75292 The Razor Crest

On s'intéresse aujourd'hui très rapidement au set LEGO Star Wars 75292 The Razor Crest (1023 pièces - 139.99 €), une boite basée sur la première saison de la série The Mandalorian diffusée en novembre 2019 sur la plateforme Disney + et dont les précommandes avaient été lancées en début d'année 2020. Entre temps, le set a changé de nom pour devenir la référence 75292 The Mandalorian Bounty Hunter Transport, a priori pour des questions de droits sur l'appellation "Razor Crest".

La première saison de la série n'avait été disponible qu'en mars dernier en Europe, mais tout le monde ou presque avait déjà pu visionner les huit épisodes concernés bien avant cette date. Si l'annonce initiale du set avait fait son petit effet, l'attente de sa disponibilité effective prévue pour le mois de septembre 2020 a sans doute permis à certains de fans de réaliser qu'on peut très bien vivre sans cette boite. C'est mon cas, et si je m'étais à l'époque empressé de dépenser les 140 € demandés par LEGO pour précommander Baby Yoda et tout ce qui est livré avec, c'est avec un peu moins d'enthousiasme que j'ai déballé le colis reçu quelques mois plus tard.

Il serait pourtant injuste de résumer cette boite à la présence de la figurine de Baby Yoda en occultant tout ce qui va autour et le set mérite mieux que d'être considéré comme un écrin de luxe pour une petite figurine qui n'est d'ailleurs pas techniquement très aboutie. Le Razor Crest vu à l'écran est ici reproduit avec conviction par les designers du produit, mêlant une esthétique relativement fidèle, des fonctionnalités intéressantes et quelques références aux différentes scènes qui se déroulent à l'intérieur du vaisseau du Mandalorian.

Ce vaisseau de 1000 pièces n'est cependant pas une maquette d'exposition ultra-détaillée, il ne s'agit que d'un jouet un peu cher, et rien en sert de comparer cette version aux nombreux MOCs de plusieurs milliers de pièces qui circulent sur internet depuis de longs mois.

75292 The Razor Crest

75292 The Razor Crest

L'engin a été pensé pour être manipulé et sa structure interne à base de poutres Technic lui assure une solidité à toute épreuve. Les différents panneaux de la carlingue du vaisseau viennent se clipser sur cette armature interne et même si l'ajustement de certains d'entre eux est un peu approximatif avec des espaces un peu trop présents sous certains angles, ça fonctionne.

Toute la zone inférieure du Razor Crest est accessible et le volume d'espace interne disponible est surprenant, presque trop important en regard de ce qu'il est possible de faire avec les accessoires fournis qui se résument à quelques armes, à deux blocs de carbonite et aux trois missiles qu'on peut ranger dans un espace dédié. Les différents espaces un peu exigus vus à l'écran sont ici surtout symbolisés par la couchette placée sous le poste de pilotage, le reste étant un peu vide. Les deux blocs de carbonite peuvent être rangés à la verticale dans les emplacement prévus, c'est conforme.

Dommage que LEGO n'ait pas jugé utile de rajouter au moins une échelle interne, même si elle ne donnait sur rien, de nombreuses scènes se déroulant autour de cette connexion entre les espaces de stockage et le cockpit. Les designers ont pourtant exploité toutes les possibilités de rangement imaginables avec notamment un clip pour y accrocher l'arme du héros sous la bulle arrière du poste de pilotage.

La verrière du cockpit est tampographiée, LEGO n'ayant pas jugé raisonnable de nous imposer des stickers pour cet élément courbe qui peut au passage facilement être retiré et remis en place grâce à une poignée et à deux clips internes. Tant mieux, l'esthétique globale du vaisseau et sa capacité à résister à la lumière et à la poussière depuis le coin d'une étagère ne s'en trouvent que renforcées.

Il y a bien quelques stickers à coller dans cette boite pour donner un peu de patine à la carlingue, créer quelques effets sur les deux réacteurs, décorer l'intérieur de la couchette du héros et habiller les deux blocs de carbonite. Ces derniers auraient sans doute mérité mieux, mais on fera avec ces pièces standards prévues pour venir se glisser dans les emplacements internes.

On n'échappe pas aux deux tonneaux à l'arrière des réacteurs, des pièces que j'ai toujours autant de mal à trouver pertinentes sur ce type de construction. Leur utilisation pourra une fois de plus sembler ingénieuse à certains, j'y vois juste la volonté de nous faire croire qu'on peut tout faire avec du LEGO avec un peu d'imagination, quitte à créer un anachronisme trop décalé pour me convaincre.

75292 The Razor Crest

75292 The Razor Crest

Le vaisseau est bien équipé de patins, comme sur la version vue à l'écran, mais les deux éléments placés à l'arrière ne sont pas déportés vers l'extérieur et se contentent de soutenir discrètement l'engin qui perd un peu de sa prestance lorsque la construction est posée au sol. L'Escape Pod intégré dans la zone supérieure de la carlingue ajoute un peu de jouabilité au produit, c'est toujours ça de pris même si la retrait de cet élément laisse un trou béant.

Deux Spring-Shooters sont intégrés à la carlingue et c'est joliment réalisé. Ils savent se faire discrets et ne défigurent pas le vaisseau, ils ne nuisent donc pas à son potentiel d'exposition. On retiendra aussi les techniques utilisées pour la conception de la structure interne des deux réacteurs qui viennent se clipser sur le corps du vaisseau.

Du côté de la dotation en minifigs, la minifig du Mandalorian livrée dans cette boite est identique à celle du set 75254 AT-ST Raider ( 540 pièces - 59.99 €) et LEGO n'a donc pas saisi l'occasion de nous fournir la tête de Pedro Pascal. Le visage du personnage est pourtant bien dévoilé au cours de la première saison mais il faut ici se contenter de la tête noire habituelle.

La minifig du Scout Trooper n'est pas plus inédite que celle du héros, elle était déjà dans le set 75238 Action Battle Endor Assault (193 pièces - 29.99 €) commercialisé en 2019.

Greef Karga (Carl Weathers) est correct même si la minifig semble au final très générique avec sa chevelure "framboise" et ses jambes neutres sur lesquelles LEGO aurait pu faire l'effort de tampographier un bout de tunique pour que le motif ne s'arrête pas brutalement en bas du torse. Le résultat est un peu décevant mais il faudra faire avec. Le droïde assassin IG-11 est un assemblage de pièces déjà vues chez LEGO surmonté d'une pièce tampographiée très fidèle à la version du personnage vue à l'écran.

75292 The Razor Crest

Enfin, on obtient ici la très attendue version de Baby Yoda, sous la forme d'une figurine utilisant le corps  habituel des bébés LEGO surmonté d'une tête moulée en plastique souple. Il était difficile de faire mieux pour conserver un semblant d'échelle entre la créature et les autres personnages mais l'ensemble est un peu gâché par l'écart de teinte entre la tête et les mains.

Les visuels officiels étaient une fois de plus très optimistes, voire trompeurs, avec des couleurs parfaitement assorties. Autre détail technique : le motif ventral occupe plus d'espace sur le visuel de référence et perd un peu en volume sur la version finale. Comme d'habitude, on se contentera de ce que LEGO veut bien nous proposer, mais la figurine perd un peu de sa superbe en raison de ces approximations techniques.

En bref, ce set est donc à mon avis un peu à l'image de la première saison de la série : Tout n'est pas parfait, il a déchaîné les passions surtout grâce à la présence de Baby Yoda, mais l'attrait de la nouveauté et de l'inédit l'emporte malgré tout sur les quelques imperfections du produit. Le vaisseau est globalement conforme à ce qu'on pouvait attendre d'une adaptation passée à la moulinette LEGO, en attendant une hypothétique version Ultimate Collector Series de l'engin avec un intérieur plus fourni qui reprendrait les détails vus dans de nombreuses scènes...

Les fans de la gamme LEGO Star Wars qui collectionnent les sets depuis plusieurs années le savent, un peu de fraîcheur et d'inédit permet de sortir du train-train habituel des remakes et autres rééditions. Rien que pour ça, cette boite qui met en scène un vaisseau déjà plus emblématique de l'univers Star Wars que beaucoup d'autres produits vendus chez LEGO mérite donc à mon avis de rejoindre nos collections.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 23 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Yanis - Commentaire posté le 11/09/2020 à 19h37

75292 The Razor Crest

40381 Monkey King

On replonge aujourd'hui brièvement dans l'univers des figurines LEGO BrickHeadz avec la version cubique du Roi-Singe livrée dans le set Monkie Kid 40381 Monkey King (175 pièces - 9.99 €).  Et c'est plutôt une bonne surprise, l'adaptation du personnage à ce format relativement contraignant me semble vraiment réussie.

Je ne vous refais pas le couplet habituel sur les contraintes et les techniques liées à la construction de ces figurines qui ne laissent pas grand monde indifférent, vous connaissez la musique : c'est carré, on retrouve le duo tripes/cervelle au cœur de la construction, c'est beaucoup de SNOT (pour Stud Not On Top) et le résultat final est plus ou moins réussi selon le sujet de référence.

La principale digression réside ici dans l'habillage relativement élaboré de la tête du personnage avec sa pilosité faciale logiquement plus importante que lorsqu'il s'agit d'une figurine représentant un être humain. Le designer s'en tire haut la main sans trop en faire avec un visage joliment encadré par la crinière du singe qui sans offrir un challenge de construction très relevé amène un peu de variété dans la gamme.

La finition de cette figurine nous donne d'ailleurs une idée très précise de ce que peut devenir la tête du sujet traité lorsque le haut du visage n'est pas simplement constitué d'une grosse Tile 2x4. Ce n'est évidemment pas la seule figurine de la gamme à utiliser ce procédé avec un front masqué par une chevelure ou un accessoire modélisé mais c'est un nouvel exemple concret de l'effet visuel provoqué par un visage un peu plus équilibré.

40381 Monkey King

40381 Monkey King

On retiendra les quelques pièces dorées utilisées pour les épaulettes de la tenue et les deux pièces tampographiées qui se chargent d'incarner la tunique du personnage pour la rendre conforme à celle de la jolie minifig vue dans le set 80012 Monkey King Warrior Mech.

Les yeux sont également une variante avec fond doré de ceux habituellement fournis dans ces boites et ils sont parfaitement assortis avec le reste de la figurine. LEGO n'oublie pas de nous fournir au passage le bâton avec ses deux nouveaux manches dorés, toujours identique à l'accessoire livré dans le set 80012 Monkey King Warrior Mech, mais presque plus à-propos ici en terme de proportions.

Dommage pour l'absence de tampographie sur la partie inférieure de la figurine. Pas de motifs sur la ceinture ni sur les jambes du personnage qui auraient au moins pu intégrer une pièce dorée. On se console avec une jolie finition jusque dans le dos de la figurine grâce à la cape fendue qui laisse apparaître la queue du Roi-Singe.

Bref, je pense qu'au-delà de son appartenance à la gamme Monkie Kid, elle-même vaguement inspirée d'une légende très populaire en Chine, cette figurine devrait plaire à tous ceux qui aiment les produits directement liés à l'Asie et à sa culture.

Le Roi-Singe n'est pas une invention de LEGO, et ceux qui ne voudront pas s'encombrer des nombreux sets de la gamme qui passent ce conte populaire à la moulinette Ninjago / Nexo Knights pourront quand même trouver de quoi étoffer leur décoration intérieure avec ce joli petit set.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 21 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Beutch - Commentaire posté le 07/09/2020 à 12h12

40381 Monkey King

75288 AT-AT

On reste dans l'univers LEGO Star Wars et on fait aujourd'hui rapidement le tour du set 75288 AT-AT commercialisé depuis le 1er août dernier au prix public de 159.99 €. Dans cette grosse boite de 1267 pièces, on trouve de quoi assembler une nouvelle version du quadripode impérial qui prend une râclée lors de la Bataille de Hoth et une poignée de minifigs.

Pour ceux qui débarquent dans le hobby du LEGO et plus particulièrement dans la gamme Star Wars, sachez que ce n'est pas la première version de l'AT-AT que nous propose le fabricant. Dès 2003, le set 4483 AT-AT nous permettait d'obtenir une première interprétation très approximative de l'engin, suivie en 2007 du set 10178 Motorized Walking AT-AT, puis de la référence 8129 AT-AT Walker en 2010 et enfin du set 75054 AT-AT en 2014.

Cette nouvelle version, qui finira sur les étagères de toute une génération de fans avant que LEGO ne décide de remettre le couvert, n'est pas exempte de défauts mais elle a au moins le mérite d'être à peu près fidèle au niveau des proportions. Elle offre aussi une certaine jouabilité même si on s'agace rapidement lorsqu'on essaye de lui faire prendre des poses un peu plus audacieuses que le traditionnel décalage de pattes pour faire comme si l'engin "marchait". Cet AT-AT est toutefois relativement stable, même s'il tremble un peu sur ses quatre pattes et dodeline de la tête au moindre contact.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

Au niveau de la structure interne, pas de grosse surprise avec un châssis mélangeant briques classiques et éléments Technic dont deux Frames noires déjà vues dans les sets 42110 Land Rover Defender , 42115 Lamborghini Sián FKP 37 et 42114 6x6 Volvo Articulated Hauler. Les quatre pattes font elles aussi un usage intensif de poutres Technic sur lesquelles on vient ensuite greffer des sous-assemblages qui habillent la face extérieure. L'intérieur des pattes reste en revanche en "poutres apparentes". Les éléments Technic qui assurent l'articulation des pattes aux genoux et au niveau de la cabine autorisent quelques flexions mais il faudra se garder d'y aller trop franchement, les pattes cédant facilement sous le poids du reste de l'engin.

L'habillage extérieur de cet AT-AT se résume à quelques empilements et autres variations entre des plaques à tenons et des Tiles, c'est suffisant sans être ultra-détaillé pour autant. Pas de stickers dans cette boite, mais pas de tampographie non plus sur chaque Dish qui couvre une articulation ou sur les panneaux mobiles de la soute. Les angles des différents éléments de la carrosserie du quadripode me semblent relativement fidèles à ceux de la version vue à l'écran, l'esthétique globale est très correcte. On regrettera une fois de plus que quelques pins bleus restent visibles sous la cabine principale et il faudra aussi se contenter de quelques ajustements plutôt approximatifs entre les différents panneaux à clipser pour recouvrir la structure interne.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

La tête de l'AT-AT est reliée au corps de l'engin par une poutre Technic sur laquelle on glisse une sous-ensemble purement décoratif composé de trois volants Technic. C'est original à défaut d'être réaliste, on a visuellement plus l'impression d'avoir affaire à un ressort qu'autre chose. Le poste de pilotage peut accueillir les deux pilotes et le Général Veers. Les trois minifigs rentrent au millimètre entre les différents panneaux et essayer de les installer correctement peut vite devenir agaçant si vous avez de gros doigts.

Sous la tête, on trouve deux Spring-Shooters très bien intégrés et facilement démontables pour que tous ceux qui sont allergiques à ces éléments de jouabilité soient rassurés. Dommage que le capot supérieur soit un peu trop court pour recouvrir totalement le mécanisme de rotation de la tête.

À l'arrière, le corps de l'AT-AT est équipé de cinq sièges qui permettent d'installer au moins les deux Snowtroopers fournis et plus si votre collection vous le permet. On glisse l'inévitable petit Speeder Bike impérial par l'arrière de l'engin sur un rail spécialement prévu et on range le blaster E-Web fourni sur le crochet présent à côté de la rangée qui ne compte deux sièges. L'aménagement de la soute est assez sommaire, mais il est d'autant plus facile d'y installer les troupes sans devoir s'énerver.

La grosse fonctionnalité du produit, c'est le treuil avec son câble qui traverse la cabine et qui permet de suspendre Luke Skywalker sous le quadripode comme s'il venait de lancer son grappin. Une molette placée juste derrière le poste de pilotage permet de dérouler la ficelle de couture fournie. Ce treuil n'existe pas dans le film, mais sa présence permet au moins de mettre en scène Luke dans une position connue de tous les fans. Une petite trappe d'accès est aussi prévue sur le ventre de l'engin pour que Luke fasse semblant de découper la carlingue et puisse y jeter la grenade qu'il tient à la main.

75288 AT-AT

Du côté de l'assortiment de minifigs, le poste de pilotage est plein avec deux pilotes et le Général Veers mais c'est service minimum concernant les troupes lambdas : Il faut se contenter de deux Snowtroopers et vous devrez donc éventuellement faire appel à votre inventaire pour remplir la soute de l'AT-AT.

Les deux pilotes de l'AT-AT et le Général Veers sont inédits et ils devraient logiquement rester exclusifs à cette boite. LEGO nous fournit enfin un casque avec lunettes tampographiées pour Veers, il était temps. Les tampographies sont parfaites, rien à dire.

La minifig de Luke Skywalker est un assemblage d'éléments déjà disponibles dans de nombreux autres sets de la gamme, elle n'a rien d'inédit.

Les Snowtroopers sont ceux déjà vu dans les sets 75239 Action Battle Hoth Generator Attack, 75241 Action Battle Echo Base Defense en 2019 puis dans le set 75268 Snowspeeder en 2020. LEGO fait l'effort de leur fournir des têtes différentes, comme pour les deux pilotes.

75288 AT-AT

75288 AT-AT

Bref, difficile d'être catégorique sur le fait que cet AT-AT est le plus réussi de tous ceux commercialisés par LEGO jusqu'ici : Chacun aura un rapport particulier avec les différents sets concernés en fonction de l'époque à laquelle il a pu obtenir la boite en question et on développe toujours un affect particulier avec les gros sets qu'on réussit à s'offrir ou se faire offrir durant ses jeunes années. À titre personnel, le set 10178 Motorized Walking AT-AT reste mon favori parce qu'il apportait ce qui manque à ces jouets : la possibilité de se déplacer.

Une chose est sûre, cet AT-AT n'est pas raté et il devrait combler tous ceux qui attendaient de pouvoir ajouter l'engin à leurs collections sans devoir passer par le marché secondaire pour s'offrir une ancienne référence.

Si vous avez déjà sous la main la version du set 75054 AT-AT commercialisée en 2014, je ne suis pas certain que les quelques améliorations apportées ici justifient de dépenser 160 €. Si vous n'avez pas d'AT-AT dans votre collection, la dernière version en date reste comme souvent le choix le plus évident, et le moins cher sachant que cette boite est actuellement disponible pour moins de 130 € chez Amazon Allemagne.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 20 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Mayonez - Commentaire posté le 15/09/2020 à 14h56

75317 The Mandalorian & The Child

On s'intéresse aujourd'hui rapidement à une petite boite de la gamme LEGO Star Wars qui met en scène deux figurines au format BrickHeadz : la référence 75317 The Mandalorian & The Child (295 pièces - 19.99 €).

Pour ceux qui n'auraient pas vu la première saison de la série The Mandalorian diffusée sur la plateforme Disney + et dont la seconde saison débutera le 30 octobre prochain, cette boite met en scène les deux personnages principaux de la série : Le Mandalorien et celui qu'on appelle au choix Baby Yoda ou The Child, une petite créature aux faux airs de Yoda qui accompagne le héros partout ou presque et au sujet de laquelle on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle est convoitée par les méchants.

Si vous avez envie de partager l'assemblage du set avec un ami, vous pouvez le faire : les sachets de pièces et les instructions nécessaires pour chacun des deux personnages sont indépendants. Ne nous voilons pas la face, il faudra certainement tirer au sort qui aura le privilège d'assembler la star du set qui passe plutôt bien à la moulinette BrickHeadz. Cerise sur le gâteau, Baby Yoda est livré avec son berceau flottant duquel il peut être retiré pour profiter vraiment de la figurine. Le rapport de taille entre le berceau et la créature n'est évidemment pas bon, mais c'est le côté Chibi du concept qui veut ça.

75317 The Mandalorian & The Child

75317 The Mandalorian & The Child

La grosse "fonctionnalité" du personnage : la possibilité d'inverser le sens des oreilles pour lui donner une expression différente en retournant deux pièces. Simple mais efficace. Le designer n'aura pas oublié au passage de respecter les codes habituels de la gamme BrickHeadz en intégrant comme sur les personnages plus classiques, une pièce rose à l'intérieur de la tête pour symboliser la cervelle.

Le designer n'aura pas non plus poussé le respect du concept jusqu'à transformer le couffin volant en boite carrée et c'est tant mieux. L'accessoire conserve les rondeurs qui lui sont caractéristiques et le résultat me semble très convaincant même si j'aurais préféré du gris à la palce du blanc pour la coque de l'accessoire.

L'autre personnage du set est une figurine plus classique qui reprend les codes habituels de la gamme, à quelques variations près pour reproduire assez efficacement le relief du casque du Mandalorien. Deux pièces tampographiées permettent de peaufiner la face avant du casque de la figurine, comme sur celle de Boba Fett commercialisée en 2018 sous la référence 41629.

Le reste est peut-être visuellement un peu brouillon mais le niveau de détail est suffisant pour satisfaire même le plus exigeant des fans. Le processus d'assemblage de la figurine propose également quelques techniques intéressantes qui nous changent un peu des empilements habituels et c'est toujours ça de pris pour se divertir durant quelques minutes.

75317 The Mandalorian & The Child

75317 The Mandalorian & The Child

Bref, il n'y a pas de quoi philosopher bien longtemps sur ce set. Il plaira sans doute aux fans de la série qui font habituellement l'impasse sur les autres figurines de la gamme BrickHeadz, il offre une version de Baby Yoda suffisamment aboutie pour ne pas devenir plus effrayante que sympathique et l'assemblage est un peu plus intéressant que ce que propose LEGO habituellement dans cette gamme.

Pour une vingtaine d'euros, il y a ici de quoi décorer un bureau ou une étagère sans se ruiner ou faire plaisir à un fan dont c'est l'anniversaire sans débouler avec des chaussettes ou une cravate. En attendant les figurines du set 75292 The Mandalorian Bounty Hunter Transport (139.99 €) dont nous reparlerons dans les jours qui viennent.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 17 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

Brickosaure - Commentaire posté le 03/09/2020 à 09h11

On revient aujourd'hui dans l'univers Marvel Avengers avec le petit pack de personnages LEGO 40418 Falcon & Black Widow Team-Up (60 pièces - 14.99 €) commercialisé depuis le mois de juin et que j'avais oublié dans un coin.

Cette petite boite qui sert de complément aux autres sets plus ou moins inspirés du jeu vidéo Marvel's Avengers édité par Square Enix ne permet d'obtenir qu'un seul personnage vraiment inédit, les trois autres figurines étant aussi disponibles dans d'autres boites commercialisées cette année.

La jolie minifig de Black Widow avec ses impressions sur les bras est identique à celle livrée dans les sets 76153 Helicarrier et 76166 Avengers Tower Battle. Elle est ici équipée de bâtons classiques qui sont à mon avis plus adaptés que les manches de sabres laser avec les baguettes Harry Potter fournis avec la version 2020 du Helicarrier.

Les deux agents de l'A.I.M. sont ceux vus dans les sets 76143 Avengers Truck Take-down, 76166 Avengers Tower Battle et 76167 Iron Man Armory. Pas de jetpacks ou d'équipements  additionnels pour ces deux méchants, il faut ici se contenter de versions "nues" des minifigs habituelles avec leurs respirateurs en Titanium Metallic.

La minifig de Falcon livrée dans ce petit pack de personnages est une version mise à jour de celle du set 76018 Avengers : Hulk Lab Smash (2014), ici équipée de jambes en deux couleurs. On appréciera l'effort  mais ces jambes ne font qu'accentuer le décalage de teinte entre le blanc des bottes qui est teinté dans la masse et la tampographie, au demeurant très détaillée, du haut du torse.

LEGO a aussi pris la peine de tampographier deux expressions différentes sur le visage, mais ce changement de mimique se résume à l'orientation du trait qui symbolise la bouche fermée du personnage. C'est maigre, un vrai sourire ou une expression vraiment "énervée" aurait permis de disposer de variations plus marquées. L'effet de transparence sur les lunettes portées par le personnage est très réussi.

Le jetpack avec les ailes à base de briques ne plaira pas forcément à tous les fans. Certains lui préféreront les ailes moulées livrées en 2016 dans le set 76050 Crossbones' Hazard Heist ou celles du set 76018 Avengers : Hulk Lab Smash (2014). Celles fournies ici ont au moins le mérite de pouvoir être orientées pour des poses un peu plus dynamiques, même si elles me semblent un peu trop grossières pour convaincre.

Enfin, et parce qu'il faut bien pouvoir justifier de l'appellation "jouet de construction", LEGO livre ici de quoi assembler un petit canon rotatif qui servira aux deux agents de l'A.I.M. Rien de fou, mais c'est toujours de la jouabilité en plus pour les plus jeunes.

Bref, pour 15 €, il n'y a pas de quoi réfléchir trop longtemps : Si vous voulez absolument ajouter cette version inédite de Falcon à votre collection, vous n'avez pour l'instant pas le choix et il vous faut faire l'acquisition de ce petit pack de personnages.  Le reste de l'inventaire n'est pas inédit, mais la minifig de Black Widow est superbe et les deux agents de l'A.I.M. pourront éventuellement étoffer un diorama.

Note : Le set présenté ici, fourni par LEGO, est comme d'habitude mis en jeu. Date limite fixée au 16 septembre 2020 prochain à 23h59.

Mise à jour : Le gagnant a été tiré au sort et a été prévenu par email, son pseudo est indiqué ci-dessous. Sans réponse de sa part à ma demande de coordonnées sous 5 jours, un nouveau gagnant sera tiré au sort.

makacmoi - Commentaire posté le 06/09/2020 à 22h09