Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Technic 42097 Compact Crawler Crane (920 pièces - 99.99 €), une boite qui met en scène une grue araignée et que LEGO présente comme un produit destiné aux plus jeunes fans qui découvrent le monde merveilleux des engrenages et des pins Technic.

Et LEGO fait bien de mentionner que ce set s'adresse à un jeune public car il ne faut pas s'attendre ici à des mécanismes complexes. Chaque fonction disponible est indépendante et permet d'effectuer une seule action. Les amateurs de fonctionnalités combinées via des sous-assemblages très élaborés resteront donc sur leur faim.

Je le précise pour ceux qui ne connaissent pas vraiment la gamme LEGO Technic et qui se demandent où sont les 920 pièces du set : il y a ici plus de 270 pins en tous genres et les éléments qui servent à assembler les deux chenilles de l'engin sont livrés en 60 exemplaires.

L'assemblage est relativement aisé avec un livret d'instructions très explicite qui détaille chacune des 274 étapes de montage au pin près. On commence par le socle mobile de la grue avec la mise en place des différents éléments rotatifs qui permettront au bras et aux quatre stabilisateurs d'entrer en action. L'habillage de la base de la grue est assez sommaire mais c'est le prix à payer pour pouvoir observer le fonctionnement des différents sous-ensembles mécaniques. À ce stade, vous avez encore le choix entre continuer à assembler le set pour obtenir un engin de chantier ou laisser libre court à votre imagination et en faire un char d'assaut avec tourelle rotative...

Il faut coller au passage quelques stickers, et même si certains d'entre eux ne sont que purement décoratifs, plusieurs de ces autocollants permettent d'identifier clairement la fonction accessible via l'une des nombreuses molettes réparties sur le châssis de la grue. Sans oublier le levier qui permet de surélever légèrement la base du bras pour éviter que ce dernier ne reste bloqué entre les deux stabilisateurs arrières lorsque la flèche est déployée.

La flèche se déploie elle aussi à l'aide d'une molette qui met en mouvement l'actionneur linéaire et la grue atteint alors une cinquantaine de centimètre de haut lorsque l'extension munie d'une crémaillère est complètement sortie (via une autre molette). La base rotative surélevée ne peut pas faire un tour complet sur elle-même, il faut se contenter d'un angle de 180°, suffisant pour s'amuser un peu mais l'angle me semble trop limité pour reproduire les possibilités de ce type d'engin dans la vraie vie.

42097 Compact Crawler Crane

Rien que pour mettre en place les quatre stabilisateurs, il faut sérieusement mouliner. Dommage que ces éléments ne surélèvent pas le corps de la grue, il me semble que c'est pourtant le principe de ces engins compacts qui se rendent utiles sur des chantiers où l'accessibilité des engins de levage est un problème.

Chaque stabilisateur est déployé indépendamment des trois autres et il faut donc répéter quatre fois la même opération via trois phases distinctes : orienter le stabilisateur selon l'angle voulu, le basculer et ensuite mouliner pour faire entre le support en contact avec le sol via une vis sans fin qui circule sur une crémaillère. Je ne suis pas un spécialiste de ce type d'engin, mais coupler les stabilisateurs deux par deux me semblait être un peu plus intéressant.
Le rangement des stabilisateurs doit être effectué en respectant une séquence qui permet des les ranger par ensembles de deux sur le tablier de la grue.

Comme s'il n'y avait pas assez de molettes dans ce set, LEGO en rajoute une pour déployer le panneau de commandes factice (un sticker) placé sous le châssis de l'engin lorsqu'il est rétracté. C'est plutôt réaliste, ces Spider Cranes ne disposant pas de cabine pour l'opérateur. La statistique fera peut-être sourire les puristes mais on ne compte d'ailleurs "que" 53 engrenages dans cette boite dont 17 servent uniquement de molettes.

Petit aparté : Pour ceux qui pensaient que j'en faisais peu-être un peu trop à propos du fil à coudre qui sert de filin dans ma review du set LEGO Ideas 21318 Treehouse, le câble plus épais et plus solide fourni ici (réf. 6219044) aurait très bien pu faire l'affaire.

En résumé, ce set vendu une centaine d'euros bénéficie d'un vrai côté "didactique" avec des sous-ensembles mécaniques faciles à assembler et dont le bon fonctionnement peut-être vérifié en cours de route pour ne pas avoir à tout démonter afin de corriger une éventuelle erreur. Chaque molette correspond à une seule fonctionnalité bien identifiée à l'aide des stickers fournis et c'est l'occasion pour ceux qui voudraient se lancer dans des modèles plus complexes de découvrir les bases du système LEGO Technic.

Une grue reste toutefois une grue et on se lassera rapidement de déployer chaque stabilisateur à tour de rôle entre deux déplacements sur les chenilles en plastique dur. Il y a sans doute plus fun et moins cher dans la gamme LEGO Technic sauf si les travaux publics vous passionnent et que vous envisagez ensuite d'investir dans des modèles plus complexes comme par exemple la grue motorisée du set 42082 Rough Terrain Crane (2018), le set 42055 Bucket Wheel Excavator (2016) ou l'énorme 42100 Liebherr R 9800 Excavator (4108 pièces - 449.99 €) attendu pour la rentrée.

LE SET 42097 COMPACT CRAWLER CRANE SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 5 août 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Benji - Commentaire posté le 31/07/2019 à 00h11

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Ideas 21318 Treehouse

Comme promis, on fait maintenant rapidement le tour du set LEGO Ideas 21318 Treehouse (3036 pièces - 199.99 €), une belle boite qui a un peu plus à offrir que la grosse poignée d'éléments végétaux à base de canne à sucre que LEGO met en avant.

Ce set n'est ni un produit sous licence qui ne sert finalement qu'à nous vendre un produit dérivé d'un univers connu, ni un set à construire en quelques minutes avant de tout ranger au fond d'un tiroir. Il laissera donc indifférents de nombreux fans de LEGO qui se concentrent habituellement sur les produits dérivés d'univers bien identifiés.

Il s'agit pourtant bien là d'une expérience créative de haut vol à laquelle tous ceux qui dépenseront les 200 € demandés par LEGO pourront participer. Le projet initial mis en ligne sur la plateforme LEGO Ideas par Kevin Feeser avait trouvé son public en quelques mois et cette adaptation aux standards LEGO de la Treehouse ne devrait pas décevoir tous ceux qui ont soutenu le projet.

À mon avis, le designer César Soares en charge du dossier chez LEGO a en effet été plutôt respectueux de l'esprit du projet de départ. Certains regretteront peut-être le côté très chatoyant de la version officielle, notamment au niveau des toits des trois cabanes, qui contraste avec la version plus sobre et plus organique de Kevin Feeser. En ce qui me concerne, je préfère l'ambiance "Center Parcs" de la version LEGO, je ne cherche pas à obtenir ici un nouvel arbre de la forêt d'Endor pour y mettre quelques Ewoks.

Ceux qui aiment les techniques de construction élaborées et qui détestent les assemblages répétitifs y trouveront vraiment leur compte. N'espérez pas terminer la chose en moins de trois heures, il faudra faire preuve de patience pour mettre en place le tronc, les trois cabanes aménagées et les branches recouvertes de feuillage. Je pense qu'il s'agit d'ailleurs ici d'un set à monter sans se presser et par petites séquences, pour en savourer vraiment tous les détails.

Si certains se demandent où sont les 3036 pièces dans cette construction, ils trouveront rapidement la réponse à leur question en déballant le contenu des sachets : le set regorge de petites pièces décoratives à mettre en place au fil des 894 étapes de construction.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

Le projet initial ne prévoyait pas de support particulier et se contentait d'une base neutre. La version officielle propose un joli socle verdoyant à construire traversé par un petit ruisseau et sur lequel il faudra installer de nombreux accessoires qui contribueront à meubler cette partie du set.

L'assemblage du tronc est un bel exemple des techniques originales utilisées ici avec pour objectif d'assurer la rigidité de la partie de l'arbre qui va devoir supporter le poids des trois cabanes et des branches. La solide structure interne à assembler est ensuite recouverte de panneaux d'écorce pour un résultat très convaincant avec de nombreuses variations dans la finition. Chaque morceau d'écorce est unique ou presque : la finition semble presque aléatoire tellement elle est varie d'un bloc de pièces à l'autre et il n'y a guère que les branches pour avoir une structure identique. Petit clin d'œil au passage à Kevin Feeser avec une pièce tampographiée portant ses initiales et la mention "Build your Dreams" à placer sur le tronc.

Les cabanes semblent similaires au premier coup d'œil mais là aussi, le designer intègre un grand nombre de variations notamment dans la structure des murs. On ne s'ennuie pas pendant l'assemblage des différents espaces de vie et on échappe à l'impression de construire trois fois la même chose.

Un détail un peu agaçant à ce stade : certaines structures sont très fragiles comme plusieurs des rambardes qui entourent les cabanes dont les montants sont à base de longues-vues. Il n'est pas rare de se retrouver avec quelques éléments qui se décrochent lors des manipulations.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

Le tronc est divisé en deux parties pour permettre le retrait du sommet de l'arbre qui empêche l'accès à l'intérieur des trois cabanes lorsqu'il est en place. C'est bien vu, même si je pense qu'il n'y aura pas grand monde pour essayer de s'amuser avec ce set. En revanche l'intérieur des cabanes regorgeant de nombreux aménagements et autres accessoires, la solution mise ne place ici pour en faciliter l'accès est bienvenue.

Les toits des trois cabanes sont eux aussi amovibles et ils sont identifiés par un code couleur qui permet de ne pas passer de longues minutes à chercher à quelle cabane appartient tel ou tel toit. Les inserts colorés placés sur la tranche des murs des cabanes sont assortis avec les deux pièces placées sur l'envers des toits. Malin et très pratique.

On pourrait discuter du choix de la couleur pour les toits des trois cabanes. Ce coloris bleu divisera les fans avec d'un côté ceux qui voulaient une couleur plus organique et de l'autre ceux qui considéreront que ce bleu  rompt un peu la monotonie visuelle de l'ensemble. C'est vous qui voyez.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

On construit le set comme un arbre qui pousse : du bas vers le haut. Après le tronc et les grosses branches qui supportent les cabanes, il faut ensuite assembler les branches supérieures pour mettre en place le feuillage. La structure interne de la douzaine de grosses branches et identique mais la finition varie d'un exemplaire à l'autre pour renforcer le côté organique de la construction. Les quatre petites branches qui sont mises en place au sommet de l'arbre sont elles aussi basées sur une structure identique, la différence se faisant sur l'alternance des couleurs du feuillage.

Quelques clips de fixation noirs ou gris sont encore apparents sur le modèle fini, et même si le feuillage les masque un peu, on y perd un peu le côté bois de l'ensemble. Quitte à aller aussi loin dans le détail, il fallait fournir ces éléments en Reddish Brown et proposer une finition visuellement parfaite.

La mise en place des feuilles est documentée à l'étape près pour chaque branche. Si à ce stade de l'assemblage vous en avez déjà marre, vous pourrez toujours laisser libre court à votre imagination et installer le feuillage selon votre humeur du moment. Le modèle final n'en pâtira pas, il s'agit après tout d'un élément organique qui fait fi des notions de géométrie.

Encore un détail qui m'agace un peu : LEGO devrait définitivement produire un câble souple de meilleure qualité que le fil à coudre fourni pour le treuil. Sur un set à 200 €, cette bobine qui s'effiloche un peu n'est pas à la hauteur.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

Comme je le disais plus haut, le sommet de l'arbre peut être retiré pour accéder aux cabanes à l'intérieur ultra-détaillé. Kevin Feeser et Cesar Soares ont manifestement beaucoup travaillé sur le choix des meubles et des accessoires installés dans chacune de ces cabanes qui ne sont finalement que des espaces à admirer.

Chaque cabane est facilement identifiable : la chambre des parents avec un grand lit et une coiffeuse, la chambre des enfants avec ses lits superposés et la salle de bains avec son bac et ses toilettes. Quelle que soit la cabane, il est relativement difficile d'y placer une minifig avec des mains d'adultes et il en devient donc quasiment impossible de s'inventer des histoires dans des espaces aussi exigus. Même constat pour le passage autour des cabanes, trop étroit pour y faire circuler qui que ce soit.

En théorie, il doit être possible de passer d'une cabane à l'autre sans redescendre de l'arbre. C'est le cas ici  avec un petit pont de bois entre la salle de bains et la chambre des enfants. Pour passer de la chambre des parents qui est accessible directement par l'escalier principal à la salle de bains, on dira qu'il suffit de sauter d'une plateforme à l'autre. C'est dommage, j'aurais bien aimé avoir une vraie logique de cheminement entre les différents espaces avec un petit bout de pont en bois supplémentaire pour relier la cabane des parents à la salle de bains, comme c'était le cas sur le projet original.

Une remarque : Pour un set orienté "nature", il manque quelques animaux supplémentaires avec par exemple plusieurs oiseaux sur les branches et quelques lapins qui déambulent au pied de l'arbre.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

LEGO propose dans ce set une fonction qui semble intéressante de prime abord : le fabricant livre un lot complet de végétation avec un duo de teintes automnales qui viendra remplacer l'assortiment printanier installé quand vous déciderez qu'il est temps de faire la poussière et de passer vos feuilles vertes au lave-vaisselle. En théorie, le principe est alléchant.

En pratique, il faudra faire preuve de beaucoup de patience pour remplacer chaque élément en démontant une par une la quinzaine de branches de l'arbre. Vous pouvez évidemment encore une fois faire comme bon vous semble et mélanger les différentes teintes, acheter un lot de feuilles blanches pour un aspect hivernal, ou investir dans du feuillage bleu pour transporter la construction dans le Monde à l'Envers comme dans le set Stranger Things 75810 The Upside Down. aAvec cette dernière option, les toits des cabanes seront déjà de la bonne couleur...

Le modèle peut être déplacé assez facilement en le saisissant par le tronc. Mieux vaut d'ailleurs éviter de l'attraper par les cabanes et de faire les frais du côté "modulaire" du set, les trois sous ensembles se décrochant très facilement de leur support.

L'assortiment en minifigs est ici anecdotique et les quatre figurines livrées dans cette boite sont là pour donner un peu de vie à la construction. Le personnage avec les ciseaux est évidemment la version minifig de Kevin Feeser, coiffeur de son état quand il ne travaille pas sur un projet LEGO.

LEGO Ideas 21318 Treehouse

Bref, ce set est à mon avis un vrai jouet de construction qui met en avant des techniques élaborées avec en prime un niveau de finition suffisant pour vendre l'aspect organique de l'arbre. Difficile cependant de parler de nostalgie avec ce produit, les cabanes que je construisais quand j'étais gamin étaient très loin de ressembler à celles proposées ici.

À vous de voir si vous disposez de 199.99 € à mettre dans cette boite, nous sommes tous très sollicités par LEGO ces dernières années avec notamment de plus en plus de produits sous licence dérivés d'univers qui nous passionnent. Ici, il s'agit surtout d'investir dans un joli produit d'exposition intemporel qui prendra de la place (et facilement la poussière) avec ses 40 cm de haut et son emprise de 27 x 24 cm et qui offrira une jouabilité très limitée.

Je ferai malgré tout l'effort de dépenser 200 € dans ce set parce que je pense qu'il faut soutenir cette créativité qui peut se passer de super héros, de sabres laser et de vaisseaux spatiaux et parce que Kevin Feeser a vraiment fait l'effort de propose une "idée" originale au milieu de nombreux projets LEGO Ideas souvent un peu trop paresseux ou opportunistes.

LE SET LEGO IDEAS 21318 TREEHOUSE SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 2 août 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

sakarov - Commentaire posté le 23/07/2019 à 23h15

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

C'est aujourd'hui au tour du nouveau livre LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure de faire l'objet d'un test rapide, histoire de voir si le livre d'idées et le petit lot de briques fournis méritent de dépenser une vingtaine d'euros.

La bonne nouvelle : Il n'y a pas de stickers dans le sachet de 101 pièces (réf. 11923) qui permet d'assembler les deux modèles proposés. Attention, il n'est pas possible de construire les deux modèles en même temps, il faudra en démonter un pour assembler l'autre. Les instructions de montage fournies sont du niveau de celles habituellement présentes dans les livrets insérés dans les boites officielles.

Le modèle principal est aussi le plus attractif. C'est celui qui reproduit la cérémonie du Choixpeau (Sorting Hat), un rituel qui permet de déterminer la maison d'appartenance de tous les nouveaux élèves de Poudlard. L'interactivité de la chose vient de la roue mobile placée au pied de la construction qu'il est possible de faire tourner pour choisir la maison attribuée au personnage en place sur le présentoir.

Le second modèle à construire avec l'inventaire fourni fait bon usage de l'ensemble des pièces.  Il permet de simuler l'utilisation du réseau de cheminées par Harry Potter avec la possibilité de faire disparaître le personnage par rotation du support central.

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

Cet ensemble permet aussi d'obtenir quatre pièces tampographiées portant l'emblème des différentes maisons de Poudlard. Ceux qui ont investi dans le (gros) set 71043 Hogwarts Castle pourront remplacer les infâmes stickers à coller sur le présentoir qui sert à mettre en valeur les minifigs de Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Salazar Serpentard et Rowena Serdaigle par ces jolies pièces.

Le Choixpeau fourni n'était jusqu'ici disponible que dans le set 75954 Hogwarts Great Hall, c'est donc l'occasion d'ajouter également cette pièce très réussie à votre collection à moindres frais.

La minifig livrée avec cet ouvrage n'est pas inédite et encore moins exclusive, c'est celle d'Harry Potter déjà vue dans le set 75954 Hogwarts Great Hall et dans le polybag 30407 Harry's Journey to Hogwarts, offert récemment par LEGO.

Le livre d'idées de construction ne contient que des photos des modèles assemblés. Il n'y a donc pas d'instructions à proprement parler dans ces pages et il va falloir faire appel à vos capacités de déduction pour déterminer  certaines des techniques utilisées. Ceux qui voudront reproduire plusieurs des modèles présentés devront disposer d'un vrac de pièces varié et conséquent.

Comme d'habitude dans cette collection, une petite histoire sert de fil rouge pour connecter les différentes scènes entre elles.

LEGO Harry Potter Build Your Own Adventure

La plupart de ces modèles sont relativement simples mais originaux et inédits. Ils ont été spécialement créés par les designers officiels LEGO qui travaillent actuellement sur la gamme Harry Potter, parmi lesquels Marcos Bessa et Mark Stafford, et respectent donc les standards habituels de la marque. Certaines de ces créations auraient d'ailleurs pu trouver sans problème leur public dans de petites boites.

Avec un ouvrage présentant des modèles de qualité et un ensemble de pièces qui permet d'assembler deux constructions plutôt originales, ce coffret mérite à mon avis les 20 € demandés par Amazon. Ce sera un joli cadeau à offrir à un jeune fan qui possède déjà tous les sets de la gamme.

La version anglaise est disponible immédiatement chez Amazon, la version française vendue 28.95 € est attendue pour le 25 octobre 2019.

Note : Le coffret présenté ici, fourni par l'éditeur Dorling Kindersley, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 29 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

bricodino - Commentaire posté le 19/07/2019 à 17h39

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Harry Potter 75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue (496 pièces - 64.99 €), une boite qui permet de reproduire un scène vue dans le film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban. Pour s'amuser à sauver l'hippogriffe avant qu'il ne tombe entre les mains du bourreau, on dispose ici de l'essentiel : Une poignée de personnages, la cabane de Rubeus Hagrid, le tas de citrouilles et le pilier auquel Buck est attaché.

Le set est plutôt complet et LEGO fait même l'effort de nous proposer une cabane bien aménagée avec quelques clins d'œil aux fans qui se souviennent encore du film. De l'extérieur, la version LEGO est une reproduction simple mais suffisamment crédible de la construction vue à l'écran, même s'il ne s'agit en fait que d'une demi-cabane. Les toits sont un peu décevants avec quelques espaces vides entre les différents pans et une finition un peu légère et l'intérieur est comme d'habitude chez LEGO très compact avec quelques meubles qui prennent beaucoup de place, une cheminée et les indispensables accessoires et références qui plaisent aux fans.

Il y a cinq stickers à coller sur les murs et les portes de la cabane de Rubeus Hagrid et les deux autocollants qui prennent place sur les portes sont trop petits pour recouvrir parfaitement les pièces concernées. LEGO a été très prudent sur le dimensionnement de ces deux stickers avec une découpe trop large autour des poignées qui gâche un peu l'effet "bois". Les deux stickers à coller sur les murs de la cabane s'en sortent un peu mieux. Ils sont dans le ton des pièces sur lesquelles il faut les appliquer et le rendu est correct.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Le designer a laissé deux pièces Technic apparentes sur les murs extérieurs de la cabane, je me demande encore dans quel but sachant que la construction n'a pas vraiment vocation à être connectée à autre chose. Peut-être s'agissait-il de respecter la symétrie avec les points de connexion entre les deux modules de la cabane ou de laisser aux fans le soin de changer la disposition des deux "modules" de la cabane.

À l'intérieur de la cabane, on retrouve une référence au film Harry Potter à l’école des sorciers avec l'œuf de dragon (Norbert) que Hagrid garde dans sa cheminée et la brique lumineuse fournie activable en appuyant sur la cheminée extérieure de la construction permet de mettre en valeur la chose. L'effet est très sympa dans le noir (voir photo ci-dessous) mais reste anecdotique car les briques lumineuses LEGO ne peuvent pas être mises en marche de manière permanente.

LEGO n'a pas oublié de nous fournir le parapluie rose de Hagrid, il est logiquement rangé près de la cheminée qu'il sert à allumer.  L'exemplaire du Daily Prophet livré dans cette boite est identique à celui déjà vu dans les sets 75955 Hogwarts Express, 75953 Hogwarts Whomping Willow et 75957 The Knight Bus.

Buck (ou Buckbeak) est ici représenté sous la forme d'une figurine moulée un peu statique. Même si les ailes à clipser sur le moule principal sont mobiles et la tête peut être orientée en fonction de vos envies, les pattes de la créature sont fixes. La figurine manque à mon avis de finition alors que le travail a été à moitié fait. La tête est en effet joliment tampographiée mais le corps reste d'un gris lisse un peu triste, sans référence particulière au pelage de la créature. Même si la figurine de cette année est globalement plus aboutie, la version du set 4750 Draco's Encounter with Buckbeak commercialisé en 2004 avait au moins le mérite de proposer un peu de relief sur l'avant du corps de la créature.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Le tas de grosses citrouilles vu à l'écran est ici symbolisé par quelques têtes oranges et quatre exemplaires de la nouvelle citrouille, une pièce aussi présente dans le coffre du véhicule du shérif Jim Hopper livré dans le set Stranger Things 75810 The Upside Down. Les citrouilles livrées ici peinent un peu à reproduire le tas de très gros légumes du film, mais c'est toujours mieux que rien.

Pour remplir parfaitement sa modeste mission qui est de reproduire une courte scène tirée du film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, ce set aurait pu intégrer l'épouvantail placé au milieu du tas de citrouilles et quelques corbeaux. La pièce vue sur la tête de l'épouvantail de la série 11 de minifigs à collectionner et sur celle de Tonto dans la gamme de sets basés sur le film The Lone Ranger aurait fait l'affaire.

Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, certains regretteront que LEGO ne fournisse ici qu'une demi-cabane alors que d'autres apprécieront que la construction dispose d'un intérieur accessible facilement même avec de gros doigts de fan adulte. En ce qui me concerne, la solution proposée par LEGO me convient et la cabane fera illusion placée de face sur le coin d'une étagère.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Du côté des minifigs, il manque Albus Dumbledore et la sélection n'est donc pas totalement représentative du casting à l'œuvre dans la scène concernée. Dumbledore est dans le set 75948 Hogwarts Clock Tower, vous pourrez l'utiliser pour compléter la scène si vous investissez dans l'extension de Poudlard. Comme pour les autres sets de la gamme, c'est encore une fois très approximatif au niveau de la finition et du choix des tenues.

Hagrid n'est définitivement pas dans la bonne tenue, il ne porte pas son manteau dans la scène concernée et LEGO se contente paresseusement de nous livrer ici la minifig déjà vue dans le set 75954 Hogwarts Great Hall. C'est dommage, le set présenté ici ne faisant directement référence qu'à la scène du sauvetage de Buck, Hagrid méritait d'être habillé de son pull un peu terne et de son gilet sombre.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

Concernant Harry Potter, même remarque que pour les trois autres sets dans lesquels il apparaît dans cette tenue : Il manque les bandes blanches sur les manches de son gilet et le pantalon n'est toujours pas de la bonne couleur.

La minifig d'Hermione Granger est correcte, on reconnait bien la tenue vue dans la scène en question et l'intégration du Retourneur de Temps sur le torse du personnage est un détail qui plaira au fans. Même constat pour Ron dont la minifig est simple mais conforme.

Le set permet aussi d'obtenir deux personnages supplémentaires qui vient étoffer les collections de tous ceux qui ne jurent que par les minifigs et qui délaissent un peu le jouet de construction en lui-même : le ministre de la Magie Cornelius Oswald Fudge et le Mangemort / bourreau Walden Macnair.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

La minifig de Fudge est globalement acceptable mais il manque une valise noire dans les mains du ministre et les rayures sur le costume du personnage sont absentes. Le col de la chemise est un peu terne alors qu'il est présenté comme d'un blanc immaculé sur les visuels officiels. La tête de cette minifig n'est pas inédite : c'est celle de Ken Weathley, un personnage qui apparaît dans deux sets de la gamme Jurassic World commercialisés en 2018. Les jambes sont celles du Général Hux et de Cédric Diggory. L'alignement entre les motifs du torse et ceux des hanches est vraiment très approximatif...

La minifig de Walden Macnair est elle aussi à peu près acceptable même si le visage du personnage à l'expression pourtant très réussie souffre de la pâleur habituelle des figurines dont le ton chair est tampographié sur un fond noir. Le torse profite de quelques détails assez fidèles à la tenue du personnage à l'écran mais LEGO a oublié d'utiliser des bras en deux couleurs pour reproduire les manches de la tunique.

75947 Hagrid's Hut Buckbeak's Rescue

En conclusion, le set est correct mais il est vendu 64.99 € par LEGO et c'est à mon avis beaucoup trop cher surtout si vous voulez bricoler une cabane fermée en achetant deux exemplaires de cette boite.  Je serais plus indulgent sur le prix si l'épouvantail, les corbeaux, la brouette et Crockdur étaient fournis... En l'état, c'est un peu minimaliste au niveau de l'environnement extérieur même si l'intérieur de la cabane est riche en meubles et autres accessoires. À acheter en promo aux alentours de 50 €.

LE SET 75947 HAGRID'S HUT BUCKBEAK'S RESCUE SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 23 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

lolojango - Commentaire posté le 16/07/2019 à 22h35

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Sans transition, je vous livre mon avis sur le set LEGO Creator Expert 10269 Harley-Davidson Fat Boy (1023 pièces - 94.99 €), une boite qui, comme indiqué lors de l'annonce officielle, sera disponible en avant-première pour les membres du programme VIP dès le 17 juillet prochain avant une disponibilité globale prévue pour le 1er août 2019.

Au premier regard, cette reproduction du modèle Fat Boy emblématique de la marque Harley-Davidson livré ici en version 2018 avec le moteur Big-Twin Milwaukee-Eight en version 107 (1745 cc) semble plutôt convaincante.

La moto en version LEGO reproduit presque à la perfection le côté massif et agressif de l'engin avec son cadre compact qui englobe tous les éléments du moteur sans laisser d'espace vide. On retrouve bien la fourche massive à l'avant et la courbe qui glisse vers le siège du pilote pour se terminer par le très imposant garde-boue arrière qui surmonte un énorme pneu Michelin de 240.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Le processus d'assemblage est très agréable. On commence logiquement par le moteur Big-Twin qui entrera en mouvement lors des déplacements de la moto. Comme souvent, lorsque le modèle est assemblé, on ne voit pas le fonctionnement du moteur, mais on sait que c'est là. Le seul intérêt de ce sous-assemblage réside donc dans le plaisir de le construire et d'en admirer le fonctionnement en agissant manuellement sur les engrenages. Après, il sera trop tard.

Le châssis de la moto est principalement constitué de pièces Technic et durant l'assemblage des premières pièces on en oublie presque qu'il s'agit ici d'un produit de la gamme LEGO Creator Expert. Le mélange de ces deux univers LEGO fonctionne ici à merveille, chaque catégorie de pièce étant utilisée à bon escient avec en point de mire la volonté de proposer un produit solide, fonctionnel et esthétiquement cohérent.

Les flancs du réservoir, les lignes d'échappement, le carter de distribution et les repose-pieds sont des sous-ensembles agréables à assembler séparément puis à fixer sur le châssis, comme on le ferait sur une maquette bien conçue.

En y regardant de plus près, voire de très près, on trouvera forcément à redire sur la finition de ce modèle qui se veut comme un produit dérivé haut de gamme d'une marque qui sait entretenir sa légende en revisitant (elle aussi) régulièrement ses modèles les plus emblématiques sans pour autant les dénaturer complètement.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les logos présents de chaque côté du réservoir sont les seuls éléments du set à être tampographiés. Tous les autres éléments sont recouverts de stickers et pour un produit dérivé d'une marque mythique, c'est quand même dommage. Trois jantes sont fournies, deux entre elles étant couplées pour intégrer le gros pneu arrière.

Vous l'aurez remarqué, quelques tenons restent visibles sur les flancs du réservoir. Certains apprécieront ce détail qui contribue à confirmer qu'il s'agit ici avant tout d'un produit LEGO. D'autres, comme moi, regretteront que ces tenons (trop) visibles gâchent un peu le rendu du modèle. Les quelques tenons visibles à l'avant sur la Ford Mustang conçue elle aussi par Mike Psiaki me semblaient suffisamment discrets pour ne pas nuire au rendu global, ceux laissés apparents ici sont à mon avis plus dérangeants.

Plus gênant : alors que Harley-Davidson fait généralement la part belle aux chromes sur ses différents modèles, LEGO se contente ici d'un gris clair qui peine un peu à mettre en valeur les différents éléments chromés présents sur le Fat Boy. Ce sont tous ces chromes qui donnent un peu de légèreté à ce modèle Fat Boy tassé et massif. Les jantes pleines en aluminium coulé Lakester en version LEGO sont parfaitement reproduites, mais il leur manque également ce petit reflet satiné qui leur donnerait un côté plus gracieux.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les deux lignes d'échappement sont elles aussi un peu ternes et la présence des tonneaux en bout de ligne nuit à mon avis à l'esthétique globale. Je suis bien conscient qu'on parle ici d'un produit LEGO et les adeptes du NPU (Nice Part Usage) seront sans doute plus tolérants que moi quant à l'utilisation de ces tonneaux. En ce qui me concerne, ces pièces sont avant tout des tonneaux et elles n'ont pas forcément vocation à servir de réacteur ou de pièce de carrosserie sur des modèles modernes ou futuristes.

Au niveau du phare avant, je trouve la finition un peu approximative avec des tenons apparents sous la coupole transparente. Une plaque lisse tampographiée ou, faute de mieux, avec un joli sticker dont on devinerait les détails sous la pièce transparente aurait été la bienvenue. En l'état, on ne retrouve pas la jolie finition du phare présente sur le modèle réel.
Au niveau de la selle, le designer a essayé de reproduire les courbes avec la zone proéminente au milieu de l'assise. Le résultat est à mon avis un peu moyen, voire disgracieux.

Même si je suis de ceux qui préfèrent généralement avoir peu ou pas de stickers à coller, je pense qu'il en manque quelques-uns pour reproduire les éléments réflecteurs placés sur le bas de la fourche avant et sur les deux éléments qui maintiennent le garde-boue arrière. Leur présence aurait contribué à donner un look plus "fini" au modèle, surtout en l'absence de pièces chromées.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Les stickers utilisés pour le compteur et la jauge d'essence placés sur le réservoir font le job. On aurait aimé des pièces tampographiées mais on fera avec ces autocollants dont la découpe n'est d'ailleurs pas parfaitement centrée.

Si le garde-boue arrière est plutôt fidèle au modèle réel, celui placé à l'avant manque un peu d'inspiration. Sur le Fat Boy, cette pièce enveloppe vraiment la roue en suivant la courbe de cette dernière très loin vers l'avant, ici c'est loin d'être le cas et la version LEGO fait plus accessoire de motocross qu'autre chose.

On pourrait aussi discuter de la technique employée pour reproduire la fourche avant avec ses suspensions à cartouche devenues trop volumineuses sur la version LEGO et encore une fois habillées de tonneaux visuellement un peu trop hors sujet à mon goût. Même si le Fat Boy est équipé d'une fourche relativement épaisse, la version LEGO en fait visiblement un peu trop sur ce point.

Le guidon est à mon avis très réussi, il intègre tous les éléments du modèle réel avec un assemblage bien pensé pour les poignées de frein. Les rétroviseurs, que je n'ai pas correctement orienté sur les photos, sont recouverts de stickers avec effet miroir.

En y regardant d'encore plus près, on remarque qu'il reste un pin Technic bleu visible au niveau de la jonction entre le réservoir et le guidon de la moto. C'est un détail, mais même si certains fans considèrent que ces pins bleus apparents ont surtout vocation à rappeler que nous avons affaire à un produit LEGO, je trouve dommage de ne pas avoir remplacé celui-ci par une version grise, histoire d'obtenir une finition parfaite.

En revanche, difficile d'en vouloir à LEGO d'avoir laissé la chaîne visible alors qu'elle est recouverte d'un carter sur le modèle réel. La seule fonctionnalité du produit étant la mise en mouvement des deux pistons à l'intérieur des cylindres du moteur, il fallait bien laisser un indice visible de la présence de ce mécanisme.

10269 Harley-Davidson Fat Boy

Comme la vraie, la moto en version LEGO est équipée d'une béquille qui permet de la faire tenir en équilibre à l'arrêt. Si l'angle de présentation vous semble un peu trop prononcé, LEGO fournit un support à construire relativement discret qui fait office de béquille centrale et qui permet de maintenir l'engin à la verticale. En y réfléchissant bien, le designer aurait pu aller au bout du concept et faire en sorte que ce support soit rotatif.

En résumé, ce set est à mon avis plutôt réussi malgré ses défauts esthétiques et il se place plus près de la Ford Mustang du set 10265 que de l'Aston Martin DB5 du set 10262 au classement des plus aboutis des produits dérivés inspirés de véhicules existants et commercialisés sous le label Creator Expert.

La phase de construction est très agréable et le modèle peut trôner fièrement sur une étagère même s'il ne s'y fera pas spécialement remarquer grâce à ses chromes. Espérons que ce joli set ouvre la voie à d'autres modèles de motos dans la gamme Creator Expert. Je dis oui, surtout pour encourager LEGO à persister dans cette direction.

LE SET 10269 HARLEY-DAVIDSON FAT BOY SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire (évitez les "Je participe, je tente, etc..." soyez un peu plus constructifs) sur cet article avant le 21 juillet 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Patoche66 - Commentaire posté le 09/07/2019 à 20h28