76095 Aquaman : Black Manta Strike

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO DC Super Heroes 76095 Aquaman : Black Manta Strike (235 pièces - 39.99 €) qui restera probablement le seul produit dérivé du film attendu en salles le 19 décembre prochain.

Difficile d'émettre un avis sur le contenu de la boite sans avoir vu le film, même s'il est évident que LEGO ne prend pas de risques inconsidérés ici en se contentant de fournir trois des personnages principaux et un petit engin.

Le sous-marin de Black Manta, évidemment en forme de raie, est plutôt sympathique. C'est vite assemblé mais on dispose à l'arrivé de deux spring-shooters sur les côtés et d'un lance-pièces rotatif à l'avant. De quoi s'amuser un peu avec en prime un large poste de pilotage dans lequel la minifig n'est pas à l'étroit.

Fallait-il absolument mettre un volant dans le cockpit de l'engin, je n'en suis pas sûr. Il y a aussi quelques stickers à coller pour affiner un peu l'allure générale de la chose, mais le sous-marin peut aisément s'en passer sans être pour autant défiguré.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

On sait via le réalisateur du film, James Wan, que la représentation du sous-marin de Black Manta dans le set LEGO est directement basée sur le modèle du film. Il reste à savoir maintenant quel est le niveau de fidélité de la chose pour être certain d'obtenir un produit vraiment dérivé du film...

Quoi qu'il en soit, les plus jeunes trouveront ici un véhicule compact, manipulable sans tout détruire et suffisamment armé pour dégommer du requin ou de la minifig à tour de bras. À noter que les deux pièces rondes placées à l'avant des moteurs sont tampographiées.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

En bonus, LEGO inclut un élément de décoration aquatique sur lequel vient s'enficher le requin fourni. C'est une bonne idée qui permet de mettre en scène le requin avec un effet de suspension. C'est toutefois un peu chiche au niveau de la mise en situation du contenu du set mais on fera avec et c'est toujours mieux que de poser le requin à même le sol.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

Les minifigs semblent à première vue plutôt réussies mais il y a tout de même quelques détails gênants qui méritent d'être soulignés. Difficile de reprocher à LEGO de prendre quelques raccourcis lorsqu'il s'agit de reproduire différents personnages mais Jason Momoa qui incarne Aquaman à l'écran aurait à mon avis mérité une tête plus foncée.

La minifig d'Aquaman livrée ici est différente de celle vue dans le set 76085 Battle of Atlantis. Le contenu de ce set sorti en 2017 et toujours disponible au catalogue LEGO pourra d'ailleurs être combiné avec celui de cette nouvelle boite, histoire de renforcer le contexte aquatique. La tampographie est très correcte avec un bel effet de continuité de la partie verte sur le bas du torse sans gros écart de nuance.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

Black Manta utilise la même pièce qui combine casque et attirail aquatique vue dans le set 76027 Black Manta Deep Sea Strike (2015), mais en noir. Je pense que cette pièce ne rend pas hommage au costume du personnage du film. C'est trop écrasé et les yeux sont trop plissés. Une nouvelle pièce aurait été la bienvenue tout comme un peu de tampographie sur les bras et les jambes du personnage pour reproduire les détails de son équipement.

black manta aquamana movie 2018

Pas de tête sous le masque du personnage qui vient directement s'enficher sur le torse de la minifig. C'est dommage, LEGO aurait pu faire l'effort de produire une nouvelle pièce pour permettre de glisser la tête de l'acteur Yahya Abdul-Mateen II qui incarne David Kane / Black Manta sous le masque.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

Mera (Amber Heard) est plutôt réussie, j'aurais préféré une chevelure vraiment rouge, mais je ferai avec. Le décolleté couleur chair est parfait, c'est parfaitement coordonné avec la tête de la minifig.

LEGO a choisi la couleur Teal pour le corps de la minifig. Le costume de Mera oscillant entre vert et bleu à l'écran, ce choix me semble être un bon compromis.

76095 Aquaman : Black Manta Strike

Trois personnages pour 40 €, c'est peu et je regrette vraiment l'absence dans cette boite d'Ocean Master (Patrick Wilson), l'autre méchant du film vu dans le trailer. je doute que LEGO commercialise un jour d'autres sets basés sur le film et il faudra donc se contenter de ce qu'on obtient ici.

Bref, il s'agit ici d'un pur produit dérivé comme LEGO en fait régulièrement pour une licence ou une autre et si le concept original de la marque autour de la créativité et de l'imagination est encore une fois un peu galvaudé, c'est toujours quelques jolies minifigs inédites de plus à ajouter dans nos collections.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 24 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

goalkeeper - Commentaire posté le 21/11/2018 à 15h06

76095 Aquaman : Black Manta Strike

75216 Snoke’s Throne Room

Toujours dans la gamme LEGO Star Wars et ses sets qui peuvent éventuellement finir sous le sapin à Noël, on s'intéresse aujourd'hui rapidement à la référence 75216 Snoke’s Throne Room (492 pièces - 74.99 €).

Ce n'est pas la peine de tourner autour du pot, LEGO casse l'ambiance avec ce set : Si vous vous souvenez de la scène vue dans le film Star Wars The Last Jedi au cours de laquelle Rey et Kylo Ren affrontent Snoke et sa petite armée de gardes, vous avez très certainement gardé en tête une ambiance dans les tons rouges, accentuée par la tenue des huit gardes prétoriens qui participent à l'affrontement devant de grands pans de murs recouverts de tentures...rouges. Les mauvaises langues diront que LEGO s'est inspiré de la fin de la scène en question...

75216 Snoke’s Throne Room

À 74.99 € la boite, c'est déjà cher sans l'avoir ouverte. Une fois le montage terminé, la taille du playset en question ne fait qu'accentuer la sensation d'avoir payé très cher un produit très...compact : l'ensemble ne mesure en effet qu'une petite trentaine de centimètre d'envergure.

Oubliez au passage le visuel d'illustration sur l'emballage qui est évidemment présenté sur un fond rouge un peu trompeur. À ce sujet, LEGO pourrait proposer de donner une seconde vie à la boite en carton en y intégrant un visuel qui pourrait servir de fond pour le playset, un peu comme c'est déjà le cas pour les calendriers de l'Avent.

75216 Snoke’s Throne Room

Il s'agit donc ici d'un playset pour lequel LEGO nous promet une certaine jouabilité abondamment vantée au dos de la boite et dans la description officielle : "...la salle du trône du Star Destroyer de Snoke avec un trône rotatif, une porte qui pivote grâce à l'activation d'un bouton et des fonctions de sol mouvant, des compartiments dissimulés pour ranger les armes et les trésors de Snoke..."

Ne nous emballons pas, la plupart de ces fonctionnalités n'ont aucun intérêt et il y a même un petit problème. Le designer a sans doute cru bien faire en ajoutant les deux structures placées sur les côtés de la salle mais celles-ci se révèlent plus gênantes qu'autre chose à l'usage. Il devient difficile de manipuler les différents protagonistes qui doivent déjà se contenter d'un espace très restreint.

L'ascenseur rotatif ne peut accueillir qu'une seule minifig à la fois, il faudra faire deux voyages pour emmener Rey et Kylo Ren, et même un troisième pour les sabres laser.  Rey pourra être aspirée par Snoke via une tirette placée sur le trône et l'imposant Oculus vu dans le film se résume ici à une modeste pièce ronde 2x2 habillée d'un sticker. Avec LEGO, il faut souvent revoir ses ambitions à la baisse, on a l'habitude.

75216 Snoke’s Throne Room

Rien de sorcier du côté de l'expérience de construction, le contenu du set est assemblé en une vingtaine de minutes et ne mérite même pas un sourire de satisfaction du devoir accompli après avoir sagement empilé les 450 pièces nécessaires.

Vous vous en doutez, il y a aussi quelques stickers dans ce set. La pose de ces autocollants devient d'ailleurs ici un vrai challenge pour certains d'entre eux qu'il faut placer à l'intérieur de surfaces courbes au niveau des parois de l'ascenseur et des deux murs attenants ou sur les méta-pièces du socle accueillant le trône de Snoke. Ils sont visuellement indispensables et contribuent à l'ambiance générale mais leur mise en place est vraiment laborieuse.

Du côté des minifigs, si vous avez fait l'impasse sur le set 75189 First Order Heavy Assault Walker (149.99 €) sorti en 2017, vous trouverez ici la même minifig de Rey pour un budget plus raisonnable. Pas de problème majeur d'alignement dans la tampographie entre le torse et les jambes, mais le décolleté Flesh (couleur chair) de Rey n'est pas vraiment réussi ni assorti avec le visage de la minifig.

75216 Snoke’s Throne Room

Concernant Kylo Ren, cette boite n'est pas la moins chère pour ajouter cette minifig à votre collection. La minifig est déjà livrée dans le set Microfighter 75196 A-Wing vs. Tie Silencer (19.99 €) sorti cette année. La tampographie est sobre mais fidèle à la tenue portée par Adam Driver dans le film. Pas de quoi s'extasier mais c'est correct.

La minifig de Snoke est de sont côté identique à celle vue dans le set 75190 First Order Star Destroyer (159.99 €) sorti en 2017. Petit décalage de l'alignement entre l'impression du torse et celle des jambes. C'est agaçant, mais ça ne se voit plus dès que Snoke est dans sa configuration finale... La tampographie du cou du personnage est ici dans la bonne couleur et la continuité avec le visage est assurée. Quand on veut, on peut.

75216 Snoke’s Throne Room

Les deux gardes prétoriens sont les seules minifigs exclusives à cette boite, et j'aurais vraiment aimé en obtenir quelques exemplaires supplémentaires. Belle interprétation de leur tenue par LEGO, c'est sobre mais fidèle avec des épaulettes qui laissent suffisamment d'espace pour pouvoir orienter les bras dans toutes les positions et un effet de drapé sur le bas de la tenue très réussi.

Les casques sont eux aussi très réussis. Il manque peut-être quelques motifs sur les bras pour assurer la continuité de l'effet d'écaille initié par les épaulettes. Vous l'avez remarqué, LEGO se contente de nous livrer en double un seul type casque parmi les trois modèles différents qui équipement les gardes vus dans le film. C'est dommage, c'était bien parti. Pas de visages pour ces gardes, une tête rouge fera l'affaire.

Bref, je passe car c'est loin d'être le set de l'année, il n'y a pas vraiment de quoi reproduire de manière convaincante la scène dont il s'inspire vaguement et c'est beaucoup trop cher pour une seule minifig exclusive, même fournie en deux exemplaires. Heureusement, il y a Amazon où cette boite est vendue actuellement pour moins de 60 €.

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 22 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Philounet - Commentaire posté le 19/11/2018 à 14h14

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Retour aux affaires courantes avec un rapide coup d'œil au set LEGO Star Wars 75215 Cloud Rider Swoop Bikes (355 pièces - 29.99 €), basé sur le film Solo : A Star Wars Story.

Dans cette petite boite, on trouve de quoi assembler deux engins et trois personnages : Un Arrogantus-X Skyblade-221 chevauché par Weazel, un Caelli-Merced Skyblade-330 piloté par Enfys Nest et Tobias Beckett qui pour l'occasion est en train d'essayer de voler un container de Coaxium.

Concernant les deux speeders, rien à dire. C'est vraiment très détaillé et plaisant à assembler avec notamment un joli travail sur les réacteurs de l'Arrogantus-X Skyblade-221. Les deux speeders sont aussi facilement manipulables sans risquer de semer des pièces un peu partout. Pas de passager pour le side-car de Weazel, mais il est possible d'y ranger le petit container de Coaxium fourni.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Les amateurs de pièces spécifiques y trouveront aussi leur bonheur avec quelques nouvelles pièces dont 13 exemplaires de la Plate avec 2 tenons ouverts et bords arrondis livrée ici en Dark Gray (6221607), 6 barres avec Stop Ring en Dark Tan (6236697) et 6 drapeaux en Dark Tan (6231385 & 6231387).

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

L'expérience d'assemblage est à la portée de tous, y compris des plus jeunes s'ils sont minutieux. Il faut intégrer de nombreuses petites pièces dans chacun des engins et coller 13 stickers qui habillent les ailerons avant des deux speeders et la queue du véhicule d'Enfys Nest. Bonne nouvelle pour ceux qui aiment partager leurs moments dédiés à la construction : LEGO a intelligemment réparti les deux speeders en trois sachets et deux livrets d'instructions qui autorisent un montage en famille.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Les minifigs de Weazel et d'Enfys Nest sont très réussies avec une tampographie vraiment très aboutie et des masques vraiment fidèles aux versions vues dans le film. Petit détail un peu gênant : Le Clutch Power (capacité d'emboîtement) des deux masques me semble un peu faible. Ceux-ci se décrochent assez facilement de la tête sur laquelle ils viennent s'enficher.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Le masque d'Enfys Nest reprend les inscriptions en Aurabesh (la langue de l'univers Star Wars) vues dans le film mais ici dans une version un peu simplifiée. Pour la petite histoire, il est écrit "Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher" sur le masque d'Enfys Nest dans le film et LEGO n'a gardé que la fin de la phrase, "and can go no higher", sur le masque de la version minifig.

La déception vient évidemment de la tête de ces minifigs. Ceux qui ont vu le film savent que ces deux personnages au look d'aliens sont en fait des humains (et les gentils de l'histoire) dont on découvre le visage et les deux minifigs sont pourtant équipées de têtes neutres. J'aurai préféré obtenir les visages de Warwick Davis et Erin Mae Kellyman, les deux acteurs qui incarnent à l'écran les deux personnages.

Ceci étant dit ces deux minifigs sont très réussies avec une tampographie très aboutie et des masques vraiment fidèles aux versions vues dans le film. Enfys Nest hérite en prime d'une cape bicolore avec un joli motif sur la partie extérieure.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Concernant Tobias Beckett (Woody Harrelson), la minifig fait le job et elle est indispensable à l'action de la scène reproduite ici. Je ne suis pas convaincu par l'utilisation des cheveux de Mr Incredible en blond mais je ferai avec. Plus gênant, on retrouve encore une fois le très disgracieux décalage de tampographie ente le torse et les jambes qui ruine tous les efforts de LEGO.

Vous l'aurez compris, cette boite offre une jouabilité limitée et il s'agit surtout d'un complément aux sets 75217 Imperial Conveyex Transport (99.99 €) et 75219 Imperial AT-Hauler (109.99 €) qui permettent, sous réserve de disposer d'un budget conséquent, de reconstituer la scène vue dans le film en mettant en scène tous les véhicules et personnages impliqués.

C'est donc le cadeau d'appoint idéal à offrir à un jeune fan déjà bien gâté, à condition de trouver cette petite boite à prix réduit. Le set est d'ailleurs actuellement vendu pour moins de 23 chez amazon.

75215 Cloud Rider Swoop Bikes

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 18 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Pascal89 - Commentaire posté le 15/11/2018 à 23h43

5005256 Marvel Avengers Infinity War

On fait aujourd'hui rapidement le tour du pack de minifigs LEGO Marvel Avengers Infinity War portant la référence 5005256, initialement prévu pour être distribué exclusivement par Toys R Us dans le cadre de la traditionnelle opération "Bricktober".

Le fiasco international qui a suivi la fermeture ou la reprise des magasins de l'enseigne dans plusieurs pays a depuis remis en cause cette méthode de distribution dans certaines zones géographiques. En France, Toys R Us survivra et, on le sait depuis quelques jours, commercialisera deux des quatre packs en édition limitée disponibles dont la référence qui nous intéresse ici.

Les quatre minifigs fournies ici sont jusqu'à preuve du contraire exclusives à ce pack. On peut d'ailleurs considérer qu'il s'agit de personnages qui avaient probablement vocation à intégrer différents sets déjà commercialisés dans lesquels leurs présence se justifiait. Plus que de simples variantes, il s'agit ici de versions qui peuvent être directement associées à certaines scènes vues dans les films.

5005256 Marvel Avengers Infinity War

Si on compte Iron Patriot vu dans le polybag 30168 (c'est comme vous voulez), c'est donc la quatrième version de War Machine après celle des sets 76006 Iron Man : Extremis Sea Port Battle (2013) et 76051 Super Hero Airport Battle (2016).

Tout se joue ici sur les (nombreux) détails qui habillent l'armure en version Mark IV portée par James Rhodes avec une tampographie étendue aux bras du personnages. Le visage double face est très réussi avec d'un côté le HUD rouge généré par l'armure et qui n'a donc pas vraiment vocation à être présent une fois le casque retiré. Bref, on sait que c'est là, c'est bien réalisé, je prends.

Malgré une présence limitée à l'écran, la minifig aurait facilment pu trouver sa place dans les sets 76101 Outrider Dropship Attack (2018) ou 76104 The Hulkbuster Smash-Up (2018).

Bucky Barnes, qui devient White Wolf à l'écran, est ici livré dans une version qui aurait pu elle aussi intégrer le set 76104 The Hulkbuster Smash-Up (2018). Rien de fou, mais la tenue est fidèle à celle vue au cinéma avec en prime une jolie tampographie sur le bras gauche et un holster sur la jambe droite.

Les collectionneurs pourront difficilement se passer de cette variante inédite qui rejoint les deux autres interprétations du personnage : la minifig vue dans les sets 76047 Black Panther Pursuit (2016) et 76051 Super Hero Airport Battle (2016) et celle du polybag 5002943 (2015).

5005256 Marvel Avengers Infinity War

Wong, le fidèle compagnon de Doctor Strange, est un personnage très apprécié des fans et son absence dans la gamme LEGO a toujours été source de frustration pour les collectionneurs.

Cette minifig aurait en fait pu être livrée dans les sets 76060 Doctor's Strange Sanctum Sanctorum (2016) ou 76108 Sanctum Sanctorum Showdown (2018) même si la présence du personnage à l'écran durant Infinity War est plus qu'anecdotique en raison de son départ précipité pour  New York...

5005256 Marvel Avengers Infinity War

Wong est ici accompagné d'un ouvrage issu de la bibliothèque du palais de Kamar Taj. La minifig fait le job avec une tampographie qui reprend bien les différents attributs du costume du personnage, même si je trouve l'ensemble visuellement un peu brouillon avec un fond rouge qui ne met pas vraiment en valeur les différents motifs imprimés.

Dans la boite, on trouve aussi une version de Tony Stark qui aurait elle aussi eu sa place dans le set 76108 Sanctum Sanctorum Showdown (2018). Il manque à mon avis la paire de lunettes Dita Mach One portée par Robert Downey Jr mais cette version fera l'affaire. Jolie tampographie sur le torse et les bras du personnage avec capuche au dos et effet brillant assez convaincant pour l'ensemble de la tenue.

5005256 Marvel Avengers Infinity War

Bref, il n'y a pas lieu d'en faire des tonnes sur ces quatre minifigs inédites que les collectionneurs devront dans tous les cas se procurer pour mieux dormir la nuit. Les amateurs de dioramas pourront aussi les utiliser pour étoffer leurs mises en scène diverses et variées. Elles sont réussies et suffisamment originales pour justifier un achat de ce pack qui sera vendu par Toys R Us en novembre, il s'agit juste d'accepter l'idée de dépenser une vingtaine d'euros pour les obtenir.

Note : Le pack présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 9 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Yannick - Commentaire posté le 03/11/2018 à 5h34

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Parce qu'il faut toujours avoir au moins un X-Wing dans sa collection, on s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter (730 pièces - 99.99 €) qui prend enfin le relais du set 9493 X-Wing Starfighter (2012) après les variantes vues dans les sets 75102 Poe's X-Wing Fighter (2015) et 75149 Resistance X-Wing Fighter (2016).

Oubliez les versions précédentes, elles sont de toute façon trop chères sur le marché secondaire et il y a  toujours un X-Wing en rayon chez LEGO. C'est un incontournable de la gamme LEGO Star Wars comme peut l'être le commissariat de police dans la gamme CITY.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Je me souviens de ma discussion en juin dernier avec les deux designers de la gamme LEGO Star Wars, Michael Lee Stockwell et Jens Kronvold Frederiksen, qui m'expliquaient cette volonté de se renouveler à chaque nouvelle version d'un modèle récurrent de la gamme.  Ce X-Wing est un parfait exemple de cette remise en question permanente des designers, tant sur le plan de l'esthétique que sur celui des fonctionnalités.

Exit la molette qui dépassait de l'arrière du vaisseau et qui permettait de déployer les ailes, place maintenant à un nouveau mécanisme plus discret, un peu brutal, mais très efficace qui met le X-Wing en position de combat instantanément. La jouabilité est ainsi maximale, plus besoin de passer son temps à remettre en place la molette pendant que les copains sont déjà en train de vous tirer dessus avec leurs Tie Fighters.

On trouve ici quelques techniques intéressantes pour la construction du fuselage avant mais, symétrie oblige, l'assemblage devient rapidement répétitif lorsqu'il s'agit de construire les ailes et les moteurs. Pas de quoi décourager un fan pour autant, jeune ou moins jeune.

Je ne me lancerai pas dans l'éternel débat autour de la fidélité de chaque nouvelle interprétation du X-Wing au vaisseau vu dans les films. Ce modèle n'est pas un UCS, c'est juste un jouet. Globalement, je pense que cette nouvelle version apporte une quantité appréciable de mises à jour esthétiques et rend la version de 2012 dispensable.

Je note qu'on peut enfin placer les droïdes dans la bonne position, dans le sens de la marche, au lieu de les placer de côté comme c'était le cas dans le set 9493.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

On pourrait aussi discuter de la simplification des canons placés au bout des ailes, mais la solution mise en place sur cette nouvelle version est à mon avis plus adaptée aux combats entre les jeunes fans qui éviteront ainsi de perdre quelques pièces durant l'affrontement.

Le vaisseau est d'ailleurs pensé pour être manipulé par les plus jeunes. Rien ne se détache du fuselage, l'ensemble est plutôt solide. Petit détail agaçant : en position de vol, le train d'atterrissage avant ne peut pas être complètement rentré sous le fuselage, c'est dommage.

On retrouve ici les élastiques habituels qui se chargent d'assurer le retour en position fermée des ailes, c'est un peu disgracieux mais on fera avec. LEGO ne fournit toujours pas d'élastiques de remplacement dans la boite et c'est dommage pour un jouet à 100 € amené à subir de nombreuses manipulations.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

On colle aussi quelques stickers avec encore une fois ce très désagréable décalage de teinte entre le fond blanc des autocollants et la teinte crème des pièces sur lesquels ils prennent place.

Je note au passage que ces stickers me semblent étrangement fins, plus que d'habitude. Pour ceux qui se posent la question : la verrière du cockpit est tampographiée, c'est celle qui était déjà livrée dans les sets 75102 et 75149.

Les collectionneurs qui considèrent que les LEGO ce n'est pas pour les enfants pourront éventuellement se débarrasser des spring-shooters placés sur les ailes pour renforcer l'aspect maquette de l'engin. Les plus jeunes seront eux ravis de pouvoir dégommer des trucs avec ces éléments plutôt bien intégrés et qui ne défigurent pas le vaisseau.

Vous pourrez aussi sans regret retirer l'axe Technic un peu disgracieux placé sous le vaisseau et qui sert à remettre les ailes en position fermée lors de l'atterrissage, le mécanisme prévu pour déployer les ailes se suffit à lui-même, il fonctionne dans les deux sens. Certains regretteront peut-être le côté un peu violent, claquement compris, du mécanisme. Ça ne me gêne pas.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Du côté des minifigs, LEGO livre ici Luke Skywalker et Biggs Darklighter tous deux accompagnés de l'indispensable droïde qui vient se loger derrière le poste de pilotage.  Si les deux pilotes portent la même tenue, leurs casques sont évidemment différents avec de jolies tampographies.

On pourrait débattre longtemps de cette nouvelle version du casque de pilote avec visière intégrée que certains trouvent trop volumineuse, mais en ce qui me concerne c'est une évolution appréciable de cet accessoire qui nous évite la très discutable tampographie de la visière utilisée jusqu'ici sur le visage de la minifig.

Une remarque concernant les droïdes, LEGO persiste à tampographier une seule face du corps de ces petits robots. Quelques motifs au dos seraient les bienvenus, histoire de rendre R2-D2 et R2-Q2 plus aboutis.

LEGO Star Wars 75218 X-Wing Starfighter

Vendu 99.99 €, ce X-Wing de 730 pièces est un peu trop cher à mon goût même s'il est livré avec deux pilotes et deux droïdes et offre la possibilité de le personnaliser aux couleurs de Luke Skywalker (Red Five) ou Biggs Darklighter (Red Three), qui fait ici son grand retour dans la gamme LEGO Star Wars, avec un jeu de Tiles supplémentaires.

Heureusement, on trouve cette boite à moins de 80 € actuellement chez amazon et cette nouvelle version d'un classique de la gamme LEGO Star Wars mérite à mon avis de se retrouver au pied du sapin même si j'espère que LEGO pourra un jour nous proposer un X-Wing sans ces petits élastiques et dont le mécanisme ne contient que des pièces...

Note : Le set présenté ici est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 4 novembre prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

MrBuns - Commentaire posté le 31/10/2018 à 0h46