter également qui est elle vendue pour la modique somme de 64.99 €. Soit un peu moins de 100 € le lot complet sur la thématique Hoth...

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 2 mai 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Angelik - Commentaire posté le 02/05/2019 à 00h05

LE SET 75239 ACTION BATTLE HOTH GENERATOR ATTACK SUR LE SHOP LEGO >>


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75243 Slave I (20th Anniversary)

On finit la série de tests des sets LEGO Star Wars estampillés "20th Anniversary" avec la référence 75243 Slave I (1007 pièces - 129.99 €) qui est évidemment le set le plus consistant de cette mini-gamme de produits qui rendent hommage à des sets emblématiques de la gamme.

Les collectionneurs les plus assidus ont forcément déjà au moins une version du Slave I sur leurs étagères, que ce soit celle du set 6209 Slave I (2006), la version du set 8097 Slave I (2010) ou la déclinaison Ultimate Collector Series du set 75060 Slave I (2015). Je laisse volontairement de côté le set 7144 Slave I (2000), utilisé par LEGO dans le livret d'instructions comme référence pour cet hommage, qui a vraiment mal vieilli...

Il n'y a d'ailleurs pas vraiment lieu de comparer cette nouvelle version jouable d'une trentaine de centimètres de long au modèle UCS de 45cm de long du set 75060 (219.99 €), certainement plus détaillé et plus abouti mais plutôt destiné à l'exposition. Si vous cherchez un Slave I conçu pour être manipulé de temps à autre et être confié à un jeune fan qui s'amusera avec, celui du set 75243 fera parfaitement l'affaire.

75243 Slave I (20th Anniversary)

L'avantage avec ce modèle capable supporter un passage entre les mains des jeunes fans les plus enthousiastes, c'est qu'il n'a pas vraiment à rougir face à la version UCS en terme de finition et qu'il fera aussi un très bon produit d'exposition. Attention, ce Slave I ne tient pas debout et rien n'est prévu pour l'exposer en position verticale. Il vous faudra bricoler un support à placer au pied de la jupe Dark Red du vaisseau pour le maintenir en équilibre ou le laisser trôner en position fer à repasser.

La structure interne du vaisseau fait usage de quelques pièces Technic qui assure une rigidité et une solidité à toute épreuve à la jonction entre la base et le fuselage. Pas le temps de s'ennuyer avec de fastidieuses étapes d'assemblage de la structure interne, on passe rapidement à l'habillage en Dark Red de la base du vaisseau et le montage est très agréable avec un Slave I qui prend progressivement forme sous nos yeux. Les courbes ne sont pas parfaites, mais pour un produit à cette échelle, c'est tout à fait acceptable.

On installe également rapidement les réacteurs au dos du vaisseau, qui même avec leur design simpliste et leur finition basique suffisent à rendre crédible cette partie de la construction visible uniquement lorsqu'on joue avec.

75243 Slave I (20th Anniversary)

On assemble ensuite la poignée qui permettra de prendre en main le Slave I pour le faire voler dans le salon. C'est bien pensé, les éléments Technic utilisés pour cette poignée discrète se rangent facilement dans le corps du vaisseau et ne nuisent ni à sa stabilité lorsque ce dernier est posé à plat ni à son esthétique générale.

Il y a aussi une dizaine de stickers à coller sur le fuselage et pour une fois, je pense que ce Slave I pourrait presque s'en passer. L'habillage général est suffisamment détaillé, avec une alternance de couleurs et de zones avec tenons apparents ou pas, pour être crédible.

Un détail agaçant : les grosses pièces lisses et la verrière sont simplement jetées dans différents sachets et vous aurez probablement droit à quelques micro-rayures sur certaines d'entre elles. Si ces rayures vous gênent, n'hésitez pas à contacter le service client pour obtenir des pièces de remplacement.

75243 Slave I (20th Anniversary)

Ce Slave I qui n'est pas un UCS profite tout de même de quelques raffinements bienvenus comme la spacieuse zone de stockage placée à l'arrière qui est accessible facilement en soulevant la trappe grise ou les deux petites ailes couplées au siège du pilote qui restent en permanence à l'horizontale par un simple effet de gravité.

Ce n'est d'ailleurs que lorsque le set est complètement assemblé qu'un détail un peu gênant saute aux yeux : Il y a un grand vide qui traverse le vaisseau depuis le cockpit jusqu'à la poignée placée à l'arrière. On voit donc la main de celui qui tient la poignée à travers la verrière du vaisseau et le mécanisme qui permet aux ailes et au siège du pilote de basculer par gravité n'est pas correctement dissimulé dans la construction.

La prise en main du vaisseau via la poignée rétractable est excellente et même si le Slave I peut être déplacé en le saisissant par le le fuselage sans risquer de tout détruire au passage, toute la jouabilité du set repose sur cette poignée vraiment bien intégrée.

Les deux mécanismes qui permettent d'éjecter les missiles verts dont l'extrémité est visible juste sous le poste de pilotage sont directement accessibles depuis l'arrière du vaisseau sans lâcher la poignée. C'est ce type de détail qui fait d'un produit LEGO un vrai jouet et j'apprécie l'effort du designer sur ce point avec une intégration discrète et fonctionnelle.

75243 Slave I (20th Anniversary)

Attention tout de même durant les manipulations via la poignée placée à l'arrière : la verrière du cockpit n'est retenue que par deux tenons dans sa zone supérieure et n'est pas fixée à l'avant. Elle peut occasionnellement se décrocher.

Il y a suffisamment de place dans le poste de pilotage pour y placer Boba Fett sans devoir au préalable retirer l'antenne de son casque. Je le précise parce que ce n'est pas toujours aussi évident selon les vaisseaux et les cockpits plus ou moins exigus proposés par LEGO.

Du côté des minifigs, l'assortiment est plutôt intéressant avec quatre personnages accompagnés par la minifig collector habituelle. Pour beaucoup de collectionneurs qui possèdent déjà de multiples versions de Boba Fett et Han Solo, ce sont les Bounty Hunters fournis ici qui seront les vraies stars du set.

Ceux qui ont raté le mal-nommé Battle Pack 75167 Bounty Hunter Speeder Bike (2017) auront ici une nouvelle chance d'obtenir un exemplaire de la très réussie minifig de 4-LOM qui aurait peut-être pu être livrée ici avec des yeux verts pour que ceux qui considèrent que les yeux sont plutôt verts dans le film y trouvent leur compte...

75243 Slave I (20th Anniversary)

Zuckuss est inédit et pour l'instant exclusif à ce set. La minifig est magnifique avec une interprétation très fidèle au personnage du film et une tampographie de qualité présente même sur le dos de la tunique du personnage.

On pourrait discuter du choix de la couleur pour la tête et les mains du personnage, une teinte plus foncée aurait peut-être été plus adéquate. Même constat pour les bretelles du harnais qui à mon avis devraient être de la même teinte que le reste de l'accessoire vestimentaire porté par le personnage sur sa tunique marron. C'est encore plus flagrant lorsqu'on regarde le dos de la minifig.

Les alignements entre les impressions du torse et du bas de la tunique sont très corrects et la continuité des motifs est assurée.

75243 Slave I (20th Anniversary)

Pour le reste, LEGO ne prend pas de gros risques créatifs et livre ici une version de Boba Fett identique à celle du set 75137 Carbon-Freezing Chamber (2016) et un Han Solo au torse déjà vu dans les sets 75192 UCS Millennium Falcon (2017) et 75222 Betrayal at Cloud City (2018). Pas de jambes moulées en deux couleurs comme sur la minifig du set 75222, il faut se contenter de la version du set 75192.

75243 Slave I (20th Anniversary)

La minifig collector livrée dans cette boite est un peu moins hors sujet que les autres, il s'agit de la Princesse Leia dans un remake aux cheveux plus clairs de la minifig livrée dans le set 7190 Millennium Falcon (2000), agrémentée comme d'habitude de l'énorme logo rappelant qu'on fête les 20 ans de la gamme LEGO Star Wars.

Pas de quoi crier au génie, la minifig a mal vieilli avec son torse au design simpliste et son visage old school. Pour la petite histoire, le moule original des cheveux de Leia avait été détruit et LEGO a du en fabriquer un nouveau pour l'occasion.

Toujours aussi agaçant et mesquin : LEGO nous fournit une fois de plus un sarcophage de carbonite avec une silhouette qui n'est toujours pas adaptée pour prendre en compte la coiffure de la nouvelle minifig de Han Solo.  Pas très cohérent mais on fera avec.

75243 Slave I (20th Anniversary)

Pour finir, je pense que ce Slave I mérite toute votre attention surtout si vous n'avez aucune des versions précédentes dans votre collection. 129.99 €, c'est un peu cher pour cette boite, mais si vous faites preuve d'un peu de patience vous la trouverez à un tarif inférieur dans les semaines ou les mois à venir chez le casseur de prix habituel.

Si vous hésitez encore mais que vous n'êtes pas du genre à tenir plusieurs mois, attendez au moins la promo du 4 mai prochain, vous pourrez vous faire offrir le petit set promotionnel 40333 Battle of Hoth pour vous remercier de payer cette boite au prix fort.

Dans tous les cas, je pense que ce set est le plus réussi de la gamme 20ème anniversaire : C'est un vaisseau vraiment emblématique de la saga et de la gamme LEGO Star Wars, livré ici dans une version esthétiquement très aboutie et vraiment jouable. Et puis il y a Zuckuss. Je dis oui.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 30 avril 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Boobafête - Commentaire posté le 25/04/2019 à 23h24

LE SET LEGO STAR WARS 75243 SLAVE I SUR LE SHOP LEGO  >>