76906 lego speed champions 1970 ferrari 512 m 1

On fait aujourd'hui rapidement le tour du contenu du set LEGO Speed Champions 76906 1970 Ferrari 512 M, une boite de 291 pièces vendue au prix public de 19.99 € depuis le 1er mars dernier.

Avec la Countach du set 76908 Lamborghini Countach, cette référence est l'un de mes deux coups de cœur de la vague 2022 : les deux véhicules me semblent en effet profiter au maximum de l'inventaire LEGO et des possibilités relativement limitées du format actuel des véhicules de la gamme.

On assemble ici le véhicule portant le numéro 4 qui remportait en 1970 les 9 heures de Kyalami en Afrique du Sud avec au volant le belge Jacky Ickx et l'italien Ignazio Giunti. LEGO s'en tire plutôt bien avec une reproduction assez fidèle du véhicule de référence et le designer, bien aidé par l'utilisation de la verrière habituellement utilisée sur de nombreux vaisseaux de l'univers Star Wars, n'a pas eu trop à lutter avec des courbes de cette Ferrari. On peut en conclure que le sujet bien traité, que le résultat est convaincant et que la chose se fera remarquer sur une étagère.

Si le choix de cette verrière paraissait sans doute évident au designer du produit, il n'en reste pas moins que son utilisation provoque un problème de taille : La Ferrari 512 M est une voiture à deux places et il ne reste ici que de quoi glisser une minifig au centre du véhicule. La verrière est aussi trop ronde et fuselée pour coller parfaitement à celle de la vraie Ferrari 512 M, mais ce n'est qu'en comparant la version LEGO avec le vrai véhicule que ce défaut se manifeste vraiment et on pourra facilement se contenter de cette interprétation globalement très convenable.

Les produits de la gamme LEGO Speed Champions sont avant tout des jouets pour enfants et la possibilité d'installer une minifig au volant des différents véhicules est indispensable. Suggérer la présence de deux places dans le poste de pilotage aurait sans doute été possible en réduisant l'espace disponible pour chaque siège mais il n'aurait alors plus été possible de mettre une minifig aux commandes.

76906 lego speed champions 1970 ferrari 512 m 11

76906 lego speed champions 1970 ferrari 512 m 9

L'assemblage est comme d'habitude rapidement expédié et il faut évidemment appliquer une grosse poignée de stickers pour habiller cette Ferrari 512 M et recréer quelques détails esthétiques. La verrière et les deux Tiles utilisées sur le côté des phares avant sont tampographiées, tout comme le logo Ferrari présent sur les pièces 1x1 placées sur les flancs du véhicule. La verrière et les flancs des phares sont d'un Dark Red mal assorti, c'est un peu dommage sachant que les stickers sont eux parfaitement raccords. LEGO fournit au passage une demi-douzaine de ces pièces 1x1 flanquées du logo Ferrari, mais quatre d'entre elles sont installées dans des zones non exposées.

Dommage pour les phares avant qui sont ici résumés à leur plus simple expression, l'effet de transparence tombe un peu à l'eau. Deux blocs optiques sous forme de stickers à placer sous des pièces transparentes non teintées auraient été les bienvenus. Comme souvent, les amateurs de techniques originales et parfois surprenantes seront servis, je n'en dis pas plus et je vous conseille de ne survoler que rapidement les photos ci-dessus si vous ne voulez pas vous spoiler le plaisir.

L'allure globale de cette Ferrari 512 M profite du nombre très limité de tenons visibles en surface : il n'en reste que six et c'est suffisant pour marquer l'esprit LEGO sans défigurer la maquette. Le reste de la carrosserie est parfaitement lisse, c'est réussi. Les jantes LEGO en Pearl Gold aussi disponibles depuis cette année dans deux sets de la gamme LEGO CITY font vaguement illusion : elles sont de la bonne couleur mais la vraie Ferrari 512 M était équipée de jantes à cinq bâtons. Pas de rétroviseur central sur le toit, il faudra faire sans, et les deux ailerons blancs à l'arrière sont intégrés un peu grossièrement à la carrosserie via quelques pièces transparentes.

Je le disais plus haut, je suis malgré tout vraiment fan de ce modèle qui rend un bel hommage au véhicule de référence malgré les quelques défauts et raccourcis esthétiques qui se font remarquer si on prend le temps de comparer la maquette avec des photos de la vraie version. Je pardonne volontiers ces écarts parce que le résultat a du cachet et de la personnalité, ce qui n'est pas toujours le cas des produits de la gamme Speed Champions avec des supercars qui finissent par toutes plus ou moins se ressembler. Même si la vingtaine d'euros demandée par LEGO me semble un peu exagérée, je fais l'effort sans attendre une baisse de prix ailleurs, ce n'est pas tous les jours que la gamme LEGO Speed Champions arrive à vraiment me séduire.

76906 lego speed champions 1970 ferrari 512 m 12

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 14 avril 2022 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous.

TREIL54 - Commentaire posté le 06/04/2022 à 17h16
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

75330 lego starwars diorama collection dagobah jedi training 1

On termine ce cycle de reviews des trois références de la nouvelle Diorama Collection LEGO Star Wars avec un rapide aperçu du contenu du set 75330 Dagobah Jedi Training, une boite de 1000 pièces qui sera disponible dès le 26 avril 2022 au prix public de 79.99 €.

Je ne vous fais pas un dessin, il s'agit ici d'assembler une reproduction de la rencontre entre Luke Skywalker et Yoda sur la planète Dagobah durant l'Episode V (The Empire Strikes Back), qui commence par un crash du X-wing dans un marécage et qui se termine par quelques séquences d'entraînement physique et de réflexions hautement philosophiques.

L'assemblage du produit oscille entre lassitude, avec près de 180 Tiles vertes à placer pour former la surface du marécage, et séquences plus divertissantes avec la construction de la hutte de Yoda et de la végétation environnante. Le contraste entre la végétation et la hutte est bien géré, la mise en scène de 29 cm de long sur 17 cm de large et 16 cm de haut me semble graphiquement très réussie avec des éléments facilement identifiables et bien positionnés qui nous évitent une certaine confusion visuelle.

L'effet de transparence des Tiles du marécage fonctionne plutôt bien pour incarner une surface liquide même si on n'est pas encore dans un rendu en trompe-l'œil. L'aspect organique de la hutte est convaincant, le "mur" de végétation qui délimite le fond du diorama est approprié, difficile de trouver à redire. L'aile du X-Wing qui suggère la présence du vaisseau englouti dans les eaux marécageuses est bien exécutée, ce détail composé de quelques pièces donne vraiment du cachet à la scène avec en prime la présence de "bulles" autour de l'aile pour symboliser l'engloutissement du vaisseau.

75330 lego starwars diorama collection dagobah jedi training 9

75330 lego starwars diorama collection dagobah jedi training 8

Le designer ne s'est pas contenté de travailler sur la face avant du diorama et il laisse aussi un accès à l'intérieur de la hutte de Yoda par l'arrière, avec juste assez de place à l'intérieur des lieux pour y installer Yoda et Luke. C'est d'ailleurs au dos du produit que se trouve le manche de sabre laser, il est accroché sur le plafond de la hutte.  À l'avant, Luke peut éventuellement être mis en scène en équilibre sur un bras, LEGO fournit les pièces transparentes qui permettent de présenter la minifig dans la position adéquate.

Comme les deux autres produits de la même collection, la construction affiche ici une citation tirée du film et le texte en anglais, "...Do. Or do not. There is no try...", se suffit une fois de plus à lui-même tant la formule est devenue culte et utilisée à toutes les sauces depuis de nombreuses années. Personne ou presque n'utilise de toute façon la version française de la déclaration de Yoda : "...Fais-le ou ne le fais pas, mais il n'y a pas d'essai...".

Pour peupler ce mini diorama, trois figurines : Yoda, Luke Skywalker et R2-D2. Les trois figurines peuvent être considérées comme des évolutions de celles du set 75208 Yoda's Hut commercialisé en 2018, parce qu'elles profitent de subtiles modifications esthétiques en reprenant des motifs déjà vus. Luke Skywalker est par exemple livré dans la mêne tenue mais le t-shirt et les jambes du personnages sont un peu plus détaillés sur cette nouvelle interprétation. La tête du personnage est identique à celle de 2018, elle porte malgré tout une nouvelle référence.

75330 lego starwars diorama collection dagobah jedi training 10

Le cylindre de R2-D2 reprend le motif de 2018 sur sa face avant, tâches comprises, et LEGO ajoute cette année une tampographie au dos avec là aussi des traces de boues. Le résultat est franchement convaincant et n'est un peu gâché que par le sempiternel problème d'alignement et de déformation plus ou moins prononcé de la tampographie du dôme du droïde.

La minifig de Yoda se contente elle aussi de réutiliser au détail près mais sous une nouvelle référence le torse au design déjà vu sur la figurine commercialisée en 2018 et la tête qui date de 2013.

LEGO assume enfin l'idée que personne ne "jouera" vraiment les séquences d'entraînement de Luke sur Dagobah et nous propose un pur produit d'exposition vraiment abouti. C'est à mon avis à ce jour l'interprétation la plus réussie de la hutte de Yoda chez LEGO et la séquence vue à l'écran trouve ici un bel hommage. Plus globalement, cette nouvelle collection de dioramas d'exposition qui vise un public de fans adultes trouvera forcément son public malgré des tarifs élevés. Elle offre la possibilité d'afficher sa passion pour l'univers Star Wars de manière subtile sans remplir son salon de vaisseaux et de playsets plus ou moins détaillés.

Avec un peu de patience, on pourra économiser quelques euros ou se faire offrir quelques chose en attendant au moins quelques jours à compter du lancement de ces trois nouveaux produits prévu pour le 26 avril prochain : Les offres autour de l'opération May the 4th suivront et il faut espérer que ces trois boites ne soient pas déjà en rupture de stock lors de l'évènement. Rien n'est moins sûr.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 12 avril 2022 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous.

Auxane - Commentaire posté le 03/04/2022 à 15h27

75330 lego starwars diorama collection dagobah jedi training 11

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

75329 lego starwars diorama collection death star trench run 1

On  fait aujourd'hui rapidement le tour du contenu du set LEGO Star Wars Diorama Collection 75329 Death Star Trench Run, une boite de 665 pièces qui sera disponible au prix public de 59.99 € dès le 26 avril 2022. Ce produit dérivé est le moins cher des trois nouvelles références de la Diorama Collection LEGO Star Wars lancée cette année dont les prix publics atteignent jusqu'à 89.99 €. Pas de minifigs dans cette boite, on construit ici une reproduction au format microscale de la poursuite à la surface de la Death Star avec le X-wing de Luke Skywalker, le TIE Advanced de Darth Vader et deux TIE Fighters.

Pour rester visuellement accessible, le diorama ne reproduit pas vraiment la totalité de la tranchée à la surface de la Death Star vue à l'écran et on se contente de deux plans joliment texturés sur lesquels on vient fixer les différents vaisseaux qui sont à l'œuvre dans cette scène de l'Episode IV (A New Hope). Le travail de "greebling", la technique qui consiste à créer des détails de surface à l'aide d'éléments divers et variés, est parfaitement exécuté et on s'y croirait presque. Il faut aussi voir le bon côté des choses et malgré le côté un peu abstrait de l'assemblage, vous aurez le droit de vous tromper, personne ne remarquera votre négligence. Il manque peut-être à l'arrivée un peu de contraste sur les surfaces grises mais l'éclairage de la pièce d'exposition se chargera de compenser pour créer du relief.

Les mauvaises langues ne verront ici qu'un produit promotionnel payant, à peine plus cossu que lorsque LEGO offre des mini-dioramas à l'occasion de certains évènements autour de la licence Star Wars. L'assemblage de ce diorama de 22 cm de long sur 15 cm de large et 10 cm de hauteur est d'ailleurs vite expédié et on peine un peu à imaginer la présence de plus de 600 pièces dans cette construction. Elles sont pourtant bien là, il s'agit majoritairement de petits éléments utilisés pour texturer la surface de la Death Star. L'ensemble est d'une relative fragilité à l'arrivée, les quatre vaisseaux ne sont maintenus que par un simple tenon et il faudra faire attention lors des déplacements.

Les chasseurs TIE fournis dans cette boite sont des interprétations vraiment symboliques à peine du niveau de ce qu'on obtient chaque année dans les calendriers de l'Avent LEGO Star Wars, mais le X-wing de Luke me semble en revanche particulièrement soigné. Pas de stickers dans cette boite, les trois verrières des TIE déjà vues dans le set 75315 Imperial Light Cruiser commercialisé depuis 2021 sont donc tampographiées tout comme le micro-dôme de R2-D2 visible à l'arrière du X-wing, une pièce que nous reverrons certainement dans de futurs polybags ou calendriers de l'Avent.

75329 lego starwars diorama collection death star trench run 8

Il n'y a pas de fonctionnalité ou de parties mobiles dans ce diorama, même si vous pouvez placer les différents vaisseaux comme bon vous semble à condition de trouver un tenon disponible ailleurs qu'aux emplacements prévus. Pas de surprise au dos de la construction, il aurait été intéressant d'y placer une minfig de Darth Vader ou de Luke en tenue de pilote pour alimenter les conversations. On fera sans.

La Tile tampographiée d'une ligne de dialogue qui devient le gimmick de cette nouvelle collection de produit dérivés affiche ici une phrase prononcée par Darth Vader durant la poursuite dans la tranchée de la Death Star : "...The Force is strong with this one...". Je suis beaucoup moins catégorique que pour la citation affichée à l'avant du set 75339 Death Star Trash Compactor concernant la nécessité de localiser le texte dans d'autres langues, la phrase affichée ici est devenue suffisamment populaire pour se suffire à elle-même, personne n'y fait référence en disant "...c'est à croire qu'il est protégé par la Force..." comme dans la version française du film.

Ce produit n'est peut-être pas le plus sexy des trois sets proposés pour lancer cette nouvelle collection de dioramas pour fans adultes mais la scène est à mon avis globalement plutôt bien interprétée avec un niveau de finition très acceptable. Le format microscale prive ce produit de minifigs mises en scène mais ce n'est pas si grave car c'est aussi la moins chère des trois références annoncées.

Si vous en prenez deux et que vous les placez face à face, vous obtenez une vraie tranchée et un X-wing supplémentaire pour le regretté Biggs Darklighter. Si vous les placez dos à dos, vous obtenez de jolis serre-livres, peut-être un peu légers, pour encadre votre collection de comics ou de beaux livres sur l'univers Star Wars.

Ce set est le moins cher des trois mais ce n'est pas pour autant un produit que je considère comme abordable. 60 € pour ça, c'est beaucoup trop cher dans l'absolu même si nous savons tous ici que les fans de la licence Star Wars seront plus vindicatifs face à l'augmentation du prix du litre de diesel de quelques centimes qu'à propos de quelques grammes de plastique vendus à prix d'or. Chacun ses priorités.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 9 avril 2022 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous.

Lumen - Commentaire posté le 01/04/2022 à 0h38
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

75339 lego starwars diorama collection death star trash compactor 1

On s'intéresse aujourd'hui rapidement au contenu du set LEGO Star Wars Diorama Collection 75339 Death Star Trash Compactor, une boite de 802 pièces qui sera disponible au prix public de 89.99 € dès le 26 avril 2022. Avec cette nouvelle collection de mini-dioramas d'exposition, LEGO cible franchement les fans adultes qui n'ont pas la place ou l'envie de remplir leur salon avec d'imposants vaisseaux ou autres engins issus de l'univers Star Wars mais qui souhaitent tout de même afficher leur passion pour la saga via quelques discrets éléments décoratifs. C'était déjà la possibilité offerte par les casques commercialisés depuis 2021 et ces nouvelles mises en scène amèneront un peu de diversité sur les étagères des fans.

Pour lancer cette nouvelle collection, LEGO a donc sélectionné trois scènes "cultes" de la saga. La sélection n'était pas très difficile,: dans l'univers Star Wars tout est plus ou moins culte pour de nombreux fans et le produit dont il est question ici fait référence à la scène de l'Episode IV (A New Hope) au cours de laquelle Luke Skywalker, Han Solo, Leia et Chewbacca se retrouvent coincés dans le compacteur de déchet 3263827. L'endroit est habité par un dianoga, une créature qui attaque Luke Skywalker avant que C3-PO et R2-D2 n'évitent à tout le monde de finir en crêpe impériale.

La construction avec son socle et ses trois bouts de murs est très vite assemblée. La scène est présentée sur un support prévu pour lui donner du cachet et lui permettre de finir honorablement sa carrière sur une étagère. Le mur du fond avec sa porte à fermeture magnétique (dans le film) est fixe. Les deux pans de murs latéraux sont mobiles et peuvent être rapprochés manuellement vers le centre du diorama pour simuler la mise en route du compacteur. Pas de mécanisme complexe ni d'engrenages avec une molette au bout, on pousse avec les doigts.

Petit détail très satisfaisant : la construction de ces deux panneaux latéraux semble désordonnée de prime abord mais on constate qu'à l'arrivée tout s'imbrique parfaitement, à condition d'avoir au préalable soigneusement placé les différentes minifigs sur les emplacement prévus. On peut donc s'amuser cinq minutes à mettre le broyeur en action en poussant sur les murs et la fonctionnalité intégrée a au moins le mérite d'offrir deux possibilités d'exposition.

75339 lego starwars diorama collection death star trash compactor 10

75339 lego starwars diorama collection death star trash compactor 14

Le dianoga méritait certainement mieux que la représentation franchement symbolique proposée ici. La bestiole joue un rôle significatif dans cette scène mais elle n'a malheureusement droit qu'à un œil rouge qui dépasse du centre du diorama. En leur temps, les sets 10188 Death Star (2008) et 75159 Death Star (2016) qui mettaient en scène le compacteur de déchets dans l'un des compartiments de la Death Star faisaient au moins l'effort de nous proposer un assemblage de quelques pièces pour incarner correctement la créature et il y avait sans doute moyen de faire un peu mieux sur un produit d'exposition entièrement à la gloire de cette scène de quelques minutes.

C-3PO et R2-D2 sont installés derrière le diorama face à la console qui leur permet dans le film de désactiver "tous les broyeurs mécaniques qui sont au niveau 5". À l'écran, les deux droïdes ne sont évidemment pas juste derrière le mur du local en question mais leur intégration dans la construction passait par ce raccourci et c'est bien exécuté. On pourrait presque regretter le manque de finition sur l'arrière du diorama mais la présence des deux droïdes est plus un clin d'œil qu'autre chose.

LEGO a choisi d'illustrer chacun des produits de sa Diorama Collection en reprenant une ligne de dialogue tampographiée sur une Tile placée en façade. Nous avons donc droit ici à la phrase prononcée par Han Solo : "...One thing's for sure, we're all gonna be a lot thinner!...". Cette ligne de dialogue en anglais n'est pas forcément dans les souvenir des fans francophones qui se rappelleront au mieux de la phrase "...il y a une chose de sûre, c'est qu'on va tous maigrir un grand coup..." et LEGO aurait été bien inspiré de proposer la Tile dans différentes langues, histoire de donner du sens à sa présence sur les marchés non anglophones. On fera avec la version originale.

Pas de stickers dans cette boite, les trois éléments à motifs sont tampographiés. Pour peupler ce mini diorama, on obtient six figurines : Luke Skywalker, Han Solo, Leia, Chewbacca, C-3PO et R2-D2. Les plus observateurs l'auront remarqué, ces figurines combinent des éléments inédits et des pièces déjà vues dans d'autres sets par le passé : C-3PO conserve sa tête disponible depuis 2012 avec ses yeux plus ou moins bien centrés selon les boites et il profite d'un torse et d'une paire de jambes inédits. La tampographie est très réussie et LEGO fait enfin l'effort d'habiller correctement ce droïde dont les bras et les pieds restaient habituellement neutres.

75339 lego starwars diorama collection death star trash compactor 15

R2-D2 réutilise le dôme vu dans plusieurs boites depuis 2020 mais il profite d'une tampographie sur les deux faces du cylindre blanc. La figurine est maintenant à la hauteur de ce qu'on peut attendre d'un fabricant comme LEGO et R2-D2 dispose enfin d'une représentation vraiment aboutie.

La figurine de la princesse Leia utilise le torse disponible depuis 2016, la tête qui date de 2019 et qui est aussi utilisée pour Captain Marvel et la coiffure qui date de 2011. Chewbacca reste égal à lui-même, c'est la figurine de 2014 qui est fournie ici.

Luke Skywalker et Han Solo inaugurent une version inédite de l'armure des Stormtroopers sur laquelle Luke reçoit la tête datant de 2015 qui a aussi servi à Gunther du Central Perk et Han Solo la tête commercialisée depuis 2014. Je préfère cette version de l'armure à celle vue dans le set 75159 Death Star (2016) puis dans le mini-set exclusif à la convention Star Wars Celebration en 2017, la référence Detention Block Rescue, les effets d'ombres et le mélange de gris et noir proposés ici me semblent vraiment pertinents.

Nous reparlerons également des deux autres dioramas de la nouvelle collection lancée par LEGO, mais je dois m'avouer particulièrement convaincu par celui-ci. La scène concernée est correctement interprétée, la fonctionnalité intégrée est anecdotique mais elle permet de proposer deux variantes d'exposition et la dotation en figurines est conséquente avec deux droïdes enfin traités comme il se doit. La présence de C-3PO et R2-D2 au dos du diorama surprendra vos amis venus vous rendre visite et le tout alimentera quelques conversations à l'occasion d'un dîner. On peut au passage s'offusquer du tarif demandé par LEGO pour cette boite ou attendre sagement qu'Amazon se mette sur le dossier.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 8 avril 2022 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire (un truc à dire quoi) sous l'article pour participer.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous.

Guillaume_PrS - Commentaire posté le 01/04/2022 à 19h57

40527 lego easter chicks 30583 easter bunny 1 1

On jette aujourd'hui un rapide coup d'œil aux deux produits qui seront offerts dès le 25 mars 2022 sur la boutique officielle en ligne et dans les LEGO Stores : les références 40527 Easter Chicks et 30583 Easter Bunny. Pour se faire offrir la petite boite de 318 pièces en "édition limitée", valorisée par LEGO à 12.99 €, avec les deux poussins et le gros œuf décoré, il faudra débourser au moins 65 € sans restriction de gamme. Le polybag de 75 pièces avec le lapin et son petit œuf sera un peu plus "accessible", il suffira de dépenser 40 € sans restriction de gamme, ce qui n'est pas un exploit quand on connaît les tarifs pratiqués par LEGO.

Ces deux produits sur le thème de Pâques me semblent plutôt réussis, ils traitent bien le sujet avec des petits animaux simples mais facilement identifiables. Le gros œuf qui accompagne les deux poussins est joliment exécuté avec en prime la possibilité de personnaliser une partie de la décoration extérieure via l'inventaire de pièces fourni. L'objet peut également être ouvert pour glisser les deux poussins dans une moitié de coquille. L'œuf qui accompagne le lapin est plus minimaliste mais il ne choquera pas sur le coin d'une étagère en compagnie des autres éléments fournis ici.

Faut-il pour autant accepter de payer quelques sets au prix fort pour se faire offrir cers deux petits produits promotionnels ? C'est à vous de voir. Si vous aimez ce type de petits sets thématiques et que vous avez quelques boites en retard, pourquoi pas. Si vous envisagez de revendre le set 40527 Easter Chicks pour compenser le fait que vous payez vos produits au tarif le plus élevé du marché, ça se tente aussi. Les deux offres seront cumulables et valable jusqu'au 16 avril prochain ou jusqu'à épuisement du stock.

40527 lego easter chicks 30583 easter bunny 8 1

Note : Les produits présentés ici, fournis par LEGO, sont comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 26 mars 2022 prochain à 23h59. Il suffit de poster un commentaire sous l'article pour participer.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous.

Inesbrick - Commentaire posté le 26/03/2022 à 15h08