75288 AT-AT

On reste dans l'univers LEGO Star Wars et on fait aujourd'hui rapidement le tour du set 75288 AT-AT commercialisé depuis le 1er août dernier au prix public de 159.99 €. Dans cette grosse boite de 1267 pièces, on trouve de quoi assembler une nouvelle version du quadripode impérial qui prend une râclée lors de la Bataille de Hoth et une poignée de minifigs.

Pour ceux qui débarquent dans le hobby du LEGO et plus particulièrement dans la gamme Star Wars, sachez que ce n'est pas la première version de l'AT-AT que nous propose le fabricant. Dès 2003, le set 4483 AT-AT nous permettait d'obtenir une première interprétation très approximative de l'engin, suivie en 2007 du set 10178 Motorized Walking AT-AT, puis de la référence 8129 AT-AT Walker en 2010 et enfin du set 75054 AT-AT en 2014.

Cette nouvelle version, qui finira sur les étagères de toute une génération de fans avant que LEGO ne décide de remettre le couvert, n'est pas exempte de défauts mais elle a au moins le mérite d'être à peu près fidèle au niveau des proportions. Elle offre aussi une certaine jouabilité même si on s'agace rapidement lorsqu'on essaye de lui faire prendre des poses un peu plus audacieuses que le traditionnel décalage de pattes pour faire comme si l'engin "marchait". Cet AT-AT est toutefois relativement stable, même s'il tremble un peu sur ses quatre pattes et dodeline de la tête au moindre contact.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

Au niveau de la structure interne, pas de grosse surprise avec un châssis mélangeant briques classiques et éléments Technic dont deux Frames noires déjà vues dans les sets 42110 Land Rover Defender , 42115 Lamborghini Sián FKP 37 et 42114 6x6 Volvo Articulated Hauler. Les quatre pattes font elles aussi un usage intensif de poutres Technic sur lesquelles on vient ensuite greffer des sous-assemblages qui habillent la face extérieure. L'intérieur des pattes reste en revanche en "poutres apparentes". Les éléments Technic qui assurent l'articulation des pattes aux genoux et au niveau de la cabine autorisent quelques flexions mais il faudra se garder d'y aller trop franchement, les pattes cédant facilement sous le poids du reste de l'engin.

L'habillage extérieur de cet AT-AT se résume à quelques empilements et autres variations entre des plaques à tenons et des Tiles, c'est suffisant sans être ultra-détaillé pour autant. Pas de stickers dans cette boite, mais pas de tampographie non plus sur chaque Dish qui couvre une articulation ou sur les panneaux mobiles de la soute. Les angles des différents éléments de la carrosserie du quadripode me semblent relativement fidèles à ceux de la version vue à l'écran, l'esthétique globale est très correcte. On regrettera une fois de plus que quelques pins bleus restent visibles sous la cabine principale et il faudra aussi se contenter de quelques ajustements plutôt approximatifs entre les différents panneaux à clipser pour recouvrir la structure interne.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

La tête de l'AT-AT est reliée au corps de l'engin par une poutre Technic sur laquelle on glisse une sous-ensemble purement décoratif composé de trois volants Technic. C'est original à défaut d'être réaliste, on a visuellement plus l'impression d'avoir affaire à un ressort qu'autre chose. Le poste de pilotage peut accueillir les deux pilotes et le Général Veers. Les trois minifigs rentrent au millimètre entre les différents panneaux et essayer de les installer correctement peut vite devenir agaçant si vous avez de gros doigts.

Sous la tête, on trouve deux Spring-Shooters très bien intégrés et facilement démontables pour que tous ceux qui sont allergiques à ces éléments de jouabilité soient rassurés. Dommage que le capot supérieur soit un peu trop court pour recouvrir totalement le mécanisme de rotation de la tête.

À l'arrière, le corps de l'AT-AT est équipé de cinq sièges qui permettent d'installer au moins les deux Snowtroopers fournis et plus si votre collection vous le permet. On glisse l'inévitable petit Speeder Bike impérial par l'arrière de l'engin sur un rail spécialement prévu et on range le blaster E-Web fourni sur le crochet présent à côté de la rangée qui ne compte deux sièges. L'aménagement de la soute est assez sommaire, mais il est d'autant plus facile d'y installer les troupes sans devoir s'énerver.

La grosse fonctionnalité du produit, c'est le treuil avec son câble qui traverse la cabine et qui permet de suspendre Luke Skywalker sous le quadripode comme s'il venait de lancer son grappin. Une molette placée juste derrière le poste de pilotage permet de dérouler la ficelle de couture fournie. Ce treuil n'existe pas dans le film, mais sa présence permet au moins de mettre en scène Luke dans une position connue de tous les fans. Une petite trappe d'accès est aussi prévue sur le ventre de l'engin pour que Luke fasse semblant de découper la carlingue et puisse y jeter la grenade qu'il tient à la main.

75288 AT-AT

Du côté de l'assortiment de minifigs, le poste de pilotage est plein avec deux pilotes et le Général Veers mais c'est service minimum concernant les troupes lambdas : Il faut se contenter de deux Snowtroopers et vous devrez donc éventuellement faire appel à votre inventaire pour remplir la soute de l'AT-AT.

Les deux pilotes de l'AT-AT et le Général Veers sont inédits et ils devraient logiquement rester exclusifs à cette boite. LEGO nous fournit enfin un casque avec lunettes tampographiées pour Veers, il était temps. Les tampographies sont parfaites, rien à dire.

La minifig de Luke Skywalker est un assemblage d'éléments déjà disponibles dans de nombreux autres sets de la gamme, elle n'a rien d'inédit.

Les Snowtroopers sont ceux déjà vu dans les sets 75239 Action Battle Hoth Generator Attack, 75241 Action Battle Echo Base Defense en 2019 puis dans le set 75268 Snowspeeder en 2020. LEGO fait l'effort de leur fournir des têtes différentes, comme pour les deux pilotes.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

Bref, difficile d'être catégorique sur le fait que cet AT-AT est le plus réussi de tous ceux commercialisés par LEGO jusqu'ici : Chacun aura un rapport particulier avec les différents sets concernés en fonction de l'époque à laquelle il a pu obtenir la boite en question et on développe toujours un affect particulier avec les gros sets qu'on réussit à s'offrir ou se faire offrir durant ses jeunes années. À titre personnel, le set 10178 Motorized Walking AT-AT reste mon favori parce qu'il apportait ce qui manque à ces jouets : la possibilité de se déplacer.

Une chose est sûre, cet AT-AT n'est pas raté et il devrait combler tous ceux qui attendaient de pouvoir ajouter l'engin à leurs collections sans devoir passer par le marché secondaire pour s'offrir une ancienne référence.

Si vous avez déjà sous la main la version du set 75054 AT-AT commercialisée en 2014, je ne suis pas certain que les quelques améliorations apportées ici justifient de dépenser 160 €. Si vous n'avez pas d'AT-AT dans votre collection, la dernière version en date reste comme souvent le choix le plus évident, et le moins cher sachant que cette boite est actuellement disponible pour moins de 130 € chez Amazon Allemagne.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 20 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Mayonez - Commentaire posté le 15/09/2020 à 14h56

75317 The Mandalorian & The Child

On s'intéresse aujourd'hui rapidement à une petite boite de la gamme LEGO Star Wars qui met en scène deux figurines au format BrickHeadz : la référence 75317 The Mandalorian & The Child (295 pièces - 19.99 €).

Pour ceux qui n'auraient pas vu la première saison de la série The Mandalorian diffusée sur la plateforme Disney + et dont la seconde saison débutera le 30 octobre prochain, cette boite met en scène les deux personnages principaux de la série : Le Mandalorien et celui qu'on appelle au choix Baby Yoda ou The Child, une petite créature aux faux airs de Yoda qui accompagne le héros partout ou presque et au sujet de laquelle on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle est convoitée par les méchants.

Si vous avez envie de partager l'assemblage du set avec un ami, vous pouvez le faire : les sachets de pièces et les instructions nécessaires pour chacun des deux personnages sont indépendants. Ne nous voilons pas la face, il faudra certainement tirer au sort qui aura le privilège d'assembler la star du set qui passe plutôt bien à la moulinette BrickHeadz. Cerise sur le gâteau, Baby Yoda est livré avec son berceau flottant duquel il peut être retiré pour profiter vraiment de la figurine. Le rapport de taille entre le berceau et la créature n'est évidemment pas bon, mais c'est le côté Chibi du concept qui veut ça.

75317 The Mandalorian & The Child

75317 The Mandalorian & The Child

La grosse "fonctionnalité" du personnage : la possibilité d'inverser le sens des oreilles pour lui donner une expression différente en retournant deux pièces. Simple mais efficace. Le designer n'aura pas oublié au passage de respecter les codes habituels de la gamme BrickHeadz en intégrant comme sur les personnages plus classiques, une pièce rose à l'intérieur de la tête pour symboliser la cervelle.

Le designer n'aura pas non plus poussé le respect du concept jusqu'à transformer le couffin volant en boite carrée et c'est tant mieux. L'accessoire conserve les rondeurs qui lui sont caractéristiques et le résultat me semble très convaincant même si j'aurais préféré du gris à la palce du blanc pour la coque de l'accessoire.

L'autre personnage du set est une figurine plus classique qui reprend les codes habituels de la gamme, à quelques variations près pour reproduire assez efficacement le relief du casque du Mandalorien. Deux pièces tampographiées permettent de peaufiner la face avant du casque de la figurine, comme sur celle de Boba Fett commercialisée en 2018 sous la référence 41629.

Le reste est peut-être visuellement un peu brouillon mais le niveau de détail est suffisant pour satisfaire même le plus exigeant des fans. Le processus d'assemblage de la figurine propose également quelques techniques intéressantes qui nous changent un peu des empilements habituels et c'est toujours ça de pris pour se divertir durant quelques minutes.

75317 The Mandalorian & The Child

75317 The Mandalorian & The Child

Bref, il n'y a pas de quoi philosopher bien longtemps sur ce set. Il plaira sans doute aux fans de la série qui font habituellement l'impasse sur les autres figurines de la gamme BrickHeadz, il offre une version de Baby Yoda suffisamment aboutie pour ne pas devenir plus effrayante que sympathique et l'assemblage est un peu plus intéressant que ce que propose LEGO habituellement dans cette gamme.

Pour une vingtaine d'euros, il y a ici de quoi décorer un bureau ou une étagère sans se ruiner ou faire plaisir à un fan dont c'est l'anniversaire sans débouler avec des chaussettes ou une cravate. En attendant les figurines du set 75292 The Mandalorian Bounty Hunter Transport (139.99 €) dont nous reparlerons dans les jours qui viennent.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 17 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Brickosaure - Commentaire posté le 03/09/2020 à 09h11


On revient aujourd'hui dans l'univers Marvel Avengers avec le petit pack de personnages LEGO 40418 Falcon & Black Widow Team-Up (60 pièces - 14.99 €) commercialisé depuis le mois de juin et que j'avais oublié dans un coin.

Cette petite boite qui sert de complément aux autres sets plus ou moins inspirés du jeu vidéo Marvel's Avengers édité par Square Enix ne permet d'obtenir qu'un seul personnage vraiment inédit, les trois autres figurines étant aussi disponibles dans d'autres boites commercialisées cette année.

La jolie minifig de Black Widow avec ses impressions sur les bras est identique à celle livrée dans les sets 76153 Helicarrier et 76166 Avengers Tower Battle. Elle est ici équipée de bâtons classiques qui sont à mon avis plus adaptés que les manches de sabres laser avec les baguettes Harry Potter fournis avec la version 2020 du Helicarrier.

Les deux agents de l'A.I.M. sont ceux vus dans les sets 76143 Avengers Truck Take-down, 76166 Avengers Tower Battle et 76167 Iron Man Armory. Pas de jetpacks ou d'équipements  additionnels pour ces deux méchants, il faut ici se contenter de versions "nues" des minifigs habituelles avec leurs respirateurs en Titanium Metallic.

La minifig de Falcon livrée dans ce petit pack de personnages est une version mise à jour de celle du set 76018 Avengers : Hulk Lab Smash (2014), ici équipée de jambes en deux couleurs. On appréciera l'effort  mais ces jambes ne font qu'accentuer le décalage de teinte entre le blanc des bottes qui est teinté dans la masse et la tampographie, au demeurant très détaillée, du haut du torse.

LEGO a aussi pris la peine de tampographier deux expressions différentes sur le visage, mais ce changement de mimique se résume à l'orientation du trait qui symbolise la bouche fermée du personnage. C'est maigre, un vrai sourire ou une expression vraiment "énervée" aurait permis de disposer de variations plus marquées. L'effet de transparence sur les lunettes portées par le personnage est très réussi.

Le jetpack avec les ailes à base de briques ne plaira pas forcément à tous les fans. Certains lui préféreront les ailes moulées livrées en 2016 dans le set 76050 Crossbones' Hazard Heist ou celles du set 76018 Avengers : Hulk Lab Smash (2014). Celles fournies ici ont au moins le mérite de pouvoir être orientées pour des poses un peu plus dynamiques, même si elles me semblent un peu trop grossières pour convaincre.

Enfin, et parce qu'il faut bien pouvoir justifier de l'appellation "jouet de construction", LEGO livre ici de quoi assembler un petit canon rotatif qui servira aux deux agents de l'A.I.M. Rien de fou, mais c'est toujours de la jouabilité en plus pour les plus jeunes.

Bref, pour 15 €, il n'y a pas de quoi réfléchir trop longtemps : Si vous voulez absolument ajouter cette version inédite de Falcon à votre collection, vous n'avez pour l'instant pas le choix et il vous faut faire l'acquisition de ce petit pack de personnages.  Le reste de l'inventaire n'est pas inédit, mais la minifig de Black Widow est superbe et les deux agents de l'A.I.M. pourront éventuellement étoffer un diorama.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 16 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

makacmoi - Commentaire posté le 06/09/2020 à 22h09

75978 Diagon Alley

Comme promis, on s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Harry Potter 75978 Diagon Alley (5544 pièces - 399.99 €), une grosse boite qui permet d'assembler une nouvelle interprétation à la sauce LEGO du Chemin de Traverse et qui prend donc le relais du set 10217 Diagon Alley commercialisé en 2011.

Pour ceux qui ne le savent pas, Diagon Alley (Le Chemin de Traverse en français) est une rue commerçante très prisée des sorciers qui y trouvent tout ce dont ils ont besoin pour exercer leur art. L'accès à cette rue cachée se fait par l'arrière du pub Le Chaudron Baveur (Leaky Cauldron). Une vingtaine de boutiques composent cette rue vue à plusieurs reprises dans les différents films de la saga Harry Potter.

La version LEGO se contentera pour l'instant de six de ces boutiques : Celle du fabricant de baguettes magiques Ollivander (Ollivanders Wand Shop), la boutique Instruments d'écriture Scribbulus (Scribbulus Writing Implements), le magasin d'accessoires de Quidditch (Quality Quidditch Supplies), la boutique du marchand de glaces Florian Fortarôme (Florean Fortescue’s Ice Cream Parlor), la librairie Fleury et Bott (Flourish & Blotts) et la boutique de farces et attrapes des jumeaux Weasley (Weasleys Wizard Wheezes ou Weasley, Farces pour sorciers facétieux). On obtient également l'entrée des bureaux du Daily Prophet et on notera aussi la présence du passage vers L'Allée des Embrumes (Knockturn Alley), le Dark Web du coin.

Il ne s'agit donc pas d'un Chemin de Traverse complet et exhaustif, surtout qu'il manque au moins un élément important de la rue, la banque Gringotts. L'alignement des différentes boutiques et lieux emblématiques de cette moitié de rue n'est pas vraiment fidèle à la disposition vue à l'écran même si l'agencement des lieux semble changer selon les films. Ceux qui possèdent déjà le set 10217 Diagon Alley pourront éventuellement associer la version de la banque livrée en 2011 en attendant de savoir ce que LEGO a prévu pour permettre éventuellement un jour de compléter ce nouveau diorama XXL.

75978 Diagon Alley

Bonne nouvelle pour tous ceux qui aiment partager leur expérience d'assemblage en famille ou entre amis, chacun des bâtiments dispose de son propre livret d'instructions, de sa plaque de base 16x32 et de sa plus ou moins grosse planche de stickers dédiée.

Le set mérite d'ailleurs d'être l'occasion pour quelques fans inconditionnels de l'univers Harry Potter de partir en groupe à la découverte de chacune des boutiques de la rue. Les références sont nombreuses, les minifigs aussi et il y a de quoi discuter et/ ou se remémorer quelques scènes de la saga qui se déroulent en ces lieux.

Cette boite est en fait un lot de quatre Modulars un peu étroits et à la finition inégale selon les bâtiments avec des constructions dont les différentes pièces regorgent de meubles, d'accessoires et de clins d'œil. LEGO aurait aussi pu commercialiser ces quatre éléments séparément, mais les fans auraient de toute façon acheté la totalité des sets permettant de reproduire cette portion du Chemin de Traverse. Dans le meilleur des cas, une séparation des quatre constructions en quatre sets distincts aurait permis aux fans de s'organiser sur le plan financier et d'échelonner leurs achats.

 Chacune des constructions est bordée d'un trottoir avec rangées de tenons pour y planter les minifigs qui donne sur une section pavée qui aurait peut-être gagné à être un peu plus large. L'alignement final des différents bâtiments offre un ensemble assez exceptionnel qui trouvera sa place chez ceux qui ont encore un espace disponible d'au moins un mètre de long pour y installer le diorama.

75978 Diagon Alley

Je ne suis pas un grand spécialiste de la saga Harry Potter et je ne regarde pas les films disponibles plusieurs fois par an, mais il me semble que LEGO y a été franchement dans les contrastes et les couleurs un peu flashy avec cette adaptation des lieux.

La rue me paraît beaucoup plus terne à l'écran mais je peux comprendre que le fabricant veuille proposer un produit aux couleurs chatoyantes plus séduisant qu'un ensemble de bâtisses aux façades délavées. On peut d'ailleurs se demander si les designers ne se sont pas plutôt inspirés de la reproduction de la rue accessible aux visiteurs dans les décors du Warner Bros Studio Tour à Londres dont les jeux d'éclairage créent une ambiance visuelle proche de celle du set.

à 400 € la boite de plus 5500 pièces, on peut se poser la question d'en avoir vraiment pour son argent au delà du résultat final. Le doute est à mon avis rapidement levé car l'assemblage est une vraie partie de plaisir que tous ceux qui sont déjà habitués aux Modulars connaissent bien.

On empile bien quelques murs et autres façades, mais ces séquences sont entrecoupées de phases plus divertissantes qui consistent à assembler les escaliers, le mobilier et les ornements et autres accessoires divers et variés qui remplissent les pièces de ces différentes boutiques.  Il y a bien quelques raccourcis comme par exemple les baies vitrées de la boutique d'accessoires de Quidditch et de la libraire Fleury et Bott qui sont des éléments transparents tout simplement tampographiés et quelques grosses pièces sur les murs latéraux des différents bâtiments mais les amateurs de Modulars devraient tout de même y trouver leur compte.

75978 Diagon Alley

La majorité des espaces intérieurs ne sont pas carrelés (ou tilés) et il faut se contenter de tenons apparents qui servent d'ailleurs souvent à maintenir quelques meubles. D'autres sont plus ou moins meublés et paraîtront peut-être un peu vides à certains fans. Ce n'est pas très grave, les références principales propres à chacune des boutiques sont là et je pense que la grande majorité de ceux qui exposeront ce diorama mettront les façades en avant plutôt que les intérieurs.

La seule vraie "fonctionnalité" du set, si on ne compte pas l'escalier rabattable de la boutique de Garrick Ollivander et l'escalier remontable de la librairie Fleury et Bott, c'est l'automate présent sur la devanture de la boutique Weasleys Wizard Wheezes avec un loquet placé sur le toit qui permet d'actionner un levier pour soulever légèrement le chapeau du personnage. Amusant mais dispensable.

Les deux escaliers mobiles ne sont pas là que pour ajouter un peu de jouabilité au set : les designers ont pensé à ceux qui ne disposent pas d'une étagère d'un mètre de long pour y installer le diorama et les quatre bâtiments peuvent être regroupés pour obtenir un modèle plus compact et totalement fermé. Les deux escaliers doivent donc être rangés avant de réunir les quatre bâtiments. La jonction des toits et des trottoirs a spécialement été pensée pour le résultat soit tout de même valorisant même si on y perd un peu en gigantisme.

75978 Diagon Alley

Comme d'habitude, je vous laisse déduire ce qui est tampographié de ce qui ne l'est pas et je vous ai mis des scans des quatre planches de stickers fournies dans cette boite. La plupart de ces autocollants ne pose pas de problème particulier sauf ceux en deux parties qui habillent le fronton des boutiques et qu'il faudra soigneusement aligner afin de minimiser l'effet de décalage entre certaines lettres.

Il y a tout de même plus d'une centaine de stickers à coller sur les différents éléments de ce diorama, et pour certains bâtiments on frôle le maquettisme avec en prime l'impossibilité de rattraper une erreur de pose, LEGO ne fournissant pas de planches de remplacement.

Ce Chemin de Traverse étant principalement destiné à finir sa carrière sur une étagère, on peut légitimement s'inquiéter de l'état de la chose après quelques années d'exposition à la lumière et à la poussière. LEGO aurait au moins pu tampographier les pièces extérieures qui reçoivent des autocollants et se contenter de nous imposer des stickers pour les accessoires et décorations intérieures, logiquement moins exposés.

75978 Diagon Alley

75978 Diagon Alley

La surprise du set, c'est la présence d'une petite boite dont le contenu n'a pas été dévoilé sur les visuels officiels. Il s'agit d'un petit présentoir avec plaque tampographiée qui permet d'installer deux minifigs sur les côtés. Et c'est donc cette boite qui permet d'obtenir la minifig de Harry Potter, qui avait fait le tour du web sans qu'on sache vraiment à quel set l'associer, avec la chemise qu'il porte dans Harry Potter à l'école des sorciers lors de sa première visite du Chemin de Traverse.

La plaque tampographiée reprend la phrase prononcée (en anglais) par Hagrid lorsque il entre dans la rue en compagnie de Harry Potter via le mur du Chaudron Baveur. Dommage pour le très gros point d'injection qui n'est même pas recouvert par le logo du fabricant...

Contrairement à ce qu'annonce la description officielle, le set contient donc non pas 14 mais 15 minifigs : deux versions de Harry Potter, Ron Weasley, Hermione Granger, Draco Malfoy, Ginny Weasley, Molly Weasley, Garrick Ollivander, les jumeaux Fred et George Weasley, Gilderoy Lockhart, Lucius Malfoy, Rubeus Hagrid, Florean Fortescue (Florian Fortarôme) et le photographe du Daily Prophet brièvement vu dans Harry Potter et la Chambre des secrets.

On pourrait discuter la sélection effectuée par LEGO pour peupler le Chemin de Traverse mais ce serait une discussion sans fin. En l'état, la sélection de personnages navigue entre énièmes versions de personnages déjà très présents dans la gamme LEGO Harry Potter et quelques minifigs inédites. Toutes les tampographies sont irréprochables ou presque à part quelques zones blanches ou de couleur chair un peu pâles.

Je vous ai mis plus bas quelques photos de personnages accompagnés de meubles et accessoires issus des différentes boutiques, il y a de quoi se faire plaisir dans cette boite avec de nombreux éléments qui viennent peupler les vitrines et les différentes pièces. On retiendra notamment les nouvelles boites pour les baguettes magiques dont une dizaine d'exemplaires sont présents chez Garrick Olivander, les deux mannequins de la boutique d'accessoires de Quidditch en tenue des écoles de Poufsouffle et Serdaigle ou encore les multiples emballages de produits vendus par les jumeaux Weasley dans leur boutique de farces et attrapes.

75978 Diagon Alley

En conclusion, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce set qui tient ses promesses à tous les niveaux et qui trouvera sans difficulté son public chez les fans inconditionnels de l'univers Harry Potter, en tout cas chez ceux qui ont les moyens de dépenser 400 € dans un produit d'exposition aussi encombrant et qui ne sont pas trop allergiques aux stickers. Après la version playset modulaire de Poudlard, LEGO en remet donc une couche pour vider les poches de ceux qui ont connu Harry Potter étant plus jeunes et qui ont aujourd'hui la possibilité de s'offrir ce type de set.

Bien qu'il s'agisse d'un produit d'exposition, les designers n'ont pas fait l'impasse sur ce qui fait le sel de ces produits sous licence : les références et autres détails qui alimenteront les discussions durant l'assemblage des différentes boutiques du Chemin de Traverse. Rien que pour ça, le produit atteint à mon avis son objectif.

Les fans voulaient une nouvelle version du Chemin de Traverse plus ambitieuse que celle du set promotionnel 40289 Diagon Alley offert en octobre 2018, ils ont été entendus et ceux qui feront l'acquisition de cette boite ne devraient à mon avis pas être déçus. N'ayant personnellement jamais vraiment accroché à l'univers de Harry Potter, je ne suis pas de ceux qui sont prêts à investir dans ce luxueux diorama qui sera peut-être rejoint par d'autres modules dans les années à venir, mais j'espère secrètement que si la rumeur qui nous annonce une version UCS de Mos Eisley dans la gamme LEGO Star Wars sous la référence 75290 s'avère fondée, nous aurons droit à quelques chose d'aussi abouti et détaillé que ce que les designers nous proposent ici.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 15 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Danyfan - Commentaire posté le 02/09/2020 à 10h19

75293 Resistance I-TS Transport

On refait un crochet par la gamme LEGO Star Wars et on s'intéresse aujourd'hui rapidement au contenu du set 75293 Resistance I-TS Transport (932 pièces - 99.99 €), une boite qui est un produit dérivé d'une attraction elle-même librement inspirée de l'univers Star Wars. Vu comme ça, on pourrait douter de l'intérêt du produit pour un fan de la saga, mais ce set a au moins pour lui d'être l'une des rares nouveautés totalement inédites parmi la série de boites commercialisées depuis le 1er août dernier.

Le set est estampillé de la mention Star Wars : Galaxy's Edge, du nom de l'attraction installée pour l'instant aux USA dans les parcs Walt Disney World Resort (Orlando) et Disneyland Resort (Anaheim) et qui devrait arriver en France au parc Walt Disney Studios de Marne-la-Vallée entre 2022 et 2025. C'est un travail de commande pour le compte de Disney qui a demandé aux fabricants de jouets de commercialiser des produits permettant d'assurer la promotion des espaces thématiques Galaxy's Edge.

Resistance I-TS Transport @ Star Wars Galaxy's Edge

Le vaisseau dont il est question ici sert en effet d'entrée à l'attraction Star Wars : Rise of the Resistance. Les visiteurs embarquent dans l'attraction par la porte latérale du vaisseau et sont ensuite attaqués par une escouade de Tie Fighters avant que le transporteur soit aspiré par le rayon tracteur d'un Star Destroyer.

Quelle que soit l'inspiration de départ, l'arrivée d'un nouveau vaisseau dans la gamme LEGO Star Wars est à mon avis toujours un petit évènement, surtout pour les collectionneurs de la première heure qui voient défiler les rééditions et autres remakes et qui savent apprécier les produits inédits proposés de temps à autre. Ici, on obtient un joli vaisseau qui emprunte quelques-uns de ses attributs au Tantive IV et c'est tant mieux pour la cohérence globale de l'univers Star Wars et par ricochet de la gamme de produits dérivés LEGO.

75293 Resistance I-TS Transport

L'engin est basé sur une solide structure à base de poutres Technic qui lui permet en principe de prétendre à être un vrai jouet solide et facilement manipulable. Les sous-assemblages qui servent à donner sa forme définitive à la carlingue du vaisseau sont bien pensés même si quelques plaques maintenues uniquement par le côté court des pins bleus classiques auront parfois tendance à se décrocher par la suite. Même constant pour les petits assemblages orientables utilisés pour former les angles entre le corps du vaisseau et le poste de pilotage, c'est un peu fragile.

Le montage est plaisant et même s'il y a bien quelques phases répétitives au niveaux des excroissances du poste de pilotage, de la carlingue ou des réacteurs, les designers ont su nous éviter de nous ennuyer en changeant simplement l'ordre de certaines séquences d'assemblage. Les réacteurs sont visuellement très corrects, et je vois venir d'ici tous ceux qui me feront remarquer qu'ils n'utilisent pas de tonneaux.

On comprend rapidement que ce vaisseau de transport ne pourra pas transporter grand chose, l'espace disponible à l'intérieur est loin d'être aussi spacieux que celui du modèle de l'attraction qui peut accueillir "en vrai" une bonne trentaine de visiteurs. Ici, on pourra y glisser la caisse d'armes livrée dans la boite et éventuellement y ranger les quelques minifigs fournies. Si l'espace intérieur est assez restreint, il reste toutefois facilement accessible via les panneaux mobiles placés sur les flancs et le couvercle amovible placé sur la partie supérieure de la carlingue.

75293 Resistance I-TS Transport

Pas de trains d'atterrissage sous la carlingue, mais le vaisseau reste légèrement surélevé et ne frotte pas sur le sol grâce aux quatre pièces placées aux extrémités. Le poste de pilotage, accessible en soulevant le couvercle mobile, est loin d'être suréquipé en écrans et autres manettes, il ne contient qu'un simple sticker mais laisse suffisamment d'espace pour y installer une ou deux figurines l'une derrière l'autre. La verrière est aveugle, il ne s'agit que de quelques pièces transparentes placées sur la face avant du vaisseau.

Vous aurez compris que l'échelle intérieure du vaisseau n'a rien à voir avec son apparence extérieure, mais le compromis me semble acceptable. Ceux qui voudront l'exposer sur une étagère pourront le faire sans y laisser trop d'espace et ceux qui voudront jouer avec l'engin pourront le faire en acceptant de se contenter de l'espace intérieur disponible.

Au niveau de l'armement intégré, les designers n'ont pas été avares en Stud-Shooters avec pas moins de huit exemplaires placés par groupes de deux aux extrémités du vaisseau. La planche de stickers reste raisonnable et elle permet d'habiller ce transporteur aux couleurs de celui de l'attraction visibles dans les parcs Disney.

Pour ceux que ça intéresse, le vaisseau pourra être débloqué dans le jeu vidéo LEGO Star Wars : The Skywalker Saga via le code "SHUTTLE" mentionné dans le livret d'instructions.

75293 Resistance I-TS Transport

75293 Resistance I-TS Transport

Du côté des figurines fournies, on obtient deux personnages et deux droïdes liés à l'attraction. Vi Moradi, pilote et espionne de la Résistance, est un personnage qui n'est en fait pas exclusif à l'attraction Star Wars : Rise of the Resistance, la jeune femme apparaît également dans le roman Phasma puis dans un second ouvrage intitulé Galaxy’s Edge: Black Spire. C'est d'ailleurs le seul élément du set qui a un réel rapport avec la storyline de l'univers Star Wars.

La minifig est conforme avec les différentes représentations connues du personnage qui est incarné par la comédienne Alex Marshall-Brown dans les séquences vidéo de l'attraction. La chevelure avec ses pointes colorées est très réussie avec une tampographie qui se dégrade très progressivement vers le noir. Il manque peut-être quelques motifs blancs sur les bras de la veste pour vraiment coller à la tenue du personnage. La tête utilisée pour cette minifig est aussi celle de Jannah dans le set 75273 Poe Dameron's X-wing Fighter commercialisé depuis le début de l'année.

Le Lieutenant Bek, un officier de communications sur le vaisseau, porte ses galons à l'envers sur le torse. C'est dommage, les designers auraient pu faire l'effort de vérifier avant de lancer la production. Pour le reste, la minifig est conforme à la version du personnage vue dans l'attraction et elle réutilise le moule habituel des têtes déjà vues sur les épaules des amirals Ackbar et Raddus.

Le droide astromech R5 lui aussi visible lors du passage dans l'attraction est presque parfait, il lui manque juste les différentes zones rouges sur le haut du dôme, à croire que LEGO a des difficultés à tampographier autour d'un tenon. Pour le reste, c'est conforme au droïde qui pilote les wagons du ride.

L'inventaire est complété par un droïde GNK (ou Gonk Droid), présent dans les allées de l'espace thématique Galaxy's Edge. Rien de fou avec ce droïde à assembler, mais on s'en contentera.

Il manque tout même un personnage important dans cette boite : Il s'agit de Nien Nunb, le pilote du vaisseau dans l'attraction.

75293 Resistance I-TS Transport

Bref, ce set amène un peu de fraîcheur dans la gamme LEGO Star Wars et c'est à mon avis suffisant pour justifier qu'on s'y intéresse. Le raccrochage à l'univers Star Wars via une simple attraction qui n'est même pas disponible dans nos contrées paraîtra peut-être insuffisant à de nombreux fans mais la présence de Vi Moradi, un personnage canon présent dans d'autres contenus, incitera sans doute certains d'entre eux à ajouter cette boite à leur collection.

LEGO demande une centaine d'euros pour ce set, un tarif qui peut sembler élevé compte-tenu du sujet périphérique mis en scène. On attendra donc au moins un doublement des points VIP ou une offre promotionnelle vraiment attractive sur la boutique officielle en ligne avant de craquer.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 11 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

JulienD - Commentaire posté le 31/08/2020 à 11h16