Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

On jette aujourd'hui un coup d'œil au set The LEGO Movie 2 70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket (706 pièces - 64.99 €), une boite qui met en scène la maison idéale du très optimiste et un peu naïf Emmet  et/ou un vaisseau un peu loufoque (et un séparateur de briques couleur Teal).

Cette boite est estampillée "2-in-1" et on nous promet donc de pouvoir assembler deux constructions différentes à l'aide de l'inventaire fourni : la maison vue dans le film au milieu des plaines désertiques entourant Apocalypseburg et l'engin spatial construit par Emmet à partir de cette maison.

À noter que LEGO fournit deux livrets d'instructions distincts, que les sachets ne sont pas numérotés et qu'il faut complètement démonter une construction pour assembler la seconde. Aucun sous-assemblage n'est réutilisé par l'autre modèle, mais vous pouvez laisser les vitres au fenêtres...

J'ai commencé par la construction mise en avant sur l'un des deux côtés de la boite, à savoir la maison d'Emmet. Rien à dire concernant la maison elle-même, c'est du Creator à la sauce The LEGO Movie 2 avec les techniques classiques d'empilement de pièces qui donnent souvent un résultat très correct.

Le toit utilise quelques techniques particulières qui permettent d'y loger les pièces qui serviront par la suite pour réaliser la pente du toit de l'autre modèle du set, c'est bien vu et certains y trouveront au passage quelques idées pour leurs futures créations.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Mais c'est lorsqu'il s'agit d'assembler les "accessoires" qui viennent entourer la maison qu'on comprend la logique des designers avec cette boite :  c'est bien le vaisseau spatial qui a été conçu en premier et si la majeure partie de l'inventaire servant à monter les murs et le toit trouve logiquement sa place dans la construction alternative, il a fallu trouver quoi faire de tous les éléments qui constituent les moteurs et le réacteur du vaisseau.

Le résultat : une série de petits assemblages sans intérêt dont on se demande pour certains ce qu'ils représentent vraiment. Seul élément intéressant dans cet amalgame d'accessoires, le micro-vaisseau, clin d'œil à l'autre construction proposée par ce set.

Comme je le disais plus haut, la maison est du niveau de ce qu'on trouve habituellement dans la gamme Creator. Les finitions sont très correctes avec de jolies arches sur les fenêtres, un toit bien conçu et un intérieur minimaliste mais très bien aménagé.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Pas de quoi s'amuser durant des heures avec cette maison, mais c'est joliment fait avec la possibilité d'ouvrir la construction pour obtenir un playset tout à fait acceptable et de refermer le tout en y rangeant les minifigs au passage.

Comme j'ai commencé par la maison, il m'a fallu ensuite tout démonter afin de pouvoir assembler le vaisseau bricolé par Emmet pour partir à la poursuite de Sweet Mayhem. Cette étape de démontage n'est pas vraiment laborieuse, il suffit de trier les pièces par couleur avec à l'arrivée du jaune, du bleu et le reste.

L'assemblage du vaisseau est lui aussi relativement simple et accessible aux plus jeunes, c'est de l'empilage de pièces. La totalité de l'inventaire y passe et le résultat final est vraiment cool. Si j'avais su, j'aurais fait l'impasse sur le premier modèle et sa foule d'accessoires inutiles pour passer directement au vaisseau.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Ce modèle alternatif se suffit à lui-même, avec son toit amovible qui donne accès à un intérieur / poste de pilotage suffisamment spacieux pour y loger Emmet, de jolis réacteurs greffés à l'arrière et sur les côtés et même deux lanceurs de machins discrètement intégrés sous la carlingue.

Si vous offrez la boite à un jeune fan un peu distrait, rappelez lui que pour assembler le vaisseau, il aura besoin de l'intégralité de l'inventaire de la boite. S'il commence par la maison, mieux vaut ne pas ranger les différents éléments additionnels qui accompagnent la construction au fond d'un coffre à jouets sous peine de ne plus pouvoir assembler le vaisseau par la suite. S'il commence par le vaisseau, il ne construira sans doute jamais la maison...


70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Du côté des minifigs fournies, LEGO est plutôt généreux. Emmet et Lucy Wyldstyle (Cool-Tag) sont encore une fois de la partie mais ces deux personnages déjà présents dans de nombreux sets sont ici accompagnés par Rex Dangervest et Unikitty. Rex est même livré avec un casque à visière opaque ET avec une chevelure additionnelle qui permet de profiter du personnage à visage découvert.

Unikitty n'est pas fournie en deux exemplaires, LEGO livre simplement de quoi la transformer en version endormie ou énervée avec deux visages et la pièce qui constitue le corps de la licorne. À vous de choisir comment vous la préférez, mais vous ne pourrez pas avoir les deux en même temps.

70831 Emmet’s Dream House/Rescue Rocket

Ce set est finalement une très bonne surprise dans une gamme peuplée de boites plus ou moins intéressantes. Le vaisseau d'Emmet bricolé à partir de la maison est l'une des rares modifications créatives vues dans le second volet de la saga The LEGO Movie et pour moi c'est donc un grand oui, surtout au tarif pratiqué par amazon actuellement :

LEGO MOVIE 2 - La maison-fusée d'Emmet ! - 70831 - Jeu de...
  • Construisez le set La maison-fusée d'Emmet ! issu de la suite du film d'animation culte LA GRANDE AVENTURE LEGO 2
  • Comprend 5 personnages de LA GRANDE AVENTURE LEGO 2 : une figurine d'Emmet, de Lucy et de Rex Dangervest, plus l'ami d'Emmet Plantie (construit en brique) et Unikitty à construire comme Kitty la guerrière avec 2 expressions faciales différentes
  • Les ensembles LEGO MOVIE 2 sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 23 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Actarus - Commentaire posté le 18/03/2019 à 22h37

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75226 Inferno Squad Battle Pack

On va faire vite avec le set LEGO Star Wars 75226 Inferno Squad Battle Pack (118 pièces - 14.99 €), une petite boite basée sur le jeu vidéo Star Wars Battlefront 2 qui ne mérite pas qu'on y passe des heures.

Comme l'intitulé l'indique, ce set est un Battle Pack, soit une petite boite abordable qui permet souvent de rajouter des unités à nos armées en fonction du nombre de sets dont nous ferons l'acquisition.

Celui-ci met en scène trois personnages dont la contribution à l'univers Star Wars s'arrête aux portes du jeu vidéo Star Wars Battlefront 2 (Iden Versio, Gideon Hask et Del Meeko) et un quatrième, Seyn Marana, personnage féminin qui n'est même pas dans le jeu et qui n'apparaît que dans un bouquin inspiré du jeu intitulé Battlefront II : L'Escouade Inferno.
Autant dire que si vous concentrez votre collection sur les produits dérivés des films, vous pouvez faire l'impasse ici sans regret.

On évacue tout de suite l'engin fourni dans ce petit set, que LEGO nous présente comme un speeder mais que je considère plutôt comme un Microfighter vaguement inspiré du Corvus, le vaisseau qui permet à l'escouade Inferno de rejoindre le théâtre des opérations. C'est minimaliste mais c'est là pour assurer le quota "jeu de construction" du produit, donc on fait avec.

75226 Inferno Squad Battle Pack

Un Battle Pack, c'est aussi et surtout un lot de minifigs souvent génériques qui permettent de compléter nos armées. En marge de la présence d'Iden Versio, on retrouve donc trois membres de l'escouade Inferno dont le torse, les jambes et le casque sont identiques. En revanche, trois visages différents sont fournis pour ces soldats que vous pourrez toujours essayer de vous amuser à reconnaître.

75226 Inferno Squad Battle Pack

Qui est Gideon Hask ? Quelle minifigs représentent Seyn Marana et Del Meeko ? C'est vous qui voyez et, si vous êtes fan du jeu, les armes portées par chacun peuvent permettre de déduire qui est qui. Ce n'est de toute façon pas d'une importance capitale, LEGO se contente d'ailleurs de présenter ces minifigs comme de simples "Inferno Squad Agents".

Il manque tout de même le droïde DIO utilisé par l'escouade dans le jeu. Quelques pièces de plus n'auraient pas changé grand chose sur la marge du fabricant et les fans auraient été aux anges.

LEGO fournit deux bat-ceintures noires, mais un seul personnage porte cet accessoire dans ce set. J'ai utilisé aussi la seconde, je trouve que ces minifigs sont visuellement plus attractives avec cette ceinture.

75226 Inferno Squad Battle Pack

Beau travail de la part de LEGO sur la reproduction des tenues des minifigs. Ce n'est pas tout à fait identique à la tenue des personnages du jeu mais c'est suffisant. Iden Versio a le bon teint de peau, on retrouve son épaulette droite à bandes rouges et les casques de pilotes déjà vus dans d'autres teintes au sein de la gamme LEGO Star Wars sont ici très fidèles aux versions présentes dans le jeu.

Avec les économies réalisées sur la tampographie en une couleur des trois torses des membres du commando, LEGO aurait pourtant pu se fendre d'une bande rouge sur les bras des différents personnages, histoire de d'ajouter une touche de couleur à la tenue de ces minifigs.

Dommage que les armes soient les habituels lanceurs de pièces dont deux exemplaires sont déjà présents sur le vaisseau lui-même. Comme je le disais plus haut, c'est aussi grâce à ces différentes armes qu'on peut identifier les membres de l'escouade et de jolis blasters spécifiques auraient été appréciés.

Bref, si vous avez joué à Star Wars Battlefront 2, ce Battle Pack est fait pour vous. Si vous collectionnez les minifigs LEGO Star Wars sans discernement particulier du moment qu'elles sont inédites, ce Battle Pack est aussi fait pour vous.

Dans tous les cas, vous n'avez aucune raison de payer ce set au prix fort, il est vendu à un tarif légèrement inférieur à son prix public toute l'année chez amazon :

VENTE FLASH
LEGO Star Wars - Pack de combat de l'Escouade Inferno - 75226 -...
  • Construisez le Pack de combat de l'Escouade Inferno LEGO Star Wars
  • Inclut 4 figurines LEGO Star Wars : Iden Versio et 3 Agents de l'escouade Inferno Comprend un speeder inspiré d'un chasseur TIE avec 2 fusils à tenons et de la place pour une figurine
  • Les ensembles LEGO Star Wars sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 17 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Rectoversio - Commentaire posté le 11/03/2019 à 16h03

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil au set The LEGO Movie 2 70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike ! (461 pièces - 64.99 €) qui met en scène une des multiples métamorphoses de MetalBeard alias Barbe d'Acier.

Au menu de ce set petit set de 461 pièces, l'assemblage d'une moto à la sauce Steampunk/Mad Max qui trouvera sans doute son public, si ce dernier accepte de payer la chose au prix fort. La moto en question est en fait basée sur un assemblage en forme de bateau pirate sur lequel viennent se greffer les différents éléments mécaniques qui le transforment en engin à roues. C'est original, solide et jouable, en plus de fournir aux amateurs un ensemble de cinq jantes et cinq pneus qui pourront être réutilisés ailleurs.

Du côté gauche, on trouve un ensemble de deux canons à ressorts lanceurs de pièces. Simple mais efficace avec la possibilité d'orienter précisément les deux canons pour viser les yeux de l'adversaire. Le "corps" de MetalBeard est d'ailleurs orientable et les deux canons qui constituent en fait ses bras peuvent eux aussi être positionnés comme bon vous semble grâce à deux Ball Joints.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

À droite, c'est un canon lanceur de requin qui est intégré. Pas de mécanisme particulier sur cette arme, il suffit de pousser fort sur le bouton placé à l'arrière pour éjecter le requin placé sur la rampe, un peu dans l'esprit des canons lanceurs de filet vus dans d'autres sets.

Rien de très excitant, le requin a surtout tendance à venir s'écraser mollement par terre par manque de puissance de projection au niveau du canon. La fonctionnalité a toutefois le mérite d'exister et d'offrir de quoi dégommer l'agaçante Sweet Mayhem.

La moto d'une trentaine de centimètres de long est bardée de petits détails qui la maintiennent entre deux eaux : du marron et quelques accessoires nautiques pour rappeler les origines de Barbe d'Acier et un gros moteur assorti de quatre pots d'échappement pour en faire un chopper hybride prêt à en découdre en mode Carmaggedon dans les plaines entourant Apocalypseburg. Le mélange des genres fonctionne plutôt bien et c'est cohérent avec les autres versions de Barbe d'Acier livrées dans les différents sets de la gamme qui mettent ce personnage à l'honneur.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

Comme d'habitude, MetalBeard ne se déplace jamais sans son coffre à serrure contenant ses entrailles et on retrouve donc ici l'objet intégré sous la tête du personnage avec deux saucisses et deux os à l'intérieur. Pour ceux qui se poseraient la question, il n'y a pas de suspensions au niveau des roues.

Les intégristes de la minifig auront remarqué que cette boite est l'une de celles qui mélangent sans vergogne minifigs et mini-dolls. C'est une tendance lancée par le film et ses produits dérivés, il faudra faire avec, n'en déplaise à certains.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

Pour accompagner MetalBeard, LEGO inclut donc Sweet Mayhem, avec son casque et une chevelure en plus qui permet de profiter du visage du personnage, ApocalypseBorg Benny avec son bras robotique, son kit de soudure sur le dos et sa visière tampographiée et l'étoile jaune "Star". En marge de Benny, l'autre star du set sera pour certains le requin avec sa plaque métallique vissée sur la tête.

Benny est déjà livré avec ce bras robotique dans la série de minifigs à collectionner en sachet (réf. LEGO 71023) qui regroupe une vingtaine de personnages plus ou moins intéressants, mais il n'est pas équipé de son poste à souder ni de la visière livrée ici. À noter que vous pouvez lui glisser les outils que vous voulez dans le bras droit.

70834 MetalBeard’s Heavy Metal Motor Trike !

En résumé, ce set pourrait présenter un intérêt s'il n'était pas vendu au prix prohibitif de 64.99 €. C'est à mon avis beaucoup trop cher en l'état, il faudra attendre une promotion ou un inévitable déstockage pour s'offrir Benny en version ApocalypseBorg avec son équipement complet ainsi que le missile-requin avec sa "réparation" sur l'œil gauche. Et le petit cœur rose.

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 11 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

En Bonus avec le set : Deux codes à échanger contre deux places de ciné (Pathé Gaumont) pour aller voir le film offertes par Bertrand et un ensemble album collector + 3 paquets de cartes à collectionner offerts par Legostef. Merci à eux.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

JPH9500 - Commentaire posté le 08/03/2019 à 16h55

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75234 AT-AP

Retour du côté de la gamme LEGO Star Wars avec un rapide test du set 75234 AT-AP Walker (689 pièces - 74.99 €). Les collectionneurs connaissent bien ce set, ou plutôt son contenu, qui n'est qu'une réédition à peine revisitée du set 75043 AT-AP de 2014.

Pour les autres et surtout ceux qui se souviennent de l'apparition furtive de l'engin sur les plages de Kashyyyk dans l'Épisode III, ce set ne sera qu'un occasion de se procurer la chose à un tarif plus raisonnable que celui de la version de 2014 encore en vente sur le marché secondaire.

Même en ma qualité de fan de Star Wars et des produits dérivés LEGO sur ce thème, j'ai un peu de mal à m'enthousiasmer pour cette boite. On ne peut pas reprocher à cet AT-AP son apparence globale, plutôt fidèle au modèle du film, mais c'est un peu trop approximatif à mon goût lorsqu'il s'agit de rentrer dans le détail.


75234 AT-AP

Les formes sont là et le designer a sans doute fait de son mieux pour respecter les angles de la cabine de l'engin. Il reste quelques espaces un peu disgracieux ici ou là mais cette "nouvelle" version n'a manifestement pas fait l'objet d'un sérieux brainstorming pour corriger les petits défauts de la version de 2014.

Les portes latérales avec leur vitrage opaque disparaissent toujours purement et simplement au profit de trappes qui ne disposent même pas d'un mécanisme de fermeture et ne restent en place que par l'effet de la gravité. Deux pièces noires sont utilisées pour représenter ce qui à mon sens est une vitre dans le film.

Vu de dos, l'engin est tout de suite moins attirant avec ses pièces Technic qui constituent l'armature des pattes et ses nombreux pins bleus qui gâchent un peu le rendu. Le pied central, surtout utilisé sur les terrains difficiles ou en phase de tir avec le canon principal, se replie sous la cabine est reste maintenu par un loquet un peu minimaliste qu'il faut positionner correctement. Pourquoi pas, c'est toujours une fonctionnalité de plus dans un set qui n'en compte finalement pas beaucoup.

75234 AT-AP

La partie la plus réussie de l'engin est sans doute le spacieux cockpit qui peut accueillir deux minifigs et dont la console centrale affiche (via un sticker) un Droid Gunship sur lequel l'AT-AP s'apprête à tirer. On peut y voir au choix le souci du détail ou un message subliminal en référence à l'autre set indispensable pour reproduire l'affrontement sur les plages de Kashyyyk, la boite 75233 Droid Gunship.

Aucun problème de stabilité particulier, que ce soit sur deux ou trois pattes et l'arrière un peu dégarni permet aussi d'attraper l'engin sans déplacer par accident les quelques panneaux mobiles de la cabine. Le pied central est articulé pour pouvoir se replier et se ranger sous la cabine, il n'est donc pas muni d'un dispositif de blocage en version dépliée et n'a qu'une fonction esthétique.

Les trois canons intégrés ne tirent rien, il faut compter sur le lance-machin placé tout en haut de la cabine pour dégommer des trucs.

75234 AT-AP

Du côté des minifigs, c'est vraiment vintage : Pas de jambes en bi-injection et une tampographie parfois un peu approximative notamment sur les lunettes du Kashyyyk Clone Trooper dont le fond vert déborde du liseré noir. Cette minifig n'est d'ailleurs qu'une version à peine modifiée au niveau des jambes de celle vue dans le set 75151 Clone Turbo Tank (2014).

Il faut aussi vraiment avoir envie de jouer au jeu des sept erreurs pour relever les différences entre la version 2014 de Commander Gree et la minifig de cette année. C'est la sangle sur le haut de la jambe gauche qui change de couleur... Le torse et le casque du personnage sont identiques à ceux de la minifig livrée dans les sets 75043 AT-AP et 75151 Clone Turbo Tank.

75234 AT-AP

Dans la boite, LEGO fournit aussi une énième version de Chewbacca déjà livrée dans une dizaine de boites et deux exemplaires des Battle Droids colorés déjà vus dans le set 75233 Droid Gunship. Dommage que ces deux droïdes ne soient pas ici accompagnés d'une version même minimaliste du tank à chenille centrale NR-N99 vu dans le film, histoire d'avoir de quoi s'amuser vraiment dès le déballage.

75234 AT-AP

En bref, comme pour le set 75233 Droid Gunship, pas de quoi crier au génie créatif ici. Cette boite ne deviendra pas un incontournable de la gamme LEGO Star Wars mais elle permettra au moins aux retardataires fans de l'Épisode III ou de la série animée The Clone Wars de compléter leurs collections. Pour LEGO, il faut toujours avoir un AT-AP en rayon et cette réédition un peu paresseuse fera l'affaire pour quelques années.

74.99 €, c'est beaucoup trop cher pour ce que cette boite a à offrir, mais comme d'habitude Amazon remet les pendules à l'heures avec un tarif qui la rend presque abordable :

LEGO Star Wars - AT-AP - 75234 - Jeu de construction
  • Construisez le robuste AT-AP LEGO Star Wars
  • Comprend 3 figurines LEGO Star Wars : Chewbacca, le Commandant Clone Gree et un soldat clone de Kashyyyk ainsi que 2 figurines LEGO de droïde de combat Kashyyyk
  • Les ensembles LEGO Star Wars sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 8 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

KevSW - Commentaire posté le 03/03/2019 à 23h49

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

On fait aujourd'hui rapidement le tour du set The LEGO Movie 2 70827 Ultrakatty and Warrior Lucy ! (348 pièces - 29.99 €), une petite boite qui met en scène la licorne multicolore en version (vraiment) énervée.

C'est évident, cette figurine de 300 pièces offre une jouabilité bien plus intéressante que les versions habituelles d'Unikitty, Angrykittty ou Machinkitty qui se contentent de quelques pièces empilées.

Mais elle peut aussi devenir rapidement très agaçante avec ses nombreuses articulations et ses éléments mobiles qui ne veulent pas rester en place. Lorsque la position désirée est obtenue en orientant les membres, la tête et la queue d'Ultrakatty, la figurine pourra être exposée dans un diorama. Jouer avec est un peu plus compliqué.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

La tête, la queue et le haut des pattes sont maintenus par des Ball Joints qui rendent ces éléments facilement orientables et avec précision. Le bas des pattes, moins cossu, est plus difficile à manipuler et il n'est pas rare que quelques pièces se détachent. C'est agaçant, mais on fera avec.

Même constat pour la collerette à base de sabres marrons ou les deux cornes fixées sur le casque de la créature qui sont simplement clipsés sur leur support et se détachent de temps à autre si on ne fait pas attention.

Il faut coller quelques stickers sur le corps de la créature pour l'armure, mais les quatre pièces avec des flammes oranges sur fond rouge utilisées pour les pattes sont tampographiées. Dommage que les grosses pièces marrons placées sur le haut des pattes ne soit pas décorées.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

LEGO fournit trois visages différents pour Ultrakatty, tampographiés sur une nouvelle pièce de 5 tenons, à remplacer pour changer l'expression de la licorne. L'échange n'est pas instantané, il faut démonter quelques pièces pour accéder à celle qu'il faut remplacer.

Ces trois pièces ne sont tampographiées que d'un côté, une impression double-face aurait peut-être pu permettre de disposer d'un visage alternatif sans devoir chercher partout la brique de remplacement.

Dans l'exemple ci-dessous, j'ai choisi de démonter la coiffe de la figurine pour remplacer le visage, mais vous pouvez aussi passer par le bas du visage en enlevant les deux pièces jaunes à l'aide d'un séparateur de briques (non fourni dans ce set).

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Dans la boite, LEGO livre (encore) Emmet et Lucy Wyldstyle (Cool-Tag) ainsi qu'un Alien DUPLO à base de briques System identique dans sa construction à celui vu dans le set 70823 Emmet’s Thricycle !. Difficile de faire autrement, la scène dont il est question ici n'inclut pas d'autres personnages principaux du casting.

Même si la reproduction du format DUPLO à l'aide de briques System est intéressante, je me demande tout de même si LEGO n'aurait pas mieux fait de nous mettre directement quelques vraies briques DUPLO dans ces boites, histoire d'être vraiment dans l'esprit du début du film.

Si vous envisagez de combiner le contenu de cette boite avec celui du set 70829 Emmet & Lucy's Escape Buggy (instructions à télécharger à cette adresse), vous disposerez donc de deux exemplaires d'Emmet et Lucy, de deux arbalètes et de deux panneaux (NEVER) STOP. Vous aurez le droit d'en perdre un exemplaire de chaque.

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Bref, j'ai envie d'être indulgent avec cette petite boite qui met en scène mon personnage préféré du second volet de la saga The LEGO Movie. En s'appliquant, il est possible de trouver des postures vraiment sympathiques pour mettre en scène cette jolie figurine et vous pourrez même vous en servir pour indiquer votre humeur du moment à vos proches grâce aux différentes expressions fournies.

Les collectionneurs accrocs au personnage d'Unikitty (je sais qu'il y en a) ne pourront de toute façon pas faire l'impasse sur cette version.

Le reste du contenu de cette petite boite ne justifie pas de payer ce set au prix fort (29.99 €) et amazon le propose heureusement déjà à un tarif beaucoup plus raisonnable :

LEGO MOVIE 2 - Ultrakatty et la guerrière Lucy ! - 70827 - Jeu...
  • Construisez le set Ultrakatty et la guerrière Lucy ! issu de la suite du film d'animation culte LA GRANDE AVENTURE LEGO 2
  • Comprend de nouvelles minifigurines de Lucy et d'Emmet pour janvier 2019 et un envahisseur extraterrestre en briques avec une bouche qui mord et un œil de cyclope rotatif
  • Les ensembles LEGO MOVIE 2 sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

70827 Ultrakatty and Warrior Lucy !

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 5 mars 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Tioneb - Commentaire posté le 25/02/2019 à 21h54

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

10265 Ford Mustang

On enchaîne avec un rapide coup d'œil au set LEGO Creator Expert 10265 Ford Mustang (1471 pièces - 139.99 €) qui rejoint cette année la liste des véhicules plus ou moins réussis commercialisés jusqu'ici dans cette gamme. Le dernier en date, l'Aston Martin DB5 du set 10262, n'était pas vraiment convaincant et il n'y a pas besoin d'être expert en quoi que que ce soit pour deviner que cette Ford Mustang relève le niveau.

Cette nouvelle boite est d'ailleurs rassurante : en choisissant le bon modèle à reproduire et le bon designer pour gérer la conversion à la sauce LEGO, c'est la preuve qu'on peut obtenir un modèle vraiment réussi. Tout n'est pas parfait dans ce nouveau set, mais l'équilibre entre l'aspect esthétique et les différentes fonctionnalités intégrées est cohérent.

La Ford Mustang livrée ici dispose d'une direction vraiment fonctionnelle. Dit comme ça, on pourrait penser que c'est presque un exploit technique car l'Aston Martin commercialisée l'année dernière ne permettait pas d'orienter les roues avant pour améliorer un peu le rendu du véhicule lorsqu'il est exposé sur une étagère...

Pour ceux que ça intéresse ou ceux qui n'ont de toute façon pas l'intention d'acheter cette boite mais qui veulent savoir, je vous ai mis ci-dessous le résultat obtenu à la fin de chacune des six étapes prévues. L'assemblage est vraiment plaisant, avec une progression bien pensée qui permet de profiter au maximum de cette étape que beaucoup ne réaliseront qu'une fois avant d'exposer le véhicule dans un coin du salon. La direction est exploitable très rapidement via le volant ce qui permet d'en comprendre le mécanisme très simple avant qu'il ne disparaisse sous le moteur de la Mustang.

Le mécanisme qui permet de relever le train arrière via une molette très discrète et joliment intégrée permettra de donner plus tard un look vraiment agressif à cette Ford Mustang. C'est rustique mais parfaitement exécuté, sans en faire trop au risque de surcharger et de dénaturer l'arrière de la Mustang.

La sellerie dans les tons beiges de la Mustang est très réussie, l'effet cuir clair est parfaitement assorti à la carrosserie et le contraste visuel permet de profiter de cet intérieur même lorsque l'assemblage est terminé. Le souci du détail jusque dans l'habillage de l'intérieur des portières est vraiment appréciable.

Le moteur est visible en soulevant le capot avant et on peut sans trop en faire affirmer que c'est un petit bijou de créativité. Tout y est, jusqu'au filtre à air bleu en passant par les barres de renforts et le bouchon estampillé du logo de la marque. C'est vraiment du maquettisme de haut vol.

Deux détails qui me gâchent un peu le plaisir : l'alignement très approximatif des montants du pare-brise avec la vitre et les passages de roues dont l'arrondi n'est pas parfait. Sous certains angles et avec quelques reflets, on a même l'impression que les deux éléments se rejoignent avec une courbe vers l'intérieur. Pour chipoter encore un peu, l'axe marron des roues avant dont l'extrémité est visible, aurait gagné à être dans une autre couleur et on constate ici et là quelques légers écarts de teinte un peu agaçants entre les différentes pièces bleues de la carrosserie.

Pas de pièces chromées ici et c'est un peu dommage. Mais j'ai envie d'être indulgent sur ce point, le modèle se satisfait volontiers des pièces grises utilisées pour les pare-chocs.

Quelques stickers sont à coller ici ou là, mais le modèle bénéficie tout de même de nombreux éléments tampographiés : Le cheval emblématique de la marque à l'avant, le petit bouchon gris du moteur, les prises d'air sur les flancs arrières, les pièces blanches avec la bande bleue et les bas de caisses bleus avec lignes blanches (dont les pièces estampillées GT) sont autant d'éléments déjà imprimés.

C'est tampographié donc c'est mieux. Malheureusement, ce choix technique a aussi ses défauts et on peut regretter que la continuité de la bande bleue qui traverse la carrosserie du véhicule en passant par le toit ne soit pas parfaite ou que l'alignement du bandeau sur les bas de caisse laisse un peu à désirer avec en prime une teinte blanche qui a du mal à ressortir parfaitement sur le fond bleu.

Au rayon des stickers, LEGO fournit également un lot complet de plaques d'immatriculation à coller et à changer selon votre humeur du jour.

10265 Ford Mustang

Lorsque la Ford Mustang historique est assemblée, LEGO propose ensuite de personnaliser le véhicule à l'aide de différents éléments pour lui donner un look à la Fast & Furious. Comme indiqué plus haut, vous pouvez d'un seul doigt surélever le train arrière du véhicule. Le designer a pensé à tout et deux panels noirs dissimulent l'intérieur du châssis lorsque la Mustang est dans cette position.

Les autres éléments de personnalisation prévus sont posés en quelques secondes : L'aileron arrière vient simplement se fixer sur le capot du coffre, les sorties d'échappement latérales se fixent en un clin d'œil de chaque côté, le spoiler avant est parfaitement pensé pour s'enficher et il suffit de retirer la prise d'air du capot avant et le filtre à air du moteur V8 standard pour poser le gros élément de motorisation.

Plus anecdotique mais indispensable : la bonbonne de NOS à placer dans le coffre. En deux mots, tout est parfaitement pensé pour que cette phase de personnalisation ne soit ni laborieuse, ni une contrainte.

10265 Ford Mustang

Les amateurs de techniques de montage innovante et astucieuses y trouveront ici largement leur compte. Sans trop en dévoiler pour laisser aux amateurs la possibilité de savourer chaque instant de la phase d'assemblage, on peut dire que le designer a vraiment mis son talent au service du modèle avec des portières superbement intégrées, un bouclier avant très réussi, un moteur vraiment détaillé, un habitacle superbement habillé et une foule de petits détails visuels qui rendent ce modèle vraiment très abouti.

Avec en prime une jolie boite aux faux airs de maquette Heller, un livret d'instructions abondamment illustré et documenté sur l'histoire de la Ford Mustang avec quelques facts disséminés au fil des pages et un concept de personnalisation 2-en-1 vraiment abouti, LEGO propose enfin une maquette convaincante qui mérite d'être en bonne place sur nos étagères.

Je m'arrête là et pour finir,  j'ajoute que cette boite me réconcilie définitivement avec la série de véhicules LEGO Creator Expert dont certains modèles n'étaient pas vraiment du niveau de ce qu'on peut attendre d'un fabricant comme LEGO. Vous l'aurez compris, c'est un grand oui pour ce set.

Disponibilité annoncée pour le 1er mars prochain au prix public de 139.99 €. Le set est maintenant en ligne sur le Shop LEGO :

LE SET 10265 FORD MUSTANG SUR LE SHOP LEGO >>

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 28 février prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

BullsMan - Commentaire posté le 25/02/2019 à 20h34

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

Je suis allé voir The LEGO Movie 2. Je sors tout juste du cinéma et je préfère réagir à chaud (sans spoilers) pour ne pas trop idéaliser avec le temps qui passe un film d'animation finalement très correct mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Voici donc quelques impressions très personnelles sur le film.

Sur la forme, tout d'abord : c'est très brouillon et on s'y perd un peu dès qu'on sort d'Apocalypseburg. Le road trip hystérique qui suit l'invasion des méchants aliens DUPLO est parsemé de chansons sans grand intérêt vaguement adaptées en version française et qui arrachaient régulièrement des bâillements aux enfants présents dans la salle. Malgré le fil rouge du film, le scenario me semble vraiment alambiqué et décousu au delà de la première demi-heure.

Même les personnages du film manifestent régulièrement leur agacement d'avoir à supporter des intermèdes musicaux qui prennent tour à tour des airs de chansons de comédie musicale ou de RNB sirupeux. C'est garanti, aucune de ces chansons ne deviendra le hit qu'était Everything is Awesome (Tout est Super Génial) en son temps. The LEGO Movie 2 n'est toutefois pas une comédie musicale et les différents "clips" ne servent finalement qu'à mettre en scène une kyrielle de personnages secondaires qui n'auraient rien à faire là sans ce prétexte.

Visuellement, c'est du niveau du premier volet, avec une reproduction numérique des briques et minifigs toujours aussi impressionnante. Traces de doigts, rayures, usure des pièces, tout y est, on s'y croirait. D'ailleurs, dans ce second volet, on ne construit plus grand chose et les personnages passent le plus clair de leur temps à détruire des trucs. Les séquences d'assemblage et de transformation visuellement impressionnantes vues dans le premier volet sont ici plutôt rares. Sans surprise, la première demi-heure reste la préférée des enfants que j'accompagnais. Apocalypseburg, des poursuites, de l'action, ça fonctionne.

Sur le fond : Warner a sans doute voulu s'assurer qu'aucun lobby ne serait en mesure de critiquer le propos du film et le studio sert abondamment la soupe à tout le monde histoire de s'économiser un bad buzz éventuel. Tolérance, acceptation de la différence, sexisme, féminisme, estime de soi, etc... tout y passe et tout est mélangé. Chaque échange entre les personnages ou presque est ponctué de dialogues moralisateurs et les chansons ne sont pas en reste. Les rares vrais gags présents dans le film sont noyés dans ces tirades interminables et il devient difficile de rire franchement.

Résultat des courses, aucun de ces messages n'a de réel impact sur le spectateur, en tout cas pas sur les jeunes enfants que j'accompagnais qui au-delà de la première demi-heure avouent s'être un peu ennuyé. Ils étaient venus voir la suite d'un premier volet riche en scènes d'action et en gags qui font mouche, ils repartent un peu déçus et ne retiennent pas vraiment de gag marquant ou de refrain particulier. Même Emmet est devenu un personnage agaçant.

L'arrivée de Rex Dangervest (Rex Danger en français...), de sa décontraction, de sa franchise et de ses raptors permet au moins de se trouver provisoirement un nouveau héros moins chouineur qu'Emmet et moins agaçant que Batman qui en fait ici des caisses pour pas grand chose. Au final, les enfants que j'accompagnais ont largement désigné Rex comme leur personnage préféré, faisant même fi des culbutes scénaristiques du film...

Cool-Tag est franchement massacrée par TAL qui récite ses grandes tirades philosophiques comme un élève de CM2 et le personnage en perd dès le début toute crédibilité. Chacun son métier, même si je comprends qu'il faut vendre le film en faisant appel à quelques têtes d'affiche pour en faire la promo.

Benny est ici relégué au rang de personnage secondaire incapable de faire autre chose que de répéter bêtement son gimmick habituel (Vaisseau spatial, vaisseau spatial, etc...) ce qui rend ce personnage, attachant dans le premier volet, presque insupportable dans ce second opus.

Unikitty / Ultrakatty est la vraie star de la première partie, Warner et LEGO ont à mon avis su mettre en valeur ce personnage et lui donner la place qu'il mérite dans cette suite sans grande saveur. Dommage que la licorne multicolore passe rapidement au second plan après quelques scènes très réussies.

Warner a aussi injecté dans le film toutes les licences un peu geek du moment (dont le studio détient les droits) avec des apparitions éclair de nombreux personnages, véhicules et autres objets issus de différents univers que les plus jeunes ne connaissent pas mais qui permettent aux parents de rester attentifs. En marge de la Justice League, de Gandalf ou des personnages du Magicien d'Oz, le vrai gros clin d'œil pour adultes est plutôt inattendu mais il fait mouche.

Dans ce second volet, les interactions entre le monde réel et les jouets sont plus nombreuses. C'est logique, le pitch surprise du premier opus étant éventé, il fallait continuer l'histoire en intégrant ce paramètre. Le jeu des "vrais" acteurs est du niveau d'une sitcom de fin d'après-midi, avec un oscar à décerner à la mère des deux gosses que le réalisateur oblige à (mal) jouer LE gag récurrent autour des briques LEGO et même à le faire deux fois au cas où l'adulte qui accompagne ses enfants au cinéma n'aurait pas compris. C'est surjoué, mal joué, mal amené.

Bref, The LEGO Movie 2 est sans doute un bon divertissement pour fans de LEGO, jeunes et moins jeunes, qui seront forcément indulgents. Dommage que Warner se sente obligé de nous imposer un film trop bavard dont le message se perd au milieu de séquences musicales ennuyeuses et de dialogues vaguement formatés pour faire la leçon à des enfants.

Concernant les produits dérivés, c'est comme d'habitude : les sets commercialisés exploitent tout ce qui passe à l'écran, même l'espace d'une demi-seconde. Les stars de certaines boites ne sont pas forcément les stars du film...

Si vous avez déjà vu le film, n'hésitez pas à livrer vos impressions dans les commentaires (sans spoilers svp). Sinon, allez le voir et faites vous votre propre opinion. Il y aura autant d'avis que de spectateurs.


Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75235 X-Wing Starfighter Trench Run

Cette année, LEGO a décidé que les très jeunes fans avaient eux aussi le droit d'assembler du Star Wars et ça donne notamment le set 75235 X-Wing Starfighter Trench Run, une petite boite de la gamme "4+" vendue 29.99 € avec 132 pièces, deux minifigs et un droïde.

On évacue d'abord le contenu d'accompagnement qui est ici livré sous la forme d'une portion de la Death Star qu'il faudra attaquer à l'aide du X-Wing fourni. Rien de complexe concernant l'assemblage, tout est pensé pour que ceux qui arrivent de la gamme LEGO DUPLO s'adaptent progressivement au format et aux techniques des produits System.

Même si LEGO annonce un peu pompeusement qu'il s'agit de la scène du "Trench Run", ne cherchez pas ici la fidélité de la reproduction et dites vous simplement que la structure est prévue pour que les enfants s'amusent. Un canon turbolaser, un lance-disques avec quelques munitions supplémentaires, quelques tonneaux à renverser, il y a de quoi faire.

75235 X-Wing Starfighter Trench Run

Pour attaquer la Death Star, il faut un X-Wing. Ça tombe bien, il y en a un dans la boite. Ou plutôt un vaisseau qui ressemble vaguement à un X-Wing. Ici aussi, la simplification est poussée à l'extrême et le look final du vaisseau s'en ressent. Mais tout le monde sait qu'il suffit généralement de positionner quatre ailes en croix pour que les fans, surtout ceux âgés de quatre ans, y voient immédiatement un X-Wing.

Celui-ci est vraiment très caricatural, plus dans l'esprit Microfighter qu'autre chose. Le fan adulte que je suis est évidemment déçu de l'apparence de la chose, surtout au niveau du cockpit avec sa verrière basique qui ne couvre pas complètement le poste de pilotage, mais je ne suis pas la cible du produit, c'est LEGO qui le dit.

75235 X-Wing Starfighter Trench Run

L'affrontement risque d'être inégal car le X-Wing ne dispose d'aucun armement jouable, pas même un Stud-Shooter. Il faudra faire Pew-Pew pour espérer exploser la Death Star.

Plus regrettable, il n'y a pas de logement pour le droïde astromech R2-D2 sur la structure du vaisseau, il faudra donc un peu d'imagination pour ne pas le laisser à quai avant de partir en mission. Les ailes se replient facilement, pas de mécanisme compliqué ni d'élastiques ici. Pas de train d'atterrissage mobile non plus.

Aucun sticker dans ce set, tout est tampographié et certaines pièces du X-Wing pourront éventuellement servir à remplacer celles recouvertes de stickers dans d'autres sets plus appréciés des fans adultes. Malgré la méta-pièce utilisée pour le fuselage, le X-Wing ne flotte pas.

75235 X-Wing Starfighter Trench Run

Du côté des minifigs, seule la tête double face de Luke Skywalker avec visière relevée d'un côté est pour l'instant exclusive à ce set. Le casque, le torse et les jambes sont déjà disponibles dans une poignée d'autres boites. Suffisant pour que les collectionneurs les plus complétistes fassent l'effort.

Le Stormtrooper est ici équipé du nouveau casque vu dans le set 75229 Death Star Escape et qui sera également livré dans le set anniversaire 75262 Imperial Dropship. On aime ou pas, mais il faut faire avec.

R2-D2 n'est pas inédit ou exclusif, c'est la version déjà livrée dans une bonne douzaine de boites de la gamme LEGO Star Wars et même avec un livre d'activités à 8 €.

75235 X-Wing Starfighter Trench Run

Bref, pas de quoi épiloguer sur ce set. Si vous avez des enfants en bas âge et que vous tenez absolument à les faire entrer très tôt dans l'engrenage Star Wars au lieu de les laisser se gaver des aventures de Dora et Babouche, vous pouvez leur offrir ce set et leur subtiliser discrètement la minifig de Luke Skywalker. Ou la remplacer par une mini-doll de la Reine des Neiges.

Sinon, vous pouvez aussi attendre qu'amazon casse le prix de cette boite, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 25 février 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

bibabeloula93 - Commentaire posté le 24/02/2019 à 1h31

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

70823 Emmet’s Thricycle !

On reste dans le thème The LEGO Movie 2 avec un rapide coup d'œil au contenu du set 70823 Emmet’s Thricycle ! (174 pièces - 14.99 €).

Le tricycle d'Emmet à assembler ici dispose bien de trois roues mais elles sont alignées pour former un engin un peu loufoque et probablement difficilement pilotable. À vérifier dans le film, mais il semble que les différents éléments de l'engin soient des pièces de récupération issues du Construct-O-Mech du premier film.

Emmet, ici accompagné de Planty , prend place dans le poste de pilotage et la roue en contact avec le sol entraîne les deux autres par frottement lorsque le tricycle est en mouvement. Inutile mais pourquoi pas. L'engin ne tient debout que grâce aux deux supports rabattables placés en bas.

70823 Emmet’s Thricycle !

Heureusement, on trouve aussi un méchant alien DUPLO à base de briques System et une construction additionnelle dans cette petite boite. La pompe à essence Octan avec ses deux stickers au look vintage trouvera sa place au pied d'Apocalypseburg si vous avez investi dans le set 70840 Welcome to Apocalypseburg.

L'ensemble qui met en scène la pompe à essence sert également d'espace de rangement pour le tricycle dont les supports inférieurs viennent se glisser dans les espaces prévus. LEGO ne fournit qu'une seule minifig dans cette boite et c'est encore une fois la version habituelle d'Emmet...

70823 Emmet’s Thricycle !

Bref, pas de quoi philosopher longtemps sur le contenu de ce petit set rigolo qui devrait plaire aux plus jeunes. C'est au choix un produit d'appel à rajouter dans le caddie avant de passer en caisse ou un complément pour ceux qui veulent étoffer leur diorama au centre duquel se trouve la ville d'Apocalypseburg. À acheter en déstockage ou à prix réduit comme c'est déjà le cas chez amazon :

VENTE FLASH
LEGO MOVIE 2 - Le Tricycle d'Emmet ! - 70823 - Jeu de...
  • Construisez le tricycle d'Emmet de la suite du film culte LA GRANDE AVENTURE LEGO 2
  • Comprend une figurine d'Emmet, plus un envahisseur extraterrestre en brique avec une bouche qui mord et un œil rotatif
  • Les ensembles LEGO MOVIE 2 sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par Warner Bros., est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 24 février 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Hellvis - Commentaire posté le 13/02/2019 à 07h24

Achetez vos produits LEGO moins cher avec le comparateur de prix Pricevortex

75233 Droid Gunship

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au set LEGO Star Wars 75233 Droid Gunship (389 pièces - 59.99 €), qui succède au set 75042 Droid Gunship commercialisé en 2014 qui avait lui-même en son temps pris le relais de la version du set 7678 Droid Gunship lancée en 2008. Il y a toujours ou presque un Droid Gunship en rayon chez LEGO.

On peut aussi voir ici un message de la part de LEGO à ceux qui ont pris l'habitude de stocker ces boites en espérant pouvoir financer un jour leur retraite dans les Caraïbes : les rééditions, réinterprétations et autres remakes "améliorés" s'enchaînent et le mouvement s'accélère.

Pas de grosse mise à jour sur ce nouveau droïde vu dans l'Épisode III et en marge des quelques évolutions esthétiques de rigueur on retrouve les métapièces qui permettent de lui donner sa forme arrondie et les quelques canons qui lui apportent une touche de jouabilité. Il sera de toute façon difficile de faire mieux à cette échelle et les inévitables rééditions à venir devraient être du même tonneau.

Encore une fois, LEGO prend quelques libertés en mettant un pilote dans ce droïde autonome. On ne s'en plaindra pas, c'est l'occasion d'obtenir un Battle Droid supplémentaire qu'il faut ici allonger dans le cockpit...

75233 Droid Gunship

Pas de finitions superflues sous le droïde, mais les canons lance-missiles sont très bien intégrés. Il suffit de pousser sur un élément pour déclencher le tir de deux missiles à la fois. Lorsqu'ils sont déployés, les trains d'atterrissage un peu grossiers vantés dans la description officielle du produit n'ont pour effet que d'incliner vaguement le vaisseau qui reste posé sur ses canons avant.

LEGO ne daigne toujours pas fournir un support discret ou même transparent pour permettre de présenter convenablement l'engin (volant) dans un diorama ou sur une étagère. Ce n'est pourtant pas une simple réflexion de collectionneur, je pense que même les fans les plus joueurs y trouveraient leur compte.

75233 Droid Gunship

Attention aux stickers à coller sur les pièces arrondies, les plus jeunes et ceux qui sont peu rompus à l'exercice de la pose de ces autocollants devront faire preuve de patience et de minutie pour ne pas défigurer l'engin.

Pas de rapport de force équilibré ici, cette boite n'est que la moitié de ce qu'elle reproduit. Il faudra repasser à la caisse et s'offrir le set 75234 AT-AP Walker (74.99 €) pour pouvoir enfin lancer un affrontement crédible sur la plage de Kashyyyk. La facture gonflera au passage, mais quand on aime on ne compte (presque) pas.

Je n'aurais jamais cru pouvoir écrire ça un jour, mais les deux Battle Droids fournis dans cette boite sont en fait les vraies stars du produit.

75233 Droid Gunship

Ils sont maintenant un peu plus aboutis que les versions monochromes que LEGO nous fournissait par wagon jusqu'ici dans différentes boites. La tampographie de la tête du robot est très réussie et le torse vert olive donne un semblant de camouflage très "Kashyyyk" à ces figurines.

Pour le reste, on retiendra la discrète mise à jour de la tampographie du visage de Chief Tarfful avec un regard maintenant un plus agressif que sur la version du set 75043 AT-AP commercialisée en 2014. Comme d'habitude avec les wookies, la version minifig ne rend pas vraiment hommage à la taille de ces créatures mais on fera avec.

La pétoire du wookie est toujours incarnée par le mousquet de 1989, et même si l'accessoire fait vaguement le job, il serait temps que LEGO réfléchisse à une version plus aboutie de cette arme.

75233 Droid Gunship

Yoda est identique à la version vue dans les sets 75017 Duel on Geonosis (2013) 75142 Homing Spider Droid (2016) et 75168 Yoda's Jedi Starfighter (2017). Toujours pas de motifs sur les jambes, quelques plis dans l'esprit de ceux présents sur le torse auraient été de bon aloi. Dommage pour les bulles dans la lame du sabre laser. En 2019, ça fait désordre pour un fabricant de jouets en plastique, quelle que soit l'excuse d'ordre technique qui explique la présence ces bulles.

Bref, une boite qui ne rentrera sans doute pas dans le Hall of Fame des meilleurs sets de la gamme LEGO Star Wars, mais qui permettra à ceux qui se tenaient encore à l'écart des produits de cette gamme en 2014 de rattraper leur retard.
Ce set correct mais sans réel panache, finira comme beaucoup d'autres en soldes un jour ou l'autre. Soyez patients et vous économiserez quelques dizaines d'euros à l'arrivée. Amazon le propose déjà à un tarif plus intéressant que le Shop LEGO :

VENTE FLASH
LEGO Star Wars - Canonnière droïde - 75233 - Jeu de...
  • Construisez la canonnière droïde blindée LEGO Star Wars
  • Inclut 2 figurines LEGO Star Wars : Chef Tarfful et Yoda, plus 2 figurines de droïde de combat Kashyyyk Comprend 2 canons avec globe, 4 fusils à tenons doubles (8 au total) dessous, 2 fusils à tenons montés sur l'aile, un train d'atterrissage qui s'abaisse et un poste de pilotage qui s'ouvre avec de la place pour un droïde de combat Kashyyyk
  • Les ensembles LEGO Star Wars sont compatibles avec tous les ensembles de construction LEGO pour une expérience de construction sans limite

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Pour participer au tirage au sort, il vous suffit de poster un commentaire sur cet article avant le 19 février 2019 prochain à 23h59. Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec moi, ce n'est pas éliminatoire.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Liaunelle - Commentaire posté le 13/02/2019 à 15h12